Partagez | 
 

 Le Chalet - Home sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 30 Déc - 21:33

           William posa le dernier pot sur la table. Ah oui, elle critiquait ses petits pots de trucs à étaler sur des crêpes, maintenant ? Tss, on aura tout entendu ! Néanmoins, ils étaient victorieux sur la résolution d'Anaïs qui était apparemment de ne pas les ouvrir, puisqu'ils avaient réussis à tout de même trôner sur la table en désordre.

         "J'aimerais bien voir ça, ricana-t-il sous sa menace. Peuh, tu sais pas c'que tu loupes."

          Le beurre de cacahuète l'appelait, et les crêpes avaient l'air potable, alors lui, ce qu'il en disait, c'était qu'il n'allait pas craché dessus. Il lui passa le sucre et s'assit, mettant les coudes dans la farine. De toute façon il en avait déjà partout, ça n'allait pas changer grand chose ! Il tartina sa crêpe et commença à manger avec les doigts.

          "Ch'est délichieux !"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 30 Déc - 21:47

Je pris le sucre qu'il me tendit et saupoudrai ma crêpe. De son côté, William recouvrit sa crêpe de beurre de cacahuète avant de manger les doigts. Je jetai un coup d'oeil aux couverts. Dans la boucle, aucun doute que les ombrunes m'auraient reprise pour la simple idée de vouloir manger avec les doigts mais... Nous n'étions plus dans la boucle de Miss Tit, nous étions chez nous, et je roulai ma crêpe pour la manger avec les doigts et sourire à William. Quand il parla la bouche pleine, je posai ma main sur ma bouche pour m'éviter de rire. Il était bête cet enfant ! Mais je l'adorais, je n'y pouvais rien.
J'avalai ma bouchée, et le montrai du doigt.

- Dès que j'ai fini ça, je viens m'occuper de ton cas.

Je repris un morceau et répondis :

- Mais je suis d'accord, c'est bon !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 30 Déc - 22:16

          En trois bouchées il eut fini sa crêpe, et il se rendit surtout compte qu'il avait très faim. ça creuse, de ravager une pièce. Il attrapa une autre crêpe et cette fois s'apprêta à la manger nature.

          "J'espère bien ma p'tite dame. On les a faite avec tout notre amour et... Beaucoup de farine," ajouta-t-il en regardant autour d'eux le bordel dans la cuisine.

         Au point où il en était, il avait carrément envie de mettre ses pieds sur la table, ça ne changerait plus grand chose. Mais la mignonne jeune fille en face de lui l'empêcha de foutre un peu plus le bordel. Si jamais il était sur les nerfs à un moment de la journée, il pourrait toujours redécorer les placards avec des œufs, pour aller avec la farine. William tiqua. Non décidément gaspiller de la nourriture ça ne lui allait pas du tout. Encore le verre qu'il avait explosé sur le mur la dernière fois, ça allait, mais on ne touchait pas à la bouffe. Dis celui qui en a foutu partout pour répondre à une provocation stupide et faire rire une certaine blonde, songea-t-il. Non. Il verrait ça plus tard, c'était pas le moment de commencer à avoir des idées noires, tout allait bien et il s'était efforcé de maintenir cette bonne humeur au goût du jour pour qu'Anaïs ne s'ennuie pas. Pour l'instant, ça marchait, il ne fallait pas tout gâcher. D'ailleurs, qu'est-ce qu'Anaïs entendait par "s'occuper de son cas", hein ? Il lui jeta un regard interrogateur en continuant de manger.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Sam 30 Déc - 23:02

Je ne dis rien jusqu'à la fin du repas, préférant ignorer son regard interrogateur (de manière volontaire d'ailleurs) et me concentrer  sur notre déjeuner. Quand j'eus fini, je regardai  William continuer de manger. Et en attendant qu'il termine ses crêpes, je m'amusai à faire des petits tas de farine pour passer le temps et nous faciliter la tâche lorsque nous devrons nettoyer tout à l'heure.
Quand il termina enfin, je me levai, lui souris innocemment, et vins m'asseoir sur ses genoux. Je passai mon bras gauche (valide) sur son épaule et passai quelques doigts de ma main droite sous son t-shirt. Toujours innocemment, évidemment, sinon ce n'était pas drôle.

