Partagez | 
 

 Le Chalet - Home sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 22 Mai - 7:59

William partit sans me répondre vers la salle de bain. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'était pas du tout de bonne humeur. Il n'aimait pas les chiens ? Ou alors c'était juste l'entrée d'Orion qui lui déplaisait ? C'était possible, après tout je ne le comprenais pas toujours et certaines de ses réactions pouvaient me rester incompréhensibles. Il disparut dans la salle d'eau. Je m'assis au sol, adossée aux placards après avoir pris la dernière tranche de jambon, que je lui donnai. Il l'avala goulûment et vint se poser sur mes jambes comme si je n'étais qu'un matelas. Cela m'occupa car je le caressai dans le sens du poil, en repensant au temps où j'étais encore dans ma famille, au temps où j'avais mon propre chien. Je n'en avais pas revu depuis tellement longtemps, des canidés, les derniers en date étaient les chiens errants lorsque j'étais à la rue. Ce n'était pas la meilleure image à garder, j'en convenais. Justement, je devais rattraper ce souvenir, et cet Orion semblait être parfaitement qualifié pour ça !
William ressortit de la salle de bain, encore un peu mouillé d'eau. Je relevai la tête à sa question. Ma réponse sortit avec le plus grand des naturels.

- On a qu'à le garder.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 22 Mai - 17:46

         William fit une drôle de tête, du genre "elle se fiche de moi ou elle le pense vraiment ?". Pour une fois, il préférait penser qu'elle se moquait de lui plutôt qu'elle veuille adopter le premier chien venu, chien qui vient tout naturellement de débarquer chez eux, dans une boucle au milieu de nulle part. Ben voyons, rien de plus naturel ! Non mais elle voulait vraiment le garder ? Un chien, ça aboie, ça court après sa queue, ça fout des poils partout et ça a une façon maladive de montrer son enthousiaste débordant. Beaucoup trop débordant. William était fatigué et songea à remonter se coucher. Peut-être qu'en se réveillant, il découvrirait que rien de cela ne s'était passé et qu'il l'avait tout bonnement imaginé. Il en doutait, mais il pouvait toujours essayer. Il prit sur lui pour ne pas s'énerver, de mauvaise humeur depuis que la bestiole lui avait sauté dessus.

          "Non, ça, non, on garde pas les bestioles en manque d'amour, c'est pas les bonnes œuvres ici. La prochaine fois, si c'est une chèvre qui débarque, tu vas me dire la même chose ? Pas question."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 22 Mai - 18:34

William n'était pas d'accord. Définitivement pas d'accord. Je fronçai les sourcils et retirai le chien de mes jambes, l'air de dire que s'il voulait que je sauve sa peau je devais me lever. Je l'abandonnai là, pour m'avancer vers le jeune homme. Décidément, il ne voulait pas d'un animal de compagnie. Il avait un mauvais souvenir de la chose ou c'était juste les William en général qui ne désiraient pas de boule de poils noire et blanche ? Je pinçai les lèvres à la recherche d'une raison qui pourrait le faire changer d'avis. Mais quoi que je dise, il camperait sur ses décisions donc le mieux était de... de repousser la conversation à plus tard, exactement. De toute façon il devait être trois heures du matin à tout casser, pas du tout une heure pour décider de ce qui allait suivre pour ce toutou. Et encore moins d'aller sonner à l'Institut pour demander si c'était le leur - ce qui était la chose, somme toute, la plus probable. Il ne comptait pas le mettre dehors, non ? Or de question. Il n'allait pas mettre cette pauvre bête à la porte, j'étais encore apte à imposer des choses.
Au lieu de le dire de la sorte, je me mis en face de lui, et souris.

- Mais moi aussi je suis en manque d'amour, fis-je en l'embrassant.

Je saisis ses mains dans les miennes, et fis descendre ma bouche dans son cou, lentement. Je relevai la tête et le tirai vers l'escalier .

- On en reparle demain, allez viens, j'ai encore des choses à te faire.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 22 Mai - 22:54

William la regarda délaisser le chien - c'était pas trop tôt - et s'approcher de lui sans trop savoir à quoi s'attendre. Allait-elle revenir sur sa décision, le contredire, lui exposer tous les bienfaits qu'on pouvait trouver à la possession d'un chien ? Heureusement, cet argumentaire n'était pas vraiment au programme de la soirée - de la nuit ? - et il était sur le point de le découvrir. Le jeune homme arqua un sourcil quand elle lui dit être "en manque d'amour", et allait ronchonner que maintenant elle trouvait qu'il ne remplissait pas assez bien son rôle d'amant, quand elle l'embrassa. C'était un moyen très efficace de détourner son attention, ça, c'était certain. Elle savait y faire avec lui. Et il était conscient qu'elle cherchait à l'amadouer, c'était gros comme une maison, surtout avec la phrase qu'elle ajouta en l'attirant vers l'escalier. "Plein de choses à te faire", vraiment ? William voulait bien voir ça, tiens. Sans qu'il puisse rien y faire, son humeur s'améliora. Il résista à la prise de la jeune fille et la fit pivoter avant de l'attirer contre lui et de l'embrasser de nouveau.

"Je serai curieux de voir ça, tiens," railla-t-il dans un sourire en caressant avec son pouce les lèvres qu'il venait de quitter.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 23 Mai - 7:08

Je fus retenue par une force bien supérieure à la mienne, qui me tira ensuite en arrière pour que mes lèvres rencontrent celles de William, parfaitement bienvenues. Quand il se redressa, il me mit au défi, son pouce caressant avec délicatesse mes lèvres. Une lueur étincèlera dans les yeux, vive, furtive, n'ayant tenu qu'une demi-seconde avant de disparaître rapidement. J'attrapai son pouce de ma seconde main, repris sa main, éteignis la lumière du rez-de-chaussée. Nous fûmes plongés dans le noir, il n'y avait que ma lampe de chevet que je voyais toujours d'en haut et diffusait un faible éclairage en nous présentant les marches que nous devions encore monter. Je serrai ma main contre la sienne.

- Je vais te dévorer, soufflai-je.

Je le forçai à monter les escaliers et à se diriger vers notre lit pour s'y allonger. Le chien nous avait suivi - toujours ce petit cliquetis diffus - mais je ne fis pas de commentaire à ce propos, manquerait plus que William se braque de nouveau et décide de se relever avant que je n'aie le temps de le clouer sur le matelas. Par clouer je parlais évidemment de l'empêcher de bouger de nouveau en... Je m'assis sur lui, un grand sourire sur les lèvres, et commençai à embrasser chaque morceau de peau que j'avais en ma possession. D'abord son cou, lentement, puis plus profondément, en descendant progressivement vers son torse, tandis que mes mains s'amusaient à le frôler, le caresser, tracer des sillons imaginaires sur sa peau ou alors suivaient les traces de ses cicatrices que je commençais à connaître par cœur, sans me laisser de ces marques provenant de tous les combats qu'il avait menés. Je suivis la forme de ses muscles, sa peau douce à mon toucher, en l'embrassant toujours avec une certaine douceur. Quand je remontai vers lui, je lui volai ses lèvres durant quelques secondes, puis chuchotai en éteignant ma lampe de chevet :

- Tu peux t'endormir, je continuerai, c'est pas tous les jours qu'on a droit à un tel châtiment pour aider à s'endormir.

Et avant qu'il n'ait pu me répondre, je repris mon affaire contre sa peau, heureuse de le sentir frissonner contre moi. Heureuse de pouvoir l'embrasser en ce moment même et même si je ne l'avouerais pour rien au monde : heureuse qu'il n'ait pas balancé le chien par la porte.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 23 Mai - 23:02

Anaïs éteignit la lumière. William se demanda ce qui l'attendait dans l'obscurité, et ses paroles allumèrent une étincelle de désir en lui. Malgré tout, elle attendit avant de mettre ses menaces à exécution qu'ils soient rendus en haut. Le chien leur collait aux basques et William n'en était que plus conscient. Pourquoi ces trucs-là savaient-ils monter les escaliers ? Avant qu'il n'ait eu la vague - mais brillante - idée de le balancer par-dessus bord, Anaïs lui tomba dessus. Il sentit le matelas dans son dos, et elle monta à califourchon sur lui. Il aurait pu aisément inverser les positions, prendre le dessus pour la faire échouer dans son entreprise et sortir vainqueur de ce combat, mais tout compte fait, au vue de la nature du martyre qu'il subissait il ne pouvait se trouver en meilleure place qu'à sa merci. Le jeune homme poussa un grognement étouffé, surpris de sentir la bouche de la jeune fille contre sa peau. Il voulut la regarder mais elle avait déjà éteint la lampe de chevet. Aussitôt le noir venu il sentit ses paupières se fermer comme si son corps passait en mode veille automatique et se débattit avec son cerveau pour ne pas s'endormir tout de suite, bien que c'était vraiment pas gagné. Il voulait profiter au maximum, comme elle disait c'était exceptionnel.

"T'as de la chance qu'il fasse noir, marmonna-t-il, bien que lui seul soit au courant du fait que le sommeil le rattrapait à peine l'obscurité complète installée. Si tu crois que j'ai pas compris ce que t'essayes de faire..."

C'est-à-dire... Quoi déjà ? Ah, oui, c'est vrai, le clébard. Elle détournait son attention. Et ça marchait très bien parce que, l'instant d'après, William dormait.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 24 Mai - 4:14

Je souris à ses paroles, toute seule, dans l'obscurité, en continuant de l'embrasser avec un peu plus de lenteur. Bientôt la respiration de William se fit beaucoup plus profonde ; j'en déduis qu'il s'était endormi, vaincu par la nuit et sa fatigue. Je me redressai au dessus de son visage, déposai mes lèvres une dernière fois contre son front en murmurant en « je t'aime » qu'il n'entendrait sûrement jamais. Je tâtonnai les couvertures pour en trouver les rebords et pouvoir tirer la couette sur lui. Mais avant de m'allonger à mon tour pour laisser Belle Nuit m'emporter de nouveau, je me penchai sur mon côté du lit. Je vis malgré l'obscurité Orion, allongé au sol. Il releva les yeux en me voyant, et je fis glisser mon oreiller jusqu'à lui, discrètement, en ayant l'impression d'être entrain de faire un méfait. L'oreiller fut déposé juste en face du chien, qui s'y avança et se déposa dessus. Je lui caressai la truffe, souris puis lui grattai le dessus de la tête, avant de retourner vers William, profondément endormi, de me caler contre lui et d'atteindre le sommeil. Il fut plus ou moins rapide à venir. Mais c'est avec délivrance que je me sentis sombrer dans les méandres de mes profondes pensées.

