Partagez | 
 

 Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Dim 31 Mai - 17:46



Je l'aurai pris dans mes bras si je pouvais. Mais c'était une très très mauvaise idée. Je devrais arrêter de le frôler pendant un long moment. C'était tellement excessif comme réaction. Se couper du monde et des autres. Bref, l'important, était qu'il aille bien, ce qui était le cas. Je souriais et me détendais un peu, apaisée par le fait qu'il revienne à la normale. Par contre, il ne se souviendrait pas ce que nous faisons ici. Etrange. Il avait dû lâcher le cour des événements avec sa blessure. C'était tout à fait plausible. Savoir ce qui se passait aux alentours alors que quelque chose vous avait transpercé, mission impossible, non ?

- Tu nous as teleporté ici, je crois qu'il y avait quelqu'un dans ma chambre.

Mais qui ? Ça restait toujours un mystère. Il n'y avait pas de femme de ménage dans la maison. Et je faisais toujours en sorte de garder une chambre propre. Je n'étais pas manique, mais au moins, je savais où étaient rangées chacune de mes affaires. Donc s'il y en avait, elle n'aurait pas grand chose à faire. Ça ne pouvait être qu'un particulier, peut-être s'était il trompé de chambre, bon, je ne voulais pas savoir. Je vérifierai tout à l'heure si tout est en ordre. Je n'allais pas partir d'ici en courant juste pour ça.
Je regardais la jeune fille toujours étendue sur le parquet poussiéreux pour lui répondre.

- Elle est tombée, le choc a dû être violent et elle s'est évanouie. Faudra qu'on emporte une trousse de premiers soins avec nous à notre prochaine balade.

Parce que vider un placard à pharmacie de la maison n'était pas forcement génial. Surtout que à chaque fois que l'on se voyait, un de nous deux se blessait, malheureusement, c'était lui qui prenait la raclée la plupart du temps, ça ne m'enchantais pas forcement.
Puis avec les deux là, elle serait bien utile. J'espérais que personne ne se casserait la jambe en sortant d'ici, manquerait plus que ça tiens. Peut-être moi, me connaissant, et étant la seule encore intacte. Oui, mais non. Je tenais à mes deux jambes et marcher était bien pratique, surtout pour aller dans la forêt.


_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Dim 31 Mai - 18:37

Ah, c'était donc ça... Ouais, il lui avait bien semblé s'être téléporté à un moment. Il regarda Anaïs. Pourquoi il se débrouillait toujours pour que la jeune fille doive lui faire un résumé de la situation ? Maintenant qu'il y réfléchissait, il ne finissait en général pas la journée indemne. Fallait croire que le ciel voyait d'un mauvais œil leur liaison interdite, parce qu'ils avaient rarement de la chance. Bon, pour la fille dont il ne connaissait toujours pas le nom, il ne pouvait pas faire grand chose de plus. Mais elle avait laissé Anaïs tranquille même quand il était dans les vapes, ce ne devait pas être une si mauvaise personne. Quant à la trousse de secours...
William chercha vainement des yeux son sac et soupira en constatant son absence.

"Y'a ce qu'il faut dans mon sac, mais je sais pas où il est passé. Anaïs..."

Il lui sourit.

"Tu devrais lui pardonner."

Oui, il avait bien dit ça. Il était du genre taciturne mais il lui arrivait de dire ce qu'il pensait sans trop réfléchir, quelques fois.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Dim 31 Mai - 19:34

C'est vrai que dans la panique, personne n'avait pensé à prendre son sac. On avait un peu autre chose à penser donc c'était compréhensible. Où il était, ça, j'avais ma petite idée, si l'on retraçait son trajet, William était arrivé derrière Enora sans son sac, or, il l'avait toujours près de lui. Donc il avait dû le déposer avant de venir, en toute logique. Après, peut-être que mon raisonnement était totalement faux. Si je pouvais me téléporter comme lui, je serais sûrement déjà allée vérifier, or, la plage était loin et les routes nous conduisant là-bas n'étaient plus des plus sûres.
Je me remis face à lui lorsqu'il m'appela, avant de blêmir en me mordant le haut de la lèvre. Mon regard se durcit automatiquement et devint aussi froid que ma glace. Il m'étonnait de plus en plus. C'était lui qui me demandait de lui pardonner ? Il m'aurait ri au nez si je lui avais dit ça tout à l'heure.
Il était blessé par ma faute, et par celle de l'autre fille, je ne me pardonnerais pas, alors elle ? Je ne savais pas. Je détournais le regard mais c'était évident qu'il attendait une réponse.
Je savais pertinemment qu'il avait raison, c'était peut-être ça le pire.

- Je voudrais. Mais dès que je te vois, là, je peux pas m'empêcher de me dire c'est ma faute, mais aussi la sienne.

Oui j'étais rancunière, très rancunière. Et il en fallait beaucoup plus que je puisse lui pardonner, et ce n'était pas aujourd'hui avec les nefs à vifs quelques minutes après mon réveil que j'arriverai à fermer les yeux sur ça. Il ne fallait pas nous mettre dans une situation aussi désespérée. Je ne trouvais pas d'autre terme pour la décrire. Je plongeais mes yeux dans les siens avant de les baisser et de murmurer :

- Ne me dis pas que ce n'est pas ma faute. Je soutiendrai le contraire aussi longtemps qu'il le faudra.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Sam 13 Juin - 23:41

