Partagez | 
 

 [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 9:17

        Le coeur de William loupa un battement. Merde, si elle sortait des trucs pareils il n'était pas certain de tenir le coup jusqu'à la fin de la journée. Le pire c'était qu'il savait qu'elle le pensait totalement. Elle n'était pas du genre à simuler. Mais ce qu'elle ne comprenait pas, c'était que cette envie-là allait passer, et putain elle ne pouvait pas dire ça, il avait besoin d'elle ! Rien que de penser à la possibilité qu'elle passe à l'acte, il se sentait paniqué à l'idée de la douleur que son absence provoquerait. Ce ne serait pas vivable, il ne pouvait pas se passer d'elle, et encore moins parce qu'elle pensait ne pas pouvoir continuer à vivre à cause de l'absence de Louis. Une grimace douloureuse passa sur son visage et il s'efforça de respirer normalement. D'un côté ça le blessait qu'elle puisse penser à mourir parce que Louis était mort, ça voulait dire que sa présence à lui ne suffisait pas à lui rendre l'envie de vivre, de l'autre il avait tout à fait conscience que même si elle le pensait là, maintenant, parce qu'elle se sentait très mal, ça ne durerait pas toute sa vie. Il n'avait pas le droit de juger, il avait déjà voulu mettre plusieurs fois fin à ses jours. Après le théâtre de la boucle militaire, il était tellement désaxé et perdu qu'on l'avait enfermé pour qu'il évite de se faire du mal. Il avait pourtant essayé plusieurs fois, et puis il avait fini par s'échapper et aller vivre dans la forêt. Elle trouverait ce qui la rassurera. Elle était encore sous le choc. Du moins, c'était ce que William s'efforçait de croire, parce que même s'il savait que c'était vrai, voir Anaïs lui annoncer ça aussi froidement, c'était comme prendre un seau d'eau glacé sur la figure et un coup de poing dans le ventre en même temps.

     "Je comprends, dit-il lentement, choisissant ses mots. Mais je ne peux pas te laisser faire ça."

     Putain Ana j'ai besoin de toi !.. Mais elle était trop aveuglée par sa douleur pour le moment. Et le pire, c'était que ce n'était que le début. Le pire, c'était quand tout le monde allait continuer d'avancer et qu'elle elle allait rester bloquée sur cet épisode. Longtemps peut-être. C'était le temps qui allait être le plus dur à supporter, pas une petite sensation en se réveillant. Amer, William n'osa pas se demander ce qu'elle allait dire dans les premiers jours, si dès maintenant elle ne se sentait plus capable de continuer.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 17:46

Un frisson de froid me remonta dans la nuque. Je cherchai un plaid mais les couvertures étaient trop loin. Et puis j’avais le corps de William contre moi qui me procurait de la chaleur. Je me remémorais la fois où William avait voulu sauter de la falaise et que je l’avais rattrapé de justesse. Finalement, la falaise n’était pas une si mauvaise idée. Ça promettait une fin rapide, et qu’importe qu’elle soit rapide ou pas, ça promettait la fin, c’était le principal. Il y avait aussi les poignets, c’était plus long et douloureux, mais qu’importe. Louis avait du souffrir aussi, Louis aussi avait du ressentir ces derniers instants, il avait du se sentir partir il avait du...
William trancha nettement que non, il ne me laisserait pas faire. Tout mon corps se glaça, et mes mains tombèrent de mes genoux. Comment ça, « il ne pouvait pas me laisser faire ça » ? Qui était-il pour décider ce que je voulais faire, ce que j’avais le droit de faire et de ne pas faire, qui était-il pour m’en empêcher ? La colère se peint sur mon visage. Il n’avait aucun droit sur moi, j’étais maîtresse de mon existence.

- Tu crois que tu peux imposer ma vie ou ma mort ? sifflai-je. Tu ne m’en empêcheras pas !  

Je me détachai de ses bras, brusquement et me levai sur mes jambes peu assurées. Je tremblais de tout mon corps, incapable de m’arrêter. J’avais froid aussi. Le regard apitoyé de Miss Barn Owl me répugna et je fis plusieurs pas en arrière. Je le fixai avec fureur, c’est elle qui me permit de tenir debout.

- C’est pas lui qui devait mourir c’est c’est ..! C’était à moi de mourir, je devrais pas être là ! Et tu ne pourras rien y faire William !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 20:00

     Anaïs le repoussa brutalement, se mettant debout. Elle tremblait si fort que William eut peur qu'elle ne tombe. Il se redressa sur le canapé, prêt à intervenir si ça arrivait, et sentait derrière lui la présence aiguë de Miss Barn Owl. Qu'elle se barre ! Il n'avait pas envie d'avoir un témoin de cette scène, encore moins une ombrune, et il se fichait bien de ce qu'elle pouvait avoir comme avis. Quant aux idées suicidaires d'Anaïs, ce n'était même pas envisageable qu'elle puisse mettre fin à ses jours tant qu'il serait là pour l'en empêcher. Elle pouvait se défouler sur lui si elle le souhaitait, le haïr le reste de ses jours, il n'était pas question qu'elle passe à l'acte. A cette simple pensée... La terreur et la panique s'allumèrent en lui. William se sentit perdre pied, et se reprit. De eux deux il était le seul à avoir les idées claires, il fallait qu'il se calme et qu'il fasse en sorte qu'elle se repose, qu'elle aille mieux, c'était aussi simple que ça. C'était son rôle, ça devrait toujours l'être. Mais ça n'allait pas être une partie de plaisir. Il ne la reconnaissait pas, il ne savait pas anticiper ses réactions ni deviner ses pensées. C'était bien pire qu'avec le pyromane, cette fois-ci elle n'était même pas en mesure de reprendre pied. Il se leva aussi, parce qu'il n'aimait pas qu'elle le toise de haut. Il pourrait toujours se prendre en pleine poire ses paroles une fois debout, de toute façon. Il voulait aussi empêcher Miss Barn Owl d'avoir Anaïs devant les yeux.

          "Pour t'empêcher de commettre les mêmes merdes que moi, oui je pourrais," fit-il, impassible.

         Pourvu que Miss Barn Owl se casse de là. Et vite fait. Et puis Anaïs commença à raconter quelque chose comme quoi c'était elle qui devait mourir, pas Louis. Elle ne savait pas combien il était soulagé que ce ne soit pas elle qu'il avait enterré ce matin.

         "Quoi ? Non ! Pourquoi tu dis des choses pareilles ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 20:27

Sa réponse ne fit que me mettree plus en colère. Mon coeur battait si vite ma poitrine que j'en étais essouflée en étant simplement debout à crier. Mes capacités physiques se faisaient de plus en plus déplorables et malgré la faim qui me tordait l'estomac, la simple vue de la nourriture me redonnait des nausées affreuses. Désormais debout, je dus lever les yeux pour pouvoir fixer William. Il était tellement plus grand, tellement plus fort, tellement plus résistant que moi. Il s'était sorti de l'Institut, il avait remonté la pente, la pente qui me faisait aussi face aujourd'hui et que j'étais incapable d'escalader. Certes, il avait mis du temps, mais en cet instant, j'étais persuadée que je ne serai jamais capable de la grimper. Elle était trop haute, je n'avais plus les capacités. Je n'avais plus... Face à sa carrure imposante, je fis de nouveau plusieurs pas en arrière pour m'éloigner de lui, d'eux tous quels qu'ils soient. Et il demanda pourquoi je tenais de tels propos. Il demandait le pourquoi comme l'ombrune l'avait fait quelques minutes avant. Ma bouche fit un beau "o" avant de se refermer en un claquement de dents, qui se serrèrent quelques secondes après.  L'image vivace de Louis s'était interposé entre William et moi. C'était trop frais, je sentis encore l'odeur du sang autour de moi, je pouvais encore entendre sa voix prononcer ces derniers mots, sont "ça va aller". Mais non ça n'allait pas ! Bien sûr que non ! Mon visage passa de la colère à la tristesse infinie en un battement de cils, et je titubai les yeux à moitié fermés jusqu'à toucher la porte derrière moi.

