Partagez | 
 

 Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Dim 4 Sep - 22:41

      Après le repas, la maison des particuliers, en ce 3 septembre 1940, était silencieuse comme une tombe. Une fois la table débarrassée, chacun retournait à ses activités et loisirs, que ce soit étudier, échanger avec les autres, se reposer ou tout simplement flâner à l'extérieur - le temps s'y prêtait volontiers, le soleil répondait toujours au rendez-vous et cette météo fixe au temps clair était un appel à parcourir le paysage familier de la boucle. Tout le monde désertait donc la maison, à part les rares personnes à résister à cet appel d'air frais, laissant la maison vide et silencieuse, hormis des éclats de rire qui nous parvenait à peine du sentier menant à la plage, portés par le vent.
       La maison se repaissait donc du paisible climat du début d'après midi dans la boucle des particuliers de Miss Tit, et ce jusqu'à ce qu'un grand fracas de porcelaine brisée ne trouble la tranquillité des lieux. Un juron très poli ("Et zut !") retentit quelques secondes après. Une jeune fille très élégante, qui semblait tout droit sortie d'un magasine de mode tant son allure évoquait un retour dans le temps. Avec son chignon banane sophistiqué, dont la rigidité était savamment allégée par une mèche de cheveux glissée derrière l'oreille, sa robe impeccable recouverte d'un des tabliers de la cuisine et ses escarpins qu'elle portait avec un naturel et une habitude flagrante, elle avait tout de la parfaite mère au foyer. A ceci près qu'elle était accroupie en train de ramasser les morceaux de l'assiette qui venait de tomber de l'égouttoir à mains nues, ayant écouter son premier réflexe sans savoir qu'il était bien plus pratique d'utiliser une pelle ou une balayette. Ces objets lui étaient totalement étrangers, tout comme la façon d'utiliser l'égouttoir - elle avait placé les assiettes encore pleines de mousse malgré ses efforts n'importe comment, si bien que l'une d'entre elle avait fini par glisser et s'écraser au sol. Elle contemplait pour la deuxième fois en quelques minutes le désastre qu'elle n'arrivait pas à éviter lorsqu'une paire de chaussures qu'elle ne remarqua pas tout de suite s’additionna au carrelage de la cuisine de la maison des particuliers.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 09/05/2015
Localisation : Surement la bibliothèque \o/

Feuille de personnage
Avatar : Dylan Sprayberry
Âge : 18 ans réellement et physiquement
Particularité : Télépathie
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Lun 5 Sep - 21:38

Louis était sortît de sa chambre pour aller à la bibliothèque. Comme à son habitude. Il voulait lire mais cette fois il voulait prendre l'air, donc il voulait aller prendre un livre et l'emprunter pour pouvoir le lire dans le parc. Il était dans les escaliers, et descendait tranquillement les marches. À peine arrivé en bas, il sursauta. Paniqué, il se demanda ce qu'il ce passait, avant de réaliser que le bruit était celui d'un objet en verre, porcelaine, ou autre qui se cassait. Curieux, il se dirigea vers la source du bruit, et arriva dans la cuisine. Il rentra dans la pièce, et regarda une assiette brisée en milles morceaux au sol. Puis son regard remonta vers une jeune fille, plutôt belle, très bien habillée. Elle était tres élégante dans sa robe. C'était celle qui détonait le moins dans cette vieille maison. Pas qu'elle ait l'air âgée, non, juste que sa tenue semblait venir d'un autre siècle. Mais ça lui allait relativement bien, ce qui faisait que Louis n'était pas complètement abasourdi.

- Besoin d'aide, mademoiselle ? demanda-t-il avec un sourire.

Il n'avait pas pu s'empêcher de rajouter le "mademoiselle". C'était la tenue qui faisait tout, et le fait que Louis se sentait comme un héros qui sauvait une victime en détresse. Il regardait la fille sophistiquée, qui elle regardait l'assiette. Quel âge pouvait-elle avait, réellement ? Louis savait que ça ne changeait pas beaucoup là personnalités des gens, il avait rencontré Anaïs, qui n'agissait pas le moins de monde comme une mamie de trois cents ans. Mais elle s'habillait avec modernité. Pourquoi la fille devant lui avait gardé ses jolies ballerines et son impeccable robe ?