- Je me demande quelle torture ferait l'affaire pour te faire payer ..?

Alors j'embrassai furtivement ses lèvres, puis leur coin, et enfin sa joue avant de descendre le long de son cou.Légèrement bloquée par mon bras, je relevai la tête, plantai mes yeux dans les siens et ordonnai :

- Enlève ton t-shirt.

Non sans râler, William accepta finalement. Je le pris entre mes mains et le calai entre mes cuisses pour qu'il ne tombe pas plus dans la farine puis je retournai à mon occupation principale : j'embrassai ses clavicules. . Si j'avais été rapide au début, je finis par approfondir mes baisers en goûtant sa peau comme si elle était un mets délicieux. Je remontai finalement en passant ma langue sur ses lèvres jusqu'à rencontrer la sienne.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 31 Déc - 0:57

          A la fin du repas, le tas de crêpes avait considérablement rétréci. Anaïs se leva. William ne savait pas trop si c'était du lard ou du cochon, s'il devait fuir ou au contraire... Rester. De toute façon, quoi qu'elle ait derrière la tête, ça ne pouvait pas être bien mauvais. Il eut raison de rester à sa place, et se décala de la table en comprenant qu'elle voulait s'asseoir sur ses genoux. En général, ça commençait comme ça et... William était sûr de ne pas regretter de l'avoir un peu titiller. Quand elle commença à l'embrasser, il pensa vaguement qu'il devait encore avoir de la farine partout sur le visage, mais il fallait dire qu'avec ça ou non, Anaïs était d'un sexy pas possible. Trois grains de farine n'enlevait rien à son charme, et il épousseta un peu son visage de ses pouces avant de lui rendre son baiser. Elle touchait déjà sa peau, il sentait son souffle sur son cou, ça le rendait déjà dingue. Putain, qui était cette fille et comment avait-il fait pour devenir son copain ? C'était une question qu'il se posait souvent, mais il comptait bien profiter au maximum de la chance de l'avoir... Elle lui demanda d'enlever son tee-shirt, et William bougonna pour la forme en lançant un "c'était bien la peine de l'avoir mis" que Anaïs ignora superbement. Une fois qu'il se fut exécuté elle passa les lèvres sur son épaule d'une façon torride qui n'appartenait qu'à elle. Hum... Comment faisait-elle pour avoir l'air si innocente et si coquine en même temps ?
         Impossible de résister. Il l'embrassa encore pendant qu'elle laissait ses mains courir sur lui, lui arrachant des frissons. C'était pas possible d'être aussi électrisé par la présence de quelqu'un, impensable même. Elle avait encore trop de vêtements. Il tritura le bout du pull qu'elle portait - son pull - et tempéra ses ardeurs en l'aidant doucement à l'enlever. Il allait falloir qu'il se souvienne qu'elle était blessée, lui faire mal était bien le dernier de ses souhaits. Une fois que ce fut fait, il se leva, l'entraînant avec lui sans cesser de l'embrasser (sauf pour monter les escaliers, c'est moins pratique sinon) et une fois arrivé en haut, il n'attendit pas pour l'attirer encore contre lui embrassant le cou, puis se débattit avec l'attache de son soutien-gorge.
         Quand elle l'embrassa encore, William le lui rendit avec autant de ferveur, et quand ils se séparèrent, lui fit un grand sourire, sachant très bien ce qu'ils s'apprêtaient à faire :


          "J'adore ce genre de torture."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 1 Jan - 17:15