- Stop stop stop, laisse-moi, laisse-moi...

Je glissai, le dos contre le mur, pour m'asseoir contre le sol et passai mes mains sur mon visage puis dans mes cheveux, prête à les arracher. Mais je compris qu'ils ne partaient pas. Aucun des deux, ni William, ni Barn Owl. Ces sautes d'humeur m'épuisaient et me rendaient folle. Je passai du chaud et froid si rapidement que j'en étais moi-même rendue perplexe et démunie. Mais une nouvelle fois, la colère prit le pas sur le désespoir ; je relevai alors violemment la tête pour hurler :
   
   - J'AI DIT LAISSEZ MOI !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 21:30

           Anaïs sembla perdre toute énergie en une fraction de seconde - enfin, le peu qu'il lui restait. Elle recula comme un animal apeuré, et William se demanda si c'était lui la cause de ce revirement, ou ce qu'il avait dit, ou ce que... Il aurait peut-être dû s'abstenir, mais il ne pouvait tout de même pas la laisser sous-entendre qu'elle allait se tuer sans rien dire et... Son expression passa de la fureur au désespoir brusquement. William voulu s'approcher d'elle, il avait peur qu'elle tombe dans les pommes et se fasse mal, mais elle lui dit de rester à distance, ce qu'il consentit à faire seulement parce qu'il ne voulait pas qu'elle se fasse plus mal en s'énervant contre lui. Et puis son dos toucha le bois et elle se laissa glisser contre la porte. Et puis elle cria de la laisser. William n'y comprenait rien, il avait même carrément du mal à suivre. Qu'est-ce qui lui prenait ? Elle était en colère ou elle voulait se suicider ? Ou elle voulait qu'on la laisse seule ? Ou les trois à la fois ? Mince, mais il était censé comprendre quoi de tout ce bordel ? Il allait attraper un mal de tête à force de réfléchir à ce qu'il devait dire ou faire, merde quoi ! Elle ne pouvait pas mettre un écriteau genre "j'ai besoin de ça" au-dessus de sa tête pour qu'il sache à quoi s'en tenir ?
Le pire c'était qu'il y avait des chances pour qu'elle ne le sache pas elle-même.
          William n'allait pas la laisser là, prostrée contre une porte. Elle avait enfoui son visage dans ses mains comme pour éviter d'affronter les regards encore une fois. Le jeune homme jeta un regard à Miss Barn Owl, prit une couverture qui trainait sur le canapé et en couvrit les épaules d'Anaïs, qui ne réagit pas plus que ça. William soupira et se laissa glisser à côté d'elle jusqu'à s'asseoir. En premier lieu, il contempla le vide, en se disant que le plancher était dur et qu'il allait se cramer les cervicales encore un peu plus s'il restait trop longtemps et qu'il finissait par s'endormir. Parce qu'il savait qu'il en était capable, et c'était bien le problème. Il ne pouvait pas laisser Anaïs toute seule et puis s'endormir dans le salon de la maison de Miss Tit n'était pas l'idéal. N'importe qui pourrait entrer et s'approcher trop près. William ne savait pas quoi dire. Il sortit un de ses poignards et se mit à jouer avec, dans le but de résister au sommeil le plus longtemps possible. Ses yeux se posèrent sur l'assiette intacte sur la table. Anaïs n'y avait pas touché...

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 23:28

J'eus à peine conscience de William qui vint s'asseoir à côté de moi, et je ne sentis que plusieurs minutes après la couverture sur mes épaules. De mes petits doigts blancs, j'en saisis les bouts pour m'emmitouffler dedans. Je fourrai en même temps ma tête dans le tissu pour échapper à tout regard, et bientôt les talons de Miss Barn Owl claquèrent dans la direction opposée à la notre. Elle était partie. Il ne restait que lui et moi, tant mieux. Je pus respirer un peu mieux, plus calmement, plus posément. Faut dire qu'avec toutes ces émotions qui avaient successivement traversé mon corps l'une après l'autre, je commençai à m'y perdre sérieusement. Alors, en cet instant, j'étais incapapble d'exprimer ce que je ressentais. De la faim, mais toujours cette vague envie de vomir, et cette fatigue, et ces sueurs qui reprirent de plus belle maintenant que j'y faisais enfin attention de nouveau.
Et puis, soudainement, je ressentis le besoin impérieux d'être contre lui, comme avant, de sentir son étreinte contre moi, de savoir qu'il était là, toujours là, bien que je lui ai dit de partir. S'il l'avait vraiment fait, je ne savais pas ce que j'aurais fait. Certainement que je serais restée là, sans bouger. Au début, je déposai juste mon épaule contre la sienne, puis je finis par reprendre la place qui m’était destinée entre ses bras. Je calai ma joue contre lui, à la recherche de son odeur rassurante, de sa douce chaleur. Je tremblai contre lui, toute petite. Puis il me dit que je devrais manger. Mais je n’avais pas la force de répondre, de me lever pour prendre l’assiette, et même si j’avais faim ; je ne voulais pas bouger de là. C’est pourquoi je ne répondis pas, à la place, je m’endormais lentement contre lui. Il dut se rendre compte que le salon n’était pas la meilleure des salles de repos car je le sentis se redresser, me prendre dans ses bras, et sûrement dut-il nous téléporter. Je me sentis déposée dans le lit, mais je cherchai tout de même à garder son bras dans ma main.

- Reste... J’ai besoin de toi, le suppliai-je à voix basse, malgré mon état demi-sommeil.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 20 Fév - 23:50

          William s'aperçut que ses paupières se fermaient toutes seules quand un bruit métallique se fit entendre. C'était la lame de son couteau contre le sol, il lui avait glissé des mains. Il préféra le ranger avant de se couper un doigt, et remarqua du même coup que cette gêne au niveau de l'épaule était la conséquence de la tête d'Anaïs contre elle. Il se décala pour lui laisser un peu de place et elle finit entre ses bras.

          "Tu devrais manger," s'entendit-il penser à voix haute.

          Ce à quoi Anaïs ne répondit pas. Elle tremblait encore, elle devait manger, peut-être se doucher et... Au moins elle s'était calmée, et William savoura le silence qui régnait, ponctué par les cris des enfants dehors. Il s'aperçut aussi que Miss Barn Owl était - enfin - partie et se dit que quiconque passerait dans le salon à ce moment-là aurait devant lui un bien drôle de tableau. Deux neuneus assis par terre l'un sur l'autre qui peinait à ne pas fermer les yeux. La respiration d'Anaïs était infime et William se demanda si elle ne s'était pas déjà endormie. Dans tous les cas, il était temps de partir d'ici. Le jeune homme cala Anaïs contre lui, ses muscles protestant fortement, et les téléporta dans la chambre. Il posa Anaïs sur le lit, confus sur ce qu'il était censé faire par la suite. La jeune fille le retint par le bras, et ses paroles éclairèrent soudain une journée carrément merdique. Il sourit tout seul, mais si elle ne dût pas le voir.

          "T'inquiète, je vais nulle part... Tu vas devoir me faire une place."

