Partagez | 
 

 « Il est des rêves qui nous bordent et nous bercent, et d'autres qui nous froissent et nous blessent. » {Evan H. Caster • Alex Smith}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 23/05/2015

Feuille de personnage
Avatar : Cameron Dallas
Âge : 20 ans réellement, 18 ans physiquement
Particularité : Empathie
MessageSujet: « Il est des rêves qui nous bordent et nous bercent, et d'autres qui nous froissent et nous blessent. » {Evan H. Caster • Alex Smith}   Jeu 31 Déc - 17:06

J'arrive sur la plage, déjà je me sens un peu plus loin des autres et de leurs sentiments si divers et, souvent pesants. Et aujourd'hui j'ai fait une overdose d'empathie. À force de circuler dans la maison et de découvrir de la tristesse, parfois l'envie d'en finir ou encore en me rendant compte du nombre de personnes qui sont déprimés, ça me démoralise.
J'ai eu besoin de m'éloigner le plus possible des particuliers, ou encore des humains du port, la solution : la grotte. Je sais que pratiquement tout le monde connaît son existence mais je n'y ai jamais trouvé personne. Là-bas, c'est comme si c'était une barrière aux émotions. Dans la pénombre, je suis vraiment seul et je peux me reposer.
Un jour j'emmènerai Enora ici. On ira se baigner, même si elle est un peu froide, je serai là pour la réchauffer.

Je me hâte en traversant une petit partie de la plage. Je peste contre le sable qui s'infiltre dans mes baskets et décide des les enlever, ainsi que mes chaussettes. Je remarque un groupe de filles, des ados, elles me regardent et la moquerie les envahit. Je leur provoque autre chose en leur lançant un clin d'oeil même si je m'en fiche complètement d'elles. En plus ce sont des humaines.
Elles repartent en gloussant comme des pintades et en me jetant des petits coups d'oeil intéressés alors que je me remets en route pour la grotte. De vraies gamines...

J'arrive enfin à la cavité et y pénètre sans m'attarder. Il n'y rien à voir à l'intérieur, tout ce que j'ai à y trouver c'est la paix.
Comme prévu, seul mes sentiments sont présents. Je soupire, comme si je me délivrais d'un poids.
En ce moment, je sais pas ce que j'ai, je suis tout le temps crevé. Et une petite sieste serait pas de refus. Si quelqu'un vient ici, j'espère qu'il se manifestera et me réveillera sans trop me brusquer, sinon je risque de m'énerver, parce que quand je dors, je dors.

Je m'allonge au sol, sur le sable, étendu de tout mon long en positionnant mes mains sous ma nuque. Je ferme les yeux et, quelques minutes plus tard, je sombre dans le sommeil.

_________________

Gifs and pictures **:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 12
Date d'inscription : 30/12/2015
Localisation : Sous les étoiles.

Feuille de personnage
Avatar : Oscar Isaac
Âge : 22 ans (physique) 40 (réel)
Particularité :
MessageSujet: Re: « Il est des rêves qui nous bordent et nous bercent, et d'autres qui nous froissent et nous blessent. » {Evan H. Caster • Alex Smith}   Jeu 31 Déc - 18:30

Aujourd'hui je vais bien ? C'est pas vrai. J'ai pas de pensées négatives ? Non. Alors je suis gravement malade. Encore plus que psychologiquement. Ça fait du bien de se lever sans avoir une boule dans la gorge. Le soleil me semble plus lumineux qu'il ne l'a jamais été et je me risque à le fixer. Je veux lui montrer que je suis vivant et que je ne me laisserai pas abattre !

"Espèce de naïf."


Ne puis-je m’empêcher de dire. Ça va mal tourner, je le sais. Spirale idiote du bonheur.