William m’avait saisie une fois son pull enlevé - avec douceur - et nous avait monté à l’étage. Il passa ses bras dans mon dos pour retirer mon soutien-gorge qui tomba au sol. J’avais la chaire de poule à son contact et je peinais à ne pas réclamer plus de sa part. Comme toujours, j’allais me laisser emporter par son emprise machiavélique, son contact étourdissant, son odeur enchanteresse. Il était effroyable. J’avais envie de l’embrasser, encore et encore, de l’avoir contre moi, en moi, d’être avec lui pour toujours et Dieu savait que c’était possible. Ses lèvres dans mon cou me faisaient frissonner effroyablement et il finit par revenir contre ma bouche. Mon cœur pulsait, mon corps pulsait avec le sien tendit que nos langues se caressaient inlassablement. Je passai des mains tremblantes d’excitation le long de son torse jusqu’à atteindre sa ceinture.
Je cessai quelques secondes de l’embrasser pour le regarder dans les yeux et souffler :

- Je sais ce que tu peux adorer encore plus...

Nous étions toujours debout, contre le lit, et je fis glisser ma main entre son pantalon et son caleçon pour le caresser du bout du doigt.

- Est-ce que tu veux ..?

Je le regardais encore dans les yeux, lui demandant si oui ou non, il désirait que je le fasse.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 2 Jan - 13:16

          William arqua un sourcil. Elle avait une certaine pudeur et n'exprimait pas à voix haute les mots crus qu'on pourrait employer dans ce genre de situation. William disait souvent des cochonneries dans ces cas-là, mais plus à son oreille pour lui dire tout ce qu'il comptait faire avec ce corps de bombe sexuelle qu'autre chose. Et il en avait, des idées. Elle avait une poitrine développée, une peau diaphane, des cheveux d'or et dans les yeux cette lueur mutine qui s'exprimait quand elle exprimait pleinement ce qu'elle souhaitait, ce qu'elle faisait bien plus que lors de leurs premiers rapports, fait que William appréciait d'autant plus. Elle poussait des gémissements bandants pendant l'amour et il n'en avait jamais assez d'elle. Ni maintenant, ni jamais. Il sentit ses petites mains défaire la ceinture de son pantalon et s'insinuer entre ses vêtements et la respiration de William s'emballa.

         "Tu me demandes vraiment si je veux bien que tu me suces avant que je te fasse jouir et qu'on finisse par faire l'amour comme des bêtes ?" rigola-t-il en se fichant gentiment d'elle.

           Elle était adorable. Coquine et innocente à la fois. Et il l'aimait putain, il l'aimait. Il avait envie d'elle. Maintenant. Les yeux de William s'assombrirent et il l'embrassa avant de lui chuchoter, électrisé.

           "Ouais, je veux."

******************************************


          Les draps étaient en pagaille, et Anaïs affalée sur le torse de William. Ils reprenaient doucement leur respiration, silencieux. William était encore en elle, et caressait la peau douce de ses cuisses. Waouh. C'était bon. Il se disait ça à chaque fois qu'ils couchaient ensemble, mais c'était toujours d'actualité. Elle ne cessera jamais de le surprendre. Il sentait son poids sur lui, son souffle qui le titillait, encore haché. Elle s'était surpassé en continuant ses mouvements sur lui et il l'avait rejoint quelques secondes après.


         "T'es une putain de bombe sexuelle princesse," lui souffla-t-il.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 2 Jan - 22:16

Allongée sur William, je n’avais plus aucune envie de bouger. J’étais vidée de mes forces, définitivement. Avec cet afflux de mouvement, je commençai à sentir mon bras me lancer, mais je n’avais absolument aucune envie de partir ou que lui parte. Non non non, j’allais attendre, peut-être la douleur allait passer avec le temps. Oui sûrement.
Je sentais son torse se lever et s'abaisser sous moi, il y avait son odeur partout dans la chambre. Il faisait chaud, mais c'était cette douce chaleur. Mais pas cette chaleur étouffante et désagréable, mais plutôt celle qui réchauffait nos membres de pauvres humains si seul dans nos pauvres corps. ça, c'était à cause des Dieux qui nous avaient séparés de notre âme soeur. Le mythe de l'androgyne, quelle triste et belle histoire en même temps. L'idée d'avoir été séparée de sa moitié, et de n'avoir que très peu de chance de la retrouver... Forcément que certains aspiraient au désespoir. William était-il cette âme soeur perdue ? Depuis le temps... Je n'en doutais plus. Nous avions tant traversé sans nous lâcher, cela ne pouvait être autrement. Je ne pouvais pas aimer quelqu'un d'autre plus intensément que je l'aimais lui. C'était lui que les Dieux m'avaient arrachée.
Je me redressai à l'aide mon bras droit pour m'approcher délicatement de ses lèvres et y déposer les miennes. Juste pour la douceur et le plaisir, le calme après la tempête, c'était le cas de le dire.

