Partagez | 
 

 Le Chalet - Home sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 19 Juil - 0:20

Un fin sourire s'esquissa sur le bout de mes lèvres. Un bras s'était glissé devant moi, une main avec me saisit et je fus tirée en arrière, contre un torse bien connu, et des lèvres tout aussi connues se plaquèrent contre les miennes. Je les embrassais, passionnément, puis il nous sépara. Les yeux brillants, je le suivis du regard jusqu'à ce qu'il s'assoit à sa place. Il était beau quand même, mon William. Très beau. Et il avait des lèvres exquises. Je m'assis peu après, en souriant, à ma place. Des haricots coloraient l'assiette blanche, accompagnés de tranches de jambon. Je saisis les couverts, remerciai William qui nous servit de l'eau. J'y bus, et me remis à manger, bien heureuse de trouver quelqu'un qui savait s'armer d'une poêle et du sel pour faire des miracles de la cuisine, que je ne savais pas faire. Les haricots étaient vraiment bons. Simples, mais bons. Et je n'allais sûrement pas râler alors que je me faisais servir, déjà pour la deuxième fois ! J'allais profiter, de voir mon William, cuisiner. Pas forcément pour moi, je trouvais juste ça drôle, et sexy de le voir cuisiner.
Je brandis un grand sourire à son attention.

- Merci de m'avoir... habillé par la même occasion, j'aurais bien aimé te voir te débrouiller...

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 19 Juil - 23:52

William commença à manger lentement ses haricots et s'interrompit seulement pour la retarder, les sourcils froncés. Il avala sa bouchée et tendit une fourchette accusatrice en guise de menace. Non mais sans blague, on ne se moquait pas impunément quand on était responsable d'une situation aussi rocambolesque !

"On ne se moque pas ! J'avoue que j'ai bien galéré, j'aurais bien voulu t'y voir, tiens."

Il marqua une pause, juste un instant, bougon pour la forme, et s'aperçut qu'il n'était pas très logique parce qu'il avait eu faim avant de faire manger, mais maintenant qu'il baissait ses yeux sur la nourriture pourtant appétissante (sans vouloir se vanter), il n'éprouvait qu'une vague répulsion et se forçait à manger pour avoir quelque chose dans l'estomac. Ç'aurait quand même été plus commode dans le sens inverse ! Mais bon, la discussion en cours était un excellent moyen de distraire l'attention d'Anaïs, et pourquoi pas de faire durer le repas un peu plus longtemps que d'habitude - enfin, si habitude il y avait.

"Je ne pensais même pas que c'était possible de s'endormir debout, je pensais que y'avait que les chevaux capables de faire ça, ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie. C'est que j'ai dû bien t'épuiser."

Il mangea deux malheureux haricots avant de penser à l'informer d'un autre détail :

"Au fait, un mec est venu pour le chien."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 20 Juil - 16:41

J'éclatai de rire, comme ça, nullement gênée de la position dans laquelle j'avais été. Si je m'étais endormie contre quelqu'un autre que William, là oui, j'aurais été très gênée mais si c'était William... Disons que depuis le temps, la gêne ne se présentait plus réellement qu'en cas de discussion comme celle... d'hier. Mais évitons ce sujet fort capricieux. J'étais de bonne humeur, lui aussi, et nous avions passé une bonne journée. Mes rires s'étaient calmés, néanmoins je gardai un grand sourire. M'épuiser ? Y avait de quoi ! Je devais lui rappeler le nombre de fois où nous l'avions fait ? Et puis il y avait certes eu de la fatigue, mais aussi un élan de paix intérieur qui poussait au repos, à la detente. Évidemment, il y avait eu lui aussi, contre moi, et c'était la plus merveilleuse des sensations. J'avais envie de l'embrasser, mais il était trop loin et si je me penchais j'allais mettre mon nez dans mon verre et me noyer. Je me contentai donc de lorgner ses bouches avec envie.
Je repris un ton sérieux durant quelques secondes.

- C'est juste apaisant d'être contre toi, je pourrais m'y endormir n'importe comment et n'importe quand.

Après l'avoir fixé dans les yeux, je me remis à manger pour éviter de manger ses lèvres. Tout était question de persuasion, concentration, et... retenue. Beaucoup de retenue.
Et alors William énonça un fait que je n'avais pas immédiatement remarquée et pour cause, c'était plutôt une arrivée récente, mais Orion n'était pas là. Comme, pas là du tout. Je me retournai, abandonnant momentanément mon assiette pour scruter la pièce aux alentours. Aucune trace de la boule de poils noir et blanche qui courrait de partout dès que nous nous levions. Je fronçai les sourcils, posai mon regard sur William. Aurait-il rendu le chien ? En même temps nous n'avions normalement aucun droit sur lui mais tout de meme ..!

- Pour Orion ? Il est où ? Tu l'as rendu ?

Je furetai une nouvelle fois le salon, jusqu'à discerner une tête qui sortait de derrière la baie vitrée.

- Mais ! Il fait quoi dehors ? Et, ils l'ont pas repris ?  

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 


Dernière édition par Anaïs Young le Lun 24 Juil - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 22 Juil - 0:06

          William fit une pause bien méritée dans ses haricots. ça marchait, parler du chien distrayait l'attention et en plus... Okay, elle savait qu'il avait un nom, ce clebs, elle, première nouvelle. (C'est pas comme si ça avait une quelconque importance aux yeux de William, m'enfin.) Elle repéra vite le chien derrière la baie vitrée et posa du même coup toutes sortes de questions. Le pire c'est qu'elle s'intéressait vraiment à ce chien. William se frotta la nuque. Comment lui expliquer que le mec qui était venu ici savait peut-être s'occuper des chiens mais était surtout très doué pour se faire détester en moins de trois minutes, et que comme d'habitude William la tête dans le pâté n'avait pas réfléchi et avait oublié de lui refiler le chien avant de refermer la porte. Difficile de faire un résumé compréhensible de la situation, non ?

          "Ouais, j'ai appris qu'il avait un nom, ce clebs. Le mec m'emmerdait, je l'ai foutu dehors. Et j'ai fait pareil pour le chien, sauf que lui est resté dans la boucle."

           En fin de compte, c'était possible de faire un résumé. Plus ou moins. Il n'avait pas précisé qu'il avait agi trop vite pour bazarder le chien, ni que celui-ci le faisait toujours chier, ni qu'il avait dû nettoyer ce qu'il avait fait dans la réserve, ni que tout ça lui tapait sur le système. Putain... Il se passa une main sur le visage, il sentait le mal de crâne poindre. Sérieusement, qu'est-ce qu'il avait foutu ? Ils étaient obligés de le garder, maintenant ?

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 24 Juil - 12:44

William parut... fatigué. Il se passa une main sur le visage, l'air désespéré. Il avait dormi, quand moi je dormais ? Apparemment non. Mh... ça allait être à moi de prendre soin de lui d'ici peu, aucun souci avec ça, c'était une tâche que je ne pouvais que prendre que de bon coeur. Je finis rapidement mon assiette de haricots au jambon, bus également l'intégralité de mon verre. Ayant fini mon assiette, je mis les couverts dedans, me levai, ouvris le lave vaisselle, et les mis dedans. A mon retour, je passai mes bras autour du cou de William et déposai un baiser sur sa joue droite. Mes mains descendirent sur ses épaules, puis petit à petit ses bras. Je pris ses mains, ma tête contre la sienne. Je n'avais vraiment aucune idée de pourquoi je faisais ça, mais j'avais envie d'être proche de lui, et ainsi ma tête était collée à la sienne. Je respirais profondément son odeur et souris contre lui.