_________________

"I smile to myself like an idiot because of you."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Lun 5 Sep - 22:25

       Victoria, furieuse contre elle-même, se maudissait d'être si peu douée avec les choses du quotidien. Elle avait encore la tête baissée sur les morceaux de verre, et tentait de les rassembler avec les doigts sans se couper, ce qui n'était pas une mince affaire, quand une voix s'éleva en face d'elle. Toute occupée qu'elle était, elle ne s'interrogea donc pas sur l'identité de celui qui venait d'entrer. Quant à ce qu'elle faisait, c'était quand même pas bien compliquée de comprendre qu'elle venait de faire tomber une assiette (le tas encore sur l'égouttoir derrière elle penchait d'ailleurs lui-aussi dangereusement vers le sol), mais, agacée, explicita tout de même la situation :

        « Une assiette vient de tomber par terre, sinon, tout va très bien ! »

        Elle se redressa finalement, les plus gros morceaux dans les mains, avec la voix de sa mère qui lui disait tu n'avais qu'à pas t'abaisser à faire ce genre de chose, c'est indigne de ta succession, pauvre fille ! Chassant ces paroles de ses pensées, Victoria se reprit pour son manque flagrant de politesse vis-à-vis de ce pauvre bougre qui ne lui avait rien fait :

       « Désolée, c'est la troisième fois que ça m'arrive, je n'ai jamais fait la vaisselle de ma vie, et... »

        Victoria eut un instant de stupéfaction en découvrant la tête de celui qu'elle avait devant elle. Ooooh mais le type qu'elle avait devant elle était, comment dire... Tout à fait séduisant. Ah ouais, quand même. Et le pire, c'était qu'il se pointait là, tranquille « avez-vous besoin d'aide ? ». Il ne ressemblait pas du tout, par sa conduite et même son regard, aux mecs qu'elle avait cotoyé toute sa vie. C'est parce qu'il vient des bas-milieux, idiote, tu n'es pas faite pour ce genre de racaille. Victoria arqua un sourcil. Si, justement, maintenant elle était faite pour ce genre de personnes, puisqu'elle était l'une d'entre eux, quoiqu'en dise sa mère. S'apercevant qu'elle n'avait pas terminé sa phrase, Victoria enchaîna :

      « … Et t'es vraiment pas mal toi, tu t'appelles comment ? »

       Victoria n'avait plus grand chose à voir avec les manières de haute famille, autrefois, elle aurait séduit et joué avec les sentiments facilement. Seuls comptaient les intérêts, à l'époque. Ce n'était plus vraiment le cas, heureusement pour elle. Elle avait pour l'instant décider de réagir naturellement, et sa franchise en était ressorti de plus belle.
Elle roula des yeux en se rendant compte que, peut-être, la remarque était déplacée.

       « Oups, ça m'a échappé. Et oui, je veux bien de l'aide. »

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 09/05/2015
Localisation : Surement la bibliothèque \o/

Feuille de personnage
Avatar : Dylan Sprayberry
Âge : 18 ans réellement et physiquement
Particularité : Télépathie
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mar 6 Sep - 20:10

Louis regardait l'inconnue, toujours à se demander comment se faisait-il qu'elle soit habillée si... chiquement ? Quand elle se redressa, il put enfin voir son visage. Qui était plutôt jolie, soit dit en passant. Un visage sculpté tout en finesse. La jeune fille commença à expliquer qu'elle n'avais jamais fait la vaisselle, puis buggua, puis finit sa phrase de façon tout à fait inattendu. Louis ne put s'empêcher de rire, une main sur a nuque. Il était gêné, mais la façon tout à fait naturel dont elle avait parlé l'avait surpris. Il ne savait pas du tout comment prendre ce qu'avait dit la fille. Elle avait l'air tout à fait sérieuse, c'était déstabilisant de voir quelqu'un aussi sûr de soi. Louis n'était pas comme ça, plutôt le genre de personne qui réfléchissait à ce qu'il allait dire avant d'ouvrir la bouche.

