Partagez | 
 

 Perdus dans la jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Perdus dans la jungle   Mar 13 Sep - 22:48

        La nuit tombait peu à peu et les feux de camp s'allumaient. La forêt vierge, à peine touchée par l'homme, s'étendait à perte de vue. Les arbres, si hauts que leurs cimes défiaient presque les hauteurs, protégeaient des trafiquants bien peu recommandables.
       William contemplait de son perchoir le camp où s'affairaient nombre d'hommes. Ils devaient être une trentaine un peu près, tous armés jusqu'aux dents et à la tête peu amène. Ils s'étaient réunis en bande il y a quatre ans, et écumaient depuis la région, pillant village, violant les femmes en embarquant les plus belles pour leur harem personnel, qu'ils vendaient à l'occasion quand les vols ne leur remplissaient pas assez les poches. Parfois, un ami de leur chef venait à leur rencontre, ils rasaient ensemble un village pour fêter leurs retrouvailles puis se séparaient de nouveau. Ils étaient itinérants, ils déplaçaient leurs tentes au rythme des prises, bataillant parfois contre un clan ennemi ou des villageois qui voulaient récupérer leurs femmes et leurs filles, terminant victorieux la plupart du temps par le nombre. Ainsi allait la vie dans ce campement de mercenaires.
William était perché dans un arbre. Il ne savait pas exactement dans quel pays il était, Birmanie ou Vietnam, peut-être. En tout cas, il ne parlait pas un mot du dialecte local, mais ça n'avait pas d'importance, il était là pour récupérer Anaïs, ce qu'il comptait faire le plus vite possible, dès qu'elle aurait mis la main sur les documents qui intéressaient tant Vladimir. Il s'avérait que le chef de cette bande de mercenaires assoiffés de sang était féru de femme blanche et blonde, tout le contraire de ce que l'on trouvait dans ces contrées... Voilà donc pourquoi Anaïs avait été choisi d'office pour récupérer les papiers importants. Et aussi pourquoi William s'était opposée à cette idée quand il l'avait appris. Sauf qu'Anaïs, elle, était déjà d'accord pour une raison incompréhensible, et qu'elle parvenait toujours d'une façon ou d'une autre à faire avaler le poison à William. Grâce au témoignage d'une ancienne esclave de ce fameux chef à qui Vladimir avait rendu la liberté en échange de ses informations, il s'était avéré que le chef en question ne touchait pas aux femmes avant qu'elle ne s'habitue à la vie du camp. Par la suite, William avait posé un ultimatum : après quatre jours de captivité, il irait chercher Anaïs, documents ou pas documents. Ils étaient déjà à la troisième nuit et il était certain qu'Anaïs allait tenter sa chance. Elle était suffisamment maline : juste là, elle s'était tenu à distance, elle avait pris la température en détournant sagement le regard lorsqu'on la reluquait (ce qui arrivait à chaque fois qu'un homme l'avait dans son champ de vision, sans parler de la fois où ils l'avaient emmené, avec les autres filles, se laver dans la cascade, William s'était retenu de casser la tête aux gardes), et ce soir, les pillards buvaient à n'en plus tenir debout. C'était l'occasion parfaite.
        William avait repéré depuis belle lurette les quelques gardes postés aux alentours, qui allaient, dans quelques heures, être aussi ronds que des barriques. Il avait caché son sac à dos et les affaires d'Anaïs là où il la téléporterait dès qu'elle serait avec lui. Pas question de la laisser à portée de ces mecs.
        Quelques heures plus tard, ils étaient tous mûrs, des cris et des rires gras résonnaient partout dans le camp. Alors que William guettait toujours l'entrée de la tente du chef, une silhouette encapuchonnée se glissa dans la tente. Il aurait juré que c'était Anaïs. William, qui s'était promis de n'utiliser son don qu'en dernier recours, n'eut pas beaucoup d'efforts à faire pour pénétrer en douce dans le camp. Il entra dans la tente juste au moment où il entendait l'homme menacer Anaïs dans une langue inconnue... Et celui-ci ne finit pas sa phrase parce que William l'assomma, apparaissant à sa place.

        "Tu les as ?" demanda-t-il aussi sec en jetant un coup d’œil vers l'extérieur, priant pour que ce soit le cas pour qu'il l'éloigne d'ici.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mer 14 Sep - 19:40

Enfin la nuit, enfin l'obscurité avait pris place pour que je puisse m'y engloutir, enfin je pouvais faire ce que j'avais à faire. Ces trois jours avaient été les plus longs de ma vie, et les plus gênants, également... Le... Lavage dans la cascade avec les autres femmes et les gardes aux alentours... L'enfermement dans la tente, les regards de biais des hommes du camp, il n'y avait pas à dire, je n'avais l'impression que d'être un petit jouet dont ils s'amusaient grandement. Puis jouet qui risquait de passer assez rapidement à l'eau, parce que s'ils kidnappaient les femmes, ce n'était pas juste pour faire beau, ils les violaient ensuite, avant de les vendre. Or, je n'avais pas vraiment envie de passer sous l'un d'eux, parce que je me voyais mal de un leur expliquer qu'un pyromane avait déjà tenté et que deux un autre homme m'attendait déjà en dehors de ce campement, prêt à me faire sortir d'ici si un seul des leurs osait poser un doigt sur moi. Et c'était ce soir que tout allait se jouer : ils fêtaient quelque chose (quoi ? Je n'en avais aucune idée, durant tout ce "séjour" je n'avais strictement rien compris de ce qu'ils disaient, à part lorsqu'ils nous poussaient pour nous faire avancer, ou qu'ils hurlaient et que les femmes d'à côté s'arrêtaient. Dans ce cas là je les copiais... Certaines avaient essayé de m'expliquer, sans grand succès, et je me suis contentée de suivre le troupeau quand il le fallait). Donc, pour en revenir à nos moutons, ils fêtaient quelque chose, et une fois qu'ils furent tous ronds comme des coings, je pus me libérer à l'aide de mon don, et sortir de la tente où nous étions attachées. Personne ne faisait attention à moi, emmitouflée dans des vêtements volés il y a peu, à longer les tentes, jusqu'à arriver dans la tente du chef du groupe. Il n'était normalement pas à l'intérieur, plutôt occupé à festoyer avec les autres membres, qui titubaient dans le camp, pas assez lucides pour se rendre compte que quelqu'un s'apprêtait à les voler. Tant pis pour eux, ils n'avaient qu'à pas traiter ces femmes de cette façon, et, je dus l'avouer, j'eus même un pincement au cœur en me disant que j'allais les laisser avec ces hommes encore pendant longtemps, alors que moi je sortais enfin de ce trou à rats, et retournais vers William. Je fronçais les sourcils, et entrais dans la tente, démunie de meuble. Ce n'était pas le moment de penser à ça. Bon... Ces papiers, où pouvaient-ils être ..? Je commençais à fouiller un peu partout, soulevant ce qui devait être le lit, les sacs, dont un se trouvait particulièrement rempli de papier en tout genre. Je les feuilletais rapidement (tout en désespérant en me disant que je ne trouverai jamais ce dont j'avais besoin) lorsqu'une personne à la voix rauque, et que je n'avais pas entendue, m'attrapa brusquement par l'épaule, et me releva avant de me pousser avec violence. Je tombais en avant, et, paniquée, faillis utiliser mon don contre l'agresseur qui criait dans une langue que je ne comprenais pas plus qu'il y a deux jours. Ce ne fut qu'en me retournant que je vis le visage de l'homme, le chef du campement, dont les yeux lançaient des éclairs, même s'il était surement aussi saoul  que les autres. C'était surement pourquoi il ne m'avait pas encore tuée... Je me relevais en douceur, sans le quitter des yeux, mon cœur battant à tout rompre à cause de la peur de me faire lyncher maintenant, mais aussi dans mes efforts à retenir mon don qui ne demandait qu'à le tuer, et alors qu'il allait prendre quelque chose de sa veste (une arme, c'était certain) il tomba à la renverse, assommé, et laissa place à William. Bordel qu'il m'avait manqué ! Pendant ces trois jours je n'avais pas arrêté de me dire que j'avais de la chance de l'avoir, et que son absence me faisait souffrir, surtout dans ces conditions, où tous les hommes n'étaient que des ordures prêt à profiter de la moindre seconde pour se servir de moi. Me retenant de lui sauter dans les bras, parce que nous avions des choses plus urgentes à faire pour le moment, je dus donc me contenter de voir son visage dans l'obscurité, avant de secouer à la négative de la tête et de me repencher vers le sac que j'avais à moitié renversé tout à l'heure. La conclusion fut qu'ils n'étaient pas dans ce sac, et que soit il y avait un deuxième endroit recélant de papier, soit il les avait planqués autre part. Je me mordais la lèvre en abandonnant le sac, et le retournais en réfléchissant. Je le faisais ou pas ..? Oh et puis merde ! Je repris le sac et le vidais au sol, les papiers s'étalèrent un peu partout, puis je retirais totalement le "lit" de l'homme (un vulgaire tissu avec en dessous une sorte de sac de couchage) que je roulais en boule pour vérifier s'il n'y avait rien avant de le balancer dans le coin de la tente. Sans soin je marchais sur les papiers pour atteindre l'autre côté, et mis à sac tout ce que j'avais sous la main jusqu'à dénicher un livre. Livre qui, une fois ouvert, cachait un dossier plié. Je le pris et l'ouvrais en vitesse, avant de le brandir vers William, triomphante, c'était lui ! Ce qui voulait dire que c'était l'heure de lever les voiles, enfin ! Je cachais le dossier sous mes vêtements et m'avançais vers lui, non sans jeter un regard haineux vers l'homme évanoui au sol.

