Partagez | 
 

 Le Chalet - Home sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 31 Oct - 23:56

Oui, effectivement, c’était beaucoup de mouvements, de rebondissements, des choses inattendues... qui aurait deviné tomber sur des loups affamés ..? Et puis la situation... c’était rocambolesque ! Je me retrouvais avec plusieurs points de sutures faits par William, j’avais refusé d’aller à l’Institut me faire soigner, et puis il m’avait un peu droguée avant de dormir quoi. Et même là, je savais que ses cachets faisaient effet parce que je ne sentais pas directement la douleur, elle était quasi transparente et celle que j’avais l’impression de sentir venait juste de cette conscience aiguë d’avoir le bras à moitié déchiqueté. Alors évidemment, ce n’est pas très agréable. Et puis il y avait Orion aussi, qui s’était fait blessé et qui, en ce moment même, attendait sagement sa nourriture près de la table avec deux yeux grands ouverts. Il était drôle lui, et aussi courageux que William à être sauté sur un loup... sans que je ne sache pourquoi.
Je hochai la tête et m’apprêtai à répondre quand je vis, derrière son épaule, la casserole de lait dont le liquide blanc s’échappait en une multitude de grosses bulles. Oh merde il allait en avoir partout encore !

- Hé ! Le lait boue ! fis-je en avançant vers le feu pour l’éteindre.

Je tendis d’abord mon bras droit par réflexe et la douleur me rappela à l’ordre en me disant que j’avais fait une erreur. Sauf que je ne l’écoutai pas et finis pas fermer le feu quand même avant que le lait ne puisse se barrer de partout. Je ramenai mon bras contre moi, une faible grimace sur le visage.

- Ça va ça va, le lait n’a rien, plaisantai-je pour détendre un peu l’atmosphère.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 2 Nov - 9:24

William ne fit pas trop attention à ce qui se passait en cuisine, et pour cause, il avait Anaïs dans les bras. Heureusement qu'elle veillait au grain, ou du moins sur le lait. William ne réagit pas assez vite et elle utilisa par la force de l'habitude son bras blessé, mais réussit à ne pas tout renverser sous le coup de la douleur. Le jeune homme maudit son manque de réactivité tandis que Anaïs lui souriait courageusement en lui disant qu'il n'y avait pas de mal. Ben si, elle avait eu mal justement. Il lui fit un bisou sur le front, avant de l'inviter à s'asseoir pendant qu'il s'activait un peu. Elle en faisait toujours trop, fallait qu'il fasse plus gaffe à l'avenir. D'ailleurs, il n'avait pas eu de réponse, à part un hochement de tête. Heureusement que le chien avait été là où William n'était pas, sinon Anaïs aurait pu se faire arracher le bras, ou pire la gorge, et ne pas survivre. Le jeune homme avait déjà un mauvais souvenir de lui ramenant en catastrophe Anaïs dans l'infirmerie de l'Institut en suppliant qu'on l'aide, il ne tenait pas à en ajouter de nouveaux. Il dénicha une boîte de chocolat en poudre et des tasses, avant de verser le lait dedans sans en mettre à côté et de poser le tout sur la table. Une petite cuillère plus tard, l'ensemble était complet. Il s'attabla lui aussi, la tête dans la main et le coude sur la table, la regardant.

"Tu m'as fait peur tu sais. Heureusement que le chien était là," ajouta-t-il d'un ton plus léger.

Oula, William exprimer ses craintes avec calme, mais où va le monde ?