- Je m'appelle Louis et toi ?
demanda-t-il, curieux.

Elle roula des yeux, et accepta l'offre de Louis. Ce dernier pouffa. Cette fille était originale, le genre de personne qu'on croise pas tous les jours, c'était comme une vague d'air frais. Il ne l'avait jamais croisé, ça devait être juste parce qu'elle n'allait pas à la bibliothèque et que lui ne faisait jamais attention aux personnes qui l'entouraient aux repas.

- Bon bah déjà si tu veux éviter de te couper, mieux vaut prendre un balais et une petite pelle. Ensuite les assiette met les plutôt verticalement, ça sèchera plus vite, dit-il avec un sourire après avoir jeté un coup d'oeil à côté de l'évier. Et elles ne tomberont plus !

Il avait commencé à mettre les assiettes correctement tout en parlant, pour éviter qu'elle ne tombent toutes à terre, Miss Tit se serait énervée.

_________________

"I smile to myself like an idiot because of you."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mar 6 Sep - 22:03

        « Victoria, » se présenta-t-elle sans cesser de le dévisager sans beaucoup le cacher.



        Elle était curieuse mais croyait l'avoir un peu près cerner - et ce n'était pas pour cela qu'il en était moins intéressant -. Des yeux clairs, un petit sourire gêné de celui qui ne sait pas vraiment où se mettre, il était à croquer. Dans le genre un peu réservé, un peu timide, mais doté d'un cœur en or, et Victoria était certaine qu'il faisait parti de cette dernière catégorie, rien qu'à sa difficulté à recevoir des compliments et à la patience dont il fit preuve en lui expliquant les choses qui coulaient de source pour le commun des particuliers. La jeune femme écouta avec attention, prenant note mentalement des conseils pour ne pas casser en une après-midi la moitié de la vaisselle de la maison des particuliers, et l'observa se servir de l'égouttoir. Rien de bien compliqué, me diriez-vous, mais elle était seule et elle n'avait jamais eu de modèle, elle. Passer le balais ? Victoria eut une tête dépitée, elle n'y avait pas pensé, alors que n'importe qui l'aurait su directement. Elle laissa tomber dans la poubelle les plus gros morceaux qu'elle avait encore dans les mains et, ne voulant pas rester passive, se creusa la tête pour savoir où est-ce qu'on pouvait bien mettre un balais.
        Elle dénicha sous l'évier une balayette et s'en servi comme un manche pour rassembler les petits éclats, et après une bataille acharnée contre ceux qui ne voulaient pas rentrer dans la pelle, elle se redressa, triomphante.

       « Victoire ! »

        Elle soutint le regard en biais de Louis qui semblait lui dire "euh, mais tu fais quoi là ?".

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 09/05/2015
Localisation : Surement la bibliothèque \o/

Feuille de personnage
Avatar : Dylan Sprayberry
Âge : 18 ans réellement et physiquement
Particularité : Télépathie
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mer 7 Sep - 13:55

Louis sentait le regard de Victoria fixé sur son dos, et il se sentait légèrement gêné. Pourquoi elle le regardait comme ça ? Il avait quelque chose sur le dos ? Il finit tout de même de ranger les assiettes, tandis que Victoria s'occuper de balayer. Elle se relava, toute fière, et cria "victoire". Louis la regarda de travers, ayant éviter de sursauter de peu. Si passer le balais la rendait si heureuse, Louis n'allait pas s'en sortir. Il mit en place la dernière assiette, et s’essuya les mains.

- Mets les morceaux à la poubelle non ?
Ça serait un peu con que tu t'en plantes un dans la main, sourit-il.

