Partagez | 
 

 Nastia S. Pichtchalnikova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 13
Date d'inscription : 16/11/2016

Feuille de personnage
Avatar : Kristina Pimenova
Âge : 14 ans
Particularité : Absorption d'énergie
MessageSujet: Nastia S. Pichtchalnikova   Sam 19 Nov - 22:52












NOM
PRÉNOM
AGE REEL
AGE PHYSIQUE
SEXE
NATIONALITÉ
PARTICULARITÉ

Schwartz Pichtchalnikova
Anastasia (dite Nastia)
14 ans
14 ans
Féminin
Russo-autrichienne
Absorption d'énergie


MENTALITÉ

Sous ses airs de gentille petite fille, Nastia cache un tempérament autrement plus complexe, influencé par sa particularité. Capable de faire son plus beau sourire, elle n’hésitera pas à se venger de quelque chose si son acte lui semble justifié. En effet, la petite a beaucoup de mal à faire confiance aux autres, à cause de son enfance et de son pouvoir.

Aspirer l’énergie vital des autres rien que par le toucher n’est en effet guère recommandé pour se sociabiliser. Pour elle, être honnête est synonyme de danger, ce qui signifie que Nastia est totalement capable de mentir sous un air innocent si elle pense que cela pourrait lui sauver la mise.
Tout son équilibre repose donc sous une fausse apparence de petite fille parfaite, car elle a été habituée à cacher tant bien que mal son pouvoir mal maitrisé. Son apparence est donc primordiale pour son propre équilibre et elle ne se confiera pas facilement. Cela est des fois dur à supporter, lorsqu’elle fait semblant de sourire afin de garder son sang-froid. Très facilement jalouse, d’une volonté de fer, elle n’hésitera pas à tricher pour gagner. Quelque chose ou quelqu’un. « La fin justifie les moyens. » est sa phrase d’or, sa devise.

La Russe a tout de même gardé un certain esprit enfantin mais aussi une grande sensibilité. Elle se demande souvent comment aurait été sa vie si elle n’avait jamais fait souffrir les autres. « Aurais-je été heureuse ? » se demande t’elle souvent, « Aurais-je eu des amis ? Est-ce que ma vie est déjà foutue ? ». Nastia aurait tant aimé vivre dans un autre monde, être une fille normale, jouer avec ses amis, avoir des parents… Elle ne peut s’empêcher de rester rêveuse, espérant le prince charmant ou tout simplement une vie meilleure. Cela, elle refusera d’en parler à quiconque : plutôt mourir que d’avouer ses faiblesses.



BIOGRAPHIE

Nastia est née à Moscou de l’union entre un jeune autrichien et une jeune russe. Son père était en voyage d’étude en Russie et avait alors rencontré sa dulcinée. Hélas, leur histoire n’avait duré que le temps de faire un enfant, qui fût immédiatement abandonné dans un froid orphelinat au départ du jeune homme. Sa mère ne pouvait pas s’en occuper et ne voulait surtout pas que sa famille apprenne qu’elle avait eu une aventure avec quelqu’un. Après de douloureux adieux et après avoir supplié son tendre ami de rester, elle dut se résoudre à affronter la dure réalité : elle se retrouvait avec trop peu d’argent, seule, avec un enfant à la charge. Elle décida dans un premier temps de la garder, espérant que la situation s’arrange. Ce manège dura un an. Le bébé qu’elle avait nommé Anastasia grandit pendant ces quelques mois. D’apparence normale, petite touffe de cheveux blonds, grand yeux bleu lagon légèrement en amande, la petite avait une bouille d’ange. Pourtant, dès que ses mains entraient en contact avec sa mère, celle-ci se sentait immédiatement fatiguée, voir nauséeuse. Douloureux héritage de la particularité de son père, qu’il avait tout de même su cacher à sa femme.