     William soupira, avant de se redresser encore - il n'arrêtait pas de glisser, en fait -. Ce qu'elle était butée, parfois ! Etait-il capable de lui passer cette fâcheuse habitude qui pouvait lui filer des idées noires quand il s'agissait de culpabilité ? Si Anaïs s'en voulait jusqu'à la fin de ses jours, ça n'allait pas le faire du tout. Il n'était pas question qu'elle s'en veuille à ce point, c'était un accident, elle ne l'avait pas fait exprès et ça n'aurait jamais dû arriver. Il ne l'avait pas vu au moment des faits - en fait, il avait été trop occupé à regarder le machin coupant filer vers lui trop vite pour ses pauvres réflexes humains - mais il pouvait très bien imaginer son horreur en voyant qu'elle allait le blesser. Il espérait bien qu'elle était horrifiée, parce que ça ne faisait pas que du bien ! Il ne lui en voulait pas du tout (d'ailleurs, sachant ce qu'il avait fait de son côté, qui était bien plus impardonnable qu'un pauvre piquet de glace) mais il faudrait qu'il trouve un moyen pour qu'elle se pardonne, pour qu'elle sache que ce n'était, justement, pas de sa faute.
    Et s'il... Ah merde, elle était trop loin. Et pour cause. William se traina sur deux mètres (pas en rampant, non plus, il n'en était pas rendu là, un peu de dignité) pour combler l'espace qui les séparait, et lui releva le menton d'une main.
    "Hé, t'en veux pas. C'était un accident."
    Ils étaient proches, si proches, suffisait qu'il se penche pour l'embrasser, et...
    William se détourna un peu trop rapidement, si bien que son corps le rappela sévèrement à l'ordre, pour ne pas cracher sur Anaïs, et se mit à tousser comme un dératé, la main devant la bouche. Y'a un moment où il crut qu'il allait cracher ses poumons, mais la crise de toux passa et il s'avachit contre le mur, vidé, la douleur enserrant ses entrailles. Comme tue-l'amour, y'a pas mieux. Le regard qu'Anaïs avait pour lui ne lui plaisait pas du tout, et ses yeux se durcirent, presque noirs, en la défiant, farouches.
    "Qu'est-ce que t'as à me regarder comme ça ? Je vais pas mourir, hein."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »





Dernière édition par William O'Leary le Mer 25 Nov - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Dim 14 Juin - 16:28

"T'en veux pas, t'en veux pas." Plus facile à dire qu'à faire ! Je souriais légèrement en le regardant. Il avait raison, c'était un simple accident qui aurait pu tourner encore plus mal. Un accident qui aurait pu le tuer directement. Il aurait suffi que le coup soit porté plus haut, et hop ! Plus de William. Plus rien. Je ne m'en serais jamais remise. Je ne sais même pas ce que j'aurai fait. Surement achevé Enora et ensuite ? Aucune idée, je serais sortie de la boucle à mon avi. Je ne supporterais pas de voir tout qui me le rappellerait. Et ce simple sourire mourut lentement sur mes lèvres.
Je fus surprise en comprenant qu'il allait s'approcher. Je n'étais pas contre hein, mais si c'était pour qu'il se reproduise une panique similaire à hier, pas la peine. Qu'il soit si proche de moi était largement suffisant. Je n'en demandais pas plus, surtout dans son état. Je ne referai pas l'erreur d'hier. Au dernier moment, il se retourna, m'évitant surement une pluie de postillons. Je le détaillais, inquiète, avant d'arrêter à sa phrase. Depuis quand je ne pouvais plus m'inquiéter pour lui ? Un peu vexée, j'hésitais à m'approcher avant de finalement m'asseoir à côté de lui.

- J'espère bien.

Ma tête calée contre le mur derrière nous, je fermais les yeux avant s'ajouter :

- J'aurai bien aimé que tu finisses ton geste.

Je souriais alors malicieusement.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 15 Juin - 0:13

"Hum..." répondit William à ses paroles à travers son brouillard éveillé.

Il n'avait pas vraiment écouté, voguant à moitié dans les brumes d'une torpeur étrange, ce qui n'était pas forcément bon.signe. C'était sûrement pour ça qu'il ne faisait pas attention à la recense d'Anaïs, en terme de distance, bien sur, il ne l'ignorait pas non plus sciemment. Disons que, tant que sa conscience était à moitié dans les vapes, qu'elle soit là, à côté de lui, ou à dix kilomètres, ne changeait strictement rien. Si seulement il pouvait lui dire de prendre des vacances, peut-être qu'ils pourraient vivre normalement.
Les paupières de William papillonèrent. 'Fallait pas qu'il s'endorme non plus, mais il voulait bien savoir quand il irait mieux. Et par conséquent, les soins qui s'imposaient encore. Il ne voulait pas rester estropié à vie, non plus.

"Tu as fait quoi, au juste ?.. Tu m'as recousu ?"

À vrai dire, il voyait mal Anaïs faire ça, mais il ne fallait pas lui demander de trop réfléchir.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 15 Juin - 19:50

Je regardais Enora, toujours assise au sol, inconsciente. Le choc avait été si violent que ça ? On ne l'aurait pas cru, pourtant elle était bien dans les vapes à cause d'une corde. Quel tableau ! Celui perforé qui ne disait pas grand chose pour autant, et la jeune femme évanouit à cause d'une chute. Hum... On voyait immédiatement la plus fragile.
Une brève réponse peu concrète de la part de William, et ce moment où il avait semblé lucide avait déjà disparu. ça me faisait penser à l'épisode de la cabane. Où à de rares moments, et peu de temps, il arrivait à aligner quelques phrases avant de replonger, fiévreux, dans le sommeil. A ce moment, je n'avais rien eu à faire à par attendre qu'il se réveille en le rafraichissant à intervalle. Cependant, c'était plutôt différent là. Il ne risquait pas d'avoir une grosse fièvre - à moins que la plaie s'infecte, j'étais maudite alors, moi qui avais tout fait pour que ça n'arrive pas - de vouloir m'étrangler, de se couper pour. Bref. Il n'allait pas perdre les pédales. Dormir, se réveiller, se rendormir. Surement. Et je resterai à côté, comme toujours. Aucune autre solution ne prenait place dans mon esprit.
J'ai fait quoi ? Pas grand chose, tu dois bien t'en douter. Ce n'était pas à moi qu'il fallait demander de soigner quelqu'un. Même mon petit ami je n'en étais pas capable, c'était pour vous dire... Je me sentais juste inutile en ce moment.