- Je vais m'occuper du chien, s'il t'emmerde tant que ça, chuchotai-je à son oreille.

Je l'embrassai une seconde fois, doucement, sur sa pommette. Bon, j'étais au moins rassurée, il n'avait pas balancé Orion dehors, mais s'il avait balancé le mec, je ne savais pas s'il allait revenir. Sauf que parler de ça semblait l'embêter un peu, voire carrément l'ennuyer, alors autant changer de sujet, j'en avais un en stock justement.
Je me relevai, constatai son assiette peu vidée (en même temps j'avais mangé vite ce soir, j'avais une idée en tête) et il se faisait déjà tard. J'avais trop dormi cet après midi, et le soleil était déjà tombé. Je partis me rasseoir sur ma chaise, en face de lui, pour attendre qu'il finisse son plat. Si je me débrouillais bien, normalement, la situation ne déraperait pas comme histoire. Il fallait juste éviter tout sujet de conversation contraignant. Ceux là, nous devions les réserver pour cette table, et essayer d'en discuter calmement (si c'était possible) et non pas gâcher les bons moments à cause d'eux. Je jouais avec les miettes de pain qui traînaient encore sur la table en demandant :

- ça te dirait de retourner au lac ?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 24 Juil - 23:00

            William savoura le contact d'Anaïs, plus comme une étreinte douce et une chaleur qui avait tendance à manquer et qui le déridait obligatoirement, puisqu'elle venait d'Anaïs. La tendresse de la jeune femme lui fit du bien et il reprit du poil de la bête. Il se demanda comment elle faisait pour trouver le bon timing, les bons gestes au bon moment à chaque fois. Maintenant, il avait juste envie de se perdre dans ses bras et de dormir. William rit sous cape de ses propres désirs enfantins. Anaïs était contre son dos, elle ne pouvait pas le voir, sinon, elle se serait certainement demander ce qui lui passait par la tête, et il aurait eu bien du mal à lui expliquer sans s'emmêler les pinceaux ni passer pour un petit gamin perdu. Il n'avait pas vraiment envie que ça arrive, il embrassa une des mains d'Anaïs, qui s'en fut trop vite à son goût. Elle se plaça face à lui sans rien ajouter, ce qui l'obligea à s'atteler à manger plus consciencieusement. Il jeta un coup d’œil par la fenêtre et sourit. Le ciel, crépusculaire, était à peine coloré, la nuit avait pris possession et la surface du lac luisait au creux de cet écrin montagneux. Elle voulait sortir ? Compréhensible, vu qu'elle venait de se réveiller ! Boarf, l'air frais ferait du bien au mal de tête de William, ce n'était pas une mauvaise idée.

           "Pourquoi pas," sourit-il.

          Un peu dans la lune, le jeune homme décida qu'il ne pouvait pas avaler un haricot de plus et alla jeter le reste sans se presser. Il mit tout ça dans le lave-vaisselle et décida de lancer la vaisselle. Quant à savoir comment faire... Il leva les yeux vers Anaïs qui le regardait. Bon, ce n'était malheureusement pas elle qui allait savoir l'aider. Bon point pour eux, il remarqua qu'il y avait un emplacement, il fallait y mettre quelque chose pour laver. William n'eut pas à chercher longtemps, il y avait une boîte intitulée "gel pour lave-vaisselle" sous l'évier juste à côté. Ok, il n'y avait plus qu'à suivre les instructions, il appuya sur "on" et un programme au hasard et la machine se mit en marche toute seule. William se redressa et avisa l'extérieur. Un frisson lui parcourut l'échine alors qu'il était encore à l'intérieur. Bon, il allait aller chercher un truc à se mettre sur le dos, hein. Il n'était pas immunisé contre le froid, lui. Et il était crevé, aussi (et surtout).

            "Je reviens."

           Il monta (lentement) les escaliers et dénicha un de ses sweats préférés, du genre large et chaud et redescendit finalement après l'avoir enfilé. Il se prépara lentement à quitter le chalet et ouvrit la baie vitrée (en faisant mine de ne pas remarquer le chien qui lui sauta presque à la figure).

          "Après vous, jolie fille," dit-il avec une petite révérence.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 25 Juil - 21:55

J'attendis que William revienne, comme il m'avait prévenu. Quand il redescendit, un sweat large, ample et qui paraissait extrêmement doux couvrait ses épaules. J'avais envie de me lover contre lui. A la place, je lui souris, et saisis sa main avant de sortir. Nous ouvrîmes la baie vitrée, et immédiatement Orion se mit à nous sauter dessus. Je lâchai momentanément la main de William et m'abaissai un peu pour être plus proche d'Orion, je lui caressai la tête, en souriant.

- Alors mon toutou ! On t'a mis dehors ? T'en fais pas je vais te surveiller maintenant, fis-je en glissant une œillade amusée à William. Aller viens ! On va au lac, viens Orion !

Le chien continua de nous sauter dessus, heureux d'avoir eu des papouilles, et il resta à côté de moi, se frottant contre mes jambes. Un grand sourire joyeux vint illuminer mon visage. J'avais mon William à côté de moi, et en prime Orion, auquel je m'étais déjà attachée. Je repris la main du jeune homme et le tirai vers le lac, nullement gênée par ma tenue actuelle. Oui, effectivement, j'étais toujours en culotte et j'avais toujours le t-shirt de William comme simple et unique habit. Et si lui craignait le froid, ce n'était pas mon cas. Je ne craignais pas plus la gêne d'être si peu habillée. Il n'y avait personne d'autre que nous dans cette forêt, or William m'avait déjà vue bien moins vêtue, depuis le temps. Je resserrai mon étreinte, et me collai à lui en descendant. Cette fois, nous n'allions pas tomber, n'est-ce pas ? Non, je commençais à connaître un peu les lieux quand même, et puis William était moins fatigué. Mh, il ne m'en avait pas beaucoup parlé de ça, alors son niveau de fatigue m'était inconnu pour l'instant, j'allais vite le savoir s'il ne tenait pas jusqu'à notre but.
Les étoiles se réflétaient dans le lac, même la lune blanche qui miroitait tranquillement dans l'eau. Un vent frais me caressa le cou, sans pour autant qu'il me provoque de frisson ou de désagrément. Un bel avantage que voilà, de pouvoir sortir en culotte en plein Arctique sans craindre de mourir, comme toute personne normale. Dans un sens, j'essayais d'imaginer parfois ce que c'était d'avoir froid à cause du vent, parce que les seules fois où je tremblais c'était à cause de mon propre don qui me faisait payer une trop forte utilisation.
Nous arrivâmes sur le bord du lac, le vent caressait toujours mes cuisses dénudées et passait dans mon t-shirt. Enfin, son t-shirt. Je nous fis avancer sur le bord de l'eau.