Effrayée, ne supportant plus de devoir travailler et ayant déjà du mal à cacher la présence de son enfant à sa famille, la Russe finit par prendre la décision de l’abandonner. C’est ainsi qu’elle la prit un jour dans ses bras, après lui avoir attaché autour du cou un collier avec écrit « Anastasia » en cyrillique pour ensuite la déposer très tôt le matin sur la place publique, juste devant l’orphelinat du quartier. Elle ne put supporter la vue de la petite se rendant compte de sa brusque absence et qui se mit à pleurer. Les larmes aux yeux, elle partit sans un regard en arrière.

Un passant finit par remarquer la petite toute seule et l’emmena dans l’orphelinat. C’est ainsi que la nouvelle vie d’Anastasia débuta. Au départ, elle n’avait pas conscience de l’abandon de sa mère et grandit relativement normalement. Jusqu’à ses 7 ans, elle n’avait pas vraiment confiance qu’elle était différente des autres… Mais ce qui devait arriver arriva…

Son amie, Tatyana, la prit un jour à part pour lui déclarer d’un ton accusateur :
« J’ai entendu les adulte parler de quelque chose de bizarre… A ton propos. Je ne veux plus être ton amie. »
« Hein ? Mais qu’est-ce que tu racontes Tanya ? » répondit Anastasia, étonnée.
« Quand tu touches les gens, ils sont malades… C’est de la sorcellerie… »
La petite blonde la considéra d’un air perdu, les larmes aux yeux, ne sachant plus quoi dire. Ainsi, tout s’expliquait : le contact avec elle rendait malade les autres. Nastia ouvrit la bouche, comme pour se défendre, avant de se faire de nouveau interrompre :
« M’enfin… De toutes façons je m’en fiche de leur avis, pleins de gens ont déjà fait le rapprochement. Je vais être adoptée, donc ce n’est plus la peine qu’on soit amies. »
Sur ce, Tatyana sortit de la pièce, abandonnant Anastasia. Celle-ci se recroquevilla pour se mettre à pleurer. Elle comprenait brusquement beaucoup de détail, comme le fait que les adultes la regardaient bizarrement et que les autres enfants commençaient à les imiter en grandissant. « Que vais-je devenir, si ma meilleure amie me lâche ? » murmura-t-elle.

C’est ainsi que des années de solitude commencèrent. Plus personne n’osait la toucher, de peur de se sentir mal. Nastia commença donc à se refermer sur elle-même et ne réussit pas à se faire adopter. Quelques rayons de soleil ponctuaient tout de même ses journées : certaines personnes plus compréhensives et moins apeurées tentaient de la divertir. Hélas, le mal était fait et Nastia ne pouvait plus supporter les regards mi dégouté, mi triste qu’on lui adressait.

L’arrivée d’une personne faillit tout changer, Nastia avait alors 14 ans. Un garçon de 15 ans venait d’être transféré dans l’orphelinat et n’était pas vu d’un bon œil. Une nouvelle bouche à nourrir, trop âgé pour se faire adopter, n’hésitant pas à donner son avis… Tout ce qu’il y avait de plus insupportable aux yeux du personnel. Etonnamment, celui-ci fit tout pour se rapprocher d’Anastasia. Tout d’abord méfiante, sa résolution de ne plus s’attacher à personne finit par fondre. Vladimir, tel était le nom de ce garçon, lui ressemblait avec ses cheveux blonds et ses yeux clairs et passait le plus clair de son temps à faire le pitre.

« Je ne comprends pas pourquoi tu les laisses faire, je suis sûr que tu es tout à fait normale ! » ne cessait-il de répéter. Anastasia haussait alors les épaules, tout en continuant de refuser d’avoir le moindre contact physique avec lui, ne souhaitant pas le perdre. Le plus souvent silencieuse, elle finissait tout de même par rire à ses blagues et s’ouvrait de plus en plus. Les fanfaronnades du garçon l’amusaient, et faisaient naître en elle un sentiment jusqu’alors inconnu. Un soir, alors qu’ils regardaient un film à la télé, Vladimir finit par lui prendre la main. Immédiatement, Anastasia se déroba avec un air sombre : « Je suis sûre que tu vas être malade si tu me touches, arrête ça… »
« Oh allez, je peux essayer au moins ! Je suis sûre que ce sont les autres qui délirent à ton sujet ! Tu es bien trop mignonne pour faire du mal à une mouche… »

Rougissant, Anastasia arrêta de protester tandis que le garçon lui prenait la main, priant de toutes ses forces que celui-ci ne se sente pas mal. Quelques secondes passèrent et la jeune fille finit par briser le silence : « Alors… ? Tu te sens comment ? »
Vladimir répondit d’un air fier un « Au bord de la mort, pourquoi ? » et il éclata de rire, en répétant qu’il avait raison depuis le début et que c’était les autres qui avaient tort. Anastasia ne savait plus trop quoi en penser, se demandant comment cela avait pu arriver. Pourtant, elle avait finit par comprendre qu’elle n’était pas normale, avec un pouvoir étrange… Au départ, elle n’y croyait pas mais un cruel évènement lui avait montré l’ampleur de la chose.

Un jour, une nouvelle stagiaire s’était occupée d’elle. Celle-ci se demandait pourquoi la fillette restait le plus souvent seule et n’arrivait pas à concevoir qu’elle puisse être anormale. Elle avait donc patiemment joué avec Nastia, qui avait alors 9 ans, jusqu’à ce que celle-ci finisse par s’endormir. La jeune femme l’avait alors soulevée pour la porter jusqu’à son lit mais dès après quelques secondes, elle vascilla pour s’écrouler par terre. Réveillée en sursaut, Nastia l’avait secouée, avant de se rendre compte que son état empirer dès qu’elle l’effleurait. La gentille dame devenait de plus en plus pâle et glaciale. Un autre adulte était arrivé, avait viré Nastia de la pièce pour ensuite transporter la stagiaire à l’hôpital. La petite ne l’avait plus jamais revue et était restée longtemps punie dans sa chambre. Dès lors, plus personne ne devait la toucher et elle-même refusait tout contact, hormis pour parler.

Absorbée par ses pensées, Nastia ne remarqua pas que Vladimir approchait son visage du sien. Lorsque celui-ci l’embrassa, elle fût brutalement tirée de sa rêverie, choquée. Le cœur battant à tout rompre, elle tenta de le repousser avant de se laisser faire. Elle finit par lui rendre son étreinte tout en murmurant un faible « Je t’aime … ». Leur manège dura ainsi quelques secondes et Nastia finit par se rendre compte que quelque chose n’allait pas. Plus le temps passait et plus elle se sentait revigorée. Cela n’était pas normal. Les pensées embrouillées, elle finit par véritablement paniquer en sentant l’étreinte du garçon se desserrer. Celui-ci s’écroula sur elle et elle le repoussa immédiatement. « Oh non ! Mais qu’est-ce qu’il m’a prit… je ne voulais pas… » commença t’elle à sangloter. « S’il-te-plait Vladimir, réveille-toi ! C’est une blague, hein ? ».

Sa vision troublée par des larmes, elle vit des gens arriver, figés d’horreur. Ils prirent le garçon, sûrement pour l’emmener à l’hôpital tandis que Nastia recevait une violente gifle sur la joue. Immédiatement, elle fonça tête baissée, pour sortir en courant de cet enfer. La petite Russe sortit ainsi de l’orphelinat en pleurant, sans même se rendre compte d’où elle allait. Elle continua ainsi durant plusieurs minutes avant de finir par se figer. Sentant des regards soupçonneux des passants, elle finit par ralentir, le souffle court avant de s’éloigner dans une petite ruelle sombre. Nastia avait cédé à la panique et se rendait maintenant compte qu’elle s’était totalement perdue. Anxieuse, ne sachant plus quoi faire, elle sécha ses larmes. Tentant de doucement réguler sa respiration, elle n’entendit pas les battements d’ailes et encore moins l’oiseau qui se rapprochait d’elle.

