Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 19:40

Voila qu'il descend, ça évitera de me rompre le cou en lui parlant, la tête en l'air.  Il s'assit puis je fis de même. Il n'etait pas des plus propre, mais j'en foutais royalement, c'etait le cas de le dire. En tailleur je pris le flocon dans mes mains. Immédiatement je sentis ma magie irradier mes doigts clair. Je regardais la glace, le tournait dans un sens puis dans un autre. J'avais fait du beau travaille malgré la fatigue. Je ne saurais remettre une couche de glace pour le moment, ni même mettre plus de mon pouvoir dedans. Enfin si, mais c'etait a mes risques et périls, je ne voulais pas tenter l'impossible, l'aventure d'hier m'avait largement suffit.

Rien de plus compliqué, tu penses a ce que tu veux faire. Mais pas quelque chose avec beaucoup de puissance. Je n'ai pas sut mettre beaucoup d'energie. Tu devrais pouvoir créer des jets de neige, de la glace. Et les choses de bases. Apres tu dois t'entrainer. Normalement, je ne peux pas t'aider. Seul toi peut trouver comment l'utiliser. C'est le tien. Tu as juste besoin de l'avoir sur toi pour utiliser son pouvoir.

Je souriais. J'esperais lui avoir fait plaisir même si a par avant un combat je ne l'avais jamais vus sourire de bonheur.  

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 20:14

     La fille le lui rendit avec une gentillesse qu'il remarqua à peine, fasciné par ce morceau de glace qui renfermait un peu de son don, cette maitrise de la glace. William avait un peu peur de ne pas pouvoir contrôler ses effets - en vérité, il avait passé une bonne partie de la nuit à le tourner encore et encore entre ses doigts sans tenter quoi que ce soit - mais sa témérité finirait invariablement par avoir le dessus. Il allait devoir s'entrainer avec ça, juste pour voir ce qu'il pourrait en tirer en cas de problèmes. C'était une bonne idée, et un cadeau généreux. Il était bien incapable de lui rendre son geste, et quelque part cela le gênait. Il n'aimait pas devoir des choses à quelqu'un - mais quand c'était une inconnue.

    "Merci, mais je ne peux pas accepter, je n'ai rien à t'offrir, dit-il en lui tendant l'objet. Tu devrais le garder, et t'en faire d'autres. Au cas où."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 20:23

Je pris l'objet en souriant, puis en riant un peu. Ce garçon avait vraiment un charme, je m'approchais et me mis a côté de lui sans trop quand même. Je pris sa main pour mettre le flocon dedans puis la refermer. Je ne pouvais pas reprendre quelque chose que j'avajs créé pour lui. Je ne voulais pas le reprendre. Que ferais-je avec ça? Je suis bien plus puissante que ce flocon avec un morceau de moi même mais il manque de quelque chose. J'ajouterais de la force des que je serais en état.

Ça me fait plaisir, Je n'en ai pas besoin. Tu sais je me fiche que tu aie quelque chose en échange ou pas. Si je l'ai fait, c'est pour toi, et non quelqu'un d'autre.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 21:12

     William n'avoua pas que cette proximité le gênait, même si c'était le cas. Il semblait complètement détendu mais était mal à l'aise en présence des autres, mais la jeune fille l'approchait avec tant de naturel que c'en était bluffant. Il n'aimait pas cela, parce qu'il ne savait pas comment réagir face à quelqu'un qui se comportait, disons, plus normalement que la moyenne. Pas normalement, ce n'était pas le terme, mais...
    Elle le déroutait et il avait tendance à fuir tout ce qu'il ne maitrisait pas, comme le commun des mortels.
    Surtout en ce qui concernait les relations.

    "Si tu le dis... fit-il en contemplant la pierre de glace, dubitatif. Ce n'est pas mon avis. Tu t'épuises trop vite, il faut que tu comprennes comment ton don fonctionne."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 21:26

Je regardais le flocon de glace, d'ailleurs lui aussi le regarder mais on regard était plutôt... Comme si il n'était pas certain je choix que du venais de faire. Mais bon, ici a par se faire bouffer par des sepulcreux et encore, il faut en trouver un.... Mourir est une chose rare, les pouvoirs se régénèrent simplement en dormant et la plupart du temps c'est l'épuisement qui rend les combats impossibles.
De toute façon, si a un moment personne n'etait fatigué, le combat ne prendrait jamais fin, personne n'arrêterait ce qui se passe et a la fin l'un des deux mourrait transpercé ou je ne sais quoi lors de celui ci. Et puis  je n'ai pas peur de mourir, perdre, mon don, c'est impossible. Pas impossible pour mon caractère, je m'y ferais, de toute façon je n'aurais pas le choix. Mais c'est impossible que mon corps perde la dernière brise de givre qui me traverse tout au long de mes journées.  
Je me remis face a lui, assise en tenant mes genoux, je regardais mes mains.

C'est la première fois que je combats, et que a la suite j'use autant d'énergie. J'avais déjà essayé de faire un flocon mais un peu tout les soirs. Pas comme ça d'un coup.

