Partagez | 
 

 Julian Aerts - Taisez-vous tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Petit nouveau ☻
Messages : 1
Date d'inscription : 31/01/2016

Feuille de personnage
Avatar :
Âge :
Particularité :
MessageSujet: Julian Aerts - Taisez-vous tous.   Dim 31 Jan - 14:48

Coucou, un petit troisième perso pour me remettre dans le bain:3 J'espère que tout est en ordre :3












NOM
PRÉNOM
AGE REEL
AGE PHYSIQUE
SEXE
NATIONALITÉ
PARTICULARITÉ

Aerts
Julian
22 ans
7 ans
Masculin
Belge
Audition décuplée


CARACTERE

Je hais les mensonges. Je hais découvrir la vérité. Je hais les gens qui parlent derrière mon dos. Je hais découvrir ce qu’ils pensent derrière mon dos. Je hais les gens qui me regardent bizarrement à cause de mon audition décuplée et je hais ma particularité. Je ne sais pas ce que je hais le plus. La vérité ou les mensonges. Parce que les gens mentent sans arrêt. Ils se mentent à eux-même et ils mentent aux autres. Parfois même inconsciemment, mais ils mentent toujours. Moi-même je ne sais pas si ce que je dis est un mensonge. Donc je me demande si la vérité a seulement un sens. Si elle existe seulement. Je vis sans cesse dans ce doute et à défaut de vivre sans aucune certitude, j’ai fini par détester les deux. La vérité et le mensonge. C’est ça ma vision du monde. J’imagine que ça fait de moi un être haineux. Si haineux que j’ai arrêté de parler. J’essaie de dire le moins possible même si parfois, la haine qui bouillonne en moi me fait cracher des mots sans réfléchir. Je ne comprends pas, je ne comprends rien. J’aimerais que tout le monde se taise pour qu’enfin je puisse écouter le silence. Peut-être que lui me parlera de la vérité un jour. J’aime aussi la musique. On ne peut pas mentir à travers un piano ou un violon, à travers une flûte ou un saxophone. On a beau essayer, une mélodie arrivera toujours à ressortir ce qui se cache au plus profond de nous. Voilà, le silence et la musique, ce sont les deux choses que j’aime, pour le reste c’est bien trop infecté par les mensonges pour que j’aime quoi que ce soit.


BIOGRAPHIE

Je suis né dans un petit village de Belgique, loin dans la campagne. J’étais fils unique et j’habitais seul avec mes parents dans une petite maison pauvre. Nous n’y sommes pas resté longtemps et je n’ai presque aucun souvenirs de cette période. Tout ce que je sais, c’est que j’étais heureux, mon don n’était pas encore aussi développé et notre maison n’était pas encore emplie de mensonges. Mais tout a changé lorsque nous avons déménagé en ville dans un quartier mal famé. Tout allait mal, ma mère était dépressive et mon père n’arrêtait pas de boire. Parfois, il la frappait et je l’entendais crier. Ça me déchirait les tympans. Tout était bruyant là-bas. J’entendais le malheur jusque dans mon sommeil. Ma mère faisait comme si tout allait bien, mais je l’entendais pleurer la nuit. J’entendais ses mensonges. Elle me disait que tout allait bien. J’aurais voulu pouvoir la croire. Tout aurait été plus facile si j’avais pu. Un enfant ne devrait pas avoir à entendre toutes ces choses horribles. Mais moi j’entendais tout. J’entendais une jeune fille hurler à l’aide quelques rues de là, j’entendais les rires de ces grosses brutes sans pitié. Et c’est aussi là, dans cet appartement sombre que j’ai appris la vérité sur moi. Je n’aurais jamais dû naître. Je n’étais qu’un fardeau pour mes parents. Ma « mère » me haïssait, je l’entendais dans sa voix ce jour-là. Pourtant, elle avait toujours fait semblant, elle n’avait jamais rien dit. Elle avait enfoui la vérité au plus profond d’elle-même et elle avait souri. Mes quelques instants de bonheur se sont soudainement déformé. Plus rien n’avait de sens. Mon monde s’est écroulé et je n’ai rien dit. Je n’avais plus envie de parler. Je suis resté muet, à endurer les paroles de mes parents qui devenaient de plus en plus blessantes, les coups qui devenaient de plus en plus violents, les cris plus stridents. Puis, un jour, je suis rentré et l’appartement était plongé dans un silence inhabituel. J’ai espéré. Que tout était fini, que mes parents avaient trouvé un moyen. Que par miracle, quelqu’un était venu rapporté la paix chez moi. Mais je n’avais aucune idée de qui était ce quelqu’un. J’ai couru dans la chambre de mes parents et une odeur âcre m’a soudainement saisi la gorge. Je n’ai pas fait attention à mon instinct qui me criait « N’y va pas ! » et j’ai ouvert la porte. Mon regard est tombé sur le corps de mon père, pendu tel une poupée à la lampe qui vacillait au-dessus du lit. J’ai senti un liquide poisseux lécher mes pieds et quand j’ai baissé la tête, j’ai vu la mare de sang qui menait droit à ma mère, couchée dans un coin, ses yeux sans vie me fixant, le désespoir encore ancré dans ses prunelles. Je n’ai rien fait, j’ai refermé la porte et je suis allé m’asseoir sur le vieux canapé déchiré dans le salon et j’ai attendu. J’ai attendu que mes parents hurlent à nouveau. Mais je n’ai plus jamais entendu leur voix. Peu de temps après, une ombrune est venue me chercher et m’a emmené dans la boucle. Je ne sais pas pourquoi je l’ai suivie. Je me suis à nouveau réfugié dans un mensonge et j’ai arrêté de le combattre. Je n’en ai plus la force.
Je me suis retrouvée ici grâce à Soleillou et mes deux autres comptes x) . Je suis âgé(e) de 16 ans et tu peux m'appeler Echo . Je trouve vraiment que ce forum est toujours aussi plus que super fabuleux. Mon avatar est Julian Kruithof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Julian Aerts - Taisez-vous tous.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez-vous tous, ou ce sera la guerre, oui, la guerre ! [Pv]
» Une honte pour tous les haitiens
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Les Disney chantés pour vous tous!
» CHRONOLOGIE [besoin de vous tous]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Présentations des personnages :: Présentations validées-