- Euh, non. Je sais pas comment soigner des blessures profondes comme ça, j'ai juste mis des compresses et ai arrêté le sang, j'ai fait ce que j'ai pu. 

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 15 Juin - 21:06

C'était bien ce qui lui semblait, une personne normale aurait fait la même chose que la jolie blonde. La réaction d'Anaïs avait été rapide, ça lui avait évité de mourir tout de suite. Il n'était pas sorti d'affaire pour autant, il lui fallait suturer la plaie, ou, s'il en était incapable, passer à la manière forte et brûler. Ça, c'était ce qu'il allait sûrement devoir faire vu où c'était placé. Ce n'était pas le plus pratique, il ne voyait pas très bien, et il devait vérifier que ça ne l'avait pas transpercé de part en part. Le fait de ne pas avoir recousu directement, avant que la perte de sang ait sapé la plus grande partie de ses forces. Il ne s'en croyait plus capable, et il se fiait généralement à son instinct.

"Dans ce cas, fit-il en sortant de sa somnolence, va falloir agir."

William se redressa en étouffant un gémissement et s'aperçut qu'il était torse nu. Il ricana en jetant un coup d'oeil à Anaïs.

"Toi, t'aime bien me déshabiller."

Trêve de plaisanterie. Il ôta la main qui cachait la blessure depuis son réveil, révélant un bandage où une nouvelle tâche rouge perçait. Peu importe le mouvement qu'il faisait, maintenant il la sentait sacrément bien. Sa chaîne tinta lorsqu'il sortit un de ses couteaux et le tendit par la lame à Anaïs sans la regarder.

"Chauffe ça à blanc."

Le regard d'Anaïs lui rappela que elle, elle ne se baladait pas avec un briquet sur elle. Ah... Faites qu'il ne soit pas resté dans son sac... Avec des mouvements lents et maladroits, William fouilla dans ses poches jusqu'à en tirer un briquet usé.

"Tiens."

Une fois l'objet dans les mains de la jeune fille, il pouvait se concentrer sur la plaie. Il défit les bandages en se crispant de temps à autre, s'arrêtant quelques secondes avant de repartir.
Mouais, pas beau à voir, mais ce serait une cicatrice de plus à ajouter à sa collection de casse-cou. Ce n'était pas pour rien que les fines lignes courraient à quelques endroits précis de son corps. Et pour l'éternité qui lui avait été donné dans la boucle, il en serait sûrement couvert un jour. Il n'était pas pressé que ça arrive.
William garda d'une main un des bandages pour éponger ce qui coulait encore et nettoyer sommairement avant d'appliquer la lame. Il tendit l'autre main vers Anaïs, réclamant implicitement le couteau normalement chauffé à blanc. Une fois qu'il sentit le manche familier au creux de la paume, il sut que le plus dur était juste devant lui. Sauf qu'il ne comptait pas laisser Anaïs voir ça. Il lui adressa un regard d'excuse qui lui sembla durer des heures, puis... Se téléporta.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 15 Juin - 23:05

Agir ? C'était mieux pour lui, évidemment, mais en était-il capable ? Il voulait faire quoi ? Nous n'avions aucune matériel pour recoudre ou autre. Enora était surement allée chercher ça dans un placard à pharmacie, pas un hôpital, on avait déjà eu de la chance qu'il y ait eu des compresses. Nous ne serions pas allés très loin avait deux pansements et un désinfectant. De quoi lui enlever une écharde d'un doigt, génial, on aurait pu lui dire adieu tout de suite dans ce cas là.
Je me sentis rougir à son affirmation. Hum... Bah oui, mais dans une autre situation. Je regardais son corps un instant, me rendant compte qu'il était bien musclé ( bon, comme si je ne l'avais jamais observé tiens, juste une remarque en voyant que sans chemise ni t-shirt il était encore plus sexy ) et avait tout bien là où il fallait. Qu'il reste ainsi ne me gênerai pas le moins du monde, bien au contraire, mais bon, en attendant, la tâche continuait lentement de s'élargir malgré mes efforts pour arrêter le sang.
Je fronçais les sourcils en voyant le couteau approcher. Pardon ? Le chauffer à blanc ? Il n'était pas sérieux ? Il ne voulait pas refaire comme la dernière fois ?! Si. Apparement, si. S'il croyait que j'avais un kit de secours avec moi, et donc un briquet dedans, et bien non, mes poches de pantalons étaient vides, je n'avais rien de telle. Douée comme j'étais, je fis en sorte de rendre mes mains froides, afin d'éviter une trop grosse brûlure. Mes mains tremblaient à la perspective de ce qu'il allait arriver, me bruler serait bien la dernière chose à faire. J'ouvrais le briquet et fis juste toucher la flamme au fer. Une fois le couteau plus que brûlant, je lui donnais un inspectant une nouvelle fois la plaie de loin. J'arquais un sourcil à son sourire, un mauvais pressentiment enflant lentement. Il disparut. Je mis une seconde ou deux pour comprendre qu'il venait de me laisser là avec Enora, en fixant l'emplacement où il avait été. Il était sérieux ? Mais merde à la fin ! J'avais vécu pire bordel, ce n'était ça qui allait me choquer, plus maintenant ! Il ne me faisait pas confiance ou quoi ? Du haut de mes seize ans physiquement, je ne pouvais pas l'aider ? Même si je n'avais pas été extrêmement douée jusque là, il persistait à me montrer que j'étais inutile et qu'il se débrouillerait mieux tout seul ? Bah merci. Trop sympa vraiment.
Je me relevais furieuse, il croyait quoi en faisant ça ? Me protéger ? Je ne pouvais rien faire en plus ! Si je partais dans la forêt, je n'avais aucune idée d'où il aurait pu se planquer, je prendrai donc le risque de m'y perde, et je ne pouvais pas laisser Enora ici. La frustration me rongeait. C'était comme si en partant il nous avait enfermé à clefs. Je me mis à faire les cent pas dans la pièce, bras croisé, avant de me poser près d'une fenêtre et de la faire coulisser pour qu'elle s'ouvre. Les feuilles des arbres cachaient tout, je ne pourrais même pas espérer le discerner. Et en plus c'était haut, beaucoup trop haut pour que je puisse regarder en bas. Je reculais lentement et refermais sagement la fenêtre avant de m'appuyer contre un mur en silence, les yeux emplis de colère. S'il nous faisait poireauter deux heure ici, il pouvait être certain qu'il y aurait des représailles, qu'il soit en bon état ou pas. Profondément remontée je bougeais à peine clignant juste des yeux, attentive à la moindre réapparition dans la pièce.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mer 17 Juin - 23:43