Je me souviens parfaitement de mon passage. Le flocon de ma sœur en main, je faisais un pas, une ombrune a côté de moi me tenait l'épaule.
Mais quand je suis arrivée, plus rien. Plus de flocon, plus de famille. Tout était restés de l'autre côté de la boucle. Comme pour beaucoup ici.

Fais attention a ce flocon, c'est comme si tu avais un morceau de mon don. Et mon don me personnifie autant que toi avec la teleportation. Je te fais confiance, sinon je ne te l'aurais pas donné. Et ne me le redonne pas en disant que c'est je ne sais pas trop quoi comme excuse et que je ne devrais pas le faire.

 [/b]

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 21:54

     William continuait à jouer avec le morceau de magie qu'il avait entre les mains, pensif, en écoutant vaguement les explications qui lui étaient offertes sur un plateau. ça causait beaucoup, tout ça, mais elle n'en savait pas tellement plus que lui sur son propre don.

    "J'avais compris que je ne devais pas le casser," finit-il par dire.

    Il avait aussi bien compris qu'elle pouvait créer des tempêtes de neige, ce genre de choses, mais elle s'épuisait vite, et pour lui c'était un problème majeur. S'il ne la prévenait pas, elle allait mourir. C'était plus que dangereux, danger de mort ! Et si elle était entourée de sépulcreux, et si elle n'arrivait plus à se défendre à cause du nombre, et si...
   STOP. On arrête tout. Tu deviens complètement, mais alors complètement paranoïaque. Tu vas réussir à lui faire peur, c'est tout.
    William se frotta le visage des deux mains pour mettre de l'ordre dans ses idées, sans pour autant y parvenir.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 22:08

Je hochais la tête et me remis a côté de lui. J'aurais bien aimer poser ma tête sur son épaule et fermer les yeux, mais je connaissais déjà sa réaction: une teleportation, accompagnée d'un non catégorique. Alors je me contentais de reprendre ma position en posant mon menton sur mes genoux. Je le vis gigoter un peu puis se frotter la tête avec ses mains. Soit il a passé une mauvaise nuit, soit il était tracassé. Mais par quoi? Je ne voyais aucun problème, nous sommes libres de faire ce que nous voulons, nous pouvons aller ou cela nous chante. Nous sommes libres ici, je ne vois pas trop le problème... Je levais mes yeux vers un oiseau qui prenait son envole vers les nuages en demandant:

Qu'est-ce qu'il y a?

Je me tournais vers William et le regardais inquiète. Putain, c'est pas possible. Pourquoi suis-je toujours aussi compatissante? Comme une conne quand quelqu'un rit je ris. Bon heureusement je ne pleurs pas pour la mort d'un parents lointain ou proche d'un personne heureusement. Mais comme j'aimerais avoir mes propres sentiment sans être tracassée pas ceux des autres...

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 22:15

     William se rendit finalement compte qu'il devait irradier de signes corporels négatifs, ce qui était plutôt normal dans la situation, mais il ne se sentait pas d'attaque pour trouver un mensonge convainquant à lui faire avaler, là, tout de suite. D'ailleurs, ce n'était pas son genre. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien raconter ? Ah oui, excuse-moi mais il y a quelques années les sépulcreux ont brisé une boucle, et j'étais dedans, j'en suis sorti traumatisé, c'est barbant comme histoire non ?
    Aucune chance qu'il ne dévoile sa vie en long et en large à qui que ce soit.
    Maintenant qu'il y pensait, il y avait bien quelque chose qu'il voulait savoir.
    "Rien. En fait, tu ne m'as toujours pas dit comment tu t'appelles."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Ven 9 Jan - 22:22

Je dévisageais William, je ne le comprends pas toujours, et c'est bien normal. Après tout, tous le monde a ses secrets qu'on ne veut pas dévoiler. Moi même rare sont les personnes a savoir, comment mes parents ont sut pour mes pouvoirs que je cachais si bien... Si seulement je n'avais pas eu peur comme une idiote, si seulement ma sœur n'etait pas entrée dans ma chambre par effraction pendant que je jouais. Si seulement.... Ces mots je les hais. Ils ne devraient même pas exister puisse que si nous les utilisons c'est que quelque chose c'est passé alors que l'on aurait préféré qu'ils soient différents. Le "si seulement" n'existe pas, ce moment est déjà passé, de toute façon ça ne sert a rien de se lamenter sur son passé, le passé est créé on ne peut plus le changer, faut juste vivre avec.

Anaïs

Dis-je en osant poser ma tête sur son épaule, je fermais les yeux en imaginant des choses impossibles, comme voler et voir les humains, ou même revoir ma sœur juste quelques secondes, mais lorsque je compris mon acte  je me relevais en vitesse en murmurant un "Desolee" assez tenu. Lui qui m'avait dit de ne jamais refaire ça, voilà que je me mettais carrément sur son épaule. Honteuse, je ne savais plus ou me mettre, alors je restais debout.
Mais qu'elle conne je fais! Il m'avait bien interdit de refaire ça. C'est finit, il va partir et je vais me retrouver de nouveau seule... Qu'elle douée je fais... Je pouvais pas réfléchir avant de faire ça?
Je me mis a bafouiller une excuse que personne ne pouvait comprendre. Je serais bien partit en courant, si je le voulais. Mais en même temps je voulais connaître sa réaction. Même si je ne pense pas qu'elle soit favorable a mon égard....