- Maintenant c'est bon.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mer 14 Sep - 22:01

        William serra les dents. Quand il pensait que ce... Cette ordure qui vendait des femmes et les traitait comme des animaux avait failli toucher à Anaïs, il avait du mal à se retenir de ne pas le tuer. Non mais il s'était vraiment cru "propriétaire" d'une fille pareille, qui était cent fois plus intelligente et belle que lui ? Il fallait le faire, tout de même ! Il ne comprendrait jamais le présent, décidément, même si d'après ses très vagues souvenirs scolaires, cet esclavage avait eu lieu en tout temps et sur tous les continents, indirectement ou pas. Comment cette raclure s'était-elle débrouillée pour avoir en sa possession des documents importants ? Il ne faisait pourtant que voler des villages, d'après ce qu'il savait, et il se demandait bien qui ici pouvait se balader avec ça. Il fallait peut-être conclure qu'il était moins stupide que ce qu'il avait l'air, mais certainement pas moins mauvais. En tout cas, compromettantes ou pas, ces pages n'étaient plus à lui, et William n'avait pas eu à le tuer, bien que ça ne le dérangeât pas le moins du monde.
        Pendant qu'il faisait le guet, Anaïs avait retourner la pièce en moins de deux, et tenait le fameux dossier, dont Vladimir n'avait pas révélé le contenu. Un dossier assez épais, avait dit Victor, contenant ces caractères que vous allez devoir apprendre par cœur. Elle l'avait fait, donc aucun doute à avoir si elle disait que c'était bel et bien le bon.

        "Génial, fit-il avec un sourire bref mais sincère, je te sors d'ici."

         Pas le temps de fêter les retrouvailles. On allait s'inquiéter bien assez rapidement de la disparition de la seule femme blonde, jeune et belle du camp, d'où la nécessité de couvrir leurs arrières. Et c'était là que William rentrait en jeu, malgré les apparences, les hommes ne buvaient pas tous, il y avait une petite demi-douzaine de guetteurs armés et aptes à poursuivre toute fugitive. Il fallait donc quelqu'un pour attirer leurs regards dans la mauvaise direction. William avait eu le temps de prendre les dispositions qui s'imposaient, faire croire à une attaque d'un autre clan lui avait paru la meilleure alternative... Il avait volé des coutelas gravés et reconnaissables au clan ennemi le plus proche pour faire croire au subterfuge.
        Mais d'abord, Anaïs. Elle devait avoir hâte de quitter ce lieu.
        Il lui tendit la main et les téléporta devant la grotte où il avait entreposé ses affaires : elle avait dorénavant des vivres, de l'eau, de quoi dormir et se changer. La grotte était dirigée plein est, mais avec les arbres, il était plutôt difficile de se repérer, une carte avait donc été ajouté à ce paquetage. Il n'y avait pas de sentier, donc il fallait qu'elle soit capable de la lire, au moins pour la première partie du chemin jusqu'au point de rendez-vous où elle allait retrouver William. Plus elle avancera, mieux ce sera, parce que William n'avait jamais vu l'endroit où on allait les prendre en charge après cette aventure, il ne pouvait donc pas les téléporter directement. Cinq ou six jours de marche les attendaient, peut-être plus s'ils avaient à faire des détours en cas de poursuivants. William regarda Anaïs vérifier le contenu du sac.

        "Tu as tout ?.. Je vais m'arranger pour que personne ne nous suive."

        Il hésita un peu, sachant que ça pourrait paraître incongru, puis ajouta : "Bonne chance" en se téléportant avant d'avoir eu une réponse.

        William retrouva l'arbre qu'il avait occupé, où trônait son sac qu'il irait caché dans quelques minutes. Il vérifia la position des guetteurs, sachant que quatre sur cinq étaient équipés de mitraillettes, il allait falloir faire attention. Première règle : ne pas se faire voir (ils devaient croire à une attaque ennemie), deuxième règle, ne pas utiliser son don en plein jour (enfin, en pleine nuit, en tout cas pas devant témoins). William cacha son sac à l'écart, puis sortit les couteaux. Il les soupesa, le poids n'était pas le même mais la longueur identique. ça allait être plus difficile de viser à la seule lumière de la lune et des feux, mais pas impossible. Il fallait juste... Aller vite, ne pas réfléchir, être méthodique. Faire ce qu'il avait prévu.
        William se téléporta juste à l'ombre des arbres. Dès qu'il eut le premier guetteur en ligne de mire, il lança sa lame qui partit se ficher dans son cou avant qu'il n'ait le temps de dire zut. Il toucha le deuxième de la même façon, dont la silhouette juste devant le feu offrait une vue imprenable. En se téléportant de nouveau, il élimina le troisième puis le quatrième, qui sans arme à feu ne pesait pas lourd contre un assaillant qui surgit derrière lui comme par magie. Pour le dernier, William eut moins de chance : celui-ci vit son compère tomber et tira au jugé vers la silhouette qui l'assaillait... Juste avant de recevoir un poignard dans le thorax. William, le bras serré sur son épaule, contenait le sang le mieux qu'il le pouvait, en se maudissant de n'avoir pas œuvrer plus vite. Les cris du soldat étaient masqués par les braillements de ceux qui faisaient la fête, il allait avoir du mal à s'en sortir... Une demi-journée d'avance de gagner, William ne pouvait guère faire mieux.
        Il récupéra son sac en usant de son don, et fit un rapide état des lieux : il était touché entre l'épaule et l'avant-bras, la balle était heureusement ressortie. Après avoir fait un bandage de fortune (de la mauvaise main, c'était son bras gauche qui était touché) il se mit en marche.
        A l'aube, il rejoignit enfin Anaïs, qui, saine et sauve, l'attendait sous un arbre aux racines impressionnantes. Elle s'était changée, et la voir comme ça, presque libre et avec lui le remplissait de joie.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Jeu 15 Sep - 14:17