    William réapparut, son sacs sur le dos, et s'appuya sur le mur quelques secondes le temps d'analyser la situation dans la pièce. Il ne savait pas depuis combien de temps il était parti, difficile de compter les minutes à moitié dans les pommes. Mais déjà, ça allait mieux, enfin, c'était ce qui lui semblait. Il avait fait ce qu'il avait à faire, c'était déjà ça. Depuis le temps, il devrait être rodé à ce genre de plan foireux. Mais en réalité, ça faisait quelques années qu'il ne s'était pas blessé comme ça, et il devait bien admettre que ses réflexes élémentaires de survie n'étaient plus ceux qu'ils étaient. Pour une fois qu'il se reprochait de rester les bras ballants alors qu'il ne cessait de se répéter de ne pas réagir plus violemment que nécessaire, c'était un comble ! Bon, son instinct de survie s'était émoussé mais grâce à Anaïs, il n'était pas encore mort et en un seul morceau, ce qui n'était pas négligeable. William décolla sa paume du mur et constata que l'autre fille était toujours dans les pommes. Mince, elle avait dû vraiment se cogner fort. Ou alors elle dormait ?..
Le jeune homme chercha Anaïs du regard et la trouva finalement.

   « Viens, on s'en va, » dit-il en lui tendant la main pour qu'elle se relève sans la regarder.
    Il était trop occupé à se demander où ils allaient bien pouvoir installer Enora pour ça.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Jeu 18 Juin - 23:12

Désormais assise dans un des coins sombres de la pièce, je fixais froidement William qui venait de revenir. Cela fait au moins deux heures que j'attendais ici. En silence, attendant qu'il revienne. C'était à peine s'il venait de me regarder. Il n'avait pas fait attention à moi, si j'étais partie il aurait fait quoi ? Je me relevais en prenant appui sur le sol et en ignorant royalement sa main tendue. Il se fichait totalement de moi ,là. En face de lui, mes yeux dans les siens, je le regardais toujours aussi froidement. Il partait comme ça et revenait les mains dans les poches, tranquille la vie, alors qu'il m'avait laissé toute seule - Enora étant inconsciente je ne pouvais pas lui parler, donc avoir de la compagnie, donc j'étais toute seule - dans un vieux grenier poussiéreux. Et il voulait que je ne dise rien ? Le blessure l'avait sonné, il devait très bien savoir que je ne réagirai pas bien, c'était couru d'avance ! Et il avait voulu tenter le diable, il assumera les conséquences. Il aurait dû réfléchir point barre. Je n'avais plus d'excuse à lui fournir

- Tu crois que je compte de suivre ? Mains sur les hanches, j'arquais  un sourcil, prouvant que j'étais parfaitement sérieuse. Tu me laisses comme ça, à la rigueur j'aurai préféré que tu me dises directement que j'étais inutile, c'était plus rapide. Pas besoin d'utiliser de l'énergie pour revenir me chercher, apparement tu te débrouilleras mieux sans moi.

Oui j'étais vexée et bien remontée. Un avantage pour le jeune homme, je ne pouvais pas rester bien longtemps en colère contre lui. Il arrivait la plupart du temps à trouver un moyen de se rattraper, mais bon en ce moment je voulais juste lui expliquer que j'en avais marre.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 113
Date d'inscription : 17/04/2015
Localisation : Ici --> *

Feuille de personnage
Avatar : Madilyn Paige
Âge : 16 ans
Particularité : Vol
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Sam 20 Juin - 19:21