          Le jeune homme enleva ses chaussures et réfléchit. S'il s'allongeait avec elle il allait dormir. Malgré les efforts de William pour rester un peu près éveillé, son corps fourbu lui lui disait le contraire. De toute façon l'après-midi était déjà bien avancée, et il se sentait capable de dormir toute la nuit en plus, ils n'avaient pas d'impératif, sauf... Mince, il avait complètement oublié la veillée. La pensée d'annoncer ça à Anaïs le réveilla quelque peu et il s'assit sur le lit en la regardant.

         "Faut que je te dise... Y'a Victoria qui organise une veillée pour Louis Daphné et je sais plus qui ce soir. Un petit truc je crois, elle veut aller poser des bougies sur les tombes quand il fera nuit."

          Il attendit une réaction, ne sachant pas comment elle allait le prendre. Il songea en même temps que son bandage au cou grattait désagréablement, vivement qu'il puisse l'enlever. Blague à part, il ne savait pas si elle comptait y aller... Ce serait peut-être une bonne chose pour faire son deuil même si c'était encore trop frais pour être aussi simple. Dans tous les cas il n'allait pas la lâcher d'une semelle, et si elle voulait qu'ils y aillent il faudrait le réveiller.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mer 21 Fév - 13:45

William ne s’allongea pas à côté de moi. J’ouvris faiblement les yeux. Il y était assis, mais semblait pensif. Quelque chose le tracassait ? Y avait-il encore un sombre détail que je ne connaissais pas ? Mon rythme cardiaque se fit légèrement plus rapide, mais je ne montrai rien. Le plus simple maintenant était de m’endormir, contre lui, et de ne plus penser à rien. Ni à cette faim rongeante, ni à cette tristesse étouffante, ni à cette fatigue éprouvante. Mais je luttai pour rester éveillée, malgré tout, parce qu’il avait apparemment quelque chose à me dire, quelque chose que je ne parvenais pas à deviner. Fallait dire, à la base je ne comprenais rien, alors comprendre et deviner les pensées de William avec son langage corporel... Je ne risquais pas d’y arriver, vraiment.
Il parla d’une veillée, organisée par Victoria. Ma décision fut rapide à prendre. Si je n’avais pas assisté à son enterrement, je n’allais pas rater la veillée. J’avais besoin d’y prendre part. C’était une étape nécessaire pour accepter sa disparition et puis... je devais voir où était sa tombe.

- Je vais y aller pour voir... Où il est.

Je déglutis et fermai les yeux, longtemps pour chasser les souvenirs qui refaisaient surface. Je finis par secouer lentement la tête. Si la veillée était ce soir, je n’étais absolument pas certaine de me réveiller ou que William se lève aussi. Alors...

- Tu peux mettre un réveil s’il te plait ..?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mer 21 Fév - 21:53

William saisit sa chaîne militaire, jusque là toujours posée sur la table de chevet. Un peu d'air chaud s'échappait de la fenêtre qu'il avait laissé ouverte. Depuis quand ?.. Bonne question. Et on s'en foutait en fait. Merde alors. Il continua à jouer avec la chaîne, il n'avait pas l'habitude de l'avoir dans les mains. Anaïs, elle, semblait sur le point de s'endormir. Tant qu'elle le faisait sur un lit, ça lui allait. Le réveil... Oui, c'était pas bête, mais... William prit celui qui trônait sur la table, et le retourna. La dernière fois qu'il avait utilisé ce genre de choses remontait à belle lurette. En plus il n'y voyait rien.


        "Attention lumière," prévint-il avant d'ouvrir un peu plus le volet pour que le flot de lumière du dehors l'éclaire.

       En vérité il mit beaucoup plus de temps que la moyenne à se réhabituer à cette lumière. Une fois que ce fut fait, il s'efforça de régler l'heure mais eut surtout l'impression de faire n'importe quoi.

        "J'suis pas sûr de ce que je fais là," marmonna-t-il.

        Il coula un regard vers Anaïs. Ses yeux étaient fermés et sa respiration profonde. Elle dormait déjà. William reposa doucement le réveil, avisa le lit de camp toujours là. Bon, eh bien il allait s'en contenter. Il s'étira un peu, ses courbatures ne semblaient pas vouloir partir, et referma les volets. Il songea un instant à aller courir dehors, histoire de soulager la tension qui régnait depuis le meurtre de Louis, mais sentit finalement ses paupières se fermer toute seules dès que le noir se fit dans la chambre. Il se traîna sur le lit de camp et s'allongea dessus. Quelques instants plus tard, il dormait.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Jeu 22 Fév - 11:29

Il y avait sa tombe, juste là, devant moi. Sa tombe, celle d’un passé révolu à tout jamais. Je tenais dans ma main droite une de ces bougies, grandes, allumées, dont la cire coulait sur mes doigts. Je m’étais lavée rapidement et mes cheveux encore mouillés étaient à peine brossés. Toute de noire vêtue, je me tenais, droite, face à sa pierre tombale. Je sentais la présence de William dans mon dos, toujours. Sûrement au cas où je tomberais. Victoria avait déjà posé sa bougie, comme beaucoup d’autres en fait ; j’étais la dernière. La toute dernière car tout le monde était déjà passé.
J’observai les petites flammes, vivaces et brillantes dans la nuit. Il y avait aussi le regard de Constance, mais je l’ignorai. Ce n’était pas le moment de faire attention à elle. J’étais... au dessus du corps de Louis, et lui, il était six pieds sous terre. Je déposai lentement ma bougie, en respirant longuement. Si tu savais Louis ce que je ferais pour réparer tout ça. Si tu savais à quel point je m’en veux. Si tu savais comment je me sens maintenant. Je veux juste mourir, laisser ce monde et quitter la peine. Je veux juste arrêter d’être essoufflée et courbée par le poids de mon existence. Je suis fatiguée de combattre si c’est pour toujours perdre la bataille. Je n’ai pas eu une seule victoire, Louis, pas une seule. Ma vie est l’échec le plus pur jamais trouvé. Alors ce n’était pas ma vie qu’il fallait sauver, c’était la tienne. Crois tu que je puisse me relever de cette culpabilité ? De ces images, Louis ? Louis dis moi que tu m’entends ! Que ces pensées ont un send, que ta mort a eu un sens ! Parce que pour moi, plus rien n’a de sens, plus rien.
Ce que je n’avais pas dit, c’était que les sueurs froides avaient repris de plus belle. J’étais en manque de sucre, j’aurais du le dire à William avant de venir ici. Avant de de... Les points noirs devant mes yeux se firent plus violents, je perdis mes repères. C’est pourquoi je titubai en arrière avant que mes yeux ne se révulsent et que je ne tombe dans les vapes.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Jeu 22 Fév - 18:27

          William avait remis sa chemise.
          La nuit était tombée et il crevait la dalle. Réveil au dernier moment par Victoria parce que le réveille-matin n'avait pas sonné à temps. Le soir était frais, comme tous les soirs du 3 septembre 1940 sur l'île de Cairnholm. Enfin bref, ils avaient dû se préparer vite. Il y avait eu des petits mots de la part de ceux qui voulaient, encore une fois, et puis tout le monde avait allumé sa bougie tour à tour avec celle que Miss Barn Holm tenait. William s'était contenté d'attendre, avait regardé Anaïs faire la queue pour allumer elle-aussi sa bougie, ses cheveux blonds se détachant du reste. Elle s'était changée, avait mis des vêtements sombres. Il ne l'avait pas vu faire mais il savait que ça avait mis plus de temps que ça aurait dû. Elle était faible, et elle n'avait pas voulu manger cette après-midi. William, soucieux, se promit de pallier ce manque ce soir. Il fallait bien qu'elle finisse par avaler quelque chose... Et lui aussi avait faim en passant. Bref, il attendait à l'écart qu'ils allument tous leur bougie et ils sortirent en la tenant tous dans les mains. William se fit discret, simplement là au cas où Anaïs ne tiendrait pas le coup. Elle n'était pas encore allée jusqu'à la tombe de Louis, et elle était si dévastée quand elle avait appris qu'ils l'avaient enterrée. Il l'entendais encore. Je devrais être morte. Rien qu'à y repenser il avait la boule au ventre. Il suivit Anaïs, seulement à quelques pas derrière elle, et ça l'arrangeait qu'elle soit la dernière parce qu'il détestait avoir quelqu'un derrière lui. Très nerveux, il tripota le bout de son bandage qui lui serrait le cou, et puis se focalisa sur Anaïs, devant lui. ça va aller, songea-t-il pour l'encourager. Ce qui était stupide parce que de toute façon elle ne risquait pas de l'entendre.
          Lorsqu'elle se pencha et qu'elle posa la bougie à côté des autres, sur la pierre devant le carré de terre frais, William se dit que le plus dur était passé. Et puis elle se redressa... Et vacilla dangereusement. Alarmé, William eut tout juste le temps d'avancer de deux pas avant qu'elle ne s'effondre dans ses bras.