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Sam 10 Jan - 20:37

    William s'était figé en sentant un poids sur son épaule. Non, elle n'avait pas fait ça tout de même ? Crispé, la main sur son couteau, il se retenait à grand peine pour ne pas lui sauter dessus. Pourquoi prenait-elle autant de risques, pourquoi ne s'enfuyait-elle pas très loin comme les autres ? Ce serait si facile, si simple ! Mais non, il faut qu'elle brave les interdits, alors qu'il l'avait explicitement averti qu'il ne voulait pas de contact physique, sauf en cas de combats ! Bon sang, qu'est-ce qui clochait chez cette "Anaïs" ? Il ne voulait pas qu'on le touche, il ne voulait pas qu'on s'immisce dans ses affaires, il ne voulait pas qu'on le prenne par surprise, il avait déjà toléré ces agissements hier, et ça n'avait pas été de gaieté de cœur, et elle recommençait les mêmes conneries ? Elle avait eu le cerveau si refroidi par son évanouissement que le neurone n'était plus en état de marche, ou quoi ?
    William sentait la colère affluer et brouiller ses sens : il était à deux doigts de l'égorger et n'en avait que faire, aveuglé par son emportement. Il savait comment faire, il l'avait répété des centaines de fois. Il suffisait d'appuyer à la base et de tirer vers lui dan sun geste fluide. C'était facile, si facile...
    Elle s'éloigna juste à temps, s'arrêtant à environ un mètre de lui, qui se leva à son tour.

    "Qu'est-ce qui ne va pas chez toi ? siffla-t-il tout bas, plus dur que le fer. J'ai failli te tuer, idiote. Tu ne comprends donc rien."


    Il balança son couteau au hasard dans les bois, le plus loin possible, pour qu'il ne lui prenne pas une autre envie meurtrière et s'éloigna à grand pas dans la forêt, sourd aux lamentations de cette garce, un voile rouge devant les yeux.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Sam 10 Jan - 21:37

Mon cœur battait a la chamade. Mais qu'avais-je fait? Mais putain, qu'avais-je fait?! J'avais de nouveau tout foiré. Une seule question me tournait dans la tête était Mais pourquoi? Suis je a ce point bête?. Cependant ses paroles eurent pour moi l'effet qu'une gifle. Le fait qu'il me traite d'idiote me passe par dessus la tête mais le: J'ai faillis te tuer[...] me transperça le cœur.
Enfin il me fit mal mais en même temps du bien, cela pouvait dire qu'il tenait trop a moi pour me tuer. Car tout était de ma faute. Comme toujours. Si j'etais différente, rien de tout ça ne serait arrivé. Déjà je serais sûrement avec ma famille. Elle ne m'aurait pas rejeté comme on jette une peau de banane a la poubelle. Peut-être aurais je étais une particulière mais je n'aurais pas fait ce que je venais de faire avec William...
Non. Si je n'avais pas ce caractère d'acier, je serais partit dès sa première réponse cinglante.
Il partait rapidement dans la foret avant même que j'us le temps de comprendre. Une petite larme coula pour retomber sur l'herbe et se cristalliser aussi rapidement qu'elle était tombée. Je regardais où William était partit et où il avait lancé son couteau. Je le cherchais dans les buissons, une lumière argentée attira mon attention. Il était là, je le pris doucement et le mis dans ma poche. L'air autour de moi devint aussi froid qu'une nuit d'hiver. Mon souffle formait de petite nuage blanc tandis que je créais un petit bloc de glace. Je m'assis dessus. A force je me demandais ce que je faisais là, pourquoi suis je une particulière et que faire maintenant? Attendre que le temps passe en laissant les environs se givrer doucement. Peut-être que un sepulcreux passerait par ici. De toute façon a quoi bon combattre? Se fatiguer, avoir mal. De toute façon je suis seule et quoi que je fasse je le resterais.
Je me levais, mes yeux se posèrent sur mes pieds qui avaient prit un rythme régulier mais pas rapidement. Les mains dans mes poches je divaguais dans la foret.