- T'as froid William ?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 25 Juil - 23:03

         Anaïs se chargea du chien, non sans rire du malaise de William en présence de ce canidé toujours content qui l'agaçait au plus haut point. Le jeune homme leva les yeux au ciel : elle allait pouvoir se moquer longtemps de son attitude envers lui, parce qu'elle ne changerait pas de sitôt, pas plus que son avis à ce sujet. William éteignit la lumière en partant avant de se risquer sur le chemin de terre et de gravier. Il se rendit surtout compte qu'il n'y voyait goutte mais la main d'Anaïs le guidait. Heureusement que la lune leur éclairait le chemin, sinon ils auraient eu l'air bien bête. Le contraste entre William qui se retenait de rentrer les épaules pour se protéger du froid et Anaïs qui elle déambulait en petite tenue sans s'en préoccuper le moins du monde était flagrant. William se dit qu'il y avait vraiment quelque chose de surnaturel à la voir ainsi. On aurait dit qu'elle était détachée des restrictions humaines... A tout bien réfléchir, ça aurait été du pareil au même si elle s'était trouvé sur la banquise en cet instant. ça avait quelque chose d'effrayant, elle paraissait presque invincible. Et William, lui, se dit qu'il était bien petit dans ce monde en levant les yeux vers les étoiles qui leur tendait les bras. La descente ne fut pas trop rapide, et il fallait espérer que la remontée se fasse tout aussi naturellement, mais William n'en était pas certain. En d'autres circonstances, il aurait adoré cet instant, là il balançait entre ce bonheur d'apprécier l'instant et une envie de trouver un bon lit douillet. Anaïs lui demanda finalement s'il avait froid, ce à quoi il aurait répondu "un peu" s'il avait voulu être honnête avec lui-même. Seulement voilà, William ne comptait pas profiter du don d'Anaïs, et il n'était pas certain que ça change grand chose à sa condition : il était fatigué, voilà tout.

         "ça va, t'inquiète pas, dit-il en haussant les épaules avant de sourire. Je survivrais."

         Son regard scruta les alentours.

          "Tu veux aller par où ?"

         Elle voulait faire quoi ? Rester près du lac, aller un peu dans la forêt ? William ne se sentait pas du tout d'attaques pour aller bien loin, mais ça il ne le dit pas.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 26 Juil - 0:44

« Mouais » répondis-je intérieurement, mais le regard que je venais de poser sur lui transmettait parfaitement mes pensées, je n'avais aucune raison de les dire à voix haute : il savait. Néanmoins, je ne fis pas de commentaire. Je ne répondis même pas à sa question, occupée à le tirer de nouveau. Pas très loin, non, juste sur le bord du rocher qui se trouvait lui même au dessus de l'eau. Il faisait office de petit ponton surélevé, bien qu'un véritable ponton de bois se dressait dignement hors de l'eau à quelques pas de là. Joueuse, je le fis tourner, dos à la lune, mais aussi dos à l'eau du lac. Puis je passai mes mains sous son pull, en caressant ses hanches. Un fin sourire dévoila mes dents, tandis que mes yeux se plaçaient dans les siens, comme si j'avais de nouveau envie de lui faire l'amour, mais ici. Ce qu'il ne savait pas c'était qu'après cette journée, j'étais repu de sexe (même si l'aimer pour l'éternité ne serait jamais assez suffisant) et que pour l'instant, j'avais juste envie de l'embêter. Peut-être n'allait-il pas apprécier, et dans ce cas là je me ferais gracieusement pardonner ensuite, ou alors peut-être allait-il se prêter lui aussi au jeu. Quoi qu'il en soit, mes doigts caressaient sa douce peau, ils s'occupaient même de remonter doucement les fermes formes de ses muscles, puis plus haut et... Je séparai la distance qui nous comblait, l'embrassais lentement, toujours avec autant d'amour qui ne faiblissait pas, cet amour démesuré, et je le savais. Mais que pouvais-je y faire ? Cet amour mortel était la plus belle chose qui m'arrivât dans toute ma vie. Imaginer une autre existence sans celle-ci me semblerait bien fade. Mes lèvres coulissèrent dans son cou. Mes mains, elles, étaient brusquement descendues pour saisir le bas de son sweat, et d'un commun accord, je lui retirai. Une petite voix en arrière m'obligea à utiliser mon don sur lui, retirant tout froid extérieur qui pouvait nuire. Si William attrapait un rhume, je ne voulais pas que ce soit à cause de moi. Alors qu'il le veuille ou non, je me mis à manipuler sa température corporelle, sans aucune gêne ni fatigue, désormais habituée à cette étrange facette de mon don.
Je lançai le sweat sur le rocher, loin, très loin pour qu'il ne soit pas mouillé. Et dans un même mouvement, je me penchai un peu sur lui, encore un peu encore un peu... j'avais remis mes mains contre lui, et d'un seul œil, je vérifiai s'il fut assez proche du bord. La réponse était oui. Et en un éclat de rire, je le poussais dans l'eau, sous les aboiements d'Orion. Il y eut un gros « plouf » et moi, morte de rire, je ne parvins qu'à demander :

- Elle est bonne ?

Évidemment je contrôlais toujours les choses, mais c'était juste tellement amusant !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 26 Juil - 8:17

            William jeta un coup d’œil interrogateur quant à ce rapprochement soudain. Elle avait encore envie ?.. Pourtant ce n'était ni le lieu ni le moment le plus approprié. Il se laissa faire sans trop se forcer, ceci dit. C'était toujours agréable quand Ana£is se collait à lui et l'embrassait de la sorte. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'était la suite des événements. Certes, il avait bien noté qu'ils étaient à proximité immédiate de l'eau, non loin de là où il avait basculé la dernière fois, mais il était à des lieues d'imaginer qu'Anaïs allait le foutre à l'eau comme ça. Heureusement pour elle d'ailleurs, sinon ça n'aurait pas été si facile. Elle commença par lui enlever son sweat et... William sentit la morsure du froid sur sa peau, et l'eau s'infiltrer dans ses vêtements (sensation tellement agréable), et dans son nez, et dans ses oreilles. Ouais, William but la tasse, mais cette fois, il ne se téléporta pas. Il n'avait pas envie de se remettre à vomir et son cerveau savait encore où était la surface. De plus, il avait largement pied. William toussa et jeta un regard assassin sur Anaïs qui se marrait encore sur son rocher. Elle allait voir ce qu'elle allait voir ! Le jeune homme, après avoir repris une respiration normale, se dit qu'au point où il en était, ça devrait être plutôt facile de mettre Anaïs dans le même pétrin que lui. Il remonta sur le rocher (lentement, il n'était plus trop en état de faire autrement) et frissonna imperceptiblement en sortant de l'eau.

         "Carrément, railla-t-il. Tu veux un câlin ?"

         Sur ce il l'attira dans une étreinte... Mouillée. Son tee-shirt n'allait pas survivre longtemps, lui non plus. Et puis il l'attrapa par les hanches, la jeune fille poussa un cri et s'accrocha à ses épaules, ce qui fit que cette fois, ils finirent tous les deux à l'eau. Quand ils refirent surface, ils faisaient peine à voir et William rit en voyant la tête d'Anaïs.