*****

La principale raison de mon réveil fut que j'avais un poids lourd sur mes jambes qui m'empêchait considérablement de bouger. J'étais coincée et ça me gênait. J'ouvris les yeux. Je n'étais plus totalement contre William, mais je n'étais plus collée à lui. J'avais bougé dans mon sommeil, sans faire de cauchemar, c'était déjà ça, n'est-ce pas ? Bon. Pourquoi j'avais un truc lourd sur les jambes, déjà ? C'est en relevant la tête que je me souvins de la masse de poils que j'avais protégé de William. Alors comme ça on montait carrément dans les lits ? Tsss... Il sentit parfaitement que j'étais réveillée parce que ses oreilles se dressèrent en deux triangles sur le haut de son crâne, pourtant il ne bougea pas d'un pouce. Je me dégageai tout de même les jambes, sans geste brusque quand même et les sentis ankylosées presque à l'instant. Bordel. Trouver des arguments pour le garder n'allait pas être facile. En attendant je repris mon oreiller resté au sol et le remis à sa place, comme si ne rien n'était. Puis je m'occupai de réveiller William, avec autant de douceur qu'avant qu'il ne s'endorme : j'embrassai d'abord sa joue, puis la ligne de sa mâchoire, son cou - longuement - ses clavicules aussi, en attente d'une réaction.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 24 Mai - 23:34

           La suite de la nuit fut sans histoire, heureusement pour William. Celui-ci se réveilla de bon matin bien agréablement tiré du sommeil par Anaïs. Comme d'habitude, il se dit qu'il avait bien de la chance d'être avec elle et il n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être. William se redressa en bâillant et s'assit sur le lit. Il constata que, de un, ce qui s'était passé cette nuit n'était pas une création de son imagination parce que, de deux, le chien était assis au pied du lit et le regardait avec une espèce de naïveté joyeuse désarmante qu'il est difficile d'ignorer. Le jeune homme le fit quand même, et choisit de faire comme s'il n'était pas là le temps de trouver une solution. Inutile de se disputer dès le matin. Surtout que vu le réveil de qualité dont il venait de bénéficier, il ne voulait pas tout foutre en l'air pour rien. Mais il se demandait bien d'où sortait ce cabot et si quelqu'un était en train de le chercher. En tout cas, il ne venait pas de l'Institut, du moins se dit-il cela en premier lieu avant de se rappeler que l'installation était tellement grande et possédait tant de salles plus étranges les unes que les autres qu'il ne pouvait pas tirer de telles conclusions aussi facilement. Néanmoins, elles servaient toutes à quelque chose de productif pour l'Institut, alors qu'un élevage d'animaux... Peut-être avait-il quelque chose de particulier, ce clébard. William soupira discrètement. Manquerait plus qu'il parle, tiens. Il reporta son attention sur Anaïs, s'appliquant à respecter sa décision provisoire au sujet de ce chien.

       "J'aimerais être réveillé tous les jours comme ça... C'est le luxe ici," sourit-il.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 25 Mai - 15:45

William s'était lentement réveillé après plusieurs minutes, puis redressé pour s'asseoir dans le lit. J'avais juste un peu bougé pour qu'il puisse se mettre correctement, sans que je ne le gêne, mais étais restée au dessus de lui, cette fois assise sur ses cuisses à le regarder s'éveiller. Rien que là, comme ça, j'avais envie de l'embrasser. Certains diraient "oui, comme toujours" et moi aussi d'ailleurs. Tout simplement parce que à chaque fois je m'émerveillais un peu plus de la réaction de mon corps à son encontre, j'étais ébahie par cette chaleur qui m'enivrait, par ce besoin incontrôlable d'être proche de lui, de le toucher, de m'occuper de lui. Et tout ça, avec la fascination qui me prenait quand je remarquais ma résolution à le rendre heureux. Je voulais le rendre heureux, je voulais qu'il se sente bien. C'était le seul but qui voulait encore la peine dans ce monde. Je caressai sa joue en souriant et remis ses cheveux désordonnés par le sommeil, derrière son oreille. Il était beau. Même pas coiffé, même lorsqu'il n'était pas rasé, même s'il ne le pensait pas - je ne savais pas - je pouvais lui affirmer. Il était beau. Mon cœur cogna plus fort dans ma poitrine, je déposai mes lèvres contre les siennes avec légèreté. Ses lèvres étaient des friandises dont je ne pouvais plus me passer, et il ne le savait même pas. Je relevai petit à petit la tête et rouvris les yeux, en me disant que la journée avait bien commencé et qu'elle n'avait aucune raison de mal se finir.

- Mais quand vous voulez... Mon prince, souris-je, le visage à quelques millimètres de son visage. Quand vous voulez...

Le "prince" était pour accentuée mes pensées qu'il ne pouvait pas savoir, effectivement, mais il avait aussi une raison par rapport au luxe qu'il avait énoncé. Évidemment qu'il avait droit au confort et à la plaisance, c'était tout fait naturel pour une lignée royale, n'est-ce pas ?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 31 Mai - 23:05

        L'attention de William fut happée par Anaïs en quelques secondes. Elle avait un pouvoir presque magnétique qui agissait sur lui. Il ne pouvait pas lutter contre ce genre de choses, d'ailleurs, il n'essayait même pas. Il arqua un sourcil devant le petit surnom dont elle l'avait affublé « mon prince », vraiment ? C'était une référence au fait qu'il l'appelait de temps à autre « princesse », en plus du luxe qu'il avait évoqué ? Lui ne se voyait pas du tout d'ascendance noble, ou même bourgeoise. S'ils retournaient un jour au Moyen Âge (y avait-il seulement des boucles à cette époque reculée?), il se voyait bien plus dans le rôle du méchant brigand ou du tueur à gages que dans celui de l'aristocrate à l'aise en société. Il était trop brutal, trop brouillon avec les autres et bien qu'il se soit amélioré au contact d'Anaïs, il n'en menait pas large dans une pièce noire de monde. Peut-être que tout cela allait s'améliorer au fil des années, il ne pouvait pas prévoir de quoi sera fait leur avenir.

         « Tu parles d'un prince, je suis plutôt un vaurien sorti d'on-ne-sait où qui a réussi à séduire une gente demoiselle. »

        Par contre, elle, dans sa robe de bal de Noël, elle avait eu tout d'une princesse. Une princesse lumineuse, magnifique, qu'il désirait chérir le reste de sa vie. William tendit le bras et caressa sa joue, avant de se rendre compte qu'il avait faim. Et qu'il en avait marre des pâtes.