Enfin je me mis sur le pied d'un arbre, je m'assis et fourrais ma tête dans mes genoux. Une, deux larmes roulèrent de long de mes joues. Mais c'était tout, pas plus, ni moins, deux minuscules larmes. Je pris le canif de William en main, je le tournais dans un sens, puis dans un autre. Comme mon flocon il y'a des minutes de cela. J'aurais très bien pût me taillader les veines, tout simplement. De toute façon, je serais sûrement morte sous sa main, du même couteau. Je n'avais même plus mon don, tout ça pour faire un stupide flocon. J'arrivais a peine a créer un jee glace... Alors a quoi bon? Pouvez vous me le dire?
Cependant je lançais le couteau, non loin de moi, mais de façon a ne plus être dans mes mains. Il vint heurter un caillou créant un bruit métallique dans toute la foret. Je soupirais avant de me lever et de retourner le chercher. L'action qui avait atteint mon esprit était inacceptable.
Je ne pouvais même pas juste penser a faire ça, c'etait indigne de mon caractère. Je pris un mouchoir dans la poche de mon blouson de cuir et entreprit de nettoyer attentivement la larme. William devait en prendre grand soin, le couteau était déjà assez propre, mais le cuir du manche était un peu abîmé, signe d'une utilisation habituelle.
Je posais le poignard du jeune homme a côté de ma jambe.
La journée d'hier avait été unique a mon avi. Je peux reprendre ma vie d'avant où seul faire des statue de glaces occupaient mon temps. Et déjà, je m'ennuyais. Ça ne me suffisait plus de créer de petits flocons. Même si je n'étais pas en état, une folle envie me parcourut les bras, les mains, jusqu'aux pieds pour se finit en un tremblement. Je regardais mes mains, je pensais le plus fort possible a un simple jet de givre, mais rien a par un petit nuage blanc sortit.

Et merde!

Criais-je. Cependant je ne saurais dire si c'est contre moi même, ma vie, ou mon don.
Peut-être le monde entier.
Je me rassis sur une des racines d'un arbre, la tête en l'air je fermais les yeux en repensant a mon ancienne vie. Je me souviens de a peu près tout. Je me souviens des ambulanciers, pour ma tante ainsi que mon grand-père. Accompagné des rares repas de famille ou la seule discussion étaient ces personnes mortes. Mais elle sont mortes! Laissez les tranquilles! C'est ce qu'elles voulaient non ?
Et si William voulait en faites être seul pour toujours, si ça se trouve ces deux jours ont étés un cauchemar. Si ça se trouve je suis moi même un cauchemar pour lui. Un poids lourd, qui sait a peine se battre et qui use son énergie en créant un flocon magique. Je suis pitoyable...

Mais pourquoi j'ai fait ça?

Demandais-je tout haut en posant mes mains sur mes yeux. Je remis mes cheveux en arrière d'un simple geste du bras. Et j'attendais la tête contre l'arbre. J'attendais quoi? Je ne savais même pas. La nuit peut-être, ravoir mes pouvoirs était aussi une possibilité. Enfin quoi qu'il arrivait j'attendais quelque chose, après je ne savais pas.



_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mar 13 Jan - 23:07

     La forêt est belle, la forêt chante : le vent instaure son propre rythme, réduisant à néant les efforts des arbres pour rester immobiles. Leurs feuilles s'ajoutent à la ronde en de joyeux bruissements, la mer mugit de concert au loin, on entend quelques bêlements de moutons qui ne sont pas en reste. Mais le point d'orgue revient aux oiseaux qui, du haut de leurs branches d'arbres, porte la touche final sur la grande palette des sons des bois; ampli d'une diversité rare.
     La forêt chante, mais William ne risque pas de l'entendre. La colère s'est emparée de la moindre parcelle de son corps, comme bien souvent il a besoin de se défouler pour l'exprimer. Il n'a pas trouver d'autres moyens, pour le moment, d'extérioriser ses émotions aussi efficacement. Il y a la parole, diraient certains. Il y a l'écriture. William n'est doué pour ni l'un ni l'autre, et la dernière chose qu'il souhaiterait en cet instant ce serait voir quelqu'un. Il risquerait de faire des bêtises, et ça, même son cerveau embrumé en a conscience. Non, tout ce qu'il veut, c'est être seul, et ne plus penser : le sport est un bon moyen pour mettre à l'écart ses pensées.
    William du s'y reprendre à trois fois pour se téléporter tant il fulminait : c'était dangereux, il risquait de se matérialiser n'importe où, mais au lieu de chercher à se calmer il alimentait sa colère, comme si ça le faisait se sentir plus vivant. Finalement, il apparut au milieu d'une clairière bien plus enfoncée dans les terres, sortit une autre de ses lames et la lança vers un arbre en se dématérialisant de l'autre coté de la clairière, puis dans un arbre, puis de plus en plus vite : il récupéra la lame, en sortit une autre, qui allaient tout à tour se ficher dans l'écorce noueuse des feuillus. Il se téléportait à chaque fois, d’instinct, sans réfléchir à où il allait, en un clin d'oeil il se retrouvait immédiatement à quelques mètres de là; seulement, il pouvait tenir très longtemps sans s'épuiser à ce petit jeu-là, et cela ne lui faisait pas peur; quelques heures d'entrainements le vidait parfois complètement.
   ça aurait put durer longtemps, si dans son intelligente colère, il ne s'était pas téléporté juste devant la lame qu'il venait de lancer.
    Il voulu se jeter sur le coté mais ne réussit qu'à décaler de quelques centimètres le point de chute, évitant sa gorge mais effleurant la clavicule, creusant une plaie de plusieurs centimètres de longueur. Aussitôt, la douleur le ramena sur terre et, réaction encore une fois tout à fait conseillée, il jura.
    Heureusement que sa veste avait amorti le plus gros, sinon il n'avait plus d'épaule. Il l'enleva difficilement, et déchira une manche de sa chemise pour absorber le sang et nettoyer plus ou moins la plaie pour y voir quelque chose - la blessure était tout juste dans son champ de vision, pas des plus pratiques pour se soigner.
    Il le fit pourtant en se dématérialisant pour revenir sur la branche où il était tranquile - avant l'arrivée de cette cruche. Il récupéra son sac et se téléporta au sol - ce serait idiot de s'achever en tombant bêtement - récupéra un nécessaire de couture (si si). Il chauffa à blanc l'aiguille après s'être lavée les mains (merci la gourde) et attendit quelques minutes avant de se mettre un bâillon dans la bouche et de se mettre à l’œuvre. La douleur irradiait et il dut faire plusieurs poses avant d'avoir le courage de continuer. Lorsque ce fut fini, il nettoya sommairement la plaie, confectionna rapidement - on voyait toute l'expérience - un bandage et se rhabilla. Il fallait qu'il récupère ses couteaux, aussi. Il remit son sac dans l'arbre et allait se téléporter pour aller les chercher lorsqu'il repéra une silhouette - malheureusement - familière.