         "Alors, tu la trouves comment ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 26 Juil - 12:19

Le regard que me lança William me fit encore plus rire. Je m'approchai un peu du bord pour caresser Orion qui aboyait toujours sur William. Dans le cas actuel, et avec ce genre de chien, c'était qu'il voulait l'aider et qu'il avait peur que le jeune homme ne se noie, mais il n'avait néanmoins pas le courage de sauter à l'eau. J'hésitai quelques secondes : est-ce que je le mettais à l'eau aussi, le toutou ? Après réflexion, il rentrerait trempé dans la maison. Donc si je voulais le faire, c'était mieux de le lancer le matin, qu'il ait le temps de sécher ensuite au soleil. J'aurais peut-être dû prendre ces précautions avec William aussi tiens.
En parlant du loup, le jeune homme, ruisselant, se hissa sur le rocher où j'étais et me proposa un câlin. Je détaillai rapidement son torse brillant et musclé, sans trop m'y attarder pour pas me faire charier, mais je peux dire que ces maigres secondes n'allaient pas être les seules. Il m'attira contre lui, et au lieu de râler comme toute personne sensée, je m'abandonnai à lui, le menton sur son torse pour le regarder, alors qu'il croyait sincèrement m'embêter à me serrer ainsi. Je lui prouvais que non et, vicieuse, je me serrais un peu plus contre lui. Après, dans un coin de mon esprit, je m'étais attendue à une revanche comme celle-ci, mais je n'avais pas prévu qu'il me saisisse soudainement par les hanches et m'inflige la même correction. Je criai, et me retins à ses épaules que je tenais toujours. Il avait de toute façon beaucoup plus de forces que moi, mais il fallait espérer que dans mon élan et en étant aussi proche du bord, il n'arrive pas à contrer cette poussée. Et c'est ce qui arriva. William tomba avec moi.
Son trop large t-shirt se gorgea d'eau et il se mit à flotter autour de moi tandis que je relevais encore la tête pour reprendre de l'air. Je ris, une nouvelle fois, en crachant de l'eau. Mes cheveux me collaient au visage, et je souris à Orion qui jappait encore plus, prêt à sauter dans l'eau avec nous. Je me tournai vers William.

- Elle est parfaite ! ris-je. On devrait se faire des bains de minuit plus souvent tiens !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 26 Juil - 22:41

           Les vêtements de William pesaient lourds, il n'avait même pas remis de tee-shirt, mais à tout bien réfléchir à ça n'aurait servi à rien parce qu'il aurait subi le même sort que le reste. Y'avait mieux comme situation... L'eau du lac était aussi noire que le ciel et comme lui, piqueté d'étoiles. William enleva ses chaussures gauchement (ça prit un certain temps, à gauche des lacets et de ses doigts engourdis), et ses chaussettes, et les posa sur le rocher. Il n'allait pas se risquer à aller nager, il ne tenait pas à finir noyer et ça l'étonnerait qu'Anaïs ait la force de le repêcher avant qu'il ne coule. Non, il allait sagement rester là où on avait pied comme le petit gamin fatigué qu'il était. En plus, il n'avait bizarrement plus vraiment froid, et il en conclut qu'Anaïs était en train de jouer avec sa température. Il lui adressa un regard pour lui signifier qu'il avait compris sa manigance. Maintenant, quand il frissonnait, il était certain que c'était de fatigue. Le jeune homme secoua la tête comme un chien mouillé et trouva dans un rocher immergé le point d'appui nécessaire pour poser ses fesses.

          "Peuh ! Un bain de minuit avant minuit et en plus tout habillé, c'est pas un vrai bain de minuit !"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 27 Juil - 0:42

Je perçus tout à fait l'étrange regard que me lança William, l'air de dire « je sais ce que tu es entrain de faire ». Et alors ? C'était quoi le problème ? C'était si mal que ça d'utiliser mon don pour l'aider ? J'étais une grande fille, je savais quand je devais utiliser mon pouvoir et quand je ne le devais pas, alors pourquoi. Sachant que ce soir, rien ne m'interdisait de l'aider de la sorte. Je lui répondis de mes lèvres pincées et de mon nez froncé, qui traduisaient - pour moi - mes pensées.
Puis jee regardai enlever ses chaussures et chaussettes, légèrement trempées, qu'il déposa sur le rocher, avant de s'asseoir sur un second rocher en parti sous l'eau. Je m'approchai, et sa remarque me fit rire, je ne pus m'empêcher d'y répondre.

- Rien ne t'empêche de te déshabiller totalement, accompagnai-je d'un haussement d'épaules désinvolte. Et en plus je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 27 Juil - 23:07

          "Si tu voulais que je me déshabille, fallait me prévenir avant de me balancer à l'eau," fit-il remarquer, un sourcil arqué.
          Maintenant qu'ils étaient dans l'eau... William se détendit et se rendit compte que comme il n'avait plus froid il n'y avait pas grand chose qui l'empêchait de s'endormir sur le champ, à part l'inconfort de son jean trempé et qui allait peser lourd en sortant, mais pour l'instant il ne le dérangeait pas plus que ça. Tout juste entraverait-il un peu ses mouvements s'il voulait faire quelque chose comme ce qu'il avait en tête... Anaïs se tenait non loin de lui, ce serait plutôt simple, et autant faire la gamin puisqu'elle l'avait fichu à l'eau et qu'à partir de là impossible de garder cette neutralité bien adulte qui n'avait plus lieu d'être, puisqu'il avait perdu toute sa crédibilité. A lui de la surprendre... Il rassembla un peu d'énergie et se leva, tout ça pour... Asperger joyeusement Anaïs. Eh oui, la maturité d'un gamin alors qu'il avait théoriquement plus de trente ans d'âge mental, ce n'est guère rassurant. Mais bon, il fallait bien qu'il couvre les aboiements du clébard qui reprenaient dès qu'ils bougeaient le petit doigt. Le petit chouchou à sa maman se sentait tout seul ! William, lui, s'en fichait, il avait Anaïs pour lui tout seul. Il l'éclaboussa donc et profita du fait qu'elle soit distraite par le rideau d'eau qui lui était arrivée dessus pour l'approcher et... L'enlacer alors qu'elle avait plus ou moins tenter de répliquer à cette attaque surprise. Voilà, il était bien mieux avec elle entre les bras. Et au moins, elle ne pensait plus à se venger s'il occupait sa bouche. Ses cheveux courts étaient plaqués sur sa petite tête, elle avait l'air toute innocente sous le clair de lune.

          "T'as pas peur que le monstre du Loch Ness vienne te manger tout cru ?" demanda-t-il après cette parenthèse, ma foi agréable.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Ven 28 Juil - 0:11

De nouvelles gerbes d'eau me tombèrent dessus, et je ne fus pas trop surprise de constater qu'elles venaient de William. J'aurais pu répliquer, comme l'enfant que j'étais toujours, mais il ne m'en laissa pas le temps. Trois secondes plus tard - alors que j'étais occupée à retirer cette eau noire de mes yeux - de puissants bras m'enlacèrent, et un éclat de rire s'envola de mes fines lèvres. Il fut lui aussi coupé dans son élan par la bouche de William qui se colla contre la mienne. ça, c'était remplacer une action déjà bien plaisante par une qui la dépassait encore plus. Et malgré notre état de trempitude, je l'embrassai, l'esprit vidé de tout idée de correction (hé oui, ce fourbe y était parvenu). Je nous séparai, saisis mes cheveux dans mes mains et les serrai pour faire couler le plus d'eau possible. D'accord, je ne risquais pas de mouiller encore plus son t-shirt, gorgé d'eau comme il l'était, c'était juste un réflexe futile qui ne servirait à rien parce que, étant toujours dans l'eau, la probabilité d'être une nouvelle fois mouillés était plutôt élevée. Je restai contre lui, en souriant.

- Le monstre du Loch Ness vient déjà de me manger la bouche, alors je sais pas, je dois faire quoi à ton avis, m'enfuir à la nage ou regagner la berge en priant pour avoir une chance de salut ?