La blondinette redressa la tête en sursauta pour dévisager l’oiseau qui venait de s’adresser à elle, avec une voix de femme. « Ma parole, je deviens complètement folle » murmura Anastasia, avec un air dégouté en séchant ses larmes. « Arrête de me regarder l’oiseau… » Alors qu’elle allait lui jeter une pierre, celui-ci répéta : « Hé, calme-toi. Je sais qui tu es, je connais ton don, ta particularité. ».
Nastia se redressa en vacillant, s’essuyant les yeux. « Mais que racontez-vous ? » l’interrogea-t-elle, interloquée, plus surprise qu’effrayée, tandis que l'oiseau prenait la forme d'une jeune femme.
« Tu fais partie des enfants particuliers, je peux t’emmener en un lieu où le temps est figé, mais où tu pourras vivre avec d’autres enfants qui sont comme toi. »
L’oiseau, répondant au nom de Constance, surprit l’hésitation de Nastia en rajoutant : « Tu sais, tu n’auras peut être pas d’autres chances et tu y seras bien plus heureuse que dans ce vieil orphelinat. »
Inspirant un bon coup, Nastia finit par acquiescer. « De toutes façons, Vladimir ne risque pas de revenir après ça… Il se portera bien mieux sans moi. »

C’est ainsi que Nastia atterrit chez les enfants particuliers. Les seuls éléments de sa vie d’avant qu’elle conserve encore sont son collier et son surnom.


(Schwartz est le nom de famille de son père, tandis que Pichtchalnikova est celui de sa mère. Elle parle couramment le russe mais n'a que quelques bases d'anglais.)

Je me suis retrouvée ici grâce à une amie. Je suis âgé(e) de 17 ans et tu peux m'appeler Anya. Je trouve vraiment que ce forum est trop fab. Mon avatar est Kristina Pimenova.


Dernière édition par Nastia S. Pichtchalnikova le Dim 20 Nov - 19:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1112
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Dim 20 Nov - 9:25

Bienvenue à toi aussiii ºº
Sont trop cute vos persos 8)

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 36
Date d'inscription : 12/11/2016

Feuille de personnage
Avatar : Keegan Allen
Âge : (RÉEL) 106 ANS → (PHYSIQUE) 18 ANS
Particularité : Contrôle d'élémentaires
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Dim 20 Nov - 10:12

Bienvenuuuue :héhéhé:
Hâte de lire la suite 8)

_________________

the basic formula of life...
SURVIVE. EAT. SHIT. FUCK. BUY A HOUSE and DIE. It's all been scripted. But there's no need to see the second act. You already know how the play ends, don't you?
(c) hedgekey

Ce très cher Alwin (a):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 44
Date d'inscription : 09/09/2016
Localisation : Dans un lit :ups:

Feuille de personnage
Avatar : Alissa Violet
Âge : 27 réellement - 19 physiquement
Particularité : Aquakinésie
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Dim 20 Nov - 11:52

Bienvenue "fille la plus belle du monde" (a)

_________________


Others : "You're annoying"
Me : "...":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 13
Date d'inscription : 16/11/2016

Feuille de personnage
Avatar : Kristina Pimenova
Âge : 14 ans
Particularité : Absorption d'énergie
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Dim 20 Nov - 18:30

Awww merci beaucoup ! >w<
J'ai finis ma prez' :3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Graphiste ♣
Messages : 87
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Avatar : Alexander Ludwig
Âge : 21 ans
Particularité : Lampadaire (maîtrise de l'électricité)
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Lun 21 Nov - 19:15

Bienvenue ♥

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 13
Date d'inscription : 16/11/2016

Feuille de personnage
Avatar : Kristina Pimenova
Âge : 14 ans
Particularité : Absorption d'énergie
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Lun 21 Nov - 19:25

Merciii ! :3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice ★
Messages : 489
Date d'inscription : 29/12/2014

Feuille de personnage
Avatar : Sophie Nélisse.
Âge : 16 ans physiquement, 78 ans réellement.
Particularité : Métamorphose.
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   Mer 23 Nov - 16:19

Bienvenue bienvenue, tu es validée, désolée pour le retard °°

_________________


liens et rps - présentation - Merci Ruiiiiiiiiiss ♥

« Nous sommes aussi indestructibles que nous pensons l'être. »
Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peculiar-world.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nastia S. Pichtchalnikova   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nastia S. Pichtchalnikova
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARGOT ❤ Nastya Shmakova.
» Nastya A. Méléagant - UC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Présentations des personnages :: Présentations validées-