Des voix... J’entends des voix. Elles me ramennent à la réalité, doucement mais brusquement. Je ne me sens pas vraiment bien, je ne me rappel pas ce qu’il s’est passé. J’ouvre finalement mes yeux, avant de les refermer deux seondes plus tard. Trop de lumière. Je grimace, les voix continuent et me donnent encore plus mal à la tête. Personne ne semble m’avoir remarqué.
Après deux minutes à essayer de me souvenir de quelque chose –sans rien trouver-, je retente l’ouverture de mes yeux. J’ouvre mon oeil droit, tout doucement, puis mon oeil gauche tout aussi lentement. Je ne bouge pas, mes essaye tout de même d’observer ce qui m’entoure. Je suis dans une pièce sombre, bien qu’il y est trop de lumière pour mes yeux apparement fermés depuis un bon bout de temps. Je ne voix que le plafond. Ce qui e m’aide pas pour comprendre où je suis. Je prends donc l’initiative de tourner ma tête vers le droite. Mauvaise idée. Je lâche un très léger grognement et fermant les yeux. Qu’est-ce que j’ai mal à la tête ! Le derrière de ma tête me lance extremement fort. Je ré-ouvre mes yeux et observe ce qui m’entour à ma droite. Un mur. Je suis encore plus avancé. Tout ce que je sais pour l’instant et mon prénom, et le fait que je me trouve dans un pièce. Très avancé je vous dis.
Les voix sont toujours là. Peut-être que je peux demander à leurs propriétaire ce qu’il s’est passé...
Attendez... Je ne me souviens de rien ! Je panique –seulement maintenant oui. Je suis encore un peu sonnée, mon cerveau à du mal... Mais que s’est-il passé ?! J’ai juste l’impression de m’être fait trouer la tête par un clou –beaucoup de clous en fait- mais sinon tout va bien... Ma réspiration se sacade, et je commence à avoir chaud.
Ignorant le douleur au niveau de ma tête, je tente de me relever. Après un essai raté, je me résigne.
Changement de programme. Simplement m’assoir serait tout aussi bien. Et beaucoup moins douloureux.
Je n’entends plus les voix. Peut-être étaient-elles simplement dans ma tête... Mais si c’est ça, c’est que mon problème est grave.
Une fois assise, je peux enfin remarquer que deux personnes sont dans cette pièce. Qui d’ailleurs est bien poussièreuse... Mon cerveau fait la connexion : je suis sans doute dans un genier. Pas une cave, sinon il n’y aurait pas de fenêtre.

- Shivlplajusauré...

Mon grognement n’a pas vraiment du être comprit de cette fille et de ce garçon qui m’observent avec leurs grands yeux. Ma tête tourne, j’ai horriblement mal. En plus de ça je stresse... Je n’arrive pas à faire une phrase plua compréhensible, et abandonne. Ca ne sert à rien de continuer. Je me décale un peu en avançant sur les fesses pour finir appuyée contre le mur le plus proche. J’oubli le regard des deux personnes, soupire. Aïe...
Je ferme les yeux et attends qu’une des deux personnes viennent. Puis si ils ne viennent pas tant pis, je veux bien m’endormir.

_________________

Oh, my happy little pill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mar 23 Juin - 0:07

    William sentit la moutarde lui monter au nez. D'accord, Anaïs avait tous les droits d'être énervée, vu qu'il l'avait planté comme ça sans rien lui dire. Mais de là à dire qu'elle était inutile, c'était tout le contraire, non mais elle croyait vraiment qu'il pensait ça d'elle ?! Alors ça, c'était le pompon ! Oui c'est vrai, elle était totalement inutile, et puis tant qu'à faire autant dire qu'il la détestait plus que tout et qu'elle n'avait qu'à aller se jeter d'un pont, tout le monde serait content ! Non mais sérieusement, elle se croyait détester de la terre entière, ou quoi ? Pourquoi elle dramatisait comme ça, il n'avait jamais rien dit de tel ! Il n'avait pas trop eu le choix.

    « C'est vrai que tu m'as sauvé la vie, mais vas-y, continue à dire que t'es inutile, je t'en prie, railla William. Non mais pourquoi tu fais ça ?! Pourquoi tu voulais me voir à demi-mort, ça t'aurais fait plaisir, peut-être ? »

    Ses cris avaient dû réveiller l'autre qui était sorti de l'état de larve où elle était jusqu'à maintenant plongée. Et elle avait pas l'air en très grande forme, en plus. Elle balbutia un truc incompréhensible.
William ignora le regard noir d'Anaïs et lui dit plutôt :

    « Je propose qu'on déménage tout de suite dans un endroit où elle pourra s'allonger. Tu viens ? »

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mar 23 Juin - 18:30

Moi ? Lui sauver la vie ? Mais oui, et dans deux secondes, il allait me sortir qu'il pleuvait des moutons. La seule chose que j'avais su faire était de garder mon calme, de désinfecter, et de mettre des compresses. Il venait de faire le plus gros, et je lui interdisais du nier. Je serrais les dents et croisais les bras puis baissais les yeux, trouvant soudainement le parquet intéressant. Il essayait de me prouver que sans mon aide, il serait mort. Je devais prendre ça du bon côté, j'en étais pourtant incapable. Je désirais l'aider, lui éviter de souffrir de nouveau à cause de cette blessure. Mais ma connaissance s'arrêtait là, je ne pouvais, non, je ne savais rien faire de plus. J'étais tout aussi inutile que tout à l'heure, et il persistait à croire le contraire. Il voulait une réponse ? Le pourquoi du comment ? Bien.

- Par ce que je suis fatiguée, par ce que je m'inquiétais à mort pour toi, par ce que tu m'as laissé là, sans mot dire. Répondis-je lentement.

Je levais les yeux vers lui, puis vers Enora, qui avait enfin repris connaissance, il était temps. Bon, je ne risquais pas de paniquer pour ça, enfin pour elle. Un minimum de politesse quand même, il avait raison il lui faudrait bien un endroit où se remettre de ses émotions. Tous, nous avions bien besoin de penser à autre chose je pense.

- Soit tu l'emmènes dans ma chambre soit... Oh, et puis fait comme tu veux. Je levais les yeux au ciel et attendais.