          « On descend ?.. »

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Ven 2 Juin - 18:12

- Pfff, dans ce cas là par notre relation, tu deviens un honnête homme, terminai-je pour le convaincre et avoir le dernier mot à cette conversation.

La main de William s'approcha de ma joue, et caressa ma peau. Je souris. J'avais toujours envie de l'embrasser, bon Dieu, et il n'arrangeait pas les choses avec ses gestes tendres... Je me mordis la lèvre inférieure en scrutant son regard. De toute façon ce n'était pas un vaurien. Et je n'en démordrai pas à ce sujet : William était tout sauf une crapule. Ou alors.. il était mon petit brigand à moi. Cette idée me donnait envie de l'embêter un peu pour le taquiner. Mais une fluette voix me disait que ça pourrait l'amuser tout comme l'assombrir. Je ne voulus pas prendre le risque alors je me tus, estimant que mon argument était solide. Au lieu de ça, il me demanda à descendre. Je fronçai les sourcils. Hishimo... nan, c'était quoi son prénom déjà ? Hi... sako ? Ou alors Hisoka ? Un des deux, en tout cas il avait été très clair : William avait besoin de repos. Alors que faire ? Je ne pouvais pas le forcer à rester alité : il n'accepterait jamais, et s'ennuierait profondément dans cette chambre. Je ne voulais pas non plus le contraindre à faire des choses qu'il ne voulait pas. Donc... Peut-être pourrions nous retourner sur les rives du lac, juste pour se reposer et profiter l'un de l'autre en évitant soigneusement les sujets sensibles. Ou aller se baigner, parce lui avait plus eu une baignade forcée hier qu'autre chose... J'étais parfaitement en état de manipuler sa température corporelle si l'eau était trop froide, ce qui nous laissait une bonne marge de choses possibles à faire. Et après l'intense froid de l'Institut, j'avais été parfaitement entraînée sur cet aspect de mon don. Aucun souci là dessus.
Je lui fis une moue dubitative et finalement hochai vaguement la tête, pour montrer mon avis mitigé sur la question.

- L'infirmier a dit que tu devais te reposer donc... pas d'excès, d'accord ? , je fronçai les sourcils, j'en ai assez d'être toute seule.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 4 Juin - 0:28

          Un honnête homme ? Pourquoi, coucher avec un vaurien la gênait à ce point ? William masqua un sourire devant ses bonnes intentions de faire de lui quelqu'un de meilleur avec qui elle pourrait être. Elle voyait vraiment en lui quelqu'un qu'il n'était pas, mais qu'il aspirait à devenir. Son petit doigt lui disait qu'il y avait encore du chemin à faire, ceci dit. ça n'avait pas d'importance, ils avaient tout le temps du monde, après tout. Par contre... Après ce qui s'était passé hier, il avait encore des questions qui lui trottaient dans la tête et qui demeuraient sans réponse, et qui le demeureraient longtemps s'il ne prenait pas le temps d'y réfléchir. Il verrait bien. Elle en avait marre d'être seule ? Lui en avait marre de dormir. C'est bon, ils pouvaient bien profiter un peu non ? Et puis elle pouvait être tranquille, William n'avait pas l'intention de retenter l'expérience du lac. Hier lui avait laissé un très mauvais souvenir, et pour cause.
        Il sourit, en la voyant réfléchir puis finalement entrevoir un possible compromis. Elle était si transparente parfois.

          "Promis," dit-il en l'embrassant, avant de sortir du lit un peu trop rapidement.

          Le chien se mit à sauter devant lui en cherchant à le lécher. William se retint de le frapper par réflexe. Ah, punaise, il allait vraiment falloir prendre une décision on pouvait pas garder un clebs qu'il risquait de tuer sans faire exprès à cause de ses débordements d'affections. Il ne voulait pas en arriver là. C'est pourquoi il prit le chien par le collier, le tint à bout de bras, et le laissa retomber sur le lit sans aucune précaution. Va faire des câlins à Anaïs, moi, j'en veux pas, songea-t-il. Il s'habilla rapidement, puis passa devant Anaïs qui était toujours avec le chien et descendit marche après marche sans trop de problèmes. Il se dirigea vers la cuisine, il avait faim. Il croqua dans un morceau de pain puis, pris par un élan soudain, se mit à ouvrir tous les placards, refermant ceux qui contenaient de la vaisselle pour ne se concentrer que sur ceux avec de la bouffe.

          "J'fais un état des lieux," expliqua-t-il à Anaïs quand elle le rejoignit, sans faire de commentaire sur le chien.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 4 Juin - 13:32