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 2 Nov - 22:08

William déposa la tasse chaude où il y avait maintenant le lait et du chocolat en poudre. J'y déposai mes mains comme si je voulais les réchauffer, et apportai la tasse à mes lèvres pour souffler dessus. Le lait était carrément chaud, pas de doute là-dessus, j'allais m'y brûler la langue si je buvais maintenant.
Pendant ce temps, William s'assit en face de moi, le menton sur sa main, à me regarder. Et... Il reparla d'hier soir. Hier soir. Effectivement, Orion avait fait quelque chose que je ne pensais pas possible. Et non pas parce qu'il était stupide et lâche, mais... Je ne pensais pas un animal capable à ce point de se placer entre le danger et son maître pour le protéger. Je tournai mon regard vers le chien en question, et lui souris, avant d'abandonner ma tasse là, encore trop chaude, et de m'avancer vers le frigo. De mon bras gauche, je l'ouvris, saisis un paquet de jambon, et m'assis à même le sol pour la lui donner, avant de le caresser. Il s'allongea à moitié sur moi et j'en profitai pour le caresser et le serrer contre moi. Oui, après tout ça, il n'avait eu droit à aucune récompense, alors la-voici. Et puis sans lui, peut-être que je me serais faite bouffer par le loup, tombée dans le ravin, ou n'importe quoi d'autre. Et il n'y aurait plus eu d'Anaïs à cette heure-ci. Un frisson remonta le long de ma colonne vertébrale à cette pensée, et je serrai Orion un peu plus contre moi avant de déposer un bisou sur son poil. Le chien releva la tête et essaya de me lécher, je finis par en rire et abaisser son museau de ma main gauche en secouant la tête.

- Tu vois qu'il sert à quelque chose ce chien, on a bien fait de le garder, répondis-je avec une pointe d'humour.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Ven 3 Nov - 0:01

          William la regarda prendre du jambon dans le frigidaire. Il lui arrivait quoi, elle avait une soudaine fringale à 6h du matin et désirait manger du jambon tout à coup ? Mais ce qu'elle fit fut pire : elle s'assit par terre et donna carrément le jambon au chien. William en fut désespéré. Non, on ne donnait pas la bouffe des humains aux animaux, ils avaient leurs propres règles de chasse, leur instinct de survie pour les guider - enfin, les assez intelligents, les vrais animaux qui ne se laissaient pas domestiquer. Alors gaspiller du jambon, fût-ce pour Orion qui avait sauvé Anaïs hier soir... C'était toujours un gros sacrifice, et surtout tellement malheureux de voir cette nourriture qui avait plus de qualité que ses croquettes disparaître dans son gosier. Un sacrilège pour William qui, ayant connu des temps de disette lors de la guerre, avait bien du mal à accepter ça. Il prit sur lui mais ne put s'empêcher de grimacer, expression que, heureusement, Anaïs ne vit pas. Il n'aurait pas dû dire ça, même si certes ce chien avait prouvé sa valeur. De un, il n'avouerait jamais tout haut que cet événement avait changé son point de vue sur Orion, de deux ça le désolait de voir des choses comme ça. Mais Anaïs n'était pas comme lui, et c'était mieux qu'elle ne le soit pas, d'ailleurs. Il n'avait qu'à ignorer le chien comme d'habitude - et, en l'occurrence, Anaïs qui lui donnait de la bouffe normale - et fixer le mur en tentant de penser à autre chose, ce serait plus supportable.

           "Hum, fit-il pour toute réponse. Tu veux faire quoi ce matin ?.."

         Comme il avait les yeux fixés sur le mur, son regard dériva vers un objet qu'ils n'avaient jamais essayé pour le moment. Le téléviseur. William avait été très surpris quand il était sorti de la boucle de 2012 de voir à quoi cela ressemblait, il se rappelait de sons et de couleur comme en vrai. Ils étaient en quelque sorte cantonnés à la maison, c'était l'occasion, non ?..

         "ça te dit d'essayer de faire fonctionner la télévision ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 4 Nov - 15:27

Pas grand chose, pour être sincère. Je n'avais pas vraiment envie de sortir, d'aller au lac ou dans la forêt, de bouger... A la rigueur, je voulais bien juste retourner dans le lit et dormir. Passer ne bonne journée à ne rien faire n'était pas une mauvaise idée. Donc la télévision... Je n'avais aucune idée de comment elle pouvait fonctionner, et j'avais peur de la casser en y touchant. Je n'avais que de vieux formats lorsque j'étais chez mes parents, au contraire de celle-ci, tellement moderne, plus grande, plus brillante, plus... compliquée. Je me levai, rangeai le jambon et repris ma tasse de chocolat chaud dans ma main gauche avant de jeter un coup d'oeil à l'écran plat.
Je n'avais que de maigres souvenirs des télévision de mon époque, et elles étaient très différentes de celle-ci. Et puis, nous n'avions droit de la regarder que le samedi et le dimanche soir, le reste de la semaine elle était éteinte. Nous écoutions la radio parfois mais... Il n'y avait pas du tout de radio ici, et les informations devaient vite se répéter à cause des boucles. Soucieuse et pensive, je soufflai sur mon chocolat chaud et en bus une gorgée avant de me tourner vers William.