 

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mar 23 Juin - 21:54

    William, à la voir là, se sentait terriblement impuissant. Oui, il l'avait laissé toute seule, c'était entièrement vrai, et il s'en voulait de lui faire revivre quelque chose qui faisait échos au traumatisme dont elle avait réussi à se remettre peu à peu. Se reconstruire par sa seule volonté est quelque chose qui était pratiquement impossible sans aide, du moins c'est ce qu'il croyait, et elle avait surmonté l'horrible trahison que lui avait infligé ses parents. Tout cela pour finir là, devant lui, à mettre des mots si vrais sur ce qu'elle avait ressenti lorsqu'elle l'avait vu disparaître... Encore une fois. C'était ironique que le don du jeune homme se résume justement à ça, disparaître. Il voulait lui prouver qu'il pouvait également se rapprocher d'elle, pas seulement s'éloigner. Et pour ça, il aurait affreusement besoin de contacts, de la serrer dans ses bras, de lui prouver que s'il était encore là, vivant, c'était grâce à elle et à Enora. Que c'était grâce à sa réaction qu'il était en vie.
     Il la prit par les épaules et la força à le regarder.

    « Anaïs, si je suis encore là c'est grâce à toi. »

    Il respira un bon coup, et continua.

    « Je suis désolé pour tout à l'heure. Vraiment. Mais il fallait que... »

    Et voilà, il s'emmêlait, cherchait encore des excuses. William la lâcha et secoua la tête en s'éloignant un peu.

    « Enfin, voilà, finit-il comme si ça résolvait tout. Il faut vraiment qu'on lui trouve un lit, tu veux bien qu'on l'emmène dans ta chambre ? Si tu veux... »

    Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres.

    « … Je t'aiderais à désinfecter les draps après ! »

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mer 24 Juin - 18:00

Je retins de justesse les larmes qui menaçaient de couler, la gorge serrée, incapable de prononcer quelque chose. Frustrée par l'envie de me mettre contre lui et de juste m'endormir sans me soucier d'Enora ou d'un autre quelconque problème, je me mordais de nouveau l'ongle et hochais la tête à sa fausse réponse. Pas vraiment fausse, mais ce n'était pas une vraie réponse pour autant. Il avait baragouiné quelque chose, mais pourquoi ? Et s'il me cachait un truc ? Mouais, non, ça m'étonnerait qu'il s'amuse alors qu'il était à deux doigts de la mort une ou deux heures avant. J'acquiesçais pour la chambre. Il n'y avait nul part d'autre où aller, dans leur état à tous les deux, ils devaient se reposer. La case repos passerait plus tard pour moi. J'étais encore entière si je pouvais dire, je me sentais responsable d'eux - l'un plus que l'autre, effectivement.
Je souriais doucement, malgré moi. Il m'énervait ! Les rares fois où j'arrivais à être en colère contre lui, il arrivait à me faire sourire peu de temps après. Est-ce ma faute ? J'étais incapable de lui résister, vous l'aviez compris, à moins que ce soit lui qui me connaissait très bien et savait comment me faire sourire se faire pardonner. Un mélange des deux alors, sans doute. Exaspérée mais également amusée ( j'étais très contradictoire, je le sais ).

- Je ne sais pas comment tu fais pour me faire sourire à chaque fois, mais sache que je suis parfaitement sérieuse. Je m'approchais d'Enora mais dis au jeune homme. Pour les draps, je me débrouillerais, toi, t'as intérêt à te reposer. La brulure n'aide pas à retrouver la forme.   

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Ven 26 Juin - 12:30

William, tout en hissant son sac sur ses épaules. après. avoir ramassé ce qui traînait. un peu partout par terre, arqua un sourcil, enjoué.

"Bah si, c'était quand même le but, répondit-il en souriant. D'aller mieux... D'ailleurs, tu peux parler, de nous deux c'est pas moi qui ressemble à un zombi là tout de suite."

Le jeune homme se tourna vers Anaïs, un court instant avant de lui tourner le dos pour s'agenouiller à côté d'Enora - en douceur, quand même, il était pas remis du tout. Il tapota le plancher à côté de lui pour qu'Anaïs le rejoigne.

"Aller viens, on y va."

Une fois que ce fut fait, William ferma les yeux. D'ordinaire, il n'avait pas besoin de ça pour la téléportation, mais cette fois il voulait déposer Enora directement sur le lit d'Anaïs en évitant de la refaire tomber au passage. Son don mit un peu plus de temps à se manifester, il accueillit le picotement familier avec soulagement et les emporta au premier étage.
Il avait bien calculé son coup, Enora atterrit sur le lit, par contre, Anaïs se cassa à moitié la figure sur lui qui était en train de se relever. William, qui avait un peu de mal à reprendre le cours des événements, la remit plus ou moins sur ses pieds, puis sortit une bouteille d'eau et un verre pour donner à boire à Enora. Il se rendit compte qu'il tremblait tellement qu'il était incapable de verser sans en renverser partout.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 113
Date d'inscription : 17/04/2015
Localisation : Ici --> *

Feuille de personnage
Avatar : Madilyn Paige
Âge : 16 ans
Particularité : Vol
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Dim 5 Juil - 23:05