J'avais plissé les yeux, provocatrice, mais aussi prête à prendre mes jambes à mon cou.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Ven 28 Juil - 23:20

          William s'appuya plus que de nécessaire sur Anaïs mais s'en rendit compte assez rapidement pour rectifier le tir. 'Fallait pas qu'il s'endorme debout, il n'était pas une jolie blonde étrange non plus. Non, il était juste pas très en forme équilibrement parlant. William arqua un sourcil en revenant à la conversation. Non mais sans blague, elle venait de le traiter de monstre du Loch Ness, là ? Est-ce qu'il avait une tête de monstre d'eau douce légendaire ? Pas à sa connaissance (ou alors c'était que le monstre en question était sacrément beau gosse... Ou pas.), et en toute logique cet état de fait ne changerait pas de sitôt. S'enfuir à la nage ?.. William n'allait pas la suivre dans ce délire-là, il ne voulait pas que la soirée se finisse par un décès malencontreux par noyade et une Anaïs affolée. Il n'avait pas non plus envie de la voir s'éloigner dans cette eau noire d'étoiles qui certes était resplendissante, mais n'en restait pas moins inconnue. William ne se laissait pas apprivoiser si facilement par le décor, il n'avait pas encore eu le loisir d'apprendre à le connaître, alors il restait sur ses gardes.

          "Hum, logiquement le Loch Ness réside dans l'eau, donc tu serais plus à l'abri sur la terre ferme..."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 29 Juil - 22:38

William désapprouva l'idée de la nage. Oh, ce n'était pas clairement dit mais c'était tout de même facile à comprendre. Je m'échappai de ses bras mouillés, lui pris la main et le tirai vers la berge. C'est vrai que se baigner en plein milieu de la nuit n'était pas la meilleure idée que j'avais eu. Mais c'était tellement amusant de le voir trempé ! Enfin, plutôt de voir la surprise sur son visage lorsqu'il tombât. Nous n'aurions qu'à nous baigner demain, en plein jour, déjà nous verrons où nous marchons.

- Aller, viens.

L'eau ralentissait nos mouvements, et j'étais juste trempée avec seulement un t-shirt blanc sur le dos. Oui oui, William avait de quoi prendre son pied. Je ne le lâchai que pour m'asseoir. Nous étions de retour sur le rocher, un léger vent frais me passait dans le cou, mais comme d'habitude je n'avais pas froid. William non plus normalement. Puis c'est dégoulinante que je m'allongeai sur la surface dure du roc, la tête tournée vers les étoiles. Orion - qui avait cessé d'aboyer - s'était approché de nous pour nous sauter dessus puis s'était finalement allongé à côté de moi, collant sa fourrure conte mon t-shirt. Je pus ainsi le caresser, lentement, dans le sens du poil. Les étoiles brillaient au dessus de nos yeux, brillantes et maîtresses du ciel. Elles servaient toujours aussi fidèlement reine lune. C'était admirable. Je n'avais pas pu regarder les êtres célestes depuis un long moment. Les dernières nuits que j'avais passé dehors s'étaient déroulées soit attachée dans une tente, soit le couvert dense des arbres tropicaux qui empêchaient de discerner correctement la voûte au dessus de nos têtes. Je souris, paisible.

- C'est beau... soufflai-je à William.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 30 Juil - 23:27

           La vue était magnifique. C'est un peu près ce que William pensa juste avant qu'Anaïs ne le formule tout haut. Il lui jeta un coup d’œil et sourit, amusé par cette coïncidence. Peut-être étaient-ils connectés télépathiquement. Ou peut-être était-ce ce que n'importe quel être censé aurait pensé en pareilles circonstances. William était toujours crevé, était toujours mal à l'aise dans ses fringues mouillés - encore plus maintenant qu'ils étaient sortis de l'eau, son jean lui collait désagréablement à la peau. Il avait aussi toujours froid, mais il était certain que c'était psychologique, Anaïs contrôlait à tous les coups sa température. Malgré tout, il resta. Parce qu'Anaïs s'amusait, et qu'elle ne songeait pas à dormir, ce qu'elle avait déjà fait une bonne partie de l'après-midi. William aurait pu aussi le faire, mais au final il avait échoué au piano, et puis le mec était arrivé, et... Tout s'était enchaîné et il n'avait pas chercher à changer les choses. Même ici, sur le rocher, alors que le ciel paraissait si énorme qu'il était impossible d'englober du regard tous les astres, ses paupières commençaient à se fermer toutes seules. Il était en train de s'endormir, bercé par le clapotis de l'eau du lac toute proche sur la roche. Il se força à se secouer, sinon il allait passer la nuit ici.

           "Un peu trop beau pour moi, dit-il en se redressant après une dizaine de minutes à contempler (ou pas) les étoiles. Je vais rentrer, je suis crevé. Tu peux rester, si t'as pas sommeil, profites," finit-il en frissonnant malgré lui.

          Il se leva, manqua de glisser du rocher mouillé et regagna finalement la terre ferme. Malgré son pas incertain, il fit un signe de main à Anaïs avant de disparaître sur le sentier improvisé en direction du Chalet. ça montait... Il se fiait aisément à son sens de l'orientation, c'était plus ses forces qui s'amenuisaient qui laissaient à désirer. Il faillit tomber plusieurs fois, en équilibre précaire. L'air et les bruits de la forêt réveillaient ses sens, pourtant. C'était vraiment qu'il était temps pour lui de rentrer. Le soulagement fut palpable quand il atteignit enfin la terrasse, les jambes flageolantes. Il rentra, la tête dans le brouillard, et avança jusqu'à être presque au milieu de la pièce pour aller dans la salle de bains, et... Ses jambes le lâchèrent tout à fait et il se ramassa par terre, en heurtant la table basse au passage. La douleur le ramena sur terre et il passa la main sur sa joue meurtrie. Y'avait rien de cassé, ni rien d'ouvert, d'ailleurs. Il avait fait quoi, c'était à cause du tapis ?.. Sans trop comprendre ce qui s'était passé, et carrément au bout du rouleau d'ailleurs, William s'assit par terre. Comme un automate, il enleva son jean, et se hissa sur le canapé. Sa tête résonnait encore du choc, ça surprenait. Sa joue le brûlait, il allait avoir un bleu, tant pis, il n'avait ni la force ni le courage d'aller chercher quelque chose pour soulager la douleur et amoindrir le futur hématome. Il avait froid, il s'enroula dans le plaid et... Où était Anaïs ? Ah ouais, encore près du lac... Bon... Il allait... Il allait l'attendre ici, hein... Quelques secondes plus tard, William s'était endormi.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 31 Juil - 21:10