         "Anaïs ? ANAÏS !"

         Merde merde MERDE ! William paniqua. Il la retint par les épaules mais elle avait perdu connaissance. Qu'est-ce qu'elle avait ? Elle n'était pas blessée ? Anaïs !.. William ralentit sa chute et la posa par terre, dans l'herbe piétinée. Le cerveau fatigué de William avait du mal à réfléchir. Il n'y voyait rien, il n'y avait pas de sang (pourquoi il y en aurait aussi ? Il en avait trop vu ces derniers jours). Il ne savait pas quoi faire, il prit son visage entre ses mains.

         "William ! Laisse-moi voir."

         C'était Victoria. William se décida se décaler pour lui faire de la place. Une seconde plus tard, la guérisseuse annonçait qu'elle respirait, qu'il fallait lui apporter de l'eau sucrée et lui surélever les jambes, que ce n'était qu'une hypoglycémie. William, tremblant, se remit à respirer.

        "Ok ok je... Je te rapporte ça tout de suite."

         Une seconde plus tard il ramenait un verre plein. Victoria fit asseoir Anaïs qui reprenait connaissance. William se rendit compte de l’attroupement qui s'était formé et sentit ses vieux réflexes prendre le dessus. Il allait faire une attaque, putain, avant la fin de la journée. Il avait envie de tous les frapper, de leur hurler qu'ils n'avaient que ça à foutre de regarder quelqu'un s'effondrer sans rien faire ? Anaïs toussa parce que Victoria essayait de lui faire avaler l'eau et prit elle-même le verre. Ok, respire William, concentre-toi sur elle, fais abstraction des autres.

        "Anaïs ?.. Tu... ça va ?"

         Merde il était tellement tendu qu'il allait faire mal à quelqu'un sous peu.

         "On peut... On peut aller dans un endroit moins fréquenté ? ça te va ?"

        Dis-moi que ça te va, s'il te plaît.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Jeu 22 Fév - 21:47

Je repris connaissance plusieurs minutes après, un verre au bord des lèvres. Surprise de l'eau qui s'écoulait dans ma gorge, je bus littéralement la tasse mais je sentis le sucre me revigorer et je pris la verre moi-même et le finis avidement. Ce n'était pas ce qui allait me redonner des forces, mais je me sentais déjà mieux, moins lourde, disons. J'entendis mon prénom ; je fronçai les soucrils à la recherche de... de William. Face à moi, je dus lever les yeux pour le regarder. Mon cerveau fonctionnait au relentis et la réponse à sa question fut longue à venir, malgré le fait qu'elle soit si courte. Je hochai juste la tête pour dire que oui. Evidémment, le sucre n'était pas le médicament miracle - ça se saurait - mais il permettait au moins ce chasser ces tournis incessants et ces points noirs.
Ce n'est qu'après que je fins attention à mon environnement. Et cet environnement, justement, était noir de monde, de regards inquiets, intrigués. Ma respiration se coupa. Ils étaient trop, trop autour de loi, trop à me fixer si... fixement. Comme si j’étais... William aussi était tendu, je le voyais d’ici. Je tendis une main désespérée vers lui pour qu’il m’aide à me relever.

- Oui, s’il te plait, loin.

Très loin.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Jeu 22 Fév - 22:00

          Ok. On s'en va.
          Victoria comprit immédiatement ce que William était sur le point de faire et ouvrit la bouche d'un air furieux, mais trop tard, William s'était déjà volatilisé, emportant Anaïs avec lui. Ils arrivèrent... Sur la plage déserte, c'était marée basse et les vagues roulaient doucement jusqu'au rivage. William, pantelant, se redressa et fit quelques pas vers la mer, cherchant à se calmer. Et ici, plus de médicaments pour l'y aider, c'était le deal pour sortir de l'Institut. Il était sevré et il devait gérer ça lui-même. C'était juste que... Parfois, quand les choses dérapaient de cette façon, que les émotions étaient trop vives pour qu'il arrive à les gérer convenablement, et c'était plus facile de revenir un légume assommé de médocs pour ne plus avoir à y penser. Il n'y avait plus personne autour de lui, le jeune homme commença à respirer et l'air de la mer lui fit énormément de bien. Sauf que ce dont il avait besoin n'était pas obligatoirement ce dont Anaïs avait besoin. Il n'avait pas réfléchi quant à leur destination.

        "Victoria va me tuer," marmonna-t-il en retournant au chevet d'Anaïs.

        Il remarqua qu'elle tremblait et pensa naturellement que le froid de l'océan en était la cause première. Une habitude, malgré le fait qu'ils se connaissent depuis longtemps. Il lui ramena un de ses sweat en un clin d’œil et lui mit sur les épaules. Elle n'avait pas l'air bien. Elle n'avait pas eu l'air bien depuis ce satané départ dans la boucle de la Tour.

         "Je suis désolé, je... J'ai pas pensé à la destination... Je... Je te ramène à la maison de Miss Tit."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Jeu 22 Fév - 22:37

Et bientôt, j’entendis le bruit des vagues, le sable sous mes fesses, sa fraicheur qui s’en échappait. Ici, il n’y avait plus que William et moi, et celui-ci s’éloigna quelque peu pour respirer à son tour. La lune brillait et se reflétait sur la surface noire de l’océan où se mêlaient dans l’horizon le ciel et l’eau. Je gardai les yeux rivés sur le reflet de la lune, tandis que le vent me fouettait le visage et s’occupait de me sécher les cheveux.
Quand William revint, je parus calme, mais en réalité, j’étais simplement dénuée d’émotion. De toute façon, il faisait trop noir pour qu’il puisse voir mon expression. Il se téléporta et revint juste après avec un pull qu’il me mit sur les épaules. Je ne compris aucunement ce geste : de un parce que je ne ressentais pas le froid, de deux parce que je tremblais de faiblesse et... qu’importe, de cette façon il était proche de moi. J’attrapai son bras pour l’avancer un peu plus vers moi, et finalement passais une main sur sa joue, comme si je doutais encore de sa réalité. Je fis descendre ma main le long de sa douce peau jusqu’à rencontrer une matière plus rêche qui me fit froncer les sourcils. Qu’est-ce que ..?