William m'embrassa, tout en me promettant de faire attention. Mouais, j'étais bonne pour la lui rappeler, cette promesse, parce que je doutais qu'il s'en souvienne d'ici une heure ou deux. Par contre, moi je ne risquais pas de l'oublier, soyez-en sûrs. Il se leva, réagit plutôt mal à la présence d'Orion et déposa le chien dans le lit à côté de moi. Je pinçai les lèvres, pensive. Peut-être lui fallait-il une période d'adaptation ? Comme quand il m'avait rencontrée, il lui avait fallu plusieurs jours avant d'accepter ma présence. Puis ce n'était qu'un chien, il fallait le nourrir, lui donner à boire, et pour le laver j'avais le lac juste à côté. Il n'y avait juste pas de croquettes dans la réserve, parce que nous n'étions pas censés avoir soudainement un canidé dans le chalet mais je pouvais toujours lui donner de la viande. Quelque chose me disait que ça ne plairait pas à William. Mais de là à l'embêter, autant le faire jusqu'au bout en poussant le vice. Je souris toute seule, et caressais le chien, tout en esquivant avec habilité les léchouilles qu'il essayait de me faire au visage. Il s'habilla (William, pas le chien) et j'entrepris de faire la même chose quand il fut descendu. Pantalon, soutien-gorge, un t-shirt propre, des chaussettes. Mes chaussures étaient toujours en bas, et je passai une main dans mes cheveux histoire de les brosser un minimum. Au moins, maintenant qu'ils étaient courts, c'était plus simple le matin. Pas besoin de se débattre avec les mèches rebelles ou de devoir enlever tous les noeuds de la nuit. Ainsi, je fus prête plus rapidement, prête à descendre. Orion me suivit, me dépassa dans les escaliers et courut vers la cuisine. J'y vis alors William, occupée à ouvrir, refermer les tiroirs, tandis que d'autres étaient encore ouverts. J'arquai un sourcil, surprise.
Il m'expliqua rapidement qu'il voulait faire un état des lieux. Je ne commentai pas ce fait, bien que je ne trouvais pas d'utilité à faire cela. Si ça l'amusait... Je m'assis à la table, et pris le pain devenu un peu dur de la vieillie. J'en donnai aussi un morceau au chien.

- On a la réserve aussi, la porte là, fis-je en pointant du doigt la porte à côté de celle qui menait à l'Institut.

Je me surprise à froncer les sourcils en me disant que la machine à laver devait être terminée. Si elle n'avait pas explosée pendant la nuit.

- Si de l'eau coule de sous la porte, c'est que j'ai fait une bêtise avec la machine, prévins-je quand même.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 17 Juin - 13:23

          William, quand il jeta un coup d’œil à ses côtés, il eut un instant de non-reconnaissance de la personne qui était là à cause de ses cheveux. Il ne savait pas si ça la vieillissait ou si ça faisait plus enfantin, il allait juste falloir un moment avant qu'il ne s'y habitue. William la dévisagea d'un drôle d'air.

          "On a une réserve ?" demanda-t-il avant de se dire que oui c'était logique.

        Même si le Chalet était petit, il n'y avait pas que deux pièces. Lui n'avait vu que la salle de bain et le salon avec mezzanine. Apparemment, il restait quelques recoins à explorer. Il n'y avait pas grand chose dans le réfrigérateur, c'était compréhensible étant donné que les denrées se seraient périmées. Comment on gérait ce genre de trucs, dans une boucle ? Les dates de péremption c'était pas pratique. Ils auraient du demander à Constance ce qu'ils étaient censés faire. En tout cas, dans ladite réserve, il y avait des légumes. La corvée de patates, William maitrisait, ils pouvaient toujours préparer ça et... La machine à laver n'avait pas encore exploser. ça, par contre, il n'avait aucune idée de comment ça fonctionnait. Il rouvrit la porte qui s'était refermée derrière lui, prit la main d'Anaïs et l'attira dans la réserve. Une fois que ce fut fait, il la prit par les hanches et la hissa sur le plan de travail (pour une fois, elle était plus grande que lui) et l'embrassa.

          "Y'a beaucoup de pièces que j'ai pas encore vues comme ça ?" chuchota-t-il, essoufflé, à peine à quelques centimètres d'elle.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 18 Juin - 0:08

- Oui, on a une réserve, répondis-je en riant.

William y entra pour continuer son étrange occupation. De mon côté, je partageai le pain sec avec Orion qui se tenait presque debout, deux pattes sur les bords de la table, à renifler bruyamment l'air. Le message était clair au moins. Un petit déjeuner pour deux, c'était équitable. Je devais juste demander de prendre un autre pain dans la réserve justement, s'il en voulait. Je me servis en même temps un verre d'eau, et en remis dans le bol désormais destiné à ce toutou. Il lapa la surface transparente, je bus entièrement mon verre. Puis William revint, me saisit le main - ce qui me surprit, mais je me dis qu'il avait sûrement quelque chose à me montrer là_bas, donc je n'avais aucune raison de me dégager - de toute façon m'étais-je déjà un jour dégagée de l'étreindre de William ? Une voix vicelarde me rappela la nuit de noël, lorsque nous avions voulu passer à l'acte la première fois et que cela s'était très mal terminé. Certes, mais je n'avais pas besoin de cette stupide voix, car je n'étais pas dans mon état normal, là si. Donc je le suivis dans la réserve. Il me monta sur le plan de travail, déposa ses mains sur mes hanches et m'embrassa. Que me valait cette réaction soudaine, hein ? J'en fus encore plus surprise, mais je n'allais certainement pas dire non à un tel traitement. Je répondis en l'embrassant aussi, longuement, doucement, sans montrer une seule seconde que je ne m'attendais pas à ça. C'est pourtant mon corps, mon désir et mes sentiments qui ma rappelèrent cette fois-ci, quand il me posa sa question en un murmure, son souffle saccadé sur mes lèvres. Ne rien faire... Ne rien faire... Ne rien... Je fermai les yeux, serrai les dents en proie à un combat intérieur contre ma passion. Il me foutait en vrac, il avait pas idée, c'en était dangereux, enivrant. Je pris sur moi, gardai mes mains sur le bord de la surface dure sur laquelle j'étais assise. La proximité n'aidait pas du tout.

- Normalement non, fis-je en déglutissant.

La réponse avait été courte, je cherchai mes mots, rouvris mes yeux embués d'envie.

- Arrête arrête, le priai-je en un murmure. Après je vais vouloir plus...

Je me mordis la lèvre en le regardant intensément.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 18 Juin - 17:08

          Anaïs lui répondit comme si elle s'était doutée tout du long de ce qu'il s'apprêtait à faire. Était-ce le cas ? Etait-il si transparent pour elle, ou alors s'était-elle adaptée à ce changement de situation en cours de route ? William ne savait pas mais n'en était que plus heureux. Curieusement, elle ne fit pas de geste comme lui, ne le touchait pas comme elle avait l'habitude de le faire. Elle expliqua bien vite et William lui sourit. De plus ? Pourquoi forcément plus ? Ils pouvaient se bécoter comme ils le voulaient, ils étaient seuls. Et au moins, dans la réserve, ils ne risquaient pas de se faire surprendre par un asiatique en blouse blanche qui le laissait complètement amorphe. Certes, ce n'était pas le plus confortable possible et il n'était pas sûr de pouvoir la porter très longtemps sans risquer la chute. Non pas qu'elle soit lourde, mais lui n'était pas encore remis. Ils attendraient un peu avant de le faire dans toutes les pièces... ça n'avait pas d'importance, s'ils voulaient vraiment aller plus loin ils pouvaient toujours changer de pièce. En attendant la fraîcheur de la réserve était la bienvenue et William aimait bien titiller Anaïs, surtout quand elle s'empêchait apparemment de lui sauter dessus.

        "Pas grave, chuchota-t-il. On a pas encore baptisés toutes les pièces."

         Évidemment qu'ils ne l'avaient pas fait s'il ne connaissait pas la moitié d'entre elles. William l'embrassa encore, tendrement, parce qu'il n'avait juste pas envie de s'arrêter.

         "Mais on est pas obligés de le faire au milieu des patates tu sais," rit-il.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 20 Juin - 22:52

J'avais envie de rire, d'éclater en sanglot, de renaître, de mourir entre ses doigts, de crever entre ses lèvres. Etait-ce possible, était-ce normal de ressentir autant de chose uniquement grâce à la présence d'un seul être ? Etait-ce sain ? Je ne m'imaginais même pas répondre non, pourtant j'avais goûté aux lacérations du manque lorsque, dans la jungle, il avait failli mourir. J'avais effleuré et elle m'avait englobée, la douleur de le perdre. Cette affreuse douleur, valait-elle la peine ? Ce bonheur était-il une bonne monnaie d'échange ? Il me semblerait bien que oui : je pourrais endurer l'apocalypse, que je tiendrais toujours debout s'il était là. Oui, tant qu'il était là. Et je m'étais déjà faite la promesse secrète et sans rédemption, qu'il survivrait, quoi qu'il advienne. Je l'avais dit à Hisoka et je le dirais à n'importe qui. Excepté William, peut-être, car je doutais fortement qu'il soit d'accord avec ceci. Mais tant pis. Si la situation était trop critique, ce n'était pas à ça qu'il penserait.
Il parlait de baptiser toutes les pièces. Sérieusement, il voulait vraiment le faire ? Nous avions déjà inauguré le salon et le canapé, il voulait continuer en faisant ça dans la réserve ? A croire que nous ne le ferions jamais dans le lit, comme des personnes normales. Après la grotte, en plein milieu de la jungle, pourquoi ne pas faire l'amour du haut d'un arbre tiens ? En fait, je disais ça, mais au fond s'il continuait sur cette route, j'allais sérieusement commencer à réclamer plus. Je l'embrassai avec tendresse, et posai tout de même mes mains sur son corps. Progressivement, je descendis dans son cou, jusqu'à la frontière entre son t-shirt et sa peau. Mes mains avaient glissé sur le tissu, et passèrent vicieusement en dessous. Je me rapprochai un peu plus de lui, jusqu'à ce que mon corps soit collé au sien.

- Si tu me lances sur ça, William, les patates risquent d'être baptisées bien vite, tu sais... murmurai-je à son oreille.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 26 Juin - 0:38

           Anaïs ne répondit pas tout de suite. Il faut dire qu'elle était bien occupée à parsemer la peau de William de baisers. Il commençait à dangereusement réagir à ses caresses, c'était le moment de faire un choix décisif pour la suite des événements. Et... Il choisit les patates. Oui, c'était surprenant, mais raisonnable en un certain sens : ils avaient tout le temps de baptiser toutes les pièces, alors que l'estomac, lui, n'attend pas. Blague à part, il aurait bien profiter de son peu de résistance face à lui mais il avait faim, et il en avait aussi marre de manger des pâtes. Alors, les patates allaient faire l'affaire, et puis il fallait bien qu'ils apprennent à maîtriser la cuisine s'ils comptaient rester ici. Enfin... La laisser sur sa faim, avec des promesses latentes, pourrait s'avérer intéressant.

           "On ne va pas les baptiser... Autant les cuisiner," rit-il avant de s'éloigner d'elle comme si de rien n'était.

          Comme promis, il choisit ses patates, fureta un peu dans la réserve, trouva le congélateur et fut surpris de voir combien il était rempli à ras-bord. Il sortit ce qui ressemblait à vue de nez à du poulet découpé en morceau et retourna dans la cuisine. Le chien lui fonça pratiquement dessus et William faillit céder à la tentation de lui filer un coup de pied. Mais il n'était pas si mauvais et déposa son paquetage sur la table. Il éplucha et découpa les patates relativement rapidement : c'était apparemment des gestes que l'on oubliait pas facilement. Par contre, il mit du temps à trouver une poêle et de quoi huiler. Il trouva en premier l'huile d'olive et décida de tenter le coup avec, au pire si c'était pas bon il réessayerait avec autre chose la prochaine fois. Il alluma les plaques électriques avec précaution, le but étant de ne pas faire cramer ni la maison ni le repas mais y arriva finalement. Il était occupé à faire revenir les patates et le poulet quand Anaïs vint se coller à lui.