William annonça qu'il allait rentrer. Je me redressai sur sur un coude, et hochai la tête. Pour avoir dormi la plus grande partie de l'après-midi, je pouvais affirmer que la fatigue était quasiment absente. Peu assuré sur ses jambes, le jeune homme se leva et gagna la maison. Orion s'était levé pour le suivre, mais je savais que s'il restait trop dans les pattes de William, il allait le remettre à la porte. Alors je le rappelai et c'est après un moment d'hésitation que le chien revint vers moi. Je dus rester trente minutes sous les étoiles, à vaquer à mes pensées sans réel but, en me disant que j'aurais bien aimé apprendre l'astronomie. Parce que bon, à part la casserole dans le ciel, je ne connaissais pas grand chose. J'aurais bien aimé m'y connaître plus. C'était peut-être possible avec l'Institut.
Je restai allongée, tranquillement, jusqu'à ce que je me lasse de regarder ces points lumineux dans le ciel. Alors je repris la route du retour, emportant Orion dans mon sillage.
Je passai la baie vitrée, le salon était toujours allumé. Une flaque d'eau s'étendait sur le tapis du salon, et pour cause, le pantalon trempé de William avait été abandonné là. Le jeune homme, lui, reposait dans le canapé, enroulé dans la couverture. Je souris et refermai doucement la porte derrière moi et Orion qui s'était faufilé pout rentrer. En faisant le moins de bruit possible, je ramassai son jean, et l'emportai dans la salle de bain - en ayant posé son sweat sur la table au préalable. Face au porte serviette, je déposai nos vêtements mouillés pour qu'ils sèchent donc : son pantalon, son t-shirt et ma culotte. Peu pressée d'aller me coucher, je pris une longue douche chaude juste pour le plaisir (et pour enlever l'odeur du lac). N'était-ce pas ma première douche seule ? C'était triste, de ne pas sentir William dans mon dos. Mais bon, au moins je pouvais me laver moi-même (mais bon ! C'était vachement agréable quand c'était William !). Chassant ces pensées pleines de sensations, je sortis de la douche. J'enveloppai mes cheveux dans une serviette, me lavai les dents. J'en profitai également pour faire un peu de ménage dans la pièce (éponger l'eau, reprendre mes vêtements que je n'avais finalement pas mis) puis je sortis, habits en main, nue. Si William avait su que je m'étais baladée nue dans la maison pendant qu'il dormait ..! Je souris à cette pensée et me faufilai à l'étage. Une fois dans la chambre, je rangeai les vêtements et sortis ceux plus adéquats pour dormir, que j'enfilai au passage. Je redescendis en éteignant les lumières, même celle du salon. Et c'est, en tapotant le canapé, que je pus m'y retrouver dans l'obscurité. Je déposai un baiser sur sa joue, vérifiai qu'il était toujours emmitouflée dans le plaid, et m'assis sur le côté le plus petit du canapé. J'avais allumé la lampe sur pied et avais repris le livre que j'avais commencé, sans pouvoir le finir.
Petit à petit je me sentis dodeliner de la tête. La lecture amenait la fatigue, la fatigue amenait le sommeil. Je reposai doucement le livre sur la table, et calai ma tête contre son plexus solaire. Orion vint naturellement s'allonger entre mes jambes, et je le caressai d'une main distraite, jusqu'à ce que sommeil vienne.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 2 Aoû - 23:37

          Il faisait frais. La lumière du matin baignait le territoire enclavé du lac et les coteaux commençaient tout juste à s'éveiller, résonnant du chant des premiers oiseaux et du clapotis silencieux de l'eau. La brise faisait onduler le lac. En amont, une rivière s'étirait le long de la montagne, et, quelque part, une petite cascade grondait. William se réhabituait peu à peu à écouter ce qu'il avait cessé d'entendre, obnubilé comme tous les autres par la vie quotidienne. Le calme de la forêt l'incitait lui-même au calme. Il se cherchait, celui qu'il avait été, celui qu'il serait plus tard, qui sait ? Dans l'immédiat, ses cauchemars étaient revenus, ça lui était arrivé de s'assoupir dans les bois et de se réveiller bien trop conscient de ce qui s'était passé. Il n'en avait pas directement parlé à Anaïs, mais il arrivait qu'elle lise en lui comme dans un livre et qu'elle voie directement que ça ne va pas. Donc oui, elle était plus ou moins au courant de ça, lui faisait avec comme d'habitude. Depuis le temps, il s'était fait une raison. Passer du temps dehors lui faisait du bien, et le clébard ne pouvait pas s'empêcher de le suivre quand il se levait aux aurores et quittait la maison. Il avait bien compris que William ne le souhaitait pas à ses côtés, mais dès que celui-ci s'arrêtait pour reprendre son souffle, le chien était là, une dizaine de mètres derrière lui. Il avait même dû, une fois, lui décoincer la patte de sous la racine où il s'était coincé comme un imbécile. Le jeune homme y était aller de mauvaise grâce, saoulé par les aboiements plaintifs parce que le chien voyait qu'il s'en allait, en se disant qu'Anaïs l'assassinerait s'il revenait en disant qu'il avait perdu son précieux Orion dans les bois. Bien sûr, la jeune fille ne savait rien de cette mésaventure. C'était essentiellement pour elle que William le supportait, de ce côté-là, rien n'avait changé.
          Physiquement, William s'était bien remis de la jungle, et assez rapidement d'après Hisoka qui était revenu une fois. Il voulait que le jeune homme retourne à l'Institut pour continuer à se faire soigner contre sa phobie du contact et ses cauchemars. C'était une chose que William se refusait à faire. L'enfermement était quelque chose qu'il supportait difficilement et son dernier séjour n'avait pas arrangé les choses. Tant qu'il contrôlait un peu près ses angoisses, tout irait bien. Il y parvenait, avec l'aide d'Anaïs qui ne savait même pas combien elle comptait pour lui. Malheureusement, elle ne pouvait pas être avec lui dans sa tête. Lorsque les choses devenaient trop difficiles, quand ses pensées dérivaient trop et que qu'importe ce qu'il faisait, il voyait Vince couvert de sang en fermant les yeux, William sortait. Il allait de plus en plus loin, jusqu'à n'en plus pouvoir physiquement. Il explorait en même temps, il avait une très bonne mémoire pour ce genre de choses et une carte se traçait d'elle-même dans sa tête au fur et à mesure de ses expéditions. Il pensait aller faire découvrir les endroits les plus beaux (et la forêt n'en manquait pas) à Anaïs. ça lui était aussi arrivé de jouer du piano en plein milieu de la nuit. C'était là que ses craintes se faisaient plus vivaces, qu'elles lui collaient au corps et à l'esprit, et cet instrument avait le don de les faire disparaître pour peu qu'il y mette du sien. Alors il y mettait tout son cœur et jouait durant des heures indues, suspendues dans la nuit, et retournait se coucher l'esprit apaisé. Anaïs, elle, allait de temps en temps à l'Institut. William ne savait pas exactement ce qu'elle y faisait, elle avait apparemment sympathisé avec Hisoka. Il espérait qu'elle n'allait pas essayé de le convaincre d'y retourner, même si la pensée qu'il devait le faire, pour continuer ce qu'il avait entrepris et pourquoi pas revoir ses compères de l'Institut, le titillait souvent. Il la repoussait quand elle pointait le bout de son nez, mais il savait qu'il se laisserait convaincre un jour. Seulement, pas maintenant.
          Ce matin-là, William courrait. Il n'était pas encore revenu à son poids de forme, il lui manquait encore quelques kilos, mais il allait doucement y arriver. Se remplumer n'était pas si facile. Son appétit était revenu (en même temps, il faisait enfin autre chose que dormir) et malgré les quelques malaises où il avait fini dans les feuilles mortes (et heureusement qu'Anaïs était elle-aussi sortie à ce moment-là parce qu'il avait eu bien du mal à s'en remettre) il avait continué à vouloir se remettre à la course à pied. Beaucoup trop tôt par rapport à quelqu'un de raisonnable, mais William était un entêté et son corps avait fini par suivre le mouvement en le portant jusqu'où il voulait aller. Bon, il avait aussi eu des courbatures du tonnerre qui avaient bien fait rigoler Anaïs. Il y avait eu après un massage pour le soulager qui avait surtout viré en partie de jambes en l'air... Un moment tout ce qu'il y avait de plus agréable, quoi. William en avait presque oublié ses courbatures. Anaïs, quant à elle, allait bien. William essayait d'être le plus attentif possible malgré ses absences dans la forêt. Il y avait bien eu un cauchemar ou deux de son côté, il l'avait rassuré du mieux qu'il pouvait. En y pensant, le jeune homme commençait à se dire qu'ils étaient vraiment deux cas psychologiques maintenant. Pour le meilleur ou pour le pire. Au moins, ils pouvaient se soutenir mutuellement... Même si William hésitait à évoquer ses cauchemars avec Anaïs, il avait toujours eu du mal à parler de ça, et en plus, maintenant elle avait son lot de son côté.
          William tourna à droite pour rejoindre la rive du lac. Il la longea, son souffle saccadé rythmait sa course tout autant que le bruit mât de ses pas. Il commençait à reprendre ses habitudes et ne faisait presque pas de bruits en se déplaçant. A part quand il soufflait comme un asthmatique, mais ça allait s'arranger au fur et à mesure des entraînements. Le Chalet était en vue, au bout de la surface paisible du lac. William tourna le dos au lac et affronta la dernière pente avant de déboucher sur la terrasse illuminée par le soleil matinale. Il s'étira un peu en admirant la vue et franchit la baie vitrée. Une bonne odeur vint lui chatouiller les narines : Anaïs prenait son petit déjeuner.

