Partagez | 
 

 Aaron Arrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 62
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : Avec Swaaaaan (a)

Feuille de personnage
Avatar : George Shelley
Âge : 19 physiquement et 21 réellement
Particularité : Super vitesse
MessageSujet: Aaron Arrow    Mar 24 Nov - 20:10












NOM
PRÉNOM
AGE REEL
AGE PHYSIQUE
SEXE
NATIONALITÉ
PARTICULARITÉ

Arrow
Arron
21 ans
19 ans
Masculin
Français
Super Vitesse


MENTALITÉ

C'est plutôt dur de me décrire. Je suis trop timide, trop réservé. Je n'ai jamais confié de vrais secrets sur ma vie à mes amis. D'ailleurs je n'ai pas eu beaucoup de vrais amis durant ma courte existence. Je préfère rester seul avec mes pensées et me cacher derrières des bouquins. Je suis donc très réservé, timide, je ne parle presque jamais. Je suis très patient, très peu jaloux. Pourtant, je suis possessif depuis que mère m'a été arrachée. Je tiens énormément à tout ce que je possède. Absolument tout. Des livres aux très rares amis.
En parlant d'amis, je ne cherche pas vraiment à m'en faire. Je ne vais jamais vers les gens. S'ils viennent vers moi, il se peut que je les repousse, que je les ignore. Volontairement. Je suis un solitaire de nature, surtout depuis l'accident. Je trouve que la compagnie n'est pas essentielle. Les amis ne me servent plus à rien, tout comme la famille. Comme preuve, je me débrouille sans problème sans mes parents. Sans ma mère.
Mais s'ils arrivent à capter mon attention, à m'intriguer sans me forcer, sans insister, alors ma timidité s'effacera petit à petit, tout doucement. Une fois que je considère quelqu'un comme mon ami, je suis attentionné.


BIOGRAPHIE

Je suis né le 8 août 1994. Je n'ai jamais connu que ma mère, mon père étant parti quand il a appris que ma mère était enceinte. J'ai alors grandi jusqu'à mes dix ans avec un mère adorable et attentionnée. Elle s'inquiétait toujours pour moi, sans que ça en devienne oppressant. Ma vie était parfaite. Même si le manque de ne jamais avoir vu mon père prenait une partie de mon cœur, je m'en sortais. Ma mère était inquiète du fait que je n'invitais jamais personne à la maison, que je ne parlais jamais de mes "amis". Elle racontait à sas amies que je ne lui confiais jamais le nom de la fille que j'aimais. Déjà en maternelle, ma timidité était présente. Je faisais comme si je n'entendais pas ma mère, préférant regarder le sol quand ma mère leur racontait tout ça, ou m'enfermant dans ma chambre avant que ses amies n'arrivent.
L'école se passait correctement. J'ai même sauté une classe, sachant déjà lire et compter plus facilement que les autres. Je ne me souviens plus vraiment de tout ça, mais ma mère n'arrêtait pas de me répéter vers mes 8 ans, quand je commençais à être plus mature, que c'est simplement que je demandais toujours à en savoir plus. Je ne m'en rappel pas, ça remonte à trop loin.
Seulement, un jour, il faut bien que tout bascule. Il n'y a jamais de Happy End dans la vie. Il faut s'y faire. Moi je n'ai pas réussi. Je n'ai toujours pas tourné la page. C'est dur, très dur. Ça me déchire littéralement le cœur.

L'enfant est en voiture avec sa mère. Elle le ramène de l'école. Le petit garçon lui raconte seulement quelque partit de sa journée, distraitement, tout en observant dehors par la fenêtre embuée par le souffle qui sort de sa bouche sous forme de fumée blanche. Il a un peu froid, étant donné que nous sommes en plein décembre.

- Aaron, tu m'écoutes ?

Le petit ne tourne pas la tête pour regarder sa mère, mais hoche simplement la tête, doucement. Il n'a plus envi de parler. Il écoute sa mère, évidement. Sa mère soupire légèrement, pour ne pas que son fils l'entende. Seulement, c'est raté, et le petit l'entend. Il ferme fortement les yeux. Il a l'impression de déplaire à sa mère. Ça lui serre le cœur, et les larmes lui montent doucement aux yeux. Il les refoule difficilement, avant de rouvrir les yeux. Il ne montre pas que ça lui fait mal, et fait semblant de ne pas avoir entendu, comme sa mère le souhaitait. La voiture s'arrête. Le petit regarde par le fenêtre : ils sont devant chez eux. Le petit sort de la voiture et attend devant la porte de chez lui que sa mère sorte à son tour de la voiture. Mais soudain, une voiture arrive sur le côté droit. Un choc. Trois vies perdues, une vie brisée. L'enfant ouvre les yeux en grand, cherchant à se persuader que ce n'est pas vrai, que tout cela n'est qu'une illusion. Des larmes commencent à dévaler ses joues, et le petit court vers l'accident et cherche sa mère. L'enfant la voit. Du sang coule le long de son arcade. L'enfant pleure de plus belle et l'appelle en hurlant. Sa mère tourne la tête vers lui. L'enfant tente d'ouvrir la voiture, mais sa mère l'empêche d'avancer de sa douce voix.