          "Tu me facilites pas la tâche, tu sais ?" sourit-il en sentant ses lèvres sur lui.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 27 Juin - 0:39

Mais...  William ne répondit pas du tout à mes baisers, comme il s'était levé et avait pris des pommes de terre, mais aussi du poulet. Ok ok ok... Accepter sa décision avait été dur, je l'avoue, mais s'il ne voulait pas... Il ne voulait pas n'est-ce pas ? Je n'allais pas le forcer non plus. Et alors qu'il me laissa là, je rejoins la cuisine, non sans ronchonner intérieurement. Je m'assis à une des chaises, tout en appelant Orion qui traînait dans les pieds de William. Il n'avait d'ailleurs pas abordé de nouveau le sujet de la garde du chien, j'espérais secrètement qu'il ne le fasse pas tout de suite, car je savais très bien quelles étaient les possibles fins qu'engendreraient cette discussion. Pour l'instant, je ne voulais pas de nouvelle engueulade, manquerait plus que la journée se déroule comme hier... Je frissonnai. Non, elle ne se passerait pas de nouveau de la même façon, je le refusais catégoriquement. C'est pourquoi je ne fis aucun commentaire : me contentais simplement d'observer ce qu'il faisait. William avait l'air beaucoup plus à l'aise dans ce milieu que moi, à couper et éplucher les légumes, voire cuire la viande. A avoir une vie normale, en somme.
Une bonne odeur de viande grillée avait envahi la pièce. Je souris. ça sentait pas mauvais, ce qu'il faisait en plus. Nous aurions un vrai repas ce midi, il s'occuperait bien mieux de la cuisine que moi, qui étais bien incapable de me servir d'une poêle comme lui le faisait. Je ne servais vraiment à rien en fait. Vraiment, j'étais inutile. J'étais restée sur ma chaise, à le regarder tout en jouant avec un verre vide. Orion attendait sagement à côté de moi, il fixait lui aussi le garçon aux cuisines, mais pas pour les mêmes raisons. Puis je me décidai à bouger, parce que j'en avais envie.
Alors qu'il faisait revenir ses aliments dans la poêle, je m'approchais doucement, par derrière, comme un félin en chasse, puis, je me collais à son dos, en passant mes mains devant lui. J'y posai ma tête, non sans lui faire un bisou au préalable. Accolée comme je l'étais, je pouvais tracer de petits sillons sur son t-shirt, à son torse, tout en soupirant, puis souriant.

- J'y peux rien, tu m'attires trop... Je voulais pas partir de tes bras, mais tu as préféré tes pommes de terre à moi... fis-je innocemment

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 28 Juin - 13:02

          William continua sa besogne, s'appliquant à rester insensible au corps d'Anaïs collé contre lui. Il s'était brièvement demandé comment il était censé allumer ce truc, là, qui permettait d'éviter que toute la maison ne sente le poulet grillé, avant de trouver un bouton sur le devant de la machine. Encore quelques minutes, et les pommes de terre seraient prêtes. Elles étaient toutes dorées et William ne voulait pas risquer de les faire brûler. Anaïs, elle, profitait de la situation. ça n'avait pas d'importance, ils verraient bien qui d'eux deux arriverait à ses fins en premier. Ils avaient le même but, mais pas la même stratégie : William se contentait de se concentrer sur sa tâche en ignorant totalement (ou presque) l'attitude d'Anaïs envers lui, tandis qu'Anaïs le tentait diablement en cherchant son contact. William ne répondit rien dans l'immédiat, amusé malgré tout par son allusion aux patates. Il ajouta sel et poivre et décréta que c'était prêt.

         "Chaud devant," signala-t-il en attrapant ce qui allait faire office de dessous de plat et en apportant la poêle sur la table.

           Il avait mis la table au début de la cuisson, il ne restait plus qu'à manger. Il s'installa et piqua sa fourchette dans une pomme de terre en regardant Anaïs.

          "Mais dis-moi, serais-tu jalouse d'une pomme de terre ?" demanda-t-il, mutin.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 29 Juin - 22:11

Et William m'ignora superbement, malgré tous mes efforts pour attirer son attention. Encore une fois. Ouais, les patates étaient beaucoup plus intéressantes que moi. Au bout d'un moment, sentant mon aplomb faiblir, je le relâchai, et me rassis à ma place à table. Je repris également le verre vide entre mes mains pour jouer avec. Retour à la case départ, comme on dit. Mais cette fois avec beaucoup moins d'entrain que toute à l'heure. Je ne pus ignorer la bonne odeur qui embauma bientôt toute la pièce, et bientôt William revint, armé de sa poêle et donc du déjeuner. Il nous servit. Je saisis mes couverts et commençai à manger, sans même le regarder. Il s'était efforcé de m'ignorer ? Pas de souci, j'allais faire la même chose. C'est pourquoi je ne levai même pas les yeux lorsqu'il essaya de me taquiner. Non, je dégustai simplement mon assiette, le visage impassible, bien rangée de mon côté de la table. Hé ouais, il allait voir ce que c'était que de m'ignorer tiens. Au fond, tout au fond de moi, je l'avais un peu mal pris. Ok ok ok, je l'avouais ici, mais plutôt crever que de le dire à haute voix devant lui. J'étais une enfant fragile, moi, un rien venant de lui pouvait me blesser, mais ce n'était pas pour autant que j'allais lui montrer.
Presque froide, mon expression ne se modifia pas d'un iota quand j'ouvris la bouche.

- Au moins elles ont été chauffées, elles, fis-je remarquer en haussant les épaules.