Si j'avais su qu'un jour j'aurais eu à me diriger avec une carte et une boussole en pleine jungle, je crois sérieusement que j'aurais ri pendant des jours. Et pourtant, nous y voilà. William venait de nous téléporter non loin d'une grotte, où avaient été cachés nos sacs pour le reste de la route. Sac que j'avais dû abandonner à William pour pouvoir être prise comme une femme du village qu'ils avaient pillé, mais j'allais enfin pouvoir revivre plus... Décemment. Et la boucle de Miss Tit commençait à elle aussi me manquer, même si, en soit, depuis la mort de Louis, et à part William, il n'y avait plus grand chose qui m'attendait là-bas... Bref, je m'agenouillais et ouvrais le sac, histoire d'en vérifier le contenu : eau, nourriture, carte, boussole, papier, crayon... Le principal était là, et c'était normalement suffisant pour le temps du retour. Lorsque je me relevais, William se téléporta, et je fus seule. Seule en plein milieu d'une jungle. C'était en même temps une situation tellement improbable que de se retrouver ici, à jouer les agents secrets devant récupérer des papiers à un groupe caché. À cette pensée, je fis glisser ma main sur mon vêtement, pour vérifier que le dossier était toujours là. Pourquoi serait-il parti en même temps ..? Je jetais un dernier coup d'œil aux alentours, avant de mettre mon sac sur mes épaules, carte et boussole en main, et de me lancer dans la direction indiquée. Je n'arrêtais pas de m'imaginer les bestioles qui pouvaient se cacher dans les grandes herbes ici, les serpents, des mygales ..? Aaaah oui, une magnifique araignée trônant en deux arbres, me fixant de ses yeux rouges... Brrrrr. Je frissonnais et baissais le regard. Dans le pire des cas, je pouvais geler le problème. Bon, on se concentre, si je me perdais, je serais très mal, et comme c'était la première fois que j'essayais de me diriger en pleine forêt tropicale, ça serait mieux que je reste fixée sur mon objectif.

Après au moins une heure, voire une demie heure, un grand arbre aux racines noueuses apparut enfin dans l'immense végétation. Et normalement, c'était ici que William était censé me retrouver, qui était forcément déjà en route, et ne tarderait plus arriver. Toujours pas plus rassurée que tout à l'heure par ce décor sauvage, je fis les derniers pas restants pour atteindre le tronc du grand arbre et mis un instant avant de me dire que j'allais me changer. C'était bien beau, mais après trois jours dans les mêmes vêtements, ça commençait sérieusement à me gêner. J'ouvris le sac, et en ressortis un pantalon, une veste, ainsi que des sous-vêtements. Les autres, je devrais les laver une fois qu'on aurai trouvé un coin d'eau, en parlant de ça... Je sortis ma gourde et bus de l'eau, avant de la ranger dans le sac, de me déshabiller, et de mettre les habits propres. C'était beaucoup plus agréables tout de suite ! Je soupirais longuement, en remettant les dossiers à leur place, et partis m'asseoir sur une des grandes racines pour finir en m'allongeant totalement dessus, mais bien trop inquiétée par ce qui me tournait autour pour oser fermer les yeux et m'endormir.

Je relevais la tête en entendant des bruits de pas, et vis William sortir de l'obscurité des sous arbres. Je me relevais immédiatement, et vins vers lui en courant pour le prendre des mes bras, le visage niché dans son cou.

- Ça va ? Tu as su te passer de moi pendant trois jours ? Parce que je peux te dire que me passer de toi c'est très difficile...

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Jeu 15 Sep - 22:16

        Le moins qu'on puisse dire, c'était qu'elle était assez réveillée pour réagir au quart de tour : elle se jeta dans ses bras et William eut la respiration coupée, et après un sursaut de sa part (parce que le contact avec son épaule ne faisait pas du bien) il la souleva dans ses bras en utilisant son bras valide en premier. Oh que oui, elle lui avait manqué ! La savoir là-bas, au milieu de ces barbares (encore plus barbare que lui, c'est vous dire le degré), enchaînée et pratiquement livrée en pâture à ce type... C'est pas un truc qu'il referait de sitôt. Il avait déjà dû l'accepter malgré lui, pas la peine de tenter le diable en l'exposant de nouveau à un tel danger. Elle avait été nourri juste assez pour rester un peu près en bonne santé, mais ces heures passées attachées sous une tente de toile avec pour compagnes des personnes qui ne parlent pas la même langue avaient dû vite devenir un vrai calvaire. Qui sait, elle n'avait sûrement pas ouvert la bouche pour parler à quelqu'un depuis trois jours ? Quand on a rien à faire, cela paraît une éternité. Bref, William était très content de la revoir, mais avait conscience de leur avance encore faible sur leurs poursuivants. Il avait encore pas mal d'heures devant lui avant de songer à dormir (et de toute façon l'adrénaline le maintiendrait éveillé), et il allait falloir partir. Mais avant, il avait besoin de la sentir avec lui, et pour cela, quoi de mieux que sa bouche pour ça ?
        Quand ils se séparèrent, il la reposa par terre, souriant :

        "Tu parles, j'ai failli venir te chercher un bon nombre de fois."

        Il arqua un sourcil en lui jetant des fleurs.

        "Mais bon, tu t'es débrouillée comme un as, donc..."

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Ven 16 Sep - 13:40

Je sentis William faire une sorte de mi-sursaut- mi-crispement quand je fus dans ses bras, qui m'alerta immédiatement. Mais il ne laissa rien paraître et me serra contre lui. Je souris. Je lui avais dit que tout se passerait bien, je maîtriserai la situation, et ç'avait été le cas ! Excepté les quelques petits détails que je ferais mieux de ne pas énoncer face à lui. Ouais… Nan, c'était mieux qu'il n'en sache rien, ça ne lui plairait pas. Donc, à part ces quelques fois, j'avais parfaitement géré la situation, et la preuve : j'avais les documents, j'étais entière, et ici avec lui ! C'était qui la meilleure ..? Héhé ! Je pensais furtivement que ses lèvres m'avaient manquées, elles aussi, pendant ces trois jours. Ça faisait du bien de le revoir, mais aussi d'être avec quelqu'un qui me comprenait (parce que essayer de s'exprimer mot par mot ou geste, ou alors garder le silence alors qu'on a quelque chose à demander, c'était fatiguant à un moment, et puis surtout, la solitude s'installe) ou alors à qui je pouvais faire confiance et non pas surveiller du coin de l'œil à chaque seconde qu'il passait proche de moi. J'allais maintenant pouvoir reposer mes nerfs, et pouvoir être un peu moins crispée plus les minutes passaient. Il me reposa au sol, et nous dûmes de ce fait nous séparer, malheureusement. Parce que je serais bien restée dans ses bras encore longtemps. Mais nous devions reprendre la route, il nous restait encore presque une semaine de marche avant d'atteindre le lieu prévu par Vladimir pour nous récupérer et nous ramener dans la boucle. Et les hommes du campement allaient se rendre compte de ma disparition, de celle des papiers ; leur chef allait bien se remettre du coup de William, et donc tous les avertir. Une fois sur mes deux jambes, je regardais William, sourire, mais plus moi, j'étais soucieuse, malgré son… compliment qui aurait dû me donner le baume aux lèvres. Non, ce petit sursaut était toujours dans un coin de mon esprit. Et soit il me cachait quelque chose, soit, dans tous les cas quelque chose clochait.

- Tu es blessé ..?

Je fronçais les sourcils.

- Quand ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Ça va aller ? Tu sauras tenir toute la route ?