- William... Ton cou, qu’est-ce que c’est ..?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Jeu 22 Fév - 22:59

          William ne savait pas comment interpréter son geste, mais cette marque de tendresse lui fit du bien et il eut envie de lui montrer combien il l'aimait et combien il voulait qu'elle se rétablisse. Son contact lui manquait, il en était arrivé à un point où il se surprenait à quémander des câlins comme un petit chien. Non mais Anaïs, qu'as-tu fait de moi ? songea-t-il. Il était ridicule. Il s'assit carrément pour être plus à l'aise, et décida que puisqu'elle ne semblait pas pressée de rentrer à la maison, ils resteraient là au moins le temps pour William de reprendre ses esprits et de s'assurer qu'Anaïs allait vraiment bien. Elle remarqua le bandage autour de son cou. Le jeune homme la regarda d'un drôle d'air. Elle était si mal qu'elle n'avait pas fait gaffe ?.. Il était plus doué qu'il ne le pensait pour ajuster ses vêtements. Ou alors elle n'avait juste pas fait attention parce que ce n'était pas important, ce qui était une très bonne raison aussi. Ici c'était à lui de prendre soin d'elle. Mais comme apparemment pour elle parler de ce qui était arrivé à William paraissait plus facile, il réfléchit à une réponse convenable. C'était difficile de lui faire un résumé de la situation, il s'était passé tellement de choses en si peu de temps ! Cette fameuse nuit dans les marais près de la Tour lui paraissait à des années-lumière. Enfin sauf quand il levait le bras ou la jambe, là les courbatures étaient là pour le lui rappeler. Là n'était pas la question. Il s'assit donc à côté d'elle, et fronça les sourcils en se passant une main dans les cheveux pour essayer d'y voir clair.

          "Longue histoire. Pour résumé, un estre a failli avoir ma peau dans un marais de la boucle de la Tour. Il m'a étranglé avec ma chaîne. Je t'avoue que c'était pas des plus agréables."

          D'où le bandage et l'absence de chaîne actuellement. Il se sentait tout nu sans elle, qui ne le quittait jamais sauf à l'Institut. D'ailleurs il ne savait plus guère que penser de cette chaîne. Maintenant qu'il avait failli y rester, il aurait bien voulu la bazarder mais impossible de s'y résoudre pour le moment. C'était trop de souvenirs, et à vrai dire il n'avait pas eu le temps d'y songer. Mais quand même, il avait vraiment cru qu'il allait crever cette nuit-là.
          William coula un regard vers Anaïs. Elle voulait connaître toute l'histoire, ou ?.. Il essaya d'expliquer pourquoi il s'était retrouvé dans cette situation, il n'était pas très doué pour ça.

          "Les gens m'avaient planté alors j'ai dû improviser. Heureusement y'avait Sacha, la petite téléportrice qui m'a sauvé la mise."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Ven 23 Fév - 14:17

Je tressaillis. « Un estre a failli avoir ma peau. » Cette phrase sonna comme un gong et je blêmis dans l’obscurité. J’avais failli perdre Louis et William dans la même journée ..? Je me serais retrouvée toute seule. J’eus soudainement plus de mal à respirer. Qu’aurais-je fait si on m’avait annoncée leur deux morts ? La peine aurait été trop grande, c’était une certitude et je n’aurais pas attendu pour mettre fin à mes jours. Prise d’effroi, je remarquai que j’essayais d’imaginer ma vie sans eux, et que rien ne venait. Je ne pouvais pas vivre sans eux, et si... et si William venait à disparaître aussi, si brusquement, que me resterait-il ? Rien. Et j’en perdrais la tête. Je pris sa main gauche et la serrai dans la mienne.

- Oh William... Je suis désolée de ne pas avoir été là, m’excusai-je d’une voix tremblante.

Je me sentais prête à m’excuser pour tout et pour rien. Désolée d’être tombée dans les pommes, désolée de ne pas être assez forte, désolée de ne pas être morte. Désolée d’être là, si faible et si inutile. Désolée d’être encore ici.

- Tu serais mort aussi... laissai-je flotter dans l’air.

Seul les vagues de l'océan me répondirent.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Ven 23 Fév - 14:41

          William arqua un sourcil, surpris. Qu'est-ce qu'elle racontait ? Elle n'avait pas à s'en vouloir pour un truc pareil, l'orage, le noir partout, la forêt menaçante et la tour inaccessible, il n'aurait pas voulu qu'elle vive ça. Il avait eu assez de mal à avancer sans qu'il n'ait à s'inquiéter constamment pour elle. Le moment où il avait compris qu'il se passait quelque chose quand il était en contact télépathique avec Louis... Il ne voulait pas revivre ça. Il n'en voulait pas à April qui l'avait convaincu de rester, que c'était normal, qu'Anaïs était certainement saine et sauve et qu'ils étaient certainement trop occupés pour le rassurer sur le moment. Non, il s'en voulait à lui-même de ne pas avoir écouté son instinct qui lui disait dès le début que tout ceci était une très mauvaise idée. Il aurait dû suivre Anaïs, plan ou pas plan. Il aurait certainement pu faire quelque chose, en premier lieu éviter qu'elle ne se fasse tirer dessus, et que Louis ne meurt, peu importe comment ça s'était passé. Mais voilà, le mal était fait et il ne pouvait pas s'en vouloir éternellement pour ça. Anaïs était là, c'était le principal et il s'en contentait largement. Elle lui prit la main et le jeune homme ne se déroba pas. Il étudia le visage d'Anaïs. Elle avait l'air tellement triste.

         "Hein ? Non, heureusement que t'étais pas là, c'était assez craignos comme ça, dit-il avant de prendre doucement son menton afin qu'elle le regarde. Eh. Je sais me défendre, je te l'ai dit. Je suis là, je vais pas disparaître."

          C'est pas la première fois qu'on tente de me tuer et ce sera peut-être pas la dernière. Il pouvait se débrouiller tout seul lorsqu'il s'agissait d'agir. Pour les discours et la psychologie, il était beaucoup moins doué. Il espérait que sa présence et ses paroles suffiraient à rassurer Anaïs. Il passa sous silence ses propres doutes et remarqua qu'elle tremblait encore comme une feuille. Il s'en alarma immédiatement. C'était en rapport avec son malaise de tout à l'heure ? Il lui avait pourtant donné un pull contre le... Froid. Putain William t'es vraiment un abruti, Anaïs n'a jamais froid sauf quand elle utilise trop son don. Et ça n'avait pas été le cas, au moins depuis vingt-quatre heures.

          "Tu trembles... Viens là."

          Il ouvrit ses bras et l'attira à lui. Il ne savait pas si ça allait changer grand chose, mais il ne voyait pas quoi faire d'autre. Lui ça lui le réchauffait un peu de sentir sa chaleur contre lui. Et il ne rechignerait jamais à l'avoir dans ses bras.

          "Dis-moi... Qu'est-ce qu'il y a ?"

          Pourquoi tu trembles ?

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Ven 23 Fév - 21:25

T'as intérêt à ne pas disparaître, pensai-je. William attrapa mon menton entre ses doigts, me forçant à le regarder, mais mon regard finit pas se détourner du sien. Je n'avais aucunement la force de soutenir une telle pression sur moi. Je le fuis totalement en retirant mon visage de ses mains pour me plonger dans la nuit. Mais rapidement, il me demanda de venir, relevant le détail que - effectivement - je tremblais toujours. Et pourtant, je n'en connaissais aucunement la raison. Alors je me mordis la lèvre mais ne fis aucun geste pour me retirer de ses bras, qui s'étaient ouverts et contre lesquels je m'étais blottie. Le remède miracle était toujours ses bras, sa présence, ses mots. C'était là, le seul endroit où mon existence avait une utilité. Dans le cas où je devais m'en séparer, je perdais tous repères, surtout en ce moment, et j'aurais voulu y rester pour toujours. Rassurée par son étreinte, je respirai calmement en essayant de ne penser à rien d'autre que lui, et aussi de calmer ces tremblements pour que je n'ai pas à répondre à sa question. J'entendis mon ventre rechigner. Il était toujours aussi vide, et réclamait toujours autant de nourriture pour me donner l'énergie suffisante à stopper mes frissons. Mais que pouvais-je dire à William ? Que non, bien que j'ai faim, je refusais de manger ? Tout simplement parce que je méritais cette douleur, je méritais de subir ce manque quand Louis avait ressenti une douleur plus fote au moment de quitter ce monde. Il me trouverait ridicule, sans aucun doute, et me forcerait à manger sans me poser de question.
Je pinçai mes lèvres et fourrai mon visage dans son t-shirt.