En fait il trouvait qu'une fille contente d'avoir passé le balais, avec une pelle pleine de trucs coupant dans la main, c'était pas une bonne combinaison. Évitons qu'elle saute de joie et que les bouts de verres attaquent Louis. Victoria le fixait toujours. Louis tira sur son t-shirt avec un petit sourire. Victoire était jolie, c'était surtout ça qui le dérangeait. Il avait pas l'habitude qu'on l'observe de la sorte. Surtout les filles en fait. Avant l'épisode "April" il regardait les garçons, les filles ne l’intéressaient pas. Ça avait changé, et il était mal à l'aise. Il ne savait pas comment réagir. Il imaginait bien qu'être attiré par une fille c'était la même chose qu'être attiré par un garçon, enfin on ressentait la même chose non ? Il soupira intérieurement. En plus qu'est-ce qui lui disait qu'il était attiré par elle ou inversement. Si ça se trouvait le trip de Victoria était de fixer les gens jusqu'à ce qu'ils soient tellement mal à l'aise qu'ils auront envie de partir en courant. Ou pas. En même temps elle avait bien dit "t'es vraiment pas mal". Louis finit par abandonner, et décida d'y réfléchir la prochaine fois qu'elle dirait quelque chose du style. En espérant que ça n'arrive pas trop tôt.

Il regardait les yeux bleus de la fille, ainsi que ses cheveux blonds, et ça lui rappela Anaïs. La ressemblance s’arrêtait là. Victoria avait un visage très fin, jolie. Anaïs était jolie aussi, mais c'était pas pareil. Victoria avait un nez tout fin, tout comme sa bouche. Elle n'était vraiment pas moche. Quand il se rendit qu'il regardait sa bouche depuis un peu trop longtemps il cligna des yeux et tourna la tête, gêné. Décidément, il ne pouvait pas paraître plus bizarre.

_________________

"I smile to myself like an idiot because of you."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Jeu 8 Sep - 22:19

       Le regard de Louis qu'elle sentait sur elle la faisait rire. Il n'était pas comme elle (c'était le moins qu'on puisse dire) il tentait de rester discret malgré tout. Par excès de politesse ? Par habitude, peut-être ? Des questions lui venaient-elles à l'esprit devant la drôle de conduite de Victoria ? Elle ne savait pas vraiment ce que les gens remarquaient chez elle en premier lieu, et se disait que tant qu'elle n'ouvrait pas la bouche, ça restait abordable et... Normal. Sauf que non, on l'avait élevé pour plaire, comme un trophée qu'on exhibe, et cela transpirait par tous les pores de sa peau... Cette capacité à charmer les foules, à hypnotiser la gente masculine - après tout, il n'y avait pas si longtemps, c'était un jeu ennuyeux à la longue. Maintenant, sa franchise contrastait totalement avec son physique impeccable, et introduisait dans son apparence quelque chose d'étrange, de décalé. Une fille si bien habillée, qui porte une telle attention à sa tenue et à son port ne peut que porter la même attention à son langage, pas vrai ? Eh bien, pas tout à fait : Victoria en était l'exemple parfait... Et décalé.
        Victoria se racla la gorge, et s'exécuta aussitôt.
 
        "Oui."

        Elle rit sous cape en voyant les yeux de Louis se poser sur son visage et se demanda ce qu'il regardait ainsi, avant de lui adresser un regard un peu moqueur pour lui signifier qu'il était grillé. Puisqu'il ne semblait pas prêt à franchir le pas pour satisfaire sa curiosité, Victoria allait le devancer :

        "Alors Louis, comment es-tu arrivé dans la boucle ?" demanda-t-elle en se replongeant les mains dans la vaisselle (ses manches étaient bien sûr soigneusement retroussées.).

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 09/05/2015
Localisation : Surement la bibliothèque \o/

Feuille de personnage
Avatar : Dylan Sprayberry
Âge : 18 ans réellement et physiquement
Particularité : Télépathie
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Jeu 8 Sep - 23:19

Louis comprit le sens du petit regard de Victoria, et détourna la tête. Il se gifla intérieurement. Cette fille était unique. Et elle attirait dangereusement le regard de Louis. C'en était trop perturbant pour le jeune garçon, pas habitué à une telle attraction. Il était sensé être timide, pas observer comme si c'était la première fois qu'il voyait une jolie fille. Victoria était vraiment très jolie. Elle devait déjà avoir un copain, ou quelque chose comme ça.