          "Bonjour," dit-il en lui faisant un bisou sur le crâne.

          Il allait faire un brin de toilette avant de la rejoindre. La douche fut froide et rapide, le rasage tout aussi efficace. Propre comme un sou neuf, il sortit de la salle de bains en enfilant tout juste son tee-shirt, son jean pendant négligemment sur ses hanches. Anaïs, elle, était encore en tenue de nuit. William la rejoignit (il l'observa au passage, elle était belle même en train de manger, son attention reportée sur ce qui était écrit sur l'emballage des céréales, c'est scandaleux d'être aussi attirant) et mit des toasts à griller. Il en profita pour entourer de ses bras les épaules d'Anaïs pour l'embrasser dans le cou. Après cette parenthèse, il se sépara d'elle, prit une bouteille d'eau et la vida à moitié avant de faire le tour de la table et de s'asseoir, la bouteille à la main.

          "Alors jolie fille, c'est quoi ton programme de la journée ?" demanda-t-il, tout sourire.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 3 Aoû - 15:02

La vie avait pris un énième tournant, qui semblait plus calme et plus reposant. Après la boucle de Miss Tit, l'Institut, il semblerait qu'avoir survécu à la jungle avait été notre dernière épreuve pour accéder à ce petit bout de paradis. Cet examen, nous l'avions réussi. De justesse, mais nous l'avions passé quand même. Et je devais avouer que j'étais plus heureuse ici que dans la boucle que menait Miss Barn Owl. J'étais même aussi heureuse que je le pouvais l'être avec mes antécédents et ça, c'était principalement grâce à William. Oh, nos journées ne débordaient pas d'aventures et de risques, loin de là. Elles brillaient plutôt par leur douceur, les gestes doux échangés et teintés d'une innocence volontaire. Nous nous formions une vraie vie, qui ressemblait plus au moins à ce que nous aurions eu en vivant dans le présent. Ainsi, nos vis se mélangeaient, se complétaient, et pourtant je laissais à William l'oxygène dont-il avait besoin.
Souvent, le matin, je me réveillais seule dans la chambre. Ce n'était pas "souvent" en réalité, à partir du moment où William se sentit en état de courir, il entreprit de recouvrer la santé or, chaque matin, il partait courir dans la forêt. Orion l'accompagnait. Quand j'ouvrais les yeux, je ne voyais plus qu'un lit vide, défait et froid, pas même de pelage bicolore. Dans ces moments là, j'avais tendance à tourner en rond, et je me surpris à avoir des côtés maniaques qui prenaient place lorsque je m'ennuyais et que j'attendais. C'est pourquoi la maison était étrangement rangée et propre. Bon, ce n'était pas trop grave ça. Ce qui ne plairait pas à William, par contre, fut cette soudaine idées de retourner à l'Institut en son absence (après tout c'était la porte à côté) pour terminer ce qu'avait entamé Kaï. Je voulais au moins savoir tirer, pour lui, pour que ses efforts n'aient pas été vains. Même si William était radicalement opposé à cette idée, il ne le saurait pas. Pas tout de suite en fait. C'est pourquoi, le matin, je m'habillais et sortais par la porte particulière pour retrouver Hisoka, qui s'est découvert être un bon ami. Mon apprentissage en matière de tir s'améliora de jour en jour, et je finis par essayer tous les formats qu'avait en sa possession l'Institut. Non, vraiment, ça ne plairait pas à William, mais tant pis.
Quant-à Lui, il s'était donc remis au sport, bien que les débuts aient été très peu fructueux. Il rentrait au bord de la syncope (et en avait fait quelques unes parfois, j'avais dû le ramasser avec difficulté), la respiration hachée et les muscles douloureux. Le masser avait été, ma foi, fort plaisant et je lui en referai autant de fois qu'il le voulait. À part ça, ses cernes parfois témoignaient de récents cauchemars dont je ne comprenais pas vraiment l'origine, mais je n'osais pas poser de questions à leur sujet, sachant cette conversation sensible. Je ne voulais pas briser cette paix si fragile qui s'était installée.
Ne rentrant jamais après midi, je faisais toujours en sorte de regarder l'heure pour rentrer avant. Nous pouvions ainsi profiter de l'après-midi, rien qu'à deux. Au moins on ne s'étouffait pas l'un l'autre. Ce matin, néanmoins, je me levai tard, et ne pus aller à l'Institut ce qui, au fond, n'était pas une catastrophe. William revint de sa course quelques minutes plus tard, ruisselant de sueur suivi de près par Orion. Un rapide bisou derrière le crâne et le jeune homme s'enfuit sous la douche sous mon regard amusé. Personnellement, je mangeai tranquillement mes céréales, un verre de jus d'orange devant le nez. Orion vint s'aider de la chaise pour se redresser et je vis une truffe noire dépasser du haut de la table. Je ris et lui lançai une céréale dans sa direction qu'il attrapa au vol, avant d'en demander d'autres. Tsss, quel ventre sur pattes ce chien. Propre et mouillé, William ressortit de la salle de bain, me fit un câlin, et s'assit ensuite en face de moi en tenant sa bouteille entamée.
Ce que j'avais prévu ? Bah j'avais bien pensé à quelques petites choses... ouais nan nan, valait mieux éviter ce genre de chose sinon j'avais pensé à ..! Nan, ce n'était pas mieux non plus... Bon, je n'avais plus que la dernière idée. Je bus une gorgée de jus d'orange et proposai :

- Mhhhh, j'avais pensé qu'on pourrait aller dans la montagne. Peut-être même prendre un pique-nique et dormir là-bas, ça te dirait ?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Ven 4 Aoû - 0:25

           William ignora superbement le chien qui tenta de poser ses pattes sur ses genoux, il le vira en décalant sa chaise. Comme d'habitude, pas rancunier pour un sou, le clébard continua à le regarder avec des yeux de merlan frit. Et comme d'habitude, le jeune homme n'en tint aucunement compte et pensa très fort en son for intérieur : va voir Anaïs de toute façon c'est elle qui a la bouffe, t'es bête ou quoi ? Chose que le cabot ne comprendra jamais, parce que oui, il était plutôt simple d'esprit. Il était pas capable de détester correctement quelqu'un, non ? Quoique, s'il l'avait mordu William l'aurait vraiment fichu à la porte, donc valait mieux pour lui qu'il se tienne tranquille. Une virée dehors ? Ça le branchait bien, mais il allait falloir trouver de quoi s'emmitoufler pour la nuit dans cette baraque, Anaïs n'en avait peut-être pas besoin, mais William lui ne tenait pas à passer une nuit blanche à cause du froid, on était pas le 3 septembre 1940 dans une boucle très ensoleillée. Surtout si elle comptait gravir la montagne. Mais heureusement il était encore assez tôt pour fouiller dans les placard du Chalet, et préparer la bouffe... William était, somme toute, quelqu'un de prévoyant en ce qui concernait certaines choses, et plus spécialement ce genre d'entreprise. Passer des nuits en pleine nature, il connaissait, mieux valait prévoir pour ne pas rester en rade ou se faire gâcher la soirée.