- Toujours à votre service pour vous faire du bien, mon prince, murmurai-je.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 2 Jan - 23:36

          Il sentit - et vit - Anaïs bouger, encore alanguie après l'amour. Il savait comment c'était, il le vivait juste en ce moment. Savourer la plénitude jusqu'au bout, et la présence de l'autre. William n'avait pas envie de partir de ce lit et il espérait qu'elle non plus, du moins pas tout de suite. S'ils avaient froids, ils n'avaient qu'à se recouvrir de la couette, et pour le reste... ça attendrait bien quelques minutes, peut-être quelques heures, qui sait ? Sauf si elle avait mal. Sa blessure était une priorité pour William. La jeune fille se redressa, toujours contre lui, et alla lui voler un baiser. Un prince ?.. Elle l'avait déjà appelé comme ça, une ou deux fois parce que lui l'avait affublée du surnom de "princesse" qui résumait pleinement son admiration pour elle, le trésor qu'elle était pour lui et sa beauté aussi. Après tout qui ne rêvait pas d'une blonde aux yeux bleus aux courbes avantageuses et à l'esprit affuté dans son lit ? Ou alors il l'appelait jolie fille, les deux alternaient naturellement dans sa bouche quand il s'adressait à elle. Mais prince ? Non, ça ne lui ressemblait vraiment pas. Il n'avait rien de parfait ni de tout beau tout bien. Ni d'un mec en leggings moule-bite.

         "J'suis plus un vagabond qu'un prince, sourit-il en le pensant sérieusement. Mais je veux bien être ton vagabond personnel surtout quand il s'agit de faire des galipettes."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 4 Jan - 0:21

William nia, encore une fois. Je lâchai un « tsss » et finis par soupirer. Je reposai ma tête contre son torse, fatiguée, comme toujours après l’amour et je baillai bruyamment en caressant son torse. Il me désespérait. Pourquoi ne pouvait-il tout simplement ps prendre le compliment comme il venait sans en faire des histoires ? Parce que ce ne serait pas William sinon ? Pas faux. Mais bon, qu’est-ce qu’il m’embêtait parfois. Je ne voulais plus qu’il m’appelle princesse alors, qu’il m’appelle vagabonde aussi, qu’il me mette au même rang que lui alors. Il était incorrigible, définitivement

- On a déjà eu cette conversation, soufflai-je. Tu sais ce que j’en pense...

J’en pense que tu devrais arrêter de te voir comme ça, que tu devrais cesser de te rabaisser. Je te dis que tu es un prince, alors écoute moi, écoute moi et crois moi. C’est pas pour rien que je suis avec toi, parce que tu es mon prince, mon William, celui avec qui je veux finir ma vie qu’importe tes défauts et qu’importe que tu ne sois pas parfait. Je passai mes bras autour de son torse et lui fis un câlin.

- Et tu ne me feras pas changer d’avis, alors fais-toi une raison, je vais t’appeler comme ça rien que pour t’embêter maintenant.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 4 Jan - 2:04