    "T'es encore là toi ?" demanda-t-il sans se retourner.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 14 Jan - 14:39

Décidée à faire quelque chose d'autre, je pris le couteau et le mis dans ma poche. L'attendu n'était pas venu et à mon avi, je pouvais encore l'attendre longtemps... Je me levais et empruntais un chemin au hasard, mes pieds faisaient parfois rouler quelques cailloux. Mes mains dans mes poches, je fixais le sol sans aucune pensée précise.
Cependant mes jambes m'amenèrent à la petite clairière. À ce moment, je comptais remettre le couteau là ou il était: dans le buisson. William repasserait sûrement dans la journée pour fouiner ici et là, a sa recherche. Moi, il ne me sert a rien, je sais a peine le manier si ce n'est ce que ma mère m'a apprit en faisant la cuisine, plus jeune. Donc bon, ça m'étonnerait qu'il me laisse couper des carottes avec ses couteaux, de plus ici, on ne fait pas a mangé... Enfin bref.
Une carrure au fond remettait sa chemise. Même de loin je le reconnus. De toute façon c'est la seule personnes que je saurais reconnaître même a 50 mètres. Je m'approchais un peu, il m'avait entendu je m'en doutais. Et j'en us l'affirmation  a la phrase qu'il me lança. Je ne savais plus que faire, jusqu'a ce que je sente le couteau dans ma poche. Je cachais mes sentiments. C'etait simple, une bouche droite avec des yeux un peu fendus. Les membres relâchés, je ne voulais montrer aucune trace d'animosité en fait je ne voulais rien montrer. Je pris le couteau dans ma main en me mettant face a lui. Je n'avais pas répondu a sa question car je ne le pensais pas nécessaire.
Mais lorsque je vis la tache rouge qui envahissait un petit peu la chemise de William. Je ne bronchais pas mais laissais apparaître de l'inquiétude. Loin de ce que l'on pourrait croire, je ne tombais pas dans les pommes, ne m'horrifiais pas non plus.  
J'avais tellement de fois imaginés les scènes de suicides des membres de ma famille que peu a peu les images paraissaient réelles. Alors le sang n'était pas une phobie pour moi.
Je scrutais ses yeux puis la tache de rouge. Il avait dû la désinfecter, sinon le sang aurait une autre teinte et la douleur ,vacillante.

Je ne vais pas te demander ce qu'y c'est passé, je risque de me faire remballer.

Dis-je avec un ton dur. Je reculais de quelque pas, même si la raison attirait ma curiosité, je refusais de demander. Pourquoi? Aucune idée. Peut-être le fait de revoir les actes de ma famille dans sa plaie, ou juste le fait de le laisser faire. Après tout? Il avait bien dit qu'il ne voulait pas que l'on s'occupe de ses affaires, ce qu'il avait fait, en faisait partie. C'etait bon, j'avais retenu la leçon, je le laisses tranquille. Je parle comme il me parle. Je ne pose pas de question, de toute façon j'ai très peu de chance d'avoir une réponse.  

Dis moi au moins si c'est profond ou pas.

Au moins je saurais si je dois m'inquiéter ou non. Si il me dit que ce n'est rien je ne le croirais pas. On n'a pas une tache aussi rouge et grande pour une simple égratignure. De toute façon il répond, il répond pas, ça m'est égal, mais je ne peux pas enlever la curiosité ni l'inquiétude qui me ronge.
Il m'a bien aidé hier -même si il a un caractère très spécial...- c'est a moi de l'aider. Mais encore faut-il qu'il l'accepte et me pardonne d'avoir malencontreusement posé ma tête sur son épaule...  