Victoria semblait venir d'une famille plus qu'aisée. Voilà un point commun avec Louis. Sauf que lui l'argent, il détestait ça. Les beaux habits n'étaient pas pour lui. Victoria, elle, aimait bien les jolis habits apparement. Ça ne voulait pas dire qu'elle était vaniteuse et égoïste, comme certaines personnes pleines aux as que Louis avait rencontré dans son enfance.

- Hé bien juste l'ombrune qui est venue me chercher, à la sortit du lycée, dit-il.

Rien de particulier de ce côté là, Louis ne s'était pas enfui de chez lui, n'avait pas tenter de faire une bêtise, ni quelque chose comme ça. L'ombrune était venu le chercher lui, en lui promettant de le mettre en sécurité.

- Et toi ? voulu-t-il savoir.

Louis, qui avait oublié sa particularité, trop intéressé par la jeune fille, remit son don en route. Il allait essayer d'écouter les pensées de Victoria, meme si vu la franchise de Victoria, il n'allait pas réellement apprendre grand chose. En fait, il voulait savoir ce qu'elle pensait de lui. Il allait essayer d'être discret, pour éviter qu'elle devine son don. En espérant qu'elle ne soit pas télépathe aussi, manquerait plus que ça, pensa-t-il en regardant la jeune fille en biais. Il s'adossa à un mur, la regardant s'occuper de la vaisselle.

_________________

"I smile to myself like an idiot because of you."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mar 25 Oct - 9:28

        Victoria se rendit compte que sa question n'était pas vraiment la première chose qu'on demandait à un autre particulier. En général, on évoquait plutôt les dons des uns et des autres, mais elle avait vite compris que dans la plupart des histoires de ses semblables tout n'était pas rose. La majorité des particuliers avaient vécu des événements traumatisants avant d'arriver dans cette boucle, contrairement à Victoria. Pouvait-elle s'estimer heureuse d'avoir vécu dans un milieu aussi huppé ? Pas vraiment. On pouvait même dire que naître là était le drame de sa vie. Mais elle n'en avait qu'une vague conscience. Il était difficile de se dire à soi-même qu'on a jamais été à la hauteur des attentes de ses parents, c'était d'ailleurs de vivre dans ces conditions qui avait détruit l'image qu'elle se faisait d'elle-même. Depuis quand tu t’apitoies sur le sort des autres ? Ne pense qu'à toi, qu'à l'image que tu renvoies aux autres, elle doit être parfaite, absolument parfaite. Là, elle n'est qu'acceptable, qu'as-tu mis dans tes cheveux ? Une broche ? Elle est hideuse, jette-la tout de suite ! Et cette... Chose que tu appelles robe, qu'est-ce que... C'est toi qui l'a faite ? Mon Dieu, quelle horreur ! Qui t'a donné de quoi la faire ? Enlève-la tout de suite, je demanderai à Winston de la mettre aux ordures avant que ton père ne te voit ainsi. Décidément, tu es la honte de la famille Victoria.
        Victoria ne se rappelait que trop bien de cet épisode, elle n'avait alors que huit ans. Elle adorait la mode et une servante avait fait l'erreur d'accéder à sa demande de coudre une robe pour elle. Victoria ne l'avait plus jamais revu, mais connaissant sa mère, elle ne trouverait plus jamais de travail en tant que nourrice. Quand à son arrivée dans la boucle... Mieux valait ne pas revenir dessus.
        "On m'a emmené ici et j'ai appris que mes parents étaient morts le jour même dans un accident de voiture sur le chemin d'un gala," dit-elle d'une voix claire, pas gênée pour un sou.
       Elle ne savait pas trop ce qu'elle ressentait par rapport à ça. Ses parents avaient clairement détruit sa vie, mais en les perdant elle avait surtout perdu tout repère, parachutée dans un milieu, qui, par rapport au sien, était défavorisé, et surtout dans les années 1940. D'où le fait qu'elle ait très mal vécu son arrivée ici. Mais ça s'était calmé. Et puis, peut-être était-elle sur le point de se faire un ami, ou plus. La jeune fille pencha la tête sur le côté, pensive.