- Euh, si tu veux... hésitai-je. J'ai pas beaucoup de souvenirs de tout ça, y avait pas une question de cassette à mettre ..? Mon père devait rembobiner le fil, je m'en souviens un peu, (je fronçai les sourcils) , mais je ne vois pas de cassette..

Je m'avançai jusqu'à arriver devant la télé et ouvrir le placard sur lequel elle était posée. Dedans, il y avait des sortes de grosses boîtes noires avec des lumières bleues, et d'autres boîtes plus petites... Je posai ma tasse et ouvrit une de ces petites boîtes où il était écrit "Titanic". Ce nom me disait vaguement quelque chose, ce n'était pas un bateau ..? On voyait sur le dessus de la boîte un homme et une femme, et lorsqu'on l'ouvrait, on y trouvait un disque argenté aux reflets multicolores. J'arquai un sourcil, le retirai de son rangement et le montrai à William, l'air perdue.

- C'est quoi ça ..?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 4 Nov - 23:49

          William se pencha par-dessus l'épaule d'Anaïs, qui avait entrepris d'ouvrir un des boitiers de DVD au hasard. Lui, c'était la radio quand il était enfant, et dans la boucle des militaires, il n'avait eu guère le loisir de passer du temps devant la télévision. Il avait regardé un ou deux films sur écran plat mais c'était lors de ses rares visites hors de la boucle. Il avait même joué à des jeux vidéos, et avait trouvé ça formidable de pouvoir faire bouger avec autant de précision, comme dans la réalité, toute sortes de personnages dans toutes sortes d'univers différents. C'était comme de la magie, mais ça n'avait rien à voir. Un des militaires de la boucle où il était était électricien dans l'armée et lui avait expliqué que ce n'était que des fils électriques qu'on mettait bout à bout avec tout un tas de circuits compliqués qui donnaient ce résultat. Ce n'était que de la science. Il était dépassé, lui qui vivait à l'époque de la radio seulement et des chiottes au fond du jardin. Il ne connaissait pas ce qu'elle appelait des cassettes non plus. Les CDs, y'avait un type qui arrêtait pas d'écouter du rock dans la boucle militaire. Mais sinon...
          "Aucune idée... C'est quoi des cassettes ?"
          William secoua la tête, s'assit à côté d'elle. Il y avait deux boites pleines d'électronique, il choisit celle qui était la plus proche du téléviseur et se mit à tripoter tous les boutons. Au bout d'un moment, tout s'alluma et il leva les mains... Première victoire ! Y'avait marqué "on, menu" sur le cadran. Oui mais comment on faisait pour le DVD ?.. Y devait pas y avoir une fente quelque part ? Il appuya encore sur pleins de boutons différents, un à un, pour voir ce que ça faisait. Au bout d'un moment, un boitier s'ouvrit.
        "C'est ça ! Il faut le mettre dedans," dit-il.
         Anaïs le mit dedans, William ferma le boitier... Et rien ne se passa. Le jeune homme, déçu, le regarda un moment, la mine déconfite. Bah, et ça marchait pas ? Ils avaient tout bien fait non ? Ah ! Ils n'avaient pas allumé le téléviseur ! Le jeune homme appuya sur le bouton en bas, et l'écran s'alluma. Il resta le fixer, et jeta un coup d’œil à Anaïs, aussi surprise que lui. Le fond était d'un bleu brillant et y'avait marqué "Dvd" qui tournait tout seul. Mais ça ne marchait toujours pas, il avait beau appuyer sur la petite flèche play.
         "Une idée ? demanda-t-il à Anaïs qui n'avait pas l'air d'en savoir plus que lui.
         - Euh, on peut peut-être en essayer un autre ?.."
          Oui mais non, ce serait le même problème, et puis ça m'étonnerait que l'Institut leur fournisse du DVD nul. Le jeune homme sentit la moutarde lui monter au nez. Ne pas s'énerver, ça ne sert à rien, se creuser la tête, c'est mieux, comme disait la mère de William quand il n'arrivait à rien avec sa patience légendaire. Il se creusa la tête, chercha dans ses souvenirs. Ils avaient tout bien fait pourtant. Enfin, la seule chose qu'ils avaient vraiment fait, c'était mettre le DVD dans le boitier. Oh, mais peut-être qu'il n'était pas dans le bon sens ? Peut-être que le métal arc-en-ciel ne devait pas être visible ? Il rouvrit le boitier (il avait compris que le petit signe barre plus flèche était pour ouvrir) et mit le DVD dans l'autre sens, puis le ferma et leva les yeux sur l'écran.
         "C'est bon Ana ! Regarde, ça marche !"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 6 Nov - 21:17