_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Sam 17 Jan - 22:50

    William respira pour tenter de décider quelle serait la marche à suivre la plus prometteuse : il était toujours profondément remonté contre Anaïs, mais n'avait plus trop le loisir de s'enfuir. De toute manière il l'avait déjà fait, et il fallait voir le résultat : une blessure idiote pour une conduite stupide. ça allait bien ensemble, décidément il était doué avec les gens. Même pas foutu de se préserver tout seul, c'est vous dire. Quel genre d'amis il pouvait être ?
    Le problème c'est que la jeune fille était gentille. Sympathique. Avenante. Combattante. Un peu trop téméraire, certes, mais ça avait son charme.
   Ce n'était pas elle, le problème, c'était lui.
   Pourquoi ne pouvait-il pas être normal, pour une fois ? Juste avoir une amie comme ça, une véritable amie sur qui on peut compter. Il suffisait d'être patient et de discuter.
   Juste de discuter. Alors, qu'est-ce qui clochait ?
   Peut-être ne voulait-il simplement pas.
    "Non," fit-il en haussant les épaules.
    Mauvaise idée. Il grimaça en serrant les dents, ce qui n'était plus du tout convainquant. 
    Ce qu'il se sentait bête, parfois.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »





Dernière édition par William O'Leary le Dim 29 Nov - 2:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Dim 18 Jan - 0:08

Je soupirais. Exaspérée par le comportement de William, je fronçais les sourcils.
Il devait lui manquer une case. Pas niveau intelligence, mais plutôt la case "amical" en lui même.
Il haussait les épaules, je le vis bien, il grinçait des dents, or ce n'etait pas une petite blessure -comme il voulait me le faire croire-.
Même moi lorsque la douleur n'était pas forte je savais retenir ce rictus de douleur. En plus il était bien plus fort que moi, et ça m'étonnerait qu'il soit aussi dollique qu'une fille.

Ce garçon était... Comme... pour moi la liberté qui manquait dans ma vie, lui qui passait sa vie dans la foret. Moi je ne serais pas capable. Trop d'insectes, de trucs dont je connais a peine le nom. Eurk...
Lui fait face a ses peurs -même si a mon avi il n'en a pas beaucoup- par rapport a moi. Araignée, craquement de plancher -on ne sait jamais- ect...
Il était agile, allait où il voulait en moins d'une fraction de seconde. Moi je me ratatinerais au sol en montant sur la première branche. Je n'etais pas endurante. Rapide peut-être mais c'était tout.
Mais malgré tout je n'aimais pas que l'on me traite comme une gamine.

Arrêtes de te foutre de moi.

Dis-je d'un ton sec. Je fronçais mes sourcils. En m'approchant de lui. Pas trop, a mon avi cette fois la baffe ou le couteau arriverait bien a destination. Un bras nous séparait et j'estimais que cette distance était convenable. Je baissais mes yeux sur mes mains tentant de garder les boules de glaces. Je relevais mes yeux bleu vers le garçon.

William.

C'est la première fois que je prononçais son nom, comme ça. Enfin bref, je voulais plonger mon regard dans le sien et voir ce a quoi il pensait. Mais bien évidement c'était impossible...
Bloquant tout sentiments qui tentaient de m'envahir je pris un air dur. Ravalant les paroles les plus acerbes que j'avais en tête je dis:

Tu sais que tu ne vas pas bien. Alors arrête tes sottises, ça n'avance a rien de me mentir. Surtout pour un truc pareil.

Pour accompagner mes paroles je lançais un regard sur la petite tache sur sa chemise. Le sang a certain endroit devait être être entrain de coaguler car il était sombre a des endroits et vifs a d'autres. Malgré tout la trace était petite et il pourrait la cacher en fermant juste son manteau. Malheureusement pour lui il n'a pas été assez rapide...





_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 20:32

    William soupira. Pas bruyamment, bien que l'envie ne manquait pas. Malgré ses réactions brusques et ses manières étranges, il avait été éduqué dans un grand respect de la morale et de la religion. On ne plaisantait pas avec ces choses-là, paraissait-il. Comme tout gamin né dans les années 1900, avec un père très stricte, il avait eu droit à de sévères corrections si on le découvrait à faire des sottises.
    Mais il n'avait pas été battu, il ne faut pas pousser.
    De toute façon, son don n'avait été découvert que très tardivement, et par conséquent il n'avait pas eu les problèmes de certains avec sa famille, puisqu'il était parti juste après cet épisode. S'il avait su qu'il ne les reverrait jamais, il ne serait pas parti !

    Ces pensées n'avaient strictement rien à voir avec le présent, et il se focalisa dessus.
    William était las des disputes et des coups d'éclat. Comme après chacune de ses colères, la fatigue lui retombait dessus et un grand calme l'envahissait. S'il avait pu fermer les yeux et dormir, il l'aurait fait.
    Mais non. Il y avait Anaïs. Vexée et qui s'inquiétait.
    Qui méritait surement une réponse.

    "Je ne me fous pas de toi. Et tu ne peux pas faire grand chose de plus."

    Il ouvrit les bras pour lui démontrer qu'il disait la vérité.

    "C'est recousu. Je vais bien, je te jure."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 20:47

Je croisais les bras en faisant taper mon bien au sol. Mon regard se mît à dériver au loin puis je me ressaisissais en plantant mes yeux dans ceux de jeune homme.
Je commençais à m'impatienter, mais je vis qu'il réagissait. Enfin une réponse, à un moment j'avais crus qu'il ne le répondrait jamais, et qu'il partirait en un claquement de doigt.