La journée se passe pourtant bien et je décide de me balader au bord de l'eau. Il faut que je repousse l'idée de la mort. Celle d'Abi. Quand nous étions enfants, vivants, c'est dans un endroit comme ça qu'elle s'est "noyée". Je dois affronter la mer tant que je vais bien. Je ne m'imagine pas le faire sinon. Je me vois déjà accroupi près de l'eau, en train de ruminer je ne sais pas quoi et de saler l'océan encore un peu plus. Pathétique. Je hais cet autre partie de moi.

J'ai mes chaussures à la main et mon pantalon est relevé sur mes mollets. Je marche dans l'eau savourant la froideur de l'océan. Ça fait un bout de temps que je marche d'ailleurs. Et il fait beaucoup trop beau. J'ai chaud. Je tourne la tête. Là bas droite il y a une grotte, je vais m'arrêter un peu. Alors je remonte vers la côte. Le sable dur s'enfonce dans la plante de mes pieds, je grimace à peine. Je vais bien. C'est pas ce sable idiot qui y changera quelque chose.
Quand je rentre dans la cavité sombre j'ai tout de suite plus chaud du tout. J'ai même froid. L'air est frais et il y a courant d'air. Peu à peu je m'habitue au changement soleil-grotte. La luminosité est complètement opposé. C'est alors que je remarque un corps endormis. Alex il me semble ? Oui c'est lui. Je ne le connais pas. Il fait un sujet parfait d’expérimentation. Je me rapproche un peu de lui pour capter ses songes. Je m'assoit finalement face à lui et me plonge dans son imaginaire. Voyons voir...



-- Je te laisse raconter le rêve que Alex est en train de faire, c'est pas nécessaire que ça soit très long, c'est juste pour avoir une base sur laquelle je peux repartir ^^

_________________


icone 1icone 2Evan H. Caster
I'm the ghost in the back of your head.

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 114
Date d'inscription : 23/05/2015

Feuille de personnage
Avatar : Cameron Dallas
Âge : 20 ans réellement, 18 ans physiquement
Particularité : Empathie
MessageSujet: Re: « Il est des rêves qui nous bordent et nous bercent, et d'autres qui nous froissent et nous blessent. » {Evan H. Caster • Alex Smith}   Sam 2 Jan - 22:49

Je me réveille dans une chambre aux couleurs chaudes, l'atmosphère est légère comme si j'étais sur un nuage. Je suis allongé dans mon grand lit deux places et ma soeur vient de me sauter dessus en me répétant sans cesse : "Réveille-toi sale marmotte !"
Je regarde l'heure sur mon portable, chose que je n'ai pas pu emmener ici et qui me manquait tellement au début. Quand je retourne ma tête vers ma soeur, elle n'est plus là, comme si elle s'était évaporée.
A la place, je me retrouve au milieu de mes amis d'enfance, dans un bar. La scène est plus sombre que la précédente mais une sorte d'insouciance nous envahit tous. De la fumée s'échappe de nos bouches, de l'alcool y pénètre : nos bonnes vieilles soirées... Je suis pris d'un fou rire alors que je n'ai même pas entendu la blague faite par un grand brun que je n'arrive plus à reconnaître. C'est alors que, comme lorsqu'on ouvre ses volets le matin, une faible lueur m'éblouit. Elle vient du fond de la salle. Je vois Enora entrer et se joindre à nous : le rêve. Elle paraît encore plus belle que d'habitude avec sa petite jupe noire.
Je la prends sur moi, tout se passe à merveille jusqu'à ce que je sente une présence étrangère à nos côtés.

Comme si je ne maîtrisais plus mes pensées.

_________________

Gifs and pictures **:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Il est des rêves qui nous bordent et nous bercent, et d'autres qui nous froissent et nous blessent. » {Evan H. Caster • Alex Smith}   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Il est des rêves qui nous bordent et nous bercent, et d'autres qui nous froissent et nous blessent. » {Evan H. Caster • Alex Smith}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On engraisse bien les cochons...
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» ce que nous faisons : les sauts en image
» BANDJO mâle croisé caniche-bichon 1 an SPA DOUAI 59
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Plage :: Grotte-