La musique envahit la pièce quand le DVD fonctionna finalement. William avait allumé la télé depuis quelque temps déjà et pourtant je dus rester un long moment à la regarder, ébahie. Le son était bien plus agréable, l’image était également plus nette, et surtout les couleurs bien plus brillantes que ce dont je me souvenais de mon enfance et le petit poste aux fades couleurs. Je rangeai la boîte du DVD dans le meuble et me levai. Nous n’allions pas regarder la télévision assis sur le sol et utiliser la table comme dossier alors que nous avions le canapé juste derrière.
Ma tasse était toujours sur la table, mais elle avait légèrement refroidi.

- Je reviens.

La tasse retourna dans le micro-onde quelques secondes et en ressortit fumante. Je la pris de ma main gauche et revins vers le canapé. Pendant ce temps, William avait lancé le film grâce aux télécommandes et une femme, sûrement une actrice, parlait. Je m’assis dans le canapé, mes mains entourant la tasse comme pour les réchauffer. Je n’étais d’ailleurs toujours pas très habillée, mais la douleur avait disparu et je n’avais pas le courage de remonter pour m’habiller. Et puis c’était confortable d’être en culotte t-shirt. Je n’avais pas besoin de me prendre la tête et le tissu ne touchait pas mon bras. Je mis le plaid sur mes jambes, et m’adossai tranquillement pour regarder le film. William était juste à côté de moi, de mon côté gauche, c’était mieux ainsi. Je souris. Orion sauta sur le canapé et déposa sa gueule sur mes cuisses.

- C’est un miracle que tu sois parvenu à lancer ce machin, ris-je. Tout est moderne ici, je suis un peu perdue faut dire.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 6 Nov - 22:41

         William, assis en tailleur devant l'écran, captivé, jeta un coup d’œil à Anaïs qui appréciait comme lui les merveilles de la technologie qu'ils n'avaient jamais connu. Tout le monde avait ça maintenant dans le présent, il en était presque certain. A son époque, on privilégiait avant tout la radio à certaines heures, toute cette myriade de couleurs n'existait pas, et encore moins pendant la guerre. Son père en avait une dans l'atelier où traînait toutes sortes d'outils des champs et de menuiserie. Un barda pas possible qui trouvait pourtant son utilité, stocké là en fonction des besoins, on se les échangeait entre gens de ferme et quand y'avait un travail particulier à faire, tous les hommes mettaient la main à la patte, tandis que les femmes les attendaient et veillaient au grain à la maison. Un quotidien difficile malmené par le mauvais temps, et le machisme qui régnait dans les milieux ruraux. A son époque, personne n'aurait pensé faire la cuisine à la place d'une femme. William était heureux que les mentalités aient évolué, il ne l'avait découvert que plus tard, dans la boucle militaire, où sans femmes, il fallait bien apprendre à subvenir à ses besoins.
          Anaïs se leva pour réchauffer sa tasse, et William éteignit la grande lumière pour allumer seulement la petite lampe du salon. Le soleil se levait dehors, le ciel se colorait de rose. Il s'assit dans le canapé et Anaïs vint le rejoindre, sa tasse entre les mains.

          "Tu parles, y'a pas de mérite à appuyer sur tous les boutons. C'est normal d'être perdue, ils auraient pu intégrer le mode d'emploi pour les vieux qui connaissent pas les DVD, ou les euh, cassettes."