          William se rembrunit. Elle avait bien retenu leur dernier débat à ce sujet, malheureusement. Et Anaïs pouvait s'avérer butée comme un âne. C'était un sujet trop crétin pour se disputer, mais si elle se mettait en tête de l'appeler comme ça, ça n'allait pas le faire. Il n'aimait pas ce surnom qui ne lui correspondait pas du tout, et il ne voyait pas ce que Anaïs lui trouvait de positif. A part le fait bien sûr de faire éventuellement chier William, ce qui, il espérait, n'était pas son premier objectif. ça ne le gênait pas d'être un vagabond, il trouvait que ça lui correspondait bien. Après tout, il avait été exilé dans la vie, livré à lui-même après ce qui s'était passé une vingtaine d'années plus tôt. Une princesse, ça pouvait avoir été malmené, jamais elle ne perdait cette lueur d'espoir qui enflammait le mauvais. En revanche, il n'avait jamais entendu de prince qui se serait battu avec des fantômes du passé. Rares étaient ceux qui n'avaient pas grandis avec une petite cuillère d'argent dans la bouche dans les histoires. Non, décidément, il ne s'identifiait pas du tout à un prince. Et il ne comprenait pas son obsession pour ce terme. Et il n'en démordrait pas, même si elle savait très bien s'y prendre en l'entourant de ses bras.

         "Pas moyen que je me fasse une raison. C'est nul, c'est pas moi, c'est tout."

         Il avait les cheveux d'Anaïs sous le nez, et c'était le moment de détendre l'atmosphère. Il avait presque oublié leur bataille de farine qui paraissait lointaine à présent.
         "Et tu as encore de la farine dans les cheveux," se moqua-t-il.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Jeu 4 Jan - 21:30

- Tsss.

Je laissai ma tête sur son torse puis dessinai de petits ronds sur sa peau pour le plaisir de sentir mes doigts contre son torse. Il était doux, dans ses gestes, mais aussi son corps. J'avais pu le remarquer de nombreuses fois. Tout son corps était doux et c'était agréable. Agréable de ne rien faire, de juste se laisser aller, de ressentir la plus belle paix qui puisse exister. Je ne pensais à aucune problème qui pouvait me tomber dessus et les brumes du sommeil commençaient à m'endormir à la fois les muscles et le cerveau, me faisant progressivement oublier mon bras et toute la chambre qui m'entourait. J'entendais juste son coeur battre, ce bruit répétitif me berçait doucement. Je me frottai le visage pour rester éveillée un peu plus longtemps. Et je souris. Oui, la farine. Bah, ça ne nous avait pas plus perturbé que ça pour faire l'amour. La cuisine était aussi toujours sale si Orion n'avait pas léché toute la farine qu'il y avait au sol. Et puis et puis... Je perdais mes pensées et mes mots petit à petit. Pfff, j'allais vraiment m'endormir avant la fin de la conversation.

- ça, c'est ta faute, c'est toi qui as commencé , mentis-je

Je jetai un coup d'oeil vers son visage pour voir sa réaction avant de rire plus fort.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 7 Jan - 0:39

          Heureusement, Anaïs se s'attarda pas plus sur le sujet du surnom, parce qu'il y avait fort à parier que ça aurait rendu William sacrément mal luné. Pourtant, il devrait être content avec ce qu'ils venaient de faire... Mais elle avait le don de le dérider et en jouant avec ses doigts sur sa peau, William sourit. ça le chatouillait. Un peu. Il était bien avec elle. Le jeune homme se décala, la forçant à bouger, enleva le préservatif et le jeta dans la poubelle - du premier coup ! - avant de revenir près d'elle. Il se rallongea et elle put de nouveau se blottir contre lui. Il lui fit un bisou. Peuh, le mensonge éhonté ! Comme si c'était lui qui avait commencé à lui en mettre sur la figure. Toute farineuse qu'elle était, elle était loin d'être innocente. Mais elle le lui disait avec un visage si charmant qu'il était très difficile de résister à son charme. Décidément, cette jolie fille avait plus d'un tour dans son sac ! Impossible de lui résister bien longtemps.
          William arqua un sourcil.