          "Ouais, c'est une bonne idée... Il manque plus qu'à faire nos sacs !"

          Le bruit du toast qui sautait de son grille-pain le surprit, il alla chercher les tartines et y ajouta ce qui traînait sur la table... Du beurre de cacahuète, en l'occurrence. Il avait la flemme d'aller chercher autre chose.

          "C'est pas pour toi, grinça-t-il en voyant le regard du chien sur sa tartine, avant de reporter son attention sur Anaïs. Tu veux manger quoi durant ton fameux pique-nique ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 5 Aoû - 12:40

Les toasts sortirent du grille pain, et une nouvelle fois la maison fut envahie par une délicieuse odeur de pain grillé, qui m'aurait mis l'eau à la bouche si je n'en avais pas déjà mangé juste avant. Je suivis du coin de l'œil William qui se leva pour les prendre, et revins à sa place en tartinant ses toasts de beurre de cacahuète. Bien, après le sport on reprend du gras, ts ts ts… Bon, après, je n'étais peut-être pas mieux, parce que moi, je ne faisais pas vraiment de sport. Fin si, mais William n'était pas au courant, et c'était bien moins intensif. Je ne courrais pas tous les matins, certainement pas (mon petit cœur allait avoir du mal, mais pourtant j'en aurais bien besoin) et mes activités sportives se résumaient, à l'Institut, à m'entraîner à me battre avec mon don à m'en servir de diverses façons, et le tir. Est-ce qu'on pouvait grossir dans les boucles en fait ? Si on ne vieillissait pas, pourquoi grossir hein ? Bah bête comme réflexion, j'allais peut-être manger plus de beurre de cacahuète à partir de ce jour.
Je me levai, ramassai les miettes de mon petit déjeuner pour les mettre à la poubelle, et rangeai les quelques affaires à moi. Il avait raison, les affaires étaient à préparer maintenant. Je devais trouver des sacs de couchage, il fallait les sacs tout court aussi, à manger, quelques vêtements. Fallait-il prendre une tente ou voulait-il dormir la tête sous les étoiles ..?

- Je ne suis pas difficile, je mange tout ce que tu prépares, et tu le sais très bien, souris-je malicieuse.

Je m'avançai vers l'escalier pour m'habiller, posai une main sur la rampe avant de m'arrêter.

- Je vais aller voir si on a des sacs de couchage dans la réserve après, tu veux dormir avec une tente ou pas ?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 7 Aoû - 21:57

          William, à dix mille lieues de ce que pensait Anaïs à propos des calories et de tout ce tintouin, se lécha les doigts après avoir fini sa première tartine. Ce n'était pas mauvais. Il sourit quand elle dit que de toute façon elle mangerait ce qu'il ferait. Tant que c'était parce qu'elle trouvait ça bon et pas forcément pour lui faire plaisir, William était d'accord. Et d'ailleurs elle exagérait, il y avait eu quelques fois où elle avait fait les repas et ça n'avait pas été mauvais non plus. Il n'était pas non plus de son côté le roi des fourneaux, il aimait bien ça, voilà tout. Bon... Il allait aller faire le tour de ce qu'ils avaient, ça devrait être faisable. Quant aux sacs de couchage comme elle disait, ça valait le coup de faire le tour du Chalet, il y avait une espèce de cagibi qui pourraient bien contenir ce dont ils auraient besoin : des lampes, par exemple, William devait avoir quelques affaires de survie dans son sac en haut aussi, il fallait répartir le poids, Anaïs aurait logiquement moins que lui pour la montée. 'Manquerait plus qu'elle dégringole à cause de son sac trop lourd, tiens. Pour la nuit... William réfléchit. Quand elle avait parlé de coucher là-bas, il avait directement pensé à une nuit à la belle étoile mais naturellement ils pourraient emporter une tente. Boarf, certes il allait pleuvoir la nuit mais à part ça niveau chaleur la tente ne serait pas d'une énorme utilité. Il pourrait par contre faire un feu si vraiment ça caillait.

          "A la belle étoile ça me tente bien, faut juste voir quels sacs de couchage on a," répondit-il.

           Logiquement, c'était les plus épais puisqu'ils étaient entreposés dans un Chalet en pleine montagne. Mais on sait jamais, pensa William en mordant dans sa seconde tartine.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 8 Aoû - 0:37

- À vos ordres mon commandent !

Sur ces mots qui s'accompagnèrent d'un grand sourire je montai dans la chambre. Culotte, pantalon, soutien-gorge, pull et chaussettes mis, je redescendis, et entrai dans la réserve qui regorgeait de plein de choses utiles... ou pas. Donc nous allions passer la nuit sous les étoiles, sans tente ni rien. Nous l'avions fait dans la jungle, lorsque William n'était plus en état de continuer et que nous les avions de toute façon perdues dans le chute... Évitons d'y penser, là nous allions juste profiter l'un de l'autre sans que je n'ai à porter un William en voix d'extinction sur moi. Je me surpris à être restée immobile et les yeux dans le vague, le temps de cette pensée. Comme quoi, on ne guérit jamais vraiment de nos peurs. C'est en me secouante que je trouvai deux grands sacs de voyage, déjà en partie remplis par des affaires de base : une trousse de secours, un briquet, un réchaud aussi dont il faudrait prendre des bouteilles de gaz si William décidait de nous faire manger quelque chose de chaud, une boussole et une carte de la forêt. Je notai mentalement d'y ajouter les brosses à dents, des mouchoirs et du papier toilette (toujours utile oui oui) et j'y mis des sacs poubelles. À côté, dans le fond du placard, je dénichai quatre sacs de couchage, qui sentaient légèrement le renfermé. J'en sortis deux pour les mettre au soleil afin de retirer l'humidité et leur odeur. Puis je déposai les sacs sur la table de la cuisine et, me souvenant de ma note à moi-même, rangeai également ces matériaux indispensables pour la vie de tous les jours. À William de me dire s'il manquait des choses, c'était lui l'expert après tout.
Je marmonnai la liste de tout ce que j'avais mis, avant de me rappeler d'une chose :

- Ah Orion !

Ce dernier jappa en entendant son nom.

Je lui tirai la langue (geste tout à fait mature) et souris en prenant des bols en plastique qui feraient office de gamelle. Désormais il manquait le dîner, de l'eau, les vêtements, et des couvertures.

- Alors, vous avez décidé du menu de ce soir, Cuisinier ?

Je lui souris en m'approchant.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chalet - Home sweet home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Autres boucles :: Institut-