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Dim 18 Sep - 17:01

William leva les yeux au ciel. Bon sang, Anaïs le connaissait par cœur, c'en était désespérant. Elle avait des yeux d'aigles qui remarquaient tout, à tel point que parfois William avait l'impression d'être passé au crible sous ses yeux bleus, comme à cet instant précis. Alors qu'il s'était dit qu'il allait éviter de l'inquiéter (et de faire des histoires), il s'était laissé surprendre par tant d'effusions et... Enfin bref, le jeune homme avait fini par se trahir tout seul. William tenta de ne pas montrer son exaspération en entendant toutes ces questions, après tout elle avait le droit de savoir ce qui s'était passé, bien que l'histoire n'ait pas grand intérêt. C'était tout con, il n'avait pas agi assez vite, voilà tout, on ne pouvait pas prévoir les contingences qui lui étaient tombées dessus sans prévenir, et il n'en était pas mort, pas la peine d'en faire un foin.

"Y'en a un qui a tiré au jugé, c'est tout. Je vais bien."

Et c'était vrai, à part ce bras tout allait bien, mais ils ne pouvaient pas y faire grand chose quoi qu'en dise Anaïs. William jeta un coup d'œil au ciel qui s'éclaircissait à vue d'œil. Heureusement que leurs poursuivants ne disposaient pas de moyens technologiques développés pour les retrouver, sinon ils auraient été dans de beaux draps. William n'était pas certain qu'Anaïs connaisse le mot hélicoptère, et William n'était pas pressé de le lui expliquer.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Dim 18 Sep - 17:41

- J'espère bien, soufflais-je avant de l'embrasser une nouvelle fois à pleine bouche.

Une chose était sûre, maintenant la route allait être moins aisée : nous allions être poursuivis par ces hommes, voulant récupérer les documents, et nous tuer, et avec William de blesser, qui ne pourrait recevoir que de véritables soins dans une semaine, et moi qui allais me tuer à la tâche pour être certaine que sa blessure ne s’aggraverait pas ou ne se rouvrirait pas une fois qu'elle aurait commencé à cicatriser, (je me connaissais suffisamment pour savoir ceci). Pfiou... Je devais prier pour que nous ayons un minimum de chance, parce que dans un environnement pareil, tout pouvait nous tomber dessus. Et si l'institut devait nous faire sortir d'ici, il valait mieux que nous ayons encore tous nos membres. Je nous séparais, lentement, en contemplant encore un moment son visage, qui m'avait tellement manqué. Puis, comme nous devions bouger, je me détachais complètement avec regret, mais avec un léger sourire aux lèvres, pour prendre mon sac, qui n'avait pas bougé des racines. Une fois sur mes épaules, je me retournais vers lui. Le trajet du retour commençait ici, et il s'annonçait long... Mais bon, il fallait bien le faire pour rentrer, l'idée de rester dans cette jungle n'était pas des plus attirantes, surtout avec des hommes prêts à nous prendre en chasse au moindre instant dans les environs. Ouaaaaais, se reposer en étant totalement libre, dans la boucle de Miss Tit à dormir toute la journée si l'envie nous prenait, ça avait du bon aussi.

- Dans ce cas, je suppose qu'on reprend la route.      

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Dim 18 Sep - 19:44

William se rengorgea, tout content quand il mesura combien elle était heureuse de le voir - bon, c'était certainement aussi le fait d'avoir réussi la moitié de la mission qui la rendait si joyeuse, mais chut, inutile de lui dire, son orgueil en prendrait un coup - alors qu'il y a encore quelques minutes à peine il redoutait, grincheux, qu'elle lui fasse une scène. William, lunatique ? Oh que oui, et c'était rien de le dire ! Le jeune homme, un peu déçu quand elle s'éloigna de lui, la regarda mettre son sac sur son dos et admit qu'elle n'avait pas tort, même plutôt raison. Il se souvenait s'être demandé si elle allait tenir le coup physiquement. Il ne doutait pas de sa détermination mais il allait falloir s'en tenir à un rythme soutenu malgré la chaleur et l'humidité. Lui, il se débrouillerait toujours pour continuer, mais elle... Il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter prématurément. Enfin, ils étaient sous le couvert des arbres, ce qui constituait un avantage, mais même s'ils avaient un peu d'avance, n'importe qui ayant vécu dans cette forêt avait un sérieux avantage sur eux.
William se secoua mentalement : inutile d'être pessimiste alors que tout était encore à faire. Ils s'en sortiraient en duo, comme toujours.

"Tu supposes bien, sourit-il en sortant sa carte (l'orientation, ça il connaissait et vu le contexte mieux valait ne pas s'égarer, d'autant qu'ils avaient de la nourriture pour sept jours, certainement plus en économisant, mais ce serait mieux s'ils n'avaient pas à le faire), par là."

Comme il n'y avait pas de sentier, il fallait se frayer un chemin à la machette dans la nature luxuriante. Après un instant de perplexité, William saisit la machette de la main droite et ouvrit la voie.

Le soleil déclinait lorsqu'ils s'octoyèrent une pause digne de ce nom et décidèrent de s'arrêter pour la nuit. La fatigue se faisait grandement sentir et s'ils continuaient de nuit, ils risquaient non seulement de se perdre mais aussi de griller toute leur énergie alors qu'ils avaient encore de la route.
William déposa son sac alors qu'Anaïs s'asseyait déjà, certainement parce qu'elle avait mal aux pieds présuma-t-il. La chaleur étouffante commençait tout juste à se dissiper lentement et le jeune homme annonça :

"Je vais voir s'il y a de l'eau dans le coin,"

Ce n'était pas tout à fait faux mais il comptait aussi jeté un coup d'œil à sa blessure qui ne devait pas s'être améliorée avec le traitement qu'il lui imposait. Parti avec les gourdes, William avança vers les clapotis qu'il entendait et resta béat d'admiration en débouchant sur... Un point d'eau enclavé alimenté par une cascade magnifique.

"Anaïs ! Viens voir ça !"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Dim 18 Sep - 20:41

Dès qu'il parla de s'arrêter, et que nous trouvâmes un endroit un peu dégagé, la première chose que je fis fut de m'asseoir, sans chercher midi à quatorze heures. J'étais épuisée, nous avions marché toute la journée, avec en prime la courte nuit que j'avais passé (les courtes nuits, parce que bon, s'endormir avec la peur au ventre de se faire réveiller par un garde pour les "exigences" du chef du groupe, ça n'aidait pas forcément à trouver un bon sommeil. Sans parler des lits inexistants et de la proximité avec laquelle je devais dormir et les autres femmes des alentours, c'en devenait irrespirable dans la tente). Donc effectivement, j'étais vannée et ne demandais plus qu'à pouvoir dormir. Surtout que, en prime, j'avais chaud, ils ne pouvaient pas nous envoyer en Amérique du Nord, ou en Russie, non, évidement, il fallait un lieu tellement chaud que j'utilisais mon don ! Je fermais les yeux, les bras sur les genoux, et hochais vaguement la tête lorsque William annonça qu'il allait chercher de l'eau. Et finalement j'entendis mon nom résonner : William qui m'appelait et me disait de venir. Oh, ce n'était pas que je n'avais pas envie, juste que mes jambes m'ordonnaient de rester assise et de ne plus bouger. Ahah trop drôle ! Comme si j'allais écouter ce que me disaient mes jambes, alors que, de base, des jambes ça ne pouvaient pas parler. Je m'appuyais sur mes genoux pour m'aider à me redresser, et suivis le son de la voix de William. En sortant de la végétation de la forêt, je sentis ma mâchoire tomber. En face de nous, une magnifique cascade venait se déverser dans une sorte de petite cuve peu profonde, emplie d'une eau limpide, d'un bleu turquoise à peine croyable. Je restais un moment ébahie, jusqu'au moment où deux pensées me traversèrent l'esprit : la première était que l'eau devait être fraîche, et la deuxième que je pouvais me laver. Oh oui me débarrasser de toutes ces crasses que j'avais sur la peau. Je mis quelques secondes à réagir, avant de laisser un grand sourire se dessiner sur mon visage, et de m'avancer vers l'eau en enlevant ma veste.

- Faut profiter, on ne verra ça qu'une fois, glissais-je à William.

En moins de deux, mon haut, mon soutien gorge, et mon pantalon furent jetés au sol (pas dans l'eau quand même) et je me retrouvais en petit culotte. Culotte qui finit par rejoindre le reste, moi dos au jeune homme, qui commençais à m'enfoncer un peu plus dans l'eau. Les genoux, les hanches, le ventre, avant de sauter en quelque sorte dans l'eau, en y plongeant la tête. Je revins à la surface en riant, et en savourant l'eau qui n'était ni chaude ni froide mais qui faisait infiniment du bien après la chaleur de la journée. Je me retournais vers William et enlevais ma queue de cheval, un sourire encore plus rayonnant au visage.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Lun 19 Sep - 20:50

Le regard de William était hypnotisée par ses fesses nues quand elle rentra dans l'eau... Après s'être carrément foutue à poil. Il savait bien qu'elle était bien moins pudique qu'il ne l'avait d'abord supposé, mais tout de même, ça le surprenait toujours autant la façon qu'elle avait d'être totalement à l'aise avec son corps lorsqu'ils étaient seuls - encore heureux que ce soit seulement quand ils étaient seuls, si elle avait eu des tendances exhibitionnistes il aurait pas été dans la merde - elle avait donc laissé ses fringues juste devant lui, avec l'innocence d'une petite fille dotée du corps d'une femme. William n'attendit pas plus longtemps et se dessapa à son tour, peinant à enlever son tee-shirt à une seule main, mais le reste suivit sans problèmes et il entra lui-aussi dans l'eau, s'arrêtant lorsqu'il en eut jusqu'à la taille. Il hésita quelques secondes puis plongea lui-aussi, grimaçant. Bon sang, que ça faisait du bien ! L'eau n'était pas froide mais son contact effaçait momentanément la raideur des muscles et la fatigue accumulée. Ce bain de midi improvisé lui donnait des idées vraiment pas catholiques, autant essayer de ne pas imaginer le corps nu d'Anaïs à proximité. Comment un tel lieu pouvait exister, alors que la boue, les bestioles et les insectes étaient omniprésents partout autour ?
William redressa, toujours de l'eau jusqu'à la taille, et grimaça, dos à Anaïs pour qu'elle ne voit pas son visage. Le picotement qu'il avait ressenti au contact de l'eau le démangeait mais il savait que si il cédait à la tentation, il allait se faire mal, ce qui serait parfaitement stupide. En soupirant, il chercha finalement des yeux Anaïs qui avait disparu sous l'eau.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Lun 19 Sep - 21:35

Je fronçais les sourcils. Il avait réussi à enlever son t-shirt, et je vis enfin où il était blessé. Son épaule était recouverte de bandage, décoré d'une magnifique tâche rouge, pas du tout inquiétante ! Je me mordais la lèvre. Peut-être était-ce mieux de rester quelques jours sans marcher, histoire de laisser le temps à sa plaie de se refermer. Parce que ici, ce n'était absolument pas le cas, et ça n'irait pas en s'améliorant. Pour le peu qu'elle s'infecte, nous serions dans de beaux draps. Je ne pus en voir plus, ni y réfléchir, William plongea dans l'eau, tout entier, avant d'en ressortir dos à moi. Hé, c'était pas drôle si je n'avais accès qu'à son dos ! Et puis d'ailleurs, j'estimais que c'était à moi de m'occuper de lui, désormais... Je nageais, la tête sous l'eau, et ne ressortais qu'une fois en face de lui, en souriant, pour essayer de le faire sourire à son tour, et me mettais face à lui, debout. Je ne cachais même pas que je vérifiais son bandage, pensive. Bon, l'eau était claire, potable, propre... Et si j'avais à nettoyer la plaie, ce serait avec l'eau de nos gourdes, donc celle-ci, doooonc... Je lui enlevais le bandage, doucement, et grimaçais en voyant le trou qu'avait fait la balle dans son sillage. Ouais, j'allais le forcer à rester allongé, c'était certain, hors de question qu'il fasse toute la route avec ça. Et puis, sans montrer ma décision (qui n'allait pas lui plaire, mais je me passerai de son autorisation), je lançais le bandage vers là où nous avions déposé nos vêtements, et commençais à embrasser son torse, lentement, de gauche à droite (sans toucher la plaie) pour finalement remonter lentement, déposer mes lèvres dans son cou, jusqu'à sa bouche. Et durant toute l'opération, j'avais attrapé ses mains, et le tirais lentement vers l'eau un peu plus profonde, pour que l'eau enlève le sang qui colorait son épaule de rouge.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Lun 19 Sep - 22:22

        Avant qu'il ait pu faire un geste, elle était devant lui et mettait ses mains là où elle n'était pas censé les mettre - pourquoi fallait-il toujours qu'elle inspecte la moindre merde qui lui arrivait sous toutes ses coutures ? C'était idiot, la plupart du temps c'était pas beau à voir, elle n'était pas obligée de s'infliger ça, il pouvait s'en occuper tout seul - et décollait le bandage de la plaie à vif, ce qui ne faisait pas du bien. Il ne pouvait tout de même pas lui demander de lui recoudre ça, ni de l'assister - parfois, il préférerait trainer sur des kilomètres plutôt que de reconnaître qu'il avait besoin d'aide, on verra ce que ça donnera dans ce voyage - il n'était pas impotent, non plus. Merde, quand elle commençait à le toucher il ne répondait plus de rien, et devait se faire violence pour ne pas répondre à ses gestes. Pourtant, elle y allait doucement, prenant garde de ne pas toucher la zone sensible de à proximité de l'épaule, et sa douceur le surprenait (non pas qu'elle soit une rentre-dedans par nature mais...). Elle finit par se détacher de lui pour le prendre par la main et l'attirer dans l'eau. Tout en se laissant faire, il ne put pas s'empêcher, de continuer à la regarder, ou la reluquer, comme vous préférez, mais lorsque ses seins furent immergés il ne cessa pas pour autant de la contempler. Bon sang qu'elle était belle !
Ok, on arrête de mâter William. Anaïs avait réussi son coup parce que son épaule était à présent immergée. Le sang souillait l'eau, mais le léger courant l'emportait vers la rivière un peu plus loin. William reprit ses esprits. Pas question d'embêter plus longtemps Anaïs avec ça, déjà qu'elle n'aurait jamais du le voir... Y'avait qu'à lui faire oublier ça pour un moment, et il savait encore comment faire.
        William s'approcha et l'embrassa, évitant de se coller à elle parce que les choses risquaient de dégénérer trop vite, or ils avaient le temps de profiter de cette soirée à deux. En emprisonnant sa taille de son bras droit, il l'attira sous l'eau sans cesser de l'embrasser... Et la chatouilla dès qu'ils se séparèrent, toujours sous l'eau relativement claire.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mar 20 Sep - 7:28

William nous immergea tous les deux, et nous nous embrassâmes dans l'eau. Dans un mouvement, presque d'habitude, je faillis passer mes mains autour de son cou pour me coller à lui. Je chérissais cette partie de ma tête qui me disait à la seconde où j'allais faire une connerie se m'arrêter... Ce n'était pas une bonne idée, vraiment pas. Mes bras retombèrent contre les siens, et il en profita pour nous séparer, à cause du manque d'air, surement, et de me chatouiller. Et manque de bol, je ne résistais pas longtemps à des chatouilles parce que avec la surprise, la première chose que je fis fut de rire, puis, comme je m'étranglais, de respirer avec le nez. Et bizarrement, je n'avais pas de branchies, mais des poumons, donc l'eau avec, ça donnait pas un résultat très convainquant. Je ressortais en vitesse, en crachant juste légèrement mes paumons, dos à William. La gorge brûlante, je tenais une main devant ma bouche, en essayant d'arrêter de tousser, et de respirer normalement. J'en avais les larmes aux yeux maintenant, oula, rappelez-moi de me méfier de lui quand il mettait ma tête sous l'eau, ça ne pas donnait des conséquences faramineuses.