      "Je dois dire que je n'ai pas très bien vécu mon arrivée ici, mais bon, je m'y suis faite."

       J'ai changé.

       "Et toi, content d'être parmi nous ?"

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 09/05/2015
Localisation : Surement la bibliothèque \o/

Feuille de personnage
Avatar : Dylan Sprayberry
Âge : 18 ans réellement et physiquement
Particularité : Télépathie
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mar 1 Nov - 23:51

Il suivait toujours les pensées de Victoria. Il était surpris que les souvenirs de son enfance ressortent, mais ne laissa rien paraître. Il se contenta de suivre le souvenir, complétement surpris. Il avait compris qu'il venait d'un milieu favorisé, mais à ce point... Quand arriva la fin du souvenir, Louis fronça les sourcils. Ah. "La honte de la famille." Pourtant Victoria n'avait pas l'air de le vivre mal, et Louis commençait à comprendre la vie qu'avait du vivre la jeune fille blonde avant d'arriver dans la boucle. Elle devait être à la hauteur des attentes de ses parents, et apparemment ce n'était pas toujours facile. Il se rendit compte encore une fois à quel point il avait eut de la chance dans sa vie, une famille qui l'aimait, des moyens plus que suffisants pour vivre. Il chassa ses souvenirs heureux pour se re-concentrer sur le moment présent quand Victoria ouvrit la bouche pour lui parler. Il fit comme s'il n'avait rien vu de sa vie, ses mauvais souvenirs.

La tête de Louis se décomposa, et il haussa un sourcil. S'il s'attendait à ça... Le mot "mort" était sorti avec tellement de facilité de sa bouche. Louis se retient de faire un commentaire, il ne savait pas si elle se cachait derrière un masque ou pas, et il ne savait pas si la jeune fille allait accepter de parler de ça facilement. De toute façon elle ne lui laissa pas le temps de trouver quelque chose à dire, elle enchaîna tout de suite. Elle n'avait pas bien vécu son arrivé ici, mais Louis ne savait pas pourquoi. Il savait qu'il ne connaissait qu'un tout petit fragment de la vie de Victoria, mais ce qu'il savait aurait indiqué le contraire. Elle ne vivait pas une vie agréable avec ses parents, alors changer d'air aurait du lui faire du bien non ? Louis décida d'abandonner, il ne voulait pas parler de choses tristes. C'était la première fois qu'il parlait à cette fille, c'était un peu déprimant de parler de mort, et de mauvais parents.

- Oui, enfin ça dépend des fois quoi.


Il repensa à ses petites sœurs encore une fois, et secoua la tête. Il devait vraiment tourner la page, il ne les reverrait jamais. Il soupira en grimaçant. Elle devait se demander pourquoi il faisait une tête bizarre comme ça.

- Enfin y a encore mes sœurs dans le présent. Bref.


Il laissa un petit sourire apparaître sur son visage.

- Bon sinon, tu veux pas sortir de cette cuisine ? Ou tu laisses ta passion pour le nettoyage s'exprimer ?

_________________

"I smile to myself like an idiot because of you."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mer 2 Nov - 7:52

         Sa grimace ne passa pas inaperçue aux yeux de Victoria. Ses sœurs ? Plus petites ou plus grandes qu'elles ? Elle n'avait jamais eu de frères et sœurs, elle ne pouvait pas savoir ce que ça faisait, d'être dans une fratrie. On se sentait entourés ? Il y avait aussi la notion de partage qui rentrait en compte dans l'équation, et aussi celles des disputes, elle avait entendu quelques fois certaines de ses amies se plaindre de leur frère, et elle se souvenait avoir penser qu'heureusement que ses parents n'avaient pas pu avoir d'autres enfants. Superbe, Victoria, tu te souviens donc comment tu étais avant d'arriver ici, une gosse pourrie gâtée qui faisait tout pour paraître la plus populaire, celle que tout le monde suivait. Et le pire, c'est que tu y arrivais, tu te souviens de tout ça ? Victoria secoua la tête en choisissant de chasser ces idées noires au plus vite. Elle avait mieux, et plus intéressant à porter de main et de voix.