Je ne me souviens de rien. Est-ce normal ? Je ne pense pas. Mon état est comme "pâteux". J'ai l'horrible impression d'avoir un goût amer dans la bouche, et que mon cerveau ressemble à de la vase. Mes rares mouvements sont très lents. Je vois aussi le monde tourné. Tourner ma tête trop vite me donne une soudaine envie de vomir. Un marteau semble s'enfoncer dans ma tête. Bref, c'est HORRIBLE.
Je me souviens de mon prénom, de mon âge. De mon don. Mon nom de famille aussi. Je ne sais plus rien sur ma famille. Pour couronner le tout, deux ados parlent sans trop se préoccuper de moi, et une vague colère s'installe en moi. Pour qui ils se prennent eux ?! J'ai envie de parler, de crier, pourtant ma bouche révise catégoriquement de s'ouvrir. Quand l'adolescent garçons s'assoie a côté de moi, j'ouvre mes yeux comme des soucoupes. Et si il me voulait du mal ? Parce que là je n'ai aucune idée de qui il est, de ce qu'il me veut. Peut-être qu'il m'a drogué pour que j'oubli tout ce que j'ai oublié. Et puis c'est quoi cet endroit sombre et poussiéreux ? J'ai la vague impression que le garçon m'attrape, avant qu'il se passe quelque chose de très bizarre. Si je devais un jour raconter ce qu'il s'est passé, je ne pourrais pas. C'était bien trop bizarre.
Je lève lentement mon bras, ne pouvant pas aller plus vite. Malgré mes efforts, il retombe lamentablement. C'est à ce moment là que je me rends compte que je suis couché dans ce qui semble être un lit. Un petit soulagement apparaît quand je me dis que finalement je n'ai pas perdu mon vocabulaire. Attendez, c'est quand même un début. Et il faut bien que je me rassure non ? J'ai bien trop peur pour rester sans rien faire. Je "rassemble mes forces", et parle. Enfin.

- Vouuus... Vous êtes qu-qui ? Et j'suis où ?

J'ai parlé comme quelqu'un de bourré, mais c'est déjà mieux que rien. Et cette fois-ci, la phrase semblait plus compréhensible. espérons que les deux autres m'aient entendu, parce que je n'ai absolument pas l'intention de reparler dans les prochaines minutes. Peut-être même les prochaines heures.

_________________

Oh, my happy little pill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 6 Juil - 10:20

En attendant, si j'avais pu dormir un peu plus, j'aurais peut-être moins eu une tête de "zombie". De plus lui, il avait surement pu dormir pendant les deux bonnes heures où il était parti. Et moi comme une idiote je m'étais inquiétée, folle de rage, dans un grenier qui sentait le vieux. Donc sa petite réponse sur ma tête de fatiguée, il pouvait se la garder ! Je me contentais de me lever les yeux au ciel, voulant répondre quelque chose de cinglant - j'avais un peu les nerfs à vifs, voyez vous - mais m'obligeais à rester calme malgré tout. Ce n'était pas le moment de s'engueuler avec lui, surtout qu'il avait failli y passer il y a quelques minutes.
La téléportation se passa bien, ce fut l'atterrissage qui fut pittoresque.  Enora arriva dans le lit, c'était déjà ça, mais moi, je vins rencontrer son dos et me cassais à moitié la figure sur lui. Autant vous dire qu'il y avait plus agréable. Mais au moins, il m'aidait à me relever - plus serviable qu'on pourrait le croire. J'allais aller m'asseoir directement lorsque je vis que, finalement, ça n'allait pas aussi bien que ce qu'il prétendait. Et bien le dodo sera plus tard, pour le moment, j'allais devoir encore les aider. Je m'approchais pour prendre le verre et la bouteille de ses mains, et lui intimais du regard d'aller s'asseoir, sans vérifier s'il le faisait vraiment.
Elle était réveillée, c'était un avantage, je pourrais lui donner le verre, elle saurait boire toute seule. Hum... Elle semble admirer le fait de lever son bras, le choc avait du être violent. Et sa question... Ça me stoppa net dans mon élan. Nous n'étions pas sorti de l'auberge, là. Je devais vraiment répondre à cette question ? Ça me semblait évidement, mais elle aurait perdu la mémoire ? Pratique...

- Hum... Moi c'est Anaïs, et lui c'est William. Dis-je en tournant la tête vers le jeune homme. Et on est dans ma chambre.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 


Dernière édition par Anaïs Young le Ven 10 Juil - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 113
Date d'inscription : 17/04/2015
Localisation : Ici --> *

Feuille de personnage
Avatar : Madilyn Paige
Âge : 16 ans
Particularité : Vol
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 6 Juil - 18:21

La jeune fille est bien aimable, et me tend un verre d'eau, que je saisis doucement après m'être redressée tout aussi doucement. Je bois, et une connexion se fait dans ma tête. Je viens de comprendre que le garçon a un don de téléportation. Je fronce les sourcils et pose le verre sur la table de nuit. Je ne sais toujours pas où je suis, pourquoi je ne me souviens de rien. Je sais par contre que ma tête me lance horriblement.

- Ah ok et heuuu... On se connaît ?

Si je leurs dis tout de suite que j'ai aucun souvenir concrets, ça peut mal se passer. Même si je pense qu'ils l'ont déjà deviné, vu les têtes qu'ils ont.
Je me rallonge pour éviter de tourner de l'œil. Cette douleur est horrible, même si elle a déjà diminué depuis que je me suis réveillée. J'ai l'impression désagréable d'être en plein cauchemar... Comme les films où les personnes se réveillent sans souvenirs et où elles se rendent compte que le monde est en voix d'extinction. Au secours.

_________________

Oh, my happy little pill

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 6 Juil - 19:12

William remercia du regard Anaïs lorsqu'elle lui prit l'eau des mains, évitant son regard. Ce n'était pas facile d'admettre qu'on était diminué, encore plus face à quelqu'un qui comptait autant à ses yeux. Le jeune homme respira amplement pour calmer les effets de la téléportation, puis, lourdement appuyé contre le mur, fronça les sourcils en voyant la tête de la fille qui venait enfin de se réveiller. Elle était sérieuse ? Ses questions étaient formulées tellement naïvement qu'on pouvait en douter. Anaïs tentait de lui faire un résumé de la situation et William avait décroché de la conversation dès qu'il avait compris que l'autre avait presque tout oublié. Ils pouvaient toujours lui faire croire qu'elle était dans un bunker au cours d'un combat radioactif, elle se tairait peut-être.
Le jeune homme en eut vite marre et intervint en prenant le bras de l'amnésique.