- T'as décidé de me noyer ici parce qu'il n'y a pas de témoin ..? demandais-je avec une quinte de toux, et de seulement réussir après à retrouver une respiration non entre coupée de toussotement.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mar 20 Sep - 21:40

        William se redressa et emplit ses poumons d'air au moment où Anaïs crachotait, victime des aléas aquatiques - et surtout du jeune homme qui avait tout fait pour qu'elle s'étouffe à moitié. D'accord, raconter comme ça ce n'était pas spécialement drôle, mais William riait quand même à s'en étouffer, plus à cause de la réaction outrée d'Anaïs que du geste en lui-même - et puis oh il n'avait pas véritablement essayer de la noyer non plus, c'était simplement une vérification de ses réflexes à la suite d'une stimulation - en tout cas, l'embrasser dans l'eau avait été une expérience tout à fait agréable, mais il risquait de se faire transformer en iceberg s'il retentait un jour le coup. Pour l'instant, elle était de dos à lui mais ce n'était pas pour ça qu'il n'allait pas subir ses foudres à un moment où à un autre. William tenta de réprimer son fou-rire, sans grand succès. Un vrai gamin.

         "Exactement," articula-t-il entre deux hoquets.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mer 21 Sep - 20:06

Il était littéralement mort de rire, c'était le moins qu'on puisse dire : il était fier de lui. Bon, au moins je l'avais fait rire, même si c'était inconsciemment et que c'était plus à cause de lui... Et à chaque fois je me faisais avoir, j'étais certaine qu'il m'avait déjà fait le coup, mais où ..? Ouais à l'institut, mais non, une autre fois où j'avais bu la tasse aussi... Bon ce n'était pas important, concentrons-nous sur le présent : j'avais mal au nez, mal à la gorge, en plus d'avoir mal aux jambes, en fait, il ne voulait peut-être pas me tuer, mais m'abandonner en route, comme quoi j'étais inapte à finir le trajet. Ouuuuh j'allais devoir lui faire payer tout ça, non mais ! Je n'avais pas assez de force pour le noyer, c'était certain, mais il me restait quelque chose qui marchait à chaque fois : la frustration. Je dus attendre qu'il s'arrête enfin de rire (ce qui mit déjà un bon moment) avant de lui faire les gros yeux et de me coller à lui, avec une main posée sur son cou, et l'autre sur son torse, à dessiner de petits traits sans grande importance. Je ne ferais aucun commentaire sur le : « moi nue collée à lui nu » nooon, ce n'était pas la peine, vraiment ! Mais ça ne m'empêchait pas de franchement y penser et de me dire qu'il suffisait d'un... malencontreux petit geste pour que le reste de la soirée s'annonce plus mouvementé. Oui, malencontreux, évidemment...

- Tu sais que j'ai des milliers de moyen de te faire payer ceci ..? fis-je, presque innocemment.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mer 21 Sep - 22:28

William, enfin calmé, faillit se remettre à rire en la voyant presque prête à le réprimander comme un gamin de cinq ans - à force de se conduire comme un gosse, on finissait par être considéré comme tel - mais ça, c'était avant qu'elle mette ses menaces à éxécution en s'approchant dangereusement. Comme prévu, elle sortit son arme fatale qui lui assurait la victoire à tous les coups : la sensualité. Jusqu'ici, William avait presque oublié qu'ils étaient nus (hormis la poitrine d'Anaïs qu'il était difficile de raté, elle était trop bien roulée aussi). L'absence de vêtements entre eux rendait les choses encore plus difficiles à supporter pour lui, qui était censé ne pas répondre à ses gestes, et surtout rester stoïque quoi qu'elle fasse. Avec son air innocent celui, de la femme qui n'a pas vraiment conscience de son charme, démenti par son regard qui lui disait "tu as provoqué ça maintenant essaye de relever le défi", elle aurait fait craquer n'importe qui. Autant dire que c'était perdu d'avance, n'importe quel geste venant d'Anaïs envers lui finissait toujours par le mettre dans tous ces états, et le pire était qu'elle avait totalement conscience de l'emprise qu'elle avait sur lui, et en usait d'ailleurs davantage.
William sentit sa respiration s'accélérer, et la regarda jouer avec lui - pourquoi était-il surpris qu'elle en vienne à le torturer ainsi ? C'était quelque chose qu'elle avait déjà mis en œuvre pour le destabiliser, ce qui marchait très bien d'ailleurs - toutefois sans céder à la tentation de lui rendre ses gestes. Sauf que, comme d'habitude, elle l'allumait littéralement et que, comme d'habitude, il ne tint pas longtemps dans ses conditions et l'embrassa à pleine bouche en la collant à lui.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Jeu 22 Sep - 18:32

Je laissais nos bouches s'entrouvrirent en un baiser (assez intense le baiser, il fallait le dire) et descendais lentement ma main, elle glissa sur son corps mouillé. J'avais l'impression de sentir mes doigts me picoter tout le long, et ils s'arrêtèrent à la limite de ce que j'osais, soit proche de la ceinture. Puis je nous séparais. Je nous séparais parce qu'il suffisait que je continue dans son sens pour vraiment le faire, mais que, en même temps, si je m'arrêtais ici en lui disant que ma vengeance était faite (bien douce d'ailleurs, ma vengeance) il y avait des chances pour que tout se brise, et ça, je n'en avais absolument pas envie. Alors je le regardais quelques secondes, à scruter ses yeux pour les admirer, eux et tout son visage, avant de me repencher vers lui pour l'embrasser de nouveau, en prenant son visage entre mes mains. Et comme il fallait bien respirer à un moment, je relevais un peu la tête, au bout d'un moment, sans éloigner le reste de mon corps, et fis juste bouger ma main pour qu'elle suive la ligne de sa mâchoire, son cou, jusqu'à son torse.

- Si tu savais à quel point ton absence me faisait mal quand j'étais là-bas, murmurais-je un peu après.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Ven 23 Sep - 18:20

Le plus dur à supporter fut qu'Anaïs délaisse aussi facilement sa séance de torture pour changer de sujet. Après avoir été allumé de la sorte, William n'était plus du tout sur la même longueur d'onde. Si le fait qu'elle lui dise qu'il lui avait manqué pendant trois jours était très touchant, le jeune homme n'allait pas la laisser larmoyer plus longtemps, bien qu'il sache pertinement ce qu'elle avait vécu, après l'Institut. Sauf que lui n'avait pas été enfermé trois jours, mais des mois entiers sans voir le soleil et sans aucune nouvelle d'Anaïs. Alors même si c'était égoïste, puisqu'il détestait l'enfermement, il préférait de loin surveiller Anaïs comme il l'avait fait ces derniers jours pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien, qu'être de nouveau piéger dans un environnement inconnu. Il avait si longtemps été enfermé dans sa tête qu'il ne voulait plus entendre parler d'une quelconque prison.

"Je vois ce que tu veux dire," fit-il après avoir pris sur lui pour reprendre le controle de lui-même et éviter de lui sauter dessus.