- Je ne sais pas, mentis-je à voix basse.

Je laissai le silence quelques secondes, puis repris, d'une voix encore plus basse, à cause de l'émotion et du mal-être.

- Louis a voulu me protéger, il s'est pris... Il a pris la balle à ma place il a il a...

Ma voix se brisa, mon coeur se serra.

- C'est moi qui devais mourir.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Sam 24 Fév - 0:27

           Anaïs chuchota elle-aussi, si bas que William l'entendit à peine au-dessus du clapotis des vagues. Il avait froid et après son sursaut d'adrénaline le vent marin prenait le dessus. Et elle avait l'air tellement perdu que... Il ne pouvait que la serrer dans ses bras. Il n'aurait peut-être pas dû lui poser de questions, il s'était promis de ne pas le faire à la base. Elle se mit à déballer encore la même chose... Avec des précisions en plus, cette fois-ci. Elle lui expliqua qu'il avait pris une balle à sa place. William masqua sa surprise. Il avait fait ça ? ça expliquait tout. Mais décidément, elle tournait sur le même disque. Est-ce que c'était le cas toute la journée ? Si c'était ça, pas étonnant qu'elle ne tourne pas rond. William se mordit la lèvre. Niveau culpabilité, il avait donné. Ce n'était pas pour que Anaïs vive la même chose. Louis s'était vraiment sacrifié ?.. Merde, tout s'expliquait.
           "Anaïs. Tu ne devais pas mourir. Ce n'était pas de ta faute. Louis était assez grand pour être maître de ses choix. Je te le répéterai jusqu'à ce que tu le croies."
          William attendit un moment, puis ajouta.
          "Même si tu as besoin de temps."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »





Dernière édition par William O'Leary le Sam 24 Fév - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Sam 24 Fév - 18:09

Le simple fait que William me contredise fit pousser en moi une pointe de colère. Il essayait de me soustraire de ma culpabilité alors qu'elle était bien là pour quelque chose, que Louis avait été ma responsabilité, que j'avais échoué, et que donc je devais assumer mes erreurs. Je devais assumer de ne pas être morte, que Louis ait pris à ma place. Mais... Je me souvins du début de la conversation, avant de se diviser en plusieurs groupes. Quand William avait menacé Louis de ne pas revenir sans moi, sinon il pourrait dire adieu à la vie. Mes yeux s'ouvrirent petit à petit en m'en rendant compte, et la couleur se multiplia. Son contact avec ma peau m'hérissa les poils, et je fus prise d'un dégoût soudain et incontrôlable. Effectivement, il avait raison, ce n'était pas entièrement ma faute, mais William avait lui aussi sa part de responsabilité là dedans. Après tout, s'il n'avait rien dit, peut-être que Louis ne se serait pas interposé. Je serrai ma main, la colère flamba, faisant rougir mes joues.

- C’est vrai... Ce n’est pas ma faute... C’est la tienne !

 Je me retirai de ses bras brusquement et me levai sur le sable.

 - Tu lui as dit que tu le tuerais s’il revenait sans moi, c’est c’est... Il l’a fait, TU l’as tué !

Pour la première fois, je sentis des larmes couler le long de mes joues. Des larmes de colère et en cet instant, je haïs William de tout mon être. Je le haïs d’être aussi protecteur, aussi jaloux, je le haïs d’avoir dit ça à Louis, de menacer tout le monde de cette manière. Je me haïs de l’aider, et en me rendant compte de ces émotions qui me transperçaient et étaient néfastes pout William, je n’en fus que plus déchirée. Mais cela ne changeait rien. Je le fixai avec une colère démente, avant de me retourner brusquement et de partir en courant dans la forêt. J’atteins la forêt et finis par me prendre des feuilles, des fougères, des branches et je trébuchai avant de m’écrouler au sol. Je hurlai de colère pour libérer toutes ces émotions infernales. Je hurlai encore et encore, mes cris entrecoupés de sanglots.
J'avais besoin de trouver une raison de pourquoi le destin s'acharnait sur moi, de savoir pourquoi, de quelqu'un sur qui reporter la faute.
Douloureusement, je me remis sur mes jambes : je ne voulais pas que William me retrouver. Je ne voulais pas le voir. Mes bras pleins de terre et les coudes abîmés, j'essayais de me frayer un chemin dans les fougères, d'autant plus qu'il faisait nuit, je n'y voyais pas une goutte. Mais qu'importe, je fuyais le souvenir de Louis, je fuyais William.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Dim 25 Fév - 0:01

        William fut décontenancé de la façon dont les choses tournèrent. Anaïs retourna les paroles qui étaient censées la rassurer contre lui si rapidement ! Pour la première fois depuis le début de cet entretien, elle soutint son regard, mais ce regard... De la haine pure. Elle ne l'avait jamais regardé de la sorte, même pas lorsqu'il avait fait des choses peu recommandables. Jamais. William en fut tellement retourné qu'il ne réagit pas assez rapidement. Il la regarda s'éloigner, totalement abasourdi par ce qui venait de se passer. Elle... Elle lui avait dit qu'il avait encore... Qu'il était encore responsable d'une mort, qu'il ne... Oh merde, des images de la maison maudite lui revinrent en mémoire derechef, et il sentit la panique le gagner à vitesse grand V. ça et la douleur de les avoir perdus, encore une fois, et aussi la culpabilité, l'énorme culpabilité qui allait avec, qu'il avait pour l'instant réussi à mettre de côté... Non non non William c'est pas le moment de faire une crise putain. Okay, respire. Respirer, revenir dans le présent, penser à Anaïs. Elle ne pensait pas ce qu'elle avait dit, elle ne... Mais ce regard !
          William fit ce qu'il était le plus apte à faire : agir. Anaïs était toute seule, la nuit, en train de s'enfoncer dans la forêt. Elle pouvait se faire mal, elle le... Elle le détestait, mais il ne pouvait juste pas la laisser comme ça, et là, tout de suite, il ne pouvait pas s'accrocher à autre chose pour gérer les émotions qui le bousculaient.

         "ANAÏS ! Reviens !"

         Un frisson le traversa quand il entra dans la forêt, il revit malgré lui le moment où il entrait dans une forêt où on n'y voyait goutte dans le but de sauver des gens qu'il ne connaissait pas en solo. Là c'était juste... Anaïs qui le fuyait. Il était quoi pour elle, une bête sauvage tout à coup ? Peu importait, il devait la retrouver, lui expliquer ou au moins la calmer. Elle ne pouvait pas passer la nuit dehors, il faisait sombre et... William ne tarda pas à retrouver sa trace, le clair de lune lui facilitait la tâche, et il connaissait cette forêt comme sa poche. Il se téléporta devant elle.