"Bon Anaïs tu vas te coucher moi je m'occupe d'elle."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Lun 6 Juil - 23:09

Ça risquait d'être long. Si je devais tout lui raconter depuis le début, nous n'étions pas sortis de l'auberge, et sincèrement, l'envie me manquait de devoir raconter ce qui s'était passé. William vint en quelque sorte à mon secours. Ce qu'il dit ne m'enchanta guère, mais il avait de nouveau raison. Cependant, je me voyais mal aller dormir comme ça, encombrant William qui devait surtout se reposer. Je n'avais pas eu un couteau dans le corps et par la suite, se prendre toute les taches, juste pour une personne fatiguée. C'était plutôt à lui d'aller se coucher, il n'avait pas été capable de verser de l'eau dans un simple verre sans en mettre partout. À la limite, j'avais les yeux qui piquaient, et l'envie très tentante de m'allonger dans mon lit pour récupérer ma nuit. Mais Enora était dedans, et elle était en bien moins bonne forme que moi.

- C'est bon, je vais bien, moi, de toute façon, tu veux que je dorme où ? Je dormirai plus tard. Insistais-je.

Mes yeux étaient soulignés de cernes bleues - entre nous, je devais ressembler à un panda - et tout prouvait que j'étais fatiguée, c'en était presque indéniable, mais je luttais pour rester éveillée et maître de mes pensées. Il en fallait bien un pour surveiller les autres.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mar 7 Juil - 13:50

William n'écouta pas un mot de ce que dit Anaïs. Elle protestait, c'était un peu normal, mais il n'en avait strictement rien à faire. Elle pouvait le prendre pour un âne têtu, et autoritaire il ne lâcherait pas l'affaire peu importe ce qui arriverait, peu importe ce qu'elle dirait ou penserait de lui, il n'en démorderait pas. Pas la place ? Il pouvait lui en trouver, de la place, et tout de suite ! C'est bon, elles étaient menues et pas très grandes, elles pouvaient tout à fait tenir côte à côte sans être collées, même dans un lit une place. L'autre solution, c'était qu'Enora rejoigne sa chambre. L'idée ne déplaisait pas à William mais il n'avait pas le courage d'expliquer au legume qu'elle était soudainement devenu ce qu'était sa chambre et à quoi servait un lit. Le jeune homme se passa une main sur le visage.

"Je vais t'en trouver, de la place. Toi, décale-toi."

Il guida la fille dont il ne connaissait toujours pas le nom au bord du lit et se tourna vers Anaïs en lui indiquant la place restante d'un signe de tête.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mar 7 Juil - 16:01

Il n'était pas gêné de la pousser ainsi. Certes c'était mon lit, mais j'avais accepté qu'elle le prenne. Je n'allais pas faire des manières pour un lit. Mais il persistait pour que je me repose, aller dans ce foutu lit règlerait un problème sur le fait de s'engueuler. Je dus étouffer un bâillement, quelle crédibilité merci bien, et secouais la tête.
Et si l'on trouvait un terrain d'entente ? Je m'appuyais contre le pied de lit et croisais les bras.

- Ok, laisse lui le lit, toute les excuses étaient bonnes, en fait, je m'en fichais bien de dormir au sol ou au sol, je dois bien avoir une couverture en plus dans mon armoire. Mais à condition que tu aussi tu dormes. C'est ça, ou je reste éveillée.

J'avançais vers l'armoire. Je dus m'y reprendre à deux fois pour retrouver le sens dans lequel nous devions tourner la clé. Très pratique. Bon, la couverture était en hauteur, je dus me mettre sur la pointe des pieds et grimper à moitié sur le meuble pour enfin l'attraper. En fin de compte, j'aurai pu lui demander, il était plus grand que moi, m'enfin, je n'y avais pas pensé, trop dans le pâté. Dormir ne me ferait que du bien. Mais pour ça, encore fallait-il que lui accepte de se reposer aussi, apparement nous devions nous faire mutuellement du chantage pour arriver à nos fins. Quoi qu'il en soit, je ne me bougerai pas s'il refusait.  

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   Mer 8 Juil - 19:15

William pensa "ouais pour dormir pas de problème" mais tout ce qui sortir de sa bouche fut "hum". Il en avait marre de rester debout, marre d'avoir mal, marre qu'Anaïs refuse de se reposer et marre d'en avoir marre en général. Il regardait la jeune fille traverser la pièce en direction de l'armoire lorsqu'il se sentit mal. Il recula jusqu'au lit et s'assit, le souffle court. Il avait bien cru qu'il allait se casser la figure. Alors qu'il reprenait ses esprits, Anaïs se retourna vers lui, armée d'une couverture. Pour ne pas l'alarmer, William ôta précipitamment sa main crispée autour de sa blessure avec une grimace qui le trahit immédiatement. Il était tout au bord du lit car Enora y demeurait, et se laissa glisser par terre, la barre du lit lui rentrait dans le dos mais c'était toujours mieux que debout.

"Fais comme tu veux," finit-il par dire, épuisé.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une blonde qui apporte de la compagnie, suite [Anaïs Young, Enora Williams, William O'Leary]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» PV ♦ Ouais, bah j'ai pas envie d'avoir une pimbêche blonde dans mon groupe.
» Compagnie Grise
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Liste compagnie grise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Maison des particuliers :: Grenier-