          Le film montrait un jeune homme qui allait monter dans un bateau énorme, comme les paquebots mais en trente fois plus luxueux. Une fille embarquait elle-aussi sur le bateau, il y avait fort à parier qu'il se passerait un truc entre ces deux-là... C'était long, et regarder la télévision ne demandait aucune concentration, sauf pour William qui n'avait dormi qu'une poignée ridicule d'heures cette nuit. Malgré ses efforts, il finit par piquer du nez sans trop s'en rendre compte au début du film, rattrapé par le manque de sommeil.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1151
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 7 Nov - 22:19

Le film continua. C'était tellement facile à suivre la télévision. Il n'y avait pas besoin de réfléchir, de se creuser la tête. Il suffisait de se laisser aller. C'était d'ailleurs ce que fit William, peut-être trop même, car il s'endormit contre mon épaule. Je souris en lui jetant un coup d'oeil. Il n'avait pas duré longtemps, ça valait le coup d'avoir pris autant de temps à mettre un DVD pour finalement s'endormir en vingt minutes. Mais il était mignon, avec cet air enfantin, serein. Je ne cherchai pas à le déranger, estimant que s'il s'était endormi, c'était qu'il en avait besoin.
Je finis lentement ma tasse en continuant de regarder la film. La fin était triste : le garçon finissait par se noyer, enfin, plus de mourir de froid, je crois. Chose qui ne risquait pas de nous arriver à William et moi. Et puis elle était un peu bête la fille, ça se voyait à des kilomètres qu'il y avait encore de la place sur son bout de bois. Fin bon, moi je l'aurais laissé monter sur le radeau, même si nous finissions par mourir tous les deux. Sinon à quoi servait le film si c'était pour les voir se séparer à la fin ? Si ce n'était pas pour les voir finir ensemble ? Même dans la mort, c'était plutôt une belle fin en soi... Je savais que moi, s'il nous arrivait une telle chose, je préférais mourir avec William plutôt que de le laisser là, de finir seule et de me dire que je l'avais perdu. Doucement, je déposai ma tasse son la table, et finis par me pelotonner dans le plaid contre lui, parce que c'était plus confortable ainsi. C'est ainsi que je somnolai pendant un temps indéfini - l'horloge était derrière moi - contre lui. Le soleil perçait au travers des arbres, et la journée débuta enfin... Elle avait commencé bien étrangement cette journée, mais bon, on faisait avec. Je n'avais toujours pas envie de sortir, je voulais juste rester là et ne plus bouger, à attendre que la plaie se referme et disparaisse. Mais elle n'allait pas guérir aussi rapidement sans l'aide d'un guérisseur de l'Institut. J'allais devoir patienter, et mon corps ferait son travail comme un corps normal devait le faire.
J'eus cependant envie d'aller aux toilettes, et je dus me tirer des couvertures chaudes et du corps de William pour satisfaire ce besoin devenu urgent à cause du chocolat chaud. Quelle galère avec ce bras. Je ressortis finalement indemne (et heureusement) et retournai dans le canapé. Le bruit avait dû réveiller William qui commençait à s'agiter jusqu'à émerger du sommeil.

- Bien dormi ?, souris-je en levant la tête vers lui. T'as raté tout le film !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 985
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 14 Nov - 21:33

          William se réveilla lentement, il faisait jour et le soleil déversait ses rayons par la fenêtre, tout droit vers le salon où il se tenait. Il n'avait pas trop suivi, quelle heure était-il ? Et combien de temps avait-il dormi, alors qu'il n'avait pas prévu de fermer l’œil. A croire que la télévision et les DVD ne lui réussissaient pas, c'était d'une inaction plutôt soporifique, malgré la fascination de voir ces images en couleur bouger toutes seules comme si quelqu'un les leur montrait en coulisse. Il aurait certainement tenu plus longtemps si sa nuit avait été complète, ou alors si ça n'avait pas parlé de bateau et de... De quoi déjà ? Il n'avait pas suivi ça non plus, et il ouvrait complètement les yeux à l'instant où Anaïs se rasseyait à côté de lui. Elle avait l'air d'aller bien, et lui sourit en lui confirmant que le film était bien terminé. Ah. Bon, bah si ça avait eu une vraie importance pour Anaïs, elle l'aurait réveillé de toute façon. William quant à lui s'en fichait un peu. Il se redressa, un peu ankylosé.

          "Hum... Ouais, c'était bien ? Tu me fais un résumé ?.."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chalet - Home sweet home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Autres boucles :: Institut-