         "Anaïs ! Calme-toi, s'il te plaît, tu... Tu vas te faire mal."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Dim 25 Fév - 23:02

Forcément, il avait fallu que William me retrouve. De toute façon j’étais perdue dans cette grande forêt qu’il connaissait par cœur. Qu’elles avaient été mes chances de le fuir ? Pratiquement nulles, mais j’avais essayé au moins. Je vis son visage malgré les larmes qui me brouillaient la vue. Il était venu jusque ici pour me retrouver alors que... Il était apparu comme part magie, brusquement, face à moi, sans que je ne m’y attende et j’avais sursauté. Faut dire soudainement se retrouver nez à nez avec un individu en pleine forêt en pleine nuit... C’était flippant et déjà vu si c’est un estre... J’avais mis plusieurs secondes à le reconnaître enfin, avant de faire trois pas en arrière pour m’éloigner de lui. Il pourrait me téléporter de force, me toucher pour m’emmener avec lui, et rien que l’idée de son contact m’hérissait les poils de bras. Mais ma colère ne faiblit pas. Et si j’étais partie, c’était que je ne voulais pas le voir. Ce n’était pas ainsi qu’il me calmerait, pas ainsi qu’il me ferait entendre raison.

- Laisse-moi William ! Je ne veux plus te voir, je veux juste être seule ! Va-t-en !

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Lun 26 Fév - 21:59

          Anaïs lui dit de se barrer, de nouveau. Elle avait des égratignures partout à force de foncer n'importe comment devant elle en plein sous-bois la nuit. William tendit les mains vers elle, puis les laissa retomber sans pouvoir cacher la peine que son rejet provoquait chez lui. Peut-être qu'il ne faisait pas assez clair pour qu'Anaïs voie à quel point il était blessé, mais à présent il s'en fichait. Son expression se durcit quand il vit qu'en plus de se décharger sur lui, il la fuyait de nouveau comme s'il était une bête enragée. Il avait fait tellement d'efforts pour ne plus être ce type-là que tout le monde fuit, pour qu'Anaïs puisse un jour se montrer avec lui et vivre une vie normale ou du moins la vie qu'elle souhaitait, que sa réaction lui restait en travers de la gorge. Et même si elle le blessait profondément et qu'il ressentait surtout de la tristesse et du dégoût de lui-même, il avait malgré lui besoin de sa colère pour sortir de cette situation, pour se protéger. Sa carapace reprit le dessus, c'était tellement plus facile d'être le monstre qu'elle disait qu'il était que de rester là et de souffrir !.. Il recula à son tour, signalant ainsi qu'il ne comptait plus l'approcher, peu importe ce que ça coutait. Son visage restait impassible, mais il hésita douloureusement entre la téléporter de force devant la maison et juste partir. C'était au-dessus de ses forces de la voir s'épuiser en vain dans la forêt, surtout qu'elle risquait fort d'y passer la nuit. Elle n'avait aucun sens de l'orientation et avait déjà du mal à retrouver son chemin de jour, alors dans l'obscurité, faible et complètement confuse... Ce n'était même pas la peine d'y penser. Non, il ne pouvait pas la laisser là. William se ravisa et avant qu'elle n'ait pu réagir, se téléporta près d'elle puis ils disparurent tous les deux.
          La forêt s'arrêtait en lisière du jardin des particuliers. La maison était juste là, les lumières éclairant encore quelques fenêtres et la lune se montrant sous son plus beau jour. Ils apparurent juste ici. William eut un instant d'arrêt, se rappelant subitement que c'était la frontière entre son monde et le leur... Ce qui fait qu'il ne lâcha pas tout de suite Anaïs.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1221
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Mar 27 Fév - 3:56

Avant que je ne puisse protester d’une quelconque façon, William m’emmena en lisière de forêt, juste devant la maison des particuliers. D’abord abasourdie par l’idée qu’il ne m’ait pas écoutée puis par sa constance présence, je pris sa main qui me tenait et la retirai. Je voulais qu’il parte ! Je voulais être seule c’était trop compliqué à comprendre ? ! Et lui, il restait là sans rien dire, refusant de m’obéir. Je le poussai. Oui oui, du haut de mon petit mètre soixante, de mon corps affaiblit, je tentai de le pousser en posant les deux mains sur son torse, mais évidemment que cela ne fonctionna pas. Et je me sentis ridicule, aussi mature qu’un enfant de sept ans. Son regard n’en fut que insupportable et, honteuse, je rentrai ma tête dans mes épaules avant de tourner le dos et de serrer les poings.

- J’ai dit : va-t-en !

Avant de voit s’il partait vraiment, je pris moi-même la route vers la maison. J’essuyai rageusement mon visage plein de larmes de ma manche. La porte n’était pas encore fermée à clés et je pus rentrer sans jeter de dernier coup d’oeil derrière. J’en voulais à William d’avoir été là, d’avoir menacé Louis, de ne pas m’avoir prise dans ses bras - chose que, après réflexion, je n’aurais pas laissé faire dans mon état actuel. J’étais perdue et c’est, tremblante de fatigue, que je parcourus les couloirs de la maison. Voir ma chambre, le second lit, et tout le reste qui était comme avant la mort de Louis me parut irréel. Et paradoxalement, je fermai la porte à clés, me déshabillai et m’allongeai non pas dans mon lit, mais dans celui que William avait occupé avant. La tête dans son oreiller, je cherchai un réconfort inexistant et fantasmagorique. Et je pleurais, doucement, acceptant doucement la mort de Louis, me rendant à l’évidence par moi-même que tout était définitivement terminé.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Prince des Vagabonds ♛
Messages : 1055
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    Sam 3 Mar - 20:36

          Anaïs tenta de pousser William loin d'elle, puisqu'il ne s'éloignait pas. Comme elle était trop faible pour faire quoi que ce soit, elle finit par s'éloigner à grands pas (un peu titubants) vers la maison des particuliers. William tendit la main vers elle, hésitant à l'appeler, mais se ravisa et la regarda disparaître. Il baissa les yeux vers le sol. Au moins, elle ne se sera pas perdue dans la forêt et... William ne put pas regarder la maison des particuliers une minute de plus. Il fila dans la forêt, et se mit à frapper le premier arbre venu de toutes ses forces... Jusqu'à s'en blesser les mains, à bout de souffle. Eh merde ! Merde, merde ! Il tomba à genoux, fou de douleur. Il rêvait où elle venait de le quitter, là ? Elle l'avait regardé avec tellement de dégoût, de haine, qu'il n'avait pas su réagir, trouvé les mots pour la calmer, pour arranger tout ça, et maintenant... Maintenant... Qu'allait-il faire sans elle ? Il avait fait de son mieux pour rester près d'elle, dans la maison des particuliers. Pour prendre soin d'elle, pour ne pas faire de vagues... Bon sang, qu'est-ce qui avait pu se passer pour que tout dérape si vite ? Etait-il vraiment la cause de la mort de Louis ? Non, non... Ne la laisse pas te faire douter de toi. Tu t'en veux déjà assez pour la mort des autres, ne te rajoute pas celle-ci sur la conscience. Mais cette voix-là était si petite, si ténue par rapport à celle d'Anaïs qui lui hurlait encore dans les oreilles en disant que tout était de sa faute !
La nuit avança, il se redressa et se mit à marcher. Quand il arriva au bout de la boucle, il fit demi-tour, mécaniquement, et puis il se réveilla au matin, dans les feuilles mortes. En se redressant, il se dit qu'il aurait intérêt à prendre une douche avant d'aller voir Anaïs s'il ne voulait pas qu'elle le mette dehors sitôt qu'il la verrait. Et puis il se rappela que elle le haïssait et les larmes lui montèrent aux yeux sans qu'il ne les laisse couler.

            "Bon sang... Mais qu'est-ce que je vais faire sans toi ?"