          "Ah ouais, c'est moi qui ait commencé maintenant ? C'est marrant ça correspond pas trop à mes souvenirs. Tu ne déformerais pas légèrement la situation par hasard ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 8 Jan - 20:23

La situation m’amusait bien. Je me décalai pour le laisser retirer son préservatif. Pendant ce temps, je pris les draps et les remis sur nous lorsqu’il s’allongea de nouveau. C’était mieux comme ça, au chaud - bien que je ne ressente pas comme tel le froid - mais lui, nu, préférerait avoir chaud, je n’avais pas de doute là dessus. Je repensai vaguement à l’effort que nous allions devoir faire pour nous lever et nettoyer la cuisine toujours enfarinée. Et puis prendre une douche aussi, mais j’aurais besoin de son aide pour ça et... Le pansement oui, plus tard, même si la morsure me brûlait légèrement, c’était largement supportable. Je nichai ma tête contre sa poitrine quand il se permit de contredire mes paroles. Moi ? Déformer la vérité ? Mais bon Dieu jamais je n’oserais !

- Tu insinues que je suis une menteuse ? Pire ! Une manipulatrice ?

Je le fixai, choquée. Qu’est-ce que c’était drôle de jouer la comédie avec lui. Je devais me retenir de glousser, alors je me retournai dans le lit en me séparant de son corps. Dos à lui, je me mordis un ongle pour ne pas sourire.

- Je ne puis supporter un tel affront ! ajoutai-je même.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 11 Mar - 17:15

William leva les yeux au ciel, amusé, au moment où Anaïs lui tourna le dos, encore Ana moitié sous les draps. Ses cheveux blonds court avec quelques taches de farine se detachaient du drap blanc. Tss... Elle boudait pour rien cette petite. Décidément, qu'allait-il faire d'elle ? Oh, il pouvait toujours se faire pardonner d'une manière ou d'une autre, le but étant surtout de passer du temps avec elle, et ça tombait bien, ils avaient l'opportunité unique de vivre en amoureux sans personne autour, et ils ne savaient pas combien de temps l'Institut allait leur permettre de rester ici en paix. Nul doute que cette tranquillité allait avoir un prix. William n'avait pas envie de repartir sur les bases de leur dernière mission, qui avait été à deux doigts de tourner très mal. Il ne tenait pas à revivre ça, et encore moins à voir Anaïs mourir sous ses yeux. Qu'allaient-ils faire quand Victor se repointait ici pour leur confier encore le même genre de mission ? Car il était certain que ce jour se profilerait. Il n'en savait rien, et ne tenait pas à évoquer maintenant le sujet avec Anaïs. Déjà qu'ils n'étaient pas d'accord entre eux sur tous les points, il n'allait pas en rajouter. William joua le jeu d'Anaïs sans résister à l'attrait qu'elle exerçait sur lui.

"Comment pourrais-je me faire pardonner ?" glissa-t-il en l'enlaçant et en lui faisant des bisous dans le cou.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Dim 18 Mar - 0:03

William glissa ses bras autour de moi, collant son torse à mon dos, je sentis son souffle dans mon cou et j’en frémis. Il y glissa aussi ses lèvres, et je tentai de retenir un sourire qui naquit tout de même, involontairement. Je le sentais nu comme ma peau, c’était la plus douce des caresses. J’eus un rire fragile tandis je retirai doucement mon bras blessé de son étreinte, histoire qu’il ne presse pas la plaie accidentellement. Parce que je doutais fortement que cela soit agréable, et je n’avais pas envie non plus que les fils ne s’arrachent. S’enchaînerait alors automatiquement une bonne heure pour les retirer et les remettre correctement. Non Dieu s’il vous plaît, ne me faites pas subit ce supplice. La douleur était déjà quelque peu présente, signe que j’avais beaucoup bouger (mh mh) et j’espérais que cela se calmerait en attendant. Mais je ne le montrai pas à William : il s’inquièterait beaucoup trop, sortirait aussi du lit alors que je voulais le garder là, dans l’intimité de notre lit.

- Je dirais... Que vous êtes sur la bonne voix, soufflai-je, malicieuse.