        Sa passion pour le nettoyage ? Non mais il pouvait rire, lui, elle n'avait jamais fait ça de sa vie, et ce n'était pas elle qui s'était inscrite sur le registre des tâches ménagères. Enfin, si, puisque tout le monde devait le faire, mais elle n'avait pas choisi particulièrement la vaisselle. Si ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'elle n'avait pas l'habitude de se retrousser les manches, ce n'était pas pour ça qu'elle allait renoncer à aider.
Mais maintenant qu'elle avait fini d'essuyer la dernière assiette, elle avait du temps libre avant de s'atteler à une autre tâche, et puisque Louis était là...

        "Il fallait bien le faire," dit-elle en la rangeant finalement.

        Puis, refermant le placard derrière elle, elle marcha d'un pas assuré (comme à son habitude) jusqu'à lui, et leva les yeux vers son visage tout proche.

        "Je la trouve très bien, moi, cette cuisine..."

         Elle posa sa main sur sa joue, passa le doigt sur la courbe de sa mâchoire en le suivant des yeux, souriante, l'air de rien.

        "On est seuls, et..."

         Victoria leva les yeux et croisa le regard bleu cristallin du jeune homme. Elle brûlait de franchir le pas mais s'amusait à les faire tout les deux languir.

        "... Ça rend beaucoup de choses possibles."

        Sur ce, elle combla la distance entre eux et l'embrassa.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 09/05/2015
Localisation : Surement la bibliothèque \o/

Feuille de personnage
Avatar : Dylan Sprayberry
Âge : 18 ans réellement et physiquement
Particularité : Télépathie
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Mer 2 Nov - 21:01

Louis continuer de sourire comme un idiot, fière de sa blague. Elle n'était pas aussi amusée que Louis, mais ça ne lui enleva pas sa bonne humeur. Les yeux pétillants de gaieté, il observa la jolie blonde finir d'essuyer les dernières assiettes. Ça lui faisait toujours un peu bizarre de la voir dans une robe, mais comme ça lui allait bien. Il regarda ses cheveux relevés dans un chignon incroyablement bien fait. Il se souvenait avoir déjà essayer de coiffer ses sœurs. Autant dire que ce n'était pas la chose la plus facile qu'il ait fait de sa vie. Il arrivait vaguement à faire des tresses, mais le reste c'était trop compliqué. Les queue de cheval qu'il faisait ne prenaient jamais tous les cheveux, et il n'arrivait tout simplement pas à faire un chignon. Ça devait être un truc que seulement les filles pouvaient faire sûrement. Il observa le visage de Victoria, qui elle était en train de ranger la dernière assiette. Elle avait quelque chose de mystérieux, elle venait d'un autre époque, mais elle ne parlait pas comme une personne âgée, elle n'avait pas perdu sa beauté. En même temps c'était normal, le temps s'était arrêté sur cette journée, donc son image s'était elle aussi figée. Mais Louis était encore un nouveau lui, ça l'impressionnait toujours. Elle referma la porte du placard et le regarda. Louis ne bougea pas, attendant de voir si elle allait enfin accepter de sortir ou pas.

Il regarda Victoria s'approcher, en trouvant que quelque chose avait changer par rapport aux secondes précédentes. Il ne trouva pas tout de suite quoi, et pensa se faire des films. Elle s'arrêta à quelques centimètres de lui, mais il resta toujours immobile. Il n'en avait pas tellement envie en fait. Il se demandait ce qu'elle était en train de faire, surtout quand elle rouvrit la bouche. Et aussi qu'elle posa sa main sur sa joue. Il eut un frisson, et fixa ses yeux sur le visage harmonieux de Victoria. Il ne comprenait pas trop ce qui était en train de se passer, mais ça avait une certaine ressemblance avec la première fois qu'il avait vu April. Il se mordit la langue en l'écoutant parler. Il ne l'imaginait pas du tout comme ça. Sa phrase était tellement pleine de sous-entendu, que Louis pensa qu'elle allait finir par faire un pas en arrière et exploser de rire. Mais non. Elle leva la tête et planta ses yeux bleus clairs dans ceux tout aussi bleus de Louis. Elle parlait avec lenteur, et Louis commençait à devenir impatient. Et c'était bizarre, il avait envie qu'il se passe quelque chose, et en même temps il trouvait ça bizarre. Il imaginait déjà quelqu'un entrer dans la pièce et faire demi-tour aussitôt, les yeux écarquillés. Sauf que personne n'entra, et que Victoria finit enfin de parler. Louis n'osa pas bouger. Il était impatient, mais il n'avait pas envie de faire une connerie. Il laissait Victoria jouer avec lui.