William décida qu'elle n'avait pas à s'appesantir sur les derniers jours qu'elle avait vécu loin de lui, puisqu'ils étaient de nouveau ensemble. Pour cela, il fallait lui changer les idées et le jeune homme avait sa petite idée sur la question. Il avisa la cascade non loin d'eux, évalua la profondeur de l'eau puis se dirigea vers elle en entrainant Anaïs qu'il avait pris par la main dans son sillage.
La cascade était magnifique, les trombes d'eau se déversaient en soulevant des gerbes qui les éclaboussaient déjà alors qu'ils n'étaient pas encore sous cette douche naturelle. Puisqu'elle était là, pourquoi ne pas en profiter ? L'eau ne tombait pas directement dans le bassin, mais rebondissait sur les rochers plats. William invita Anaïs sous la cascade, prenant garde à ne pas glisser.
Maintenant, ils étaient coupés du monde. Et ensemble.
William l'embrassa de nouveau, et caressa son corps : son visage, son cou, ses seins, son ventre, chaque parcelle de sa peau qu'il avait à sa portée, puis sa bouche traça le même chemin, jusqu'à son antre interdit. Arrivé là, il souffla dessus, embrassa l'intérieur de ses cuisses sans jamais toucher le centre de son plaisir, la faisant languir un peu plus, puis toucha enfin cette partie si sensible de son anatomie, attentif à sa réaction. À son toucher s'ajouta sa langue, et il sentit Anaïs trembler. L'eau martelait toujours leurs épaules, ajoutant une sensation étrange à leur étreinte improvisée.
Sentant qu'elle vacillait dangereusement sur ses jambes, William remonta avant qu'elle ne tombe, et continua à la masser sans brusquerie, en introduisant ses doigts en elle. Il voulait la voir atteindre l'orgasme grace à lui, et, sentant qu'elle n'en était pas loin, accéléra l'allure.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Ven 23 Sep - 23:46

William m'attrapa par la main, et se dirigea vers la cascade qui venait se déverser sur des rochers plats, situés juste en dessous, avant que l'eau ne glisse dans le bassin clair, dans du remous blanc. II m'emmena sous la cascade, et commença à m'embrasser, de nouveau, ses mains frôlant mon corps, le caressant lentement, et sa bouche les remplaça tout en descendant doucement, le long de ma poitrine, de mon ventre, et il ne s'arrêta pas là, à ma plus grande surprise. Non, ses lèvres passèrent entre mes cuisses, et je sentis ma respiration s'accélérer subitement à ce contact. J'allais poser mes mains sur sa tête, à cause de la surprise, et finalement, elles restèrent en quelque sorte en suspension, tandis que je me crispais lorsqu'il arriva dans la zone sensible. Mes yeux s'agrandirent, et je crus qu'avec le rythme que prenait ma respiration, elle allait brusquement se couper à un moment. Mais non, et je sentis que ce n'était plus simplement ses mains ou ses lèvres, oh non, il n'y allait plus de main morte. La respiration toujours aussi rapide, je ne pus retenir cette sorte de frissonnement Ce sentiment d'excitation qui me gagnait avec ses gestes n'était pas prémédité, et il était même impossible de le contrer si ce n'était en savourant pleinement le moment. Je ne pouvais pas faire grand-chose d'autre d'ailleurs. Il y avait ce quelque chose, ce truc qui provoquait, qui réagissait au contact de William, qui me faisait frissonner, qui me laissait incapable de faire un mouvement qui qui,… Et puis, ici, c'était simple de rester dans le présent, la cascade sur mes épaules procurait une attache, quelque chose que je pouvais sentir et qui me rassurait en m'affirmant que ce que je pouvais potentiellement voir n'était rien, si ce n'était cette cascade, et William.
Sous le plaisir, je sentis mes jambes fléchir mais réussis à me rattraper, et il se releva à son tour. Je n'étais pas capable de le lâcher des yeux, j'avais l'impression que tout mon corps se liguait contre moi pour que je me rapproche de lui. Et il me tenait, c'était une certitude : il aurait fait n'importe quoi, je serais restée accrochée à lui, sans moyen pour me défaire de ce courant qui m'empêchait de faire le moindre mouvement. Jusqu'à ce que ses doigts passent, et qu'il les glisse en moi. Je sursautais à moitié, en lâchant un hoquet, et me retenais à lui de son épaule intacte, l'autre main posée sur son torse.

- William… murmurais-je.

J'aurais pu dire son nom, encore et encore, j'étais à court, à court de pensée, à court de mot, je ne savais plus quoi dire. Je me raccrochais désespérément à lui, et ne pus que gémir lorsqu'il décida d'accélérer, rendant du même coup mon souffle incontrôlable, tout en en lâchant de plus petits par la suite, en resserrant ma main sur son épaule. La seconde, elle, se referma sur du vide, mais s'abaissa progressivement, sans s'arrêter, et approcha dangereusement de sa corde sensible, pour passer doucement dessus. J'avais le sentiment qu'il allait m'achever d'ici peu.

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Lun 10 Oct - 22:29

Anaïs se tortillait, essayait de résister à son plaisir sans y parvenir, le souffle court. Elle était belle ainsi, les joues rougies, les yeux brillants, la boucle entrouverte pour chercher de l'air... Et son prénom qu'elle venait de prononcer, il avait envie de l'entendre mille fois entre ses lèvres.
William se mordit l'intérieur de la joue. Fort. Sa main l'avait surpris en se glissant jusqu'à sa virilité. Évidemment qu'il était excité, elle avait déjà beaucoup d'emprise sur lui habillée, alors toute nue, impossible de rester indifférent.
Quand la chaleur éclata dans son ventre, Anaïs s'appuya sur lui qui la soutint sans problèmes (déjà, elle n'était pas grosse, et ensuite, il s'attendait à cette réaction de sa part). William, content de lui, ôta doucement ses doigts d'elle tandis qu'elle se remettait de ses émotions, redescendant lentement sur terre... Et puis l'éclat de ses yeux changea, il y avait toujours ce désir et l'excitation, l'envie irrépressible de plus, mais la malice s'invita à la fête, même si William ne le remarqua pas tout de suite (il avait comme qui dirait autre chose en tête). Elle s'amusa, le regarda frémir et quelques fois perdre ses moyens, alternant les rythmes, le mettant au défi de céder à la tentation d'aller plus loin avec elle. Et William était en train de perdre la partie, en quelques minutes elle avait réussi à allumer un feu à lui qu'il avait grand peine à contrôler.
Alors qu'il était à deux doigts de céder à l'envie, Anaïs l'abandonna, et arquant un sourcil, elle se détourna comme pour partir comme si de rien n'était. Voilà qui n'allait pas du tout convenir à William. Elle était de nouveau entrée dans l'eau mais ne put pas aller bien loin que déjà William lui coupait toute possibilité de sortie. Avec un petit rire, Anaïs joua à l'éviter à tout prix, carrément agaçante et... Diablement sensuelle. William finit par l'obliger à remonter sur les pierres. De nouveau sous la cascade, elle tenta de fuir de l'autre côté mais le jeune homme fut plus rapide et la plaqua contre lui, l'embrassant à pleine bouche. Elle lui rendit son baiser avec tout autant de fougue, et il la fit reculer... Jusqu'à ce que le dos d'Anaïs heurte une paroi providentiel, juste derrière la chute. Elle avait passé ses mains autour de son cou, lui de ses hanches. William n'en pouvait plus. Il la dévisagea. Ils en avaient envie. Tous les deux. Il attendait juste un signe de sa part, un assentiment qu'elle lui donna en quelques mots :

"Vas-y."