Je me retournai lentement dans son sens, et eus son visage très proche du mien. Sa respiration ne soufflait plus mon cou, mais mon nez. Je passai mon bras au dessus de lui pour ne pas être gênée et collai mon front au sien en souriant, puis je l’embrassai.
J’avais envie de lui que je l’aimais, mais à force de lui dire à chaque fois que nous faisions l’amour, ces mots en perdraient leur sens, leur utilité. À force de l’entendre ils finiraient par sombrer dans le néant profond de l’habitude. Et je ne voulais pas de ça, pas avec lui. Pas d’habitude car j’avais lu assez de livres pour savoir qu’ils signeraient la fin de notre amour, ou un déclin. Alors je décidai de prendre un synonyme, en quelque sorte.

- Je suis heureuse quand je suis avec toi.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1139
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Mar 8 Mai - 22:15

          Hum réfléchissons, à deux dans un lit sans personne aux alentours, à part un fichu clebs qui malgré tout commençait à faire ses preuves ? Avec en plus le corps d'une beauté inégalée à ses yeux dotée en plus d'une intelligence et d'un humour tout particulier ? Dans ses conditions, il n'y avait pas qu'elle qui pouvait se dire heureuse. Bien que heureux serait quand même plus adapté dans son cas. Il y avait des milliers de chose qu'il pouvait lui dire simplement en restant là, tous les deux, comme suspendus dans le temps. William avait tout de même conscience que leur répit ne durera pas toujours, qu'un jour l'Institut ou quelqu'un d'autre allait venir frapper à leur porte pour venir chercher des embrouilles ou quelqu'un pour une "mission" comme Victor les appelait. Mais le jeune homme espérait plus ou moins secrètement que ça n'arrive jamais, ou au moins pas avant une ou deux décennies, le temps qu'il se soit lassé de leur vie à deux, et encore il y avait des chances que ça ne soit toujours pas le cas avant bien plus longtemps que ça. Mais Anaïs aurait peut-être envie de changement à un moment... Ils verraient bien en temps voulu.

          "Moi aussi je suis heureux quand je suis avec toi. D'ailleurs je réfléchissais à l'envie stupide de se cacher n'importe où pour que l'Institut ne nous trouve pas la prochaine fois qu'ils viendront. Que penses-tu de, disons, l'armoire ?" demanda-t-il en pensant au meuble devant le lit où il devrait déjà se plier en quatre pour passer tout seul, alors avec Anaïs...

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 1299
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   Lun 21 Mai - 22:27

Je doutais fortement de nos capacités à être plus malins que l'Institut, sincèrement. Bien que William sache se téléporter et par conséquent semer rapidement un ennemi si besoin, l'Institut était un ensemble vaste avec une influence que nous pouvions à peine imaginer et s'ils désiraient nous retrouver, je ne doutais aucunement qu'ils puissent le faire par la violence, ou non d'ailleurs. Donc, nous ne pourrions leur fuir très longtemps. A cette pensée, je me mordis la lèvre, c’était comme un étrange piège à la fois bon et mauvais, un piège qui pouvant nous tuer et nous sauver. Et puis, il avait confortable ce piège. En soit, nous étions bien traités, comme des dindes avant d’être mangées. Un sentiment de malaise apparut au fond de ma poitrine. Nous étions des dindes dont ils pourraient se servir quand bon leur semble sans aucun souci nous étions à leur disposition, et le malaise devint de l’oppression. Mieux valait-il ne pas montrer l’Institut sous cet aspect, ça ne risquait pas de lui plaire.
Je jetai un coup à l’armoire en question, en face de notre lit puis sur le corps de William, contre moi, parfait. Je m’abaissai un peu pour déposer un baiser sur sa clavicule et souris. Il était encore chaud et nu tout contre ma peau et j’adorais ça. Il y avait ce confort extrême de se retrouver avec l’être aimé dans un de ces moments d’intimité où tout paraissait irréel et où le prosaïque était catégorique banni. Ah comment ferais-je sans lui ? Je souris et décidai de le taquiner.

- Je crois que tu es trop grand pour y entrer, quoi que, je serai obligée de me serrer contre toi...

À ces mots, je plaçai mes seins contre son torse, et l’embrassai sur ses clavicules.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Chalet - Home sweet home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chalet - Home sweet home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Autres boucles :: Institut-