***************************************************


          Il ne pouvait que marcher. En espérant ne plus y penser. Lorsqu'il arriva, un temps indéterminé plus tard, à l'océan, il se dit que plonger comme il en avait l'habitude n'était pas une si mauvaise idée. Mais cette fois, il n'enleva pas ses chaussures, ni ses chaussettes, encore moins son tee-shirt ou son pantalon. Il plongea et soudain l'eau fut partout. Dans ses oreilles, dans ses vêtements qui pesaient et l'attiraient vers le fond. Lentement. Inexorablement. D'habitude il remontait directement, mais là... Il fallait qu'il se téléporte. Mais où ? Il n'en pouvait plus de cette boucle. Il n'avait aucun point d'attache puisque sa relation avec Anaïs avait volé en morceaux. Il tendit la main vers la surface qui s'éloignait, sentit le réflexe de sa respiration devenir imminent. Sauf que... Il ne voulait plus mourir. Et puis il se téléporta.
          William grelottait. Il ne savait plus trop pourquoi. Il y avait de la neige partout, du blanc. Il avait froid, si froid !.. Pourquoi Anaïs n'était-elle pas là pour l'aider ?
          Il y eut un claquement, et soudain toute sa peau le brûla. Il était à l'intérieur, c'est pour ça ? Quelqu'un l'avait tiré à l'intérieur d'un bâtiment, où était-il ? Un visage à la peau noire se profila dans son champ de vision. William fit un énorme effort pour le reconnaître.
           "B ?.."
          Le grand black avait l'air paniqué. Ses lèvres remuaient mais William n'entendait rien. Ou il n'y comprenait rien, il ne savait plus. Un instant plus tard, il ne capta plus rien du tout. Ce fut le noir.


***************************************************


          William se réveilla. Il avait trop chaud. Sa peau le démangeait et il avait l'impression qu'on avait siphonner son énergie. Il se redressa péniblement et essaya de reprendre ses esprits. Tout était emmêlé dans sa tête et il n'arrivait pas à remettre les choses dans le bon ordre. D'après le décor, il était à l'infirmerie de l'Institut, là où il avait passé du temps avec Anaïs après l'agression du pyromane. Anaïs... Où était-elle ? Il avait la tête grosse comme une citrouille mais quand il voulut y porter les mains il en fut incapable, et pour cause : il était attaché au lit. Avec des menottes. Sérieusement ? William fronça les sourcils, sans savoir quoi en penser. Bon sang, il avait froid, ou trop chaud, quelque part entre les deux. En tout cas, il tremblait et comprit rapidement qu'il avait de la fièvre. Et les seules fois de sa vie où il avait une fièvre pareille, c'était quand il poussait un peu trop son don. Qu'est-ce qu'il avait foutu ? William se téléporta hors des menottes, avec un peu de concentration, et elles cliquetèrent en retombant le long du lit. Il avait envie de vomir, comme souvent quand il utilisait son don dans de pareilles circonstances. Il attendit que la nausée passe et en profita pour tenter de se remémorer ce qui s'était passé. Dans ses souvenirs il était au fond de l'eau, et puis il... Il s'était téléporté d'une boucle à l'autre. C'était bien ça, il se souvenait de la sensation de son corps écartelé par son don qui l'attirait loin, très loin à travers le monde et le temps et la réalité qui voulait qu'il reste au fond de cet océan. Qu'est-ce qui lui avait pris de faire un truc pareil ? Il savait très bien qu'il n'en était pas capable ! C'était Anaïs, elle était certainement...

           "Ah, tu es enfin réveillé !"

           La porte venait de s'ouvrir. William leva la tête, alerté. Il aurait bien eu une réaction plus extrême mais il en était incapable pour le moment. C'était B, qui dit à Chilla qu'elle pouvait venir. La jeune fille entra à la suite en portant un plateau. William se rendit compte qu'il était affamé quand elle le posa sur la table juste à côté du lit. B, lui, resta debout, et William eut la désagréable impression d'être perçu comme une menace. Mais peut-être était-ce la fièvre qui s'attardait. Non, il avait forcément fait quelque chose de mal. Il les avait blessés ?..Chilla fit le tour du lit et le tâta jusqu'à trouver William. Elle passa la main sur son front. Le jeune homme n'eut aucune réaction, confus.

           "Il a encore de la fièvre, annonça la jeune femme.
            - ça veut dire que ?..
            - Arrêtez de parler comme si j'étais pas là, marmonna-t-il. Qu'est-ce qui s'est passé ?"

           Il y eut un silence pesant et puis Chilla expliqua.

          "ça fait deux jours que tu délires complètement. Et quand tu t'es réveillé tu n'étais... Pas tellement toi-même, si tu vois ce que je veux dire.
            - Je vois... J'ai blessé qui ?
           - Personne. Je t'ai enfermé dans mes illusions jusqu'à ce que tu tombes d'épuisement. Je suis désolée, on ne savait pas quoi faire d'autre.
           - Ne le sois pas. Vous avez bien faits," fit-il, soulagé de ne pas avoir plus de pertes à son actif. Je suis désolé de m'être pointé comme ça mais je...
           - Ouais ouais, t'inquiète on a fait avec. Anaïs va bien ? demanda B, toujours debout mais beaucoup plus calme. Tu n'arrêtais pas de parler d'elle."

           Anaïs...
          Ce n'est pas de ma faute... C'est de la tienne ! Tu l'as tué ! Va-t'en, VA T'EN !
           William gémit et porta les mains à sa tête. Merde. C'était tellement douloureux qu'il en avait du mal à respirer.

            "Eh, calme-toi mec, elle devrait aller bien, on ira la voir dans un ou deux jours quand tu seras complètement remis.
           - Non, non... Il faut que je la voie maintenant. Il faut que..."

            Le jeune homme se mit sur ses jambes mais chancela. Chilla le repoussa et il n'eut pas d'autre choix que de se rasseoir. Avec soulagement d'ailleurs.

           "D'accord d'accord. On ira la voir quand t'auras mangé un minimum.
          - Et que tu te seras lavé," ajouta B en fronçant le nez.

***************************************************



           "Alors c'est ici que vous habitez ? demanda B en entrant dans la maison des particuliers.
           - Anaïs oui, moi j'ai pas de chambre ici... répondit William en filant voir Victoria qui discutait avec une fille de la boucle. Victoria ! Anaïs est là ? Elle va bien ?"

            Des rides de mécontentement se dessinèrent sur le front de la guérisseuse.

            "William ? Tu étais où nom d'un chien, je t'ai cherché partout ! Anaïs reste cloîtrée dans sa chambre, elle ne mange presque plus ! Mais attends, tu vas bien ?"

               Ces affirmations lui donnèrent une énergie toute nouvelle qu'il n'avait pas. Enfin plutôt une colère immense qui enflamma William et lui donna envie de tout casser. Il avait beaucoup trop chaud mais peu importait.

            "Je reviens," marmonna-t-il entre ses dents.

           La porte d'Anaïs s'ouvrit à toute volée, laissant apparaître un William hors de lui. Elle était assise sur son bureau, dans une étrange immobilité... La chambre était encore plongée dans l'obscurité, et William faillit se ramasser sur le lit de camp. Pourquoi ne l'avait-elle pas enlevé ?.. Hum... Réfléchir trop lui donnait mal à la tête, et de toute façon là n'était pas la question.

            "ANAÏS ! Tu peux pas continuer comme ça ! Tu dois manger, tu dois avancer, y'a pas d'autre choix ! C'est pas parce qu'on est plus ensemble que je vais supporter de te voir mourir de faim ! Secoue-toi, tu dois vivre putain !"

             Il essayait à présent de reprendre son souffle. Miracle, il avait pu dire tout ça avant qu'elle n'ouvre la bouche. En même temps, qui s'attendrait à voir débarquer une espèce de vieux mec qui pousse une gueulante pareille ?

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT : EQUIPE TROIS] Je n'étais pas prête. Pas prête à te perdre maintenant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Autres boucles :: Boucle de la Tour-