Il se guida en elle, puis la souleva et elle enroula ses jambes autour de lui. Ils savourèrent d'abord leur étreinte, cette sensation d'être en elle, de l'avoir dans ses bras, de sentir son souffle et de voir son visage était juste... Indescriptible. Il commença à bouger, d'abord lentement, variant les rythmes, la regardant perdre la tête avec un plaisir évident. Et le feu montait, montait, par vagues croissantes et ils se perdirent l'un en l'autre.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Dim 16 Oct - 13:26

Je m'enfuyais à chaque fois. William me bloqua la route, et je me retournais en vitesse, en riant pour tenter de le fuir. Je fus pourtant obligée de faire un détour, pour essayer de passer sous la cascade lorsqu'il barra toutes les issues, et finalement… me plaqua contre lui, avant de m'embrasser. Je lui répondis d'un même mouvement, et fus un peu surprise de sentir mes pieds reculer, et d'avoir soudainement une paroi contre mon dos. Mais je n'y fis pas plus attention que ça, et continuais de l'embrasser, jusqu'au moment où il releva la tête, pour me fixer, me dévisager, je fis de même. Les secondes défilèrent, et je compris parfaitement ce qu'il voulait, dans ses yeux. Et moi aussi, j'en avais envie. Je me mordais la lèvre. Il attendait mon avis, c'était une question muette dont les mots étaient dépourvus d'utilité, une question que je comprenais parfaitement. Une question à laquelle je répondis par un simple "vas-y" à peine soufflé. Et sans plus attendre, je le sentis me pénétrer. Nous restâmes un moment, sans bouger, mes bras autour de son cou, comme si le temps s'était arrêté, il m'avait soulevée, et mes jambes étaient serrées de manière à être accrochée à lui. Et puis je le sentis, le va et vient, en tout en me raccrochant encore à son cou, comme si j'avais peur de le lâcher, qu'il s'échappe de mon étreinte. Je relevais la tête, la bouche ouverte, la respiration rapide, en savourant ces sensations, ces frissonnement qu'il procurait, ces hauts, ces bas, ce sentiment palpable, qui ressortait dans nos gestes, cet amour sans limite qui nous unissait depuis maintenant un long moment, et qui ne faiblissait pas. Jamais. Même dans les pires moments. Je me perdais dans le feu de l'action, en gémissant de temps à l'autre lorsqu'il s’accélérait, ou se décidait à y aller un peu plus qu'avant. Et la pression augmentait, la chaleur augmentait toujours plus, j'avais le sentiment que j'allais atteindre le septième ciel d'ici peu. Et il devait en être de même pour William. Le sensation de bien être infini atteignait son apogée, que je ne pus plus que murmurer :

- Je t'aime William, je t'aime tellement...

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Dim 16 Oct - 17:15

      "Je t'aime aussi," dit-il en un souffle.

       Et ils avaient toute la nuit pour s'aimer.

****************************************************************


       William fut réveillé par des élancements à l'épaule, mais il ne bougea pas tout de suite. Anaïs était collée contre son torse nu et respirait régulièrement, des mèches rebelles encadrant son visage d'ange. Ils étaient emmitouflés dans un sac de couchage, là où ils avaient terminé leur (très courte) nuit. Anaïs était vêtue d'un tee-shirt à lui propre, qu'il devait à l'origine mettre après la douche à la cascade, avant que les choses ne dérivent vers des tendances plus... Grivoises. Mais tout de même, comme ça avait été bon ! William reposa la tête sur le sac de couchage, en se disant tout de même que vu la clarté, il devraient largement avoir décampé. S'ils avaient été sages, c'était certainement ce qu'ils auraient fait, mais la tentation avait été trop grande. Le jeune homme se mit à faire des bisous sur la clavicule d'Anaïs, puis remonta sur son cou. Elle marmonna, bougea légèrement, et William rit doucement avant de continuer son chemin vers ses joues, son front... Jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux.

      "Bonjour princesse.

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 1154
Date d'inscription : 02/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Emma Louise
Âge : 16 ans
Particularité : Maîtrise de la glace
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Lun 17 Oct - 17:14

Je m'étais endormie contre lui, le nez à quelques centimètres de sa peau, comme si je m'y étais blottie, après la nuit mouvementée que nous avions passé. Des sacs de couchage n'étaient certes pas les lits les plus confortables qu'on pouvait espérer, mais avec William tout contre moi, là on ne pouvait pas trouver mieux. Et je sentis, dans mon sommeil, quelque chose me chatouiller, d'abord le bas du cou, puis qui remonta. J'ouvris des yeux encore fatigués sur le visage au dessus de moi : William qui souriait. Je lui rendis son sourire, avant de mettre mon nez dans son t-shirt et de me recoller contre lui en mettant mon visage contre sa peau. Je n'avais aucune envie de bouger, c'était juste le meilleur endroit où je pouvais me trouver, et même si je savais que nous allions devoir nous lever d'ici peu, je tenais à en profiter le plus longtemps. Même si ce n'était peut-être pas vraiment une bonne idée. Je n'oubliais pas que nous avions des poursuivants, toujours, qui cherchaient les dossiers que j'avais volés. C'était dangereux de ne pas reprendre la route maintenant. Mais tout mon corps me disait de ne pas bouger, de rester où j'étais. Et manque de chance, la tentation était trop forte.

- Dis tu veux pas fermer les rideau ..? Ah non en fait non, ne bouge surtout pas, reste contre moi...

_________________




♥:
 

Les clubs du soir, avec Chaty ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 988
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   Mer 19 Oct - 22:34

        Anaïs n'avait pas l'air du tout décidée à bouger ou à le laisser bouger. Ce n'est pas pour ça qu'il abandonna la partie, après nombre de manœuvres et de grognements de la part de la jeune fille, il s'extirpa du sac de couchage non sans l'avoir dérangé un bon milliard de fois. Malgré tout, elle s'évertuait à rester coucher, enfouissant son visage dans le sac de couchage, puisque William n'était plus là pour faire office d'oreiller. Le jeune homme s'éloigna un peu, en choisissant de ne pas se préoccuper de sa marmotte personnelle pour le moment. Il ne fallait quand même pas trop traîner - ou recommencer des nuits pareilles - s'ils ne voulaient pas finir hachés menus. Ils avaient pris beaucoup de risques, en perdant des heures d'avances sur leurs éventuels poursuivants, et les augmentaient de minute en minute. William, scrutant les bois en tendant l'oreille, ne décela aucun bruit alentour inhabituel, mais il n'était pas tout à fait dans son élément : la jungle ne possédait pas la même atmosphère (et la même fraîcheur) que la forêt, mais ce qui était certain, c'était que plus le soleil montait, plus il allait être exténuant d'évoluer dans la jungle, et plus leurs adversaires gagnaient du terrain.
       William refit un bandage autour de sa blessure qui n'avait pas vraiment évoluée. De toute façon, tant qu'il n'y avait pas de signes d'infection, il pouvait s'estimer heureux. C'était douloureux, et il sortit une boîte de pilules de sa veste, et en avala une. Bon, c'était mieux que rien. Il remballa la boîte avant de céder à la tentation d'en prendre une autre tout de suite, ou de coupler avec les autres médicaments qu'il avait apporté. Parce que oui, il en avait piqué, ou plutôt il avait fait comme qui dirait une "réserve préventive", au cas où ils se trouveraient mal. Pas question de risquer la vie d'Anaïs parce qu'il faisait une crise de démence ou un truc de ce genre.
        William revint vers le campement sommaire et prépara rapidement deux rations de petit déjeuner, et mangea la sienne en secouant du bout du pied le sac de couchage avec une Anaïs récalcitrante dedans.

        "Aller on se réveille, faut y aller ! A moins que tu veuilles pas de ton petit dej ?"

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Perdus dans la jungle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdus dans la jungle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Cachés dans la jungle [PV Tore Ae]
» Dans la jungle, terrible jungle...
» (kopa) dans la jungle, qui pue qui schlingue, le lion est mort ce soir.
» « Les yeux perdus dans l'vide. » ft. Dougal Wennolds.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Autres boucles-