Elle posa enfin ses lèvres sur celles de Louis. Il leva les yeux au ciel intérieurement. Bah c'était pas trop tôt. Il ne put s'empêcher de poser une main sur la taille de Victoria avec douceur. Il y avait quelque chose d'attirant chez Victoria. Louis était déstabilisé, mais il se surprenait à aimer le contacte. Quand ils séparèrent, Louis pinça les lèvres.

- Tu es surprenante, Victoria.


Il lui adressa un grand sourire en laissant retomber son bras de la taille de la jeune fille. Ses yeux bleus étaient plus clairs que d'habitude. Il ne savait pas ce qui allait se passer, mais il n'avait pas envie qu'il s'enfuit comme April. Sinon il se sentirait encore plus idiot que la première fois. "Mais pourquoi est-ce qu'elle s'enfuit toutes ?" C'est une question bizarre, effectivement. Il se retenait de dire "et maintenant ?" mais ça faisait un peu con sortit comme ça, elle pouvait le prendre mal. Elle était encore proche de lui, et il n'avait pas envie qu'elle s'éloigne, au contraire. Il se prit à comparer Victoria à un aiment et se retient de rigoler.

- Tu peux recommencer ? J'étais pas prêt, dit-il avec un sourire, juste à moité ironique.

_________________

"I smile to myself like an idiot because of you."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   Jeu 23 Fév - 11:35

          C'était pour le moins agréable, et il ne dit pas non. Elle arqua un sourcil, souriante, en s'écartant de lui de quelques centimètres histoire de le laisser respirer. Il prenait la chose avec humour, apparemment. Elle pouvait choquer en embrassant un total inconnu, mais elle s'en moquait. Elle faisait ce qu'elle voulait, et tant que son partenaire était consentant, tout allait bien. Elle eut une pensée pour Samuel, qui lui l'avait oubliée. Au début avec lui aussi elle avait pris les devants, peut-être trop rapidement. Peut-être était-ce pour cela qu'ils s'étaient tout les deux vite lassés. Ils étaient trop différents. Victoria ciblait en général les hommes qui lui plaisaient physiquement, comme tout le monde, mais avait bien conscience qu'il lui fallait quelqu'un de calme pour contrer son tempérament plutôt explosif. Il était trop tôt pour s'avancer quand à la suite de leur "relation". Ils avaient tout juste échangés quelques mots, ça ne signifiait rien. Et elle ne voulait pas y réfléchir dans l'immédiat. Autant se laisser emporter par l'instant présent et faire ce dont ils avaient envie. L'avantage de vivre dans une boucle, c'était qu'ils avaient tout leur temps pour se connaître. Il avait des yeux très clair comme les siens, qui contrastaient avec le brun de ses cheveux.
          S'il la défiait de recommencer, il allait perdre son pari. Elle posa les mains sur son torse et l'embrassa de nouveau, plus longuement, en se hissant sur la pointe des pieds. Quand ils se séparèrent, les joues de Victoria avaient rosi et Louis arborait un sourire béat qui fit rire Victoria. Elle en avait complètement oublié la vaisselle. La jeune fille le prit par la main et l'entraîna vers la porte.

          "Aller viens on va pas rester là. Allons dehors pour discuter."

           J'ai envie d'apprendre à te connaître.
         

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'est jamais trop tard pour apprendre à faire la vaisselle [Victoria Dyron; Louis Mason]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» BigShow, il n'est jamais trop tard....:D
» Il est trop tard pour travailler. [pv Montgo/Seb/Mel]
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Maison des particuliers :: Salle à manger-