- "Je ne me fous pas de toi. Et tu ne peux pas faire grand chose de plus."

C'etait une arrivée si je puis-dire. Au moins les choses sont à peu près misent au clair. Je m'apprêtais à répondre lorsqu'il continua. Je le vis écarter ses bras, ces paroles me rassurèrent totalement. Je soufflais soulagée mais ne le laissais pas montrer. C'est que je commençais à m'attacher à lui hein?

-Sûr, mais tu apaises mon inquiétude tu vois?

Je n'etait pas sûr qu'il comprenne. Je ne baissais pas les yeux même si je n'avais que cette envie, et je dis d'une voix rapide:

-Je suis... Désolée pour tout-à l'heure... Je n'aurais pas dût...

Je me frottais mes mains en essayant de retenir la glace. Quand je pensais que tout était ma foute... J'avais honte et pitié de moi même en réalité.



_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 21:06

    William fronça les sourcils. Elle voulait vraiment parler de ce qui l'avait tellement mis en furie qu'il s'était carrément planté un couteau dans l'épaule (enfin, avait failli se planter un couteau dans l'épaule) ? C'était bizarre, d'autant qu'elle risquait de le voir s'éclipser encore une fois. Heureusement pour elle, William n'avait ni l'envie ni la force de fuir je ne sais où comme il en avait l'habitude. Seulement, il voudrait bien savoir pourquoi elle faisait preuve d'une telle honnêteté. Il enviait son courage, parce que demander pardon était une des choses les plus difficiles à faire.
    Lui-même n'aurait surement pas été capable de faire le premier pas. Il avait trop de fierté imbécile pour cela. Mais il enviait et respectait les détenteurs d'un tel atout.

    "C'est rien, marmonna-t-il à contre cœur. Juste, je ne veux pas que tu me touches, d'accord ? C'est juste, c'est juste..."

    Juste quoi ? Dégoutant ? Contraire à sa nature ? D'où venait donc cette distance physique qu'il infligeait à lui-même et aux autres ? Privé de mots, il resta là une fraction de secondes, à chercher comment compléter sa phrase, exprimer ce qui n'allait pas chez lui.
    En désespoir de cause, sans croire qu'il venait de parler tout haut, il se gratta la nuque - cette fois en faisant bien attention de choisir le bon bras.

    "Je ne sais pas," finit-il, incapable de s'expliquer.

    Après un court instant de silence, il demanda :

    "Tu permets que je m'asseye ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 21:27

Pas la peine de le redire j'avais compris.
Je ne savais pas comment il faisait pour vivre sans véritable contact humain. Enfin je ne comprenais pas, si nous avions des mains, le touché c'était bien pour sentir ce que nous approchions et touchions? Même sans que nous nous en rendions compte il y avait toujours un contact. Mais bon, vus comment il réagissait je ne tenais pas à risquer ma vie.
Même avec ce que je pensais de lui en ce moment même, je ne pouvais pas le prendre pour un fou. C'etait sur il ne l'était pas, mais certain aurait déjà abandonné la discussion et se serait barré sans demander leur reste. Moi j'etais différente, coriace, curieuse, même chieuse -ça, ça dépend du point de vus dans l'histoire- je ne lâchais rien. Je ne voulais pas lâcher le morceau. Je ne savais même pas pourquoi  réellement je voulais rester avec lui ou juste dans les environs. Je ne savais pas...
Peut-être étais-je folle aussi. Les fous restent à l'asile ensembles regroupés non?
Enfin bref, je fus surprise par la fin de sa phrase. Je levais un sourcil septique. Il eut un blanc, un moment où le silence aurait pût engloutir nos pensées. Ce fut lui qui le brisa. D'une manière désinvolte certe, mais au moins il l'avait brisé.

-Euh... Bien sûr.

Dis-je en souriant à moitié.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 22:15

    William n'en revenait pas. Il avait demandé à quelqu'un la permission pour s'asseoir ?
    Il doit vraiment être fatigué. Pas d'autres explications.
    Ou alors son subconscient veut se faire pardonner ? Parce que son conscient, lui, n'en a rien du tout à faire. Que c'est compliqué d'analyser quand il y a des relations en jeu. Déjà, une élimine son espace vital, alors deux ?..
    Non mais il s'entendait là ? Un véritable ermite ! T'as dix-huit ans, toute ta vie devant toi voyons !
    Pas vraiment, non. M'enfin, on faisait avec.
    William était bizarre. Il ne se reconnaissait plus vraiment. Oui, ça devait être la fatigue, c'était certainement ça, bien qu'il avait bien du mal à s'en convaincre.

    Il s'assit donc à même le sol, grimaçant un peu mais sans plus, et s'adossa à un tronc.
    Bon, et maintenant ? se demanda-t-il, les yeux mi-clos.
    Il n'allait pas dormir avec Anaïs à coté. La politesse, bonjour. Bon, alors plus qu'une solution : faire la conversation.

    "Qui t'a rejeté ?"

    Bravo, William. T'as pas trouvé mieux pour engager la conversation ?

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 22:27

Je le vis s'asseoir au sol. Décidée a ne pas rester debout comme ça, je me mis de l'autre côté du tronc. Ma tête relevée et les jambes a demi-pliées je fixais le ciel et les nuages que je discernais entre les feuillages. Que faire maintenant? À vrai dire il n'y avait aucun réelle réponse. Puisque de toute façon je pourrais me lever et partir, comme engager la discussion comme il vient de le faire. Hein?! Perdu dans la contemplation de la forêt j'avais à peine entendue William. Je me remémorais les derniers instants avant de comprendre.

-"Qui t'a rejeté ?"

Je me braquais et serais les dents. Il avait été malicieux sur ce cou. Bravo! J'aurais presque applaudit de sarcasme si l'image de ma soeur ne m'était pas revenu en memoire.
Il eut un blanc, plus ou moins long mais gênant pour ma part. Je sentais mes ongles d'enfoncer dans la paume de ma main et je me retins sinon il y aurait du sang. Plus que gênée je me tortillais en essayant de trouver une position plus confortable... Ou plutôt j'étais entrain d'essayer d'éviter un peu la question.
Bon je n'avais pas le choix:

-Tous ceux à qui je tenais. Mère. Père. Amis. Tous.

Une larme faillit tomber mais je la retins heureusement j'étais de l'autre côté du tronc d'arbre il ne m'avait peut-être pas entendu.
Je me levais en serrant mes mains. Je m'assis en tailleur face à lui.

-De toute façon tout le monde a vécut ça ici. Ça ne sert à rien de se lamenter sur son sort.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Mer 28 Jan - 23:13

     William sourit. Sincèrement. Bien que son visage semblait un peu pâle - lumière ou état d'âme ?- à présent il avait les yeux complètement fermés, une jambe pliée et l'autre allongée, bien calé au fond de son fauteuil d'écorce qui lui semblait aussi moelleuse qu'un véritable matelas.
    Les paupières toujours fermées, il la contredit doucement :

    "Non, pas moi. Personne n'a jamais su dans ma famille. Bah, faut bien se lamenter un jour ou deux si on veut tourner la page."

    Il bougea. Un peu seulement pour se ménager. Juste assez pour pouvoir mettre les mains dans ses poches.

    "ça fait passer le temps, dit-il avant de continuer après un moment : Et puis, ça m'intéresse."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Jeu 29 Jan - 12:30

Yeux fermé, si il ne parlait pas on pourrait croire qu'il dort. Je ne savais pas si je  devais m'éclipser et le laisser. Une blessure pareille devait faire un mal de chien et se teleporter avec ça -c'est ce que j'avais déduis- devait user beaucoup d'énergie. Je m'apprêtais à me lever.

   "Non, pas moi. Personne n'a jamais su dans ma famille. Bah, faut bien se lamenter un jour ou deux si on veut tourner la page."


Finalement je m'arrêterais et restais tel-qu'elle.
Enfin bon, se lamenter apportait des souvenirs et les seuls que j'avais encore en moi étaient plutôt tristes ou se ramenaient toujours au même moment. Alors non, se lamenter n'est d'aucun intérêt.

Attendez... Il faisait passer le temps en ressassant le passé ? Non il rigolait hein?
Pas sûr de mes pensées je demandais:

Penser au passé t'intéresse?

 

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 896
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Jeu 29 Jan - 19:03

    William ouvrit les yeux et chercha un instant le visage d'Anaïs, avant de finalement le trouver et se focaliser dessus. Il se redressa, les coudes sur les genoux, chassant la torpeur de ses membres. Qu'est-ce qu'elle cherchait, en fait ? Elle avait peur de raconter ce qui lui était arrivé ? Chacun son tour de se sentir gêné ! Certes, c'était douloureux mais après un temps, les images s'effaçaient, non ? ou alors ce n'était que le cas pour lui ? Après tout, elle pouvait être arrivée il y a une semaine, qu'en savait-il ?
    En fait, il ne savait pas grand chose sur elle, il fallait se rendre à l'évidence. D'ailleurs, il n'avait appris son nom que plus tôt dans la journée; si ce n'était pas une preuve, ça...
    Il planta ses yeux dans les siens.

    "Ton passé m'intéresse."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1054
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    Jeu 29 Jan - 20:13

Septique je fis trois pas en arrière et levais un sourcil. Je fis dos au garçon. Mes mains crispées je les fixais en les frottant. Je ne pensais pas que ce qu'il demandait été mon passé.
Je pensais au sien ou celui du monde. Je savais pas! Mais pas le mien! Pas celui, que je redoutais autant que je cachais! Celui que j'essayais d'oublier depuis mon arrivée ici.
Je me mordais la lèvre inférieur, j'aurais aimer m'enfuir en courant dans la forêt mais je ne voulais pas poser de lapin à William. Étant donné qu'il avait le droit d'être curieux. Mais ce que je ne comprenais pas était: "pourquoi le mien"?
Je levais mes yeux au ciel avant de me retourner.

-Je... Je... Pourquoi le mien ?

Ma voix, vibrais et je crus que les mots n'allaient jamais sortir. Ma gorge me faisait mal mais je restais net. Je ne voulais pas qu'il voit mon trouble.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Forêt-