- Non... Je t'aime mon fils... Vie ta v...
- Maman... MAMAN ! Maman s'il te plait !


Les larmes roulent de nouveau, elles ne cessent de s'écraser lourdement le long de son cou. L'enfant ferme les yeux et se précipite dans la voiture. Il prend sa main et lui crie, le supplie de revenir, de ne pas le laisser. De ne pas l'abandonner. Son cœur se brise. Il perd pied. Il aurait du être avec elle, dans la voiture. Avec elle pour toujours. Une personne qu'il ne connaît pas le sort de la voiture, demandant à l'enfant si il va bien. Ce dernier ferme ses yeux emplis de larmes et lui répond que non.

- Non tout va mal ! Ma mère... Elle... Elle est...
- Chut... Je suis là.


L'inconnu le serre dans ses bras, et l'enfant pleure encore, les larmes s'accélèrent.
En ce jour, cette enfant de dix ans à perdu sa mère, son coeur, son âme. Il est perdu. Sa mère a quitté ce monde sous ses yeux. Son coeur se serre. Il a mal. Dieu qu'il a mal. Il enfouit sa tête dans le creux que forme le coup de l'inconnu. Au loin, il voit un homme sortir de la voiture d'en face, celle qui a enlevé la vie à sa mère. Il lui lance un regard emplit d'une haine intense et s'avance vers lui.

- Vous ! Je vous haie ! Vous venez de m'enlever la seule personne qui me rendait vivante, vous avez tué ma mère ! Vous lui avez ôté la vie. Vous avez en une fraction de seconde réduit ma vie à néant, j'espère de tout cœur que votre vie est brisée ou le sera si ce n'est pas le cas. J'espère que vous repenserai bien au fait que vous avez mis fin au bonheur d'un enfant de 10 ans ! Vous êtes un monstre ! Pleurait-il.
- Viens... Lui chuchota l'inconnu.

L'enfant regarde l'inconnu dans les yeux, ses yeux bleus qui lui font penser à ceux de sa mère... et aux siens.
La blessure laissée inconsciemment par son père qu'il n'a jamais connu s'est ouverte. Son cœur a exploser en milles morceaux. Il sait, du haut de ses dix petites années, que tourner la page sera plus que difficile.
Il se laisse entraîner par l'inconnu, loin de l'accident. L'enfant hurle. Il hurle qu'il aurait du être dedans, avec sa mère. Que la vie ne vaut plus la peine d'être vécue. Plus maintenant. Il n'a plus personne.


Voilà comment ma vie à basculer. J'ai ensuite été placé dans différents orphelinats jusqu'à mes 19. Heureusement pour moi, c'était de bon orphelinats. Les personnes y étaient chaleureuses. Elles essayaient de m'aider. Elles n'y arrivaient pas. Moi qui étais déjà timide, c'était pire. Je m'étais refermé sur moi-même. Une seule personne devint mon amie. Bien que plusieurs personnes aient essayés, cette fille la me comprenait vraiment. Ses deux parents aussi étaient morts dans un accident de voiture alors qu'elle était dedans. Elle ne m'avait pas parler. Elle savait qu'elle n'aurait jamais de réponses. Elle m'avait écrit une lettre. Simplement ça. Mais ça avait marché. Même si je n'étais pas très réceptif à l'idée de parler - enfin d'écrire - à quelqu'un, j'ai décidé de faire un effort. Rien qu'un. Notre relation a évolué, c'est devenu ma confidente. Je lui ai racontée - toujours par écrit, même si on se voyait et on se parlait en vrai - l'accident. Pourtant, je ne lui ai jamais parlée de mon père. Elle a lancé le sujet une fois, et je n'ai pas répondu. Elle a immédiatement compris le message et ne m'a plus jamais essayé de parler de lui.
À mes 19 ans, on m'a renvoyé de l'orphelinat. Le jour de mon anniversaire. Ma meilleure amie, étant plus jeune, y était encore pour 1 ans, jusqu'à ses 18 ans, en somme. Moi, j'avais atteint ma majorité. On m'avait autorisé encore un an de plus dans l'orphelinat, en connaissance de mes problèmes. Puis on m'avait expulsé de cette environnement connu, pour le monde extérieure. Le monde hostile à mes yeux. Celui dans lequel ma mère avait perdu la vie. Je savais qu'il fallait que je trouve un travail. Moi qui étais fort en classe, je pourrais avoir quelque chose de bien. Pourtant, le premier jour dehors je ne fis rien. Je m'étais enfui loin de l'orphelinat, loin de ma seule amie. Ça me faisais mal au cœur. Très mal. Mais je ne voulais pas être près d'eux. Ça faisait encore plus mal.
Je finis par m'arrêter. Je ne savais pas où j'étais. Je me suis assis, contre le mur d'un immeuble. Et je me suis endormi. À mon réveille, l'Oiseau était devant moi. Elle m'a tout expliqué. Que j'étais un particulier. Que j'avais couru plus vite que n'importe qui, sans m'en rendre compte. En m'éloignant de l'orphelinat j'avais couru à une super vitesse. Que c'était pour ça que j'étais si fatigué. Je la suivis dans la boucle, n'ayant aucune autre destination. Aucune autre ambition. Juste le cœur déchiré, piétiné. En mille petits morceaux irréparable.

Je suis maintenant dans la boucle depuis 2 ou 3 ans. Je ne sais plus trop. Je suis toujours renfermé. Je n'ai parlé à personne.
Je n'aime pas mon don plus que ça, et je ne l'utilise jamais. Pas une seule fois depuis mon arrivée. Courir à la vitesse de la lumière ne m'aide en rien. À par peut-être si grâce à ce son j'arrive à remonter le temps et revenir au moment de la mort de ma mère. Pour pouvoir rester dans la voiture avec elle.
La page de l'accident se tourne doucement, difficilement. J'ai oublié la date exacte de l'accident par choix. Quand arriverait cette date, ce jours-la je serais anéanti sinon. Je sais néanmoins que c'est en décembre. Mais dans la boucle, c'est tout le temps septembre. Alors bon...
Je ne pleure jamais, gardant mes sentiments pour moi. Je m'enferme souvent dans ma chambre, un livre avec moi. Sinon je me balade dans la forêt, comme il n'y a jamais personne. Ma vie recommence doucement à devenir normal. Enfin.
Je me suis retrouvée ici comme d'hab', merci Ambrie. <3 Je suis âgée de 13 (bientôt 14) ans et tu peux m'appeler Eno, Lou ou meme Al. Je trouve vraiment que ce forum est troooooop géniale. Keur keur sur ce forum. Mon avatar est George Shelley. *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Administratrice ★
Messages : 490
Date d'inscription : 29/12/2014

Feuille de personnage
Avatar : Sophie Nélisse.
Âge : 16 ans physiquement, 78 ans réellement.
Particularité : Métamorphose.
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    Mer 25 Nov - 20:49

Coucou :3 Rebienvenue <3

Je te mets ta couleur et je ferais le reste demain, mais tu es validée :3 Amuses-toi bien

_________________


liens et rps - présentation - Merci Ruiiiiiiiiiss ♥️

« Nous sommes aussi indestructibles que nous pensons l'être. »
Merci ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peculiar-world.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 99
Date d'inscription : 21/06/2015
Localisation : Loin, très loin

Feuille de personnage
Avatar : Cara Delevingne
Âge : 19 ans
Particularité : Pyrokinésie
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    Mer 25 Nov - 23:04

ENFIN ! Je suis trop contente que tu l'ai créé ** Allez écris bien ma Eno <3<3

_________________


<3:
 


April <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 62
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : Avec Swaaaaan (a)

Feuille de personnage
Avatar : George Shelley
Âge : 19 physiquement et 21 réellement
Particularité : Super vitesse
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    Jeu 26 Nov - 7:21

Merci vous deux <3

_________________

Oh my happy little pill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
avatar
Membre ♫
Messages : 960
Date d'inscription : 03/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Hayden Christensen
Âge : 18 ans
Particularité : Téléportation
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    Jeu 26 Nov - 20:25

Ow le drame le pauvre Dx Jolie histoire <3

_________________

« Elle est mon plus grand péché, et j'irai avec joie en enfer pour elle. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Graphiste ♣
Messages : 88
Date d'inscription : 23/03/2015

Feuille de personnage
Avatar : Alexander Ludwig
Âge : 21 ans
Particularité : Lampadaire (maîtrise de l'électricité)
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    Ven 27 Nov - 21:04

Re bienvenue :3

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 62
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : Avec Swaaaaan (a)

Feuille de personnage
Avatar : George Shelley
Âge : 19 physiquement et 21 réellement
Particularité : Super vitesse
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    Dim 6 Déc - 8:37

Merci Willy <3
Merci Chaty :3

_________________

Oh my happy little pill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aaron Arrow    

Revenir en haut Aller en bas
 
Aaron Arrow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Présentations des personnages :: Présentations validées-