Je ne le regardais toujours pas.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 3 Juil - 12:14

          William se servit, pour éviter de prendre les pommes de terre directement dans le plat comme un malpropre. Qu'allait penser Anaïs s'il le faisait ? Il était probable qu'elle n'en ait rien à faire. Elle adopta la même stratégie que lui et fit comme si de rien n'était, comme si aucune alchimie n'existait entre eux. Etait-elle vexée du manque de réaction de William ? Il y avait fort à parier que oui. Mais elle n'en montrait rien, à part une froideur calculée qui ne présageait rien de bon. Est-ce qu'elle boudait ? William continua à manger en silence en la regardant, et retint son sourire juste à temps quand elle prononça sa phrase. Si, justement, il avait aussi "chauffé" Anaïs mais l'avait laissé en plan. Et maintenant il avait une envie monstre de reprendre les choses où il les avait laissées. Etait-il simplement capable de passer un repas normalement sans avoir des idées lubriques à la moindre incartade ? Apparemment, non. Et c'était à lui de rectifier le tir en ce qui concernait leur désir mutuel. A moins qu'Anaïs n'en ai plus du tout envie, ce dont il doutait.

          "Voudrais-tu que je te dévore toute crue ?" sourit-il sans pouvoir s'en empêcher, en la déshabillant du regard.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 3 Juil - 19:55

William essaya de se rattraper. Je n'en fus aucunement surprise, mais j'arquai tout de même un sourcil, l'air de demander s'il était sérieux. Evidemment qu'il l'était, enfin, aussi sérieux qu'on pouvait l'être dans le cadre d'une telle discussion. Je me surpris à pincer les lèvres, mais mes yeux s'étaient déjà retournés vers mon assiette, encore pleine. Je coupai des morceaux de poulet, mangeai, tout en me retenant de sourire parce que c'était bon. Tss, c'était pas une blague, il était vraiment bon cuisinier. Je me me demandai quelles étaient mes utilités, vraiment, mais aussi pourquoi j'avais eu autant de chance de le rencontrer, alors que ma vie, ce n'était pas nouveau, n'était qu'une suite ininterrompue de mauvaises chances. Penser ça me donnait encore plus envie de l'embrasser et de lui faire des câlins, mais je pris sur moi pour garder mon air distant. J'ignorai d'ailleurs superbement son regard, concentrée sur la nourriture, occupée à manger. Il l'avait cherché, maintenant il allait devoir réparer ce qu'il avait fait, et donc trouver un moyen de se faire pardonner, ce qui n'était absolument pas le cas pour l'instant. Je n'étais pas rancunière pour rien, non plus.

- Non, c'est trop tard maintenant, finis ton assiette.

Quoi ? Moi une mère collante obligeant son enfant à finir son plat ? Noooon, pas du tout !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 987
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mer 5 Juil - 20:37

          William bailla, sans trop s'en rendre compte. Il continua à manger en silence, sentant son attention diminuer... Légèrement déçu aussi, mais il était tout de même content de manger tranquillement son poulet/patates improvisé. Trop tard ?.. Si elle l'avait décidé, qu'il en soit ainsi. Oui, il ne se posait pas plus de questions que ça, il la prenait au mot, c'était d'autant plus simple. Ils verraient bien par la suite. En attendant... Il continua à manger, en la regardant fixement. D'accord, ça pouvait être légèrement dérangeant de se laisser fixer à la longue, mais c'était elle qui l'avait cherché en coupant court à toute conversation. Le jeune homme ne parlait pas, il se contentait de la regarder comme si c'était la plus belle chose qu'il avait jamais vu de sa vie, mais aussi la plus complexe et la plus rarissime. Il pensait à toutes sortes de choses toutes plus variées les unes que les autres, qui incluait la jeune femme dans son plus simple appareil. Et ne se cachait pas pour la reluquer tout en croquant ses pommes de terre.

           "Bah quoi ? Je mange, non ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1153
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 6 Juil - 23:18

- Mouais, répondis-je en arquant un sourcil.

Mon assiette finie, je me levai, la passai sommairement dans l'eau pour la ranger dans le lave vaisselle. ça allait être un histore ça aussi, de le faire fonctionner, à moins que William sache y faire avec ce truc... Pas moi, mais je pouvais toujours apprendre, avec du temps. Je le refermai derrière moi, le laissant tranquillement finir son assiette, ignorant encore une fois son regard, et lui disant que j'allais m'habiller. Furtivement, je donnai un morceau de poule à Orion, et montai dans la chambre. le chien me suivit, en balançant sa queue de droite à gauche, tout content d'avoir eu un morceau de manger.
Je ne m'étais pas habillée, tout à l'heure, il était peut-être temps, si nous voulions sortir. Effectivement, se changer, mettre un pantalon, ou soutien-gorge, ce genre d'affaires pouvaient être utiles, tout comme des chausettes et mes chaussures. Mais elles, elles étaient restées en bas, devant la baie vitrée, après que je sois rentrée du lac hier. Ouais, le lac hier, quelqu'chose à laquelle je ne préférais pas trop penser. Je fronçai le nez en voyant le bordel qu'il y avait dans notre chambre : le lit n'était pas fait, et plusieurs vêtements trainés un peu partout. Bon, un peu de rangement s'imposait. J'ouvris le placard à vêtement, ce qui s'accompagna d'un horrible grincement. Hé bé, il n'était plus tout jeune ce meuble. Je pliai les vêtements, les mis sur cintre, rangeai le sac de cette même armoire. J'avais gardé ce dont j'avais besoin, mais finalement, je n'avais pas envie de les mettre. Mh... J'avais toujours envie qu'il m'embrasse moi, j'avais toujours envie qu'il soit là... Je me mordis la lèvre.

- William ? Tu peux venir s'il te plait ?, criai-je sans aucun tact.

Pensive, je refis rapidement le lit rapidement, en tout hâte. Puis, toujours en réfléchissant, je m'assis sur les draps, et retirai mon t-shirt quand il arriva.

- J'attends toujours mon dû..., fis-je, aguicheuse.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chalet - Home sweet home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Autres boucles :: Institut-