Partagez | 
 

 Cours de physique animé [Sean D. Bower]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Ven 6 Mar - 21:50

    Cela faisait une semaine que Victoria était parmi les particuliers. Elle avait trouvé le moyen de garder la même allure naturelle qui la caractérisait, qui alertait dès les premiers instants qu'elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, s'attirant du même coup les jalousies de certaines autres filles. D'autres l'avaient immédiatement abordé, fascinées par son apparence soignée vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Son regard trop clair mettait mal à l'aise les gens, et ils se sauvaient parce qu'elle n'était pas d'humeur à être gentille avec les autres. Elle n'avait pas l'habitude de quémander des amis, ici les adolescents qui n'en étaient pas ne se comportaient pas comme les autres. Ils étaient solitaires, les groupes qu'on voyait se connaissait depuis tant d'années qu'il était extrêmement difficile de s'intégrer. Victoria attirait les regards partout où elle passait, et ce n'était pas forcément de l'admiration. Parce qu'elle était nouvelle, seule et qu'elle avait un caractère fort, certains l'avaient prises en grippe, et elle ne savait pas qui c'était.
   Elle soupçonnait une ou deux filles d'être dans le coup, mais elle n'en était pas certaine, et il n'était pas question qu'elle montre un quelconque signe de faiblesse. Alors elle continuait à faire comme si de rien n'était, même si elle avait passé la soirée à recopier ses cours de la veille parce que quelqu'un avait versé de l'encre dans son sac pendant un instant d'inattention, ou alors qu'on avait fermé à porte sa chambre très tôt le matin. Victoria garderait la tête haute, et il n'était pas question d'aller parler à ceux qui lui avaient volé sa vie. Elle souffrait horriblement de sa solitude, n'existant qu'à travers les yeux de ses pairs. Plus que de toute sa vie durant.
    Alors, la seule chose qu'elle avait trouvé pour s'accrocher était les études : si elle était excellente partout avant d'arriver ici, maintenant elle pulvérisait ses records. C'est ainsi qu'en une semaine, elle avait amplement dépassé le niveau des "débutants adultes" qui étaient là depuis des mois. Donc lorsque un énième inconnu, adulte cette fois, vint l'aborder au moment où elle allait entrer en cours, vêtue simplement d'un joli pantalon slim qu'elle avait passé des heures à confectionner, d'un débardeur clair et d'une veste kaki, elle lui sourit comme elle le faisait pour tous les adultes : un sourire de façade, mais tellement convaincant qu'il était très difficile de ne pas y croire.

    "Mademoiselle, si vous voulez bien me suivre."

    Victoria ne jeta même pas un coup d'oeil à la classe dans laquelle elle allait entrer, se contentant de relever la tête et de suivre l'homme. Celui-ci avait les cheveux grisonnants, des guenilles à faire peur et un regard... Terne. Comme s'il se fichait royalement de ce qu'il avait devant lui, ce qui était certainement le cas. Un ou deux escaliers plus loin, ils s'arrêtèrent devant une porte. On entendait même à travers le panneau une voix masculine qui suggérait qu'elle était déjà occupée.
    L'homme se tourna vers elle. Agacée d'attendre sur le pas de la porte mais s'efforçant malgré tout de paraitre amicale, Victoria subit le bref scanner visuel non sans soupirer.
    Finalement, il ouvrit la porte. Aussitôt, tous les yeux se posèrent sur la nouvelle venue, évidemment. Victoria fit comme si elle ne les voyait pas, une petite moue sur le visage. Un professeur aux yeux vifs derrière de petites lunettes rondes s'interrompit et se tourna vers eux. Victoria répondit à la question avant qu'il ne la pose :

   "Je m'appelle Victoria.
    - Ah... Effectivement, on m'avait parlé de toi."

    Il se tourna vers la foule d'yeux qui les dévisageait, et la jeune femme pu faire rapidement le tour de la classe. Quelques têtes lui dirent quelque chose, mais comme elle ne les retenait pas, aucune chance de savoir avec certitude si elle leur avait déjà parlé. Le professeur allait sans doute la placer, ça lui était égal, de toute façon elle ne connaissait personne.

    "Bon, hé bien, tu vas t'installer à coté de..."

    Victoria repéra une fille à l'autre bout de la classe, belle, élancée, qui la dévisageait bizarrement en chuchotant quelque chose à sa voisine. Elle l'avait déjà vu...

    "... Sean."

    Victoria arqua un sourcil. Sean ? Tiens, comme...
    Ah. Oui. D'accord.
    Autant dire qu'on lui réservait un superbe accueil, encore une fois.
    Aucune importance. Victoria traversa la salle comme si de rien n'était, droit vers le jeune homme qui le fusillait déjà du regard. Il était tout au fond de la classe, dos au mur sur la place du coté de la rangée, surement pour mieux pouvoir voir le tableau noir d'où il était. Elle s’installa dans le coin sans un mot. Il ne lui adressait surement pas la parole, et elle n'était pas prête de le faire non plus. Même si elle débarquait au beau milieu de tout.
    Victoria fouilla dans son sac et en sortit stylo et papier, lorsqu'un éclat attira son regard. C'était la broche de sa mère, une des seules choses qu'elle possédait encore de sa famille. Elle avait appartenu à sa grand-même, et à la mère de celle-ci avant elle. C'était un objet précieux, encore plus pour elle dans le contexte présent. Elle était décorée de minuscules pierres bleues très pâles, comme ses yeux, et gravée du tout premier prénom de celle à qui il avait appartenu : Adrastée.
    A la place du prénom, quelqu'un avait écrit au marqueur "A vomir".
    Victoria sentit les larmes lui monter aux yeux. Toujours baissée sur son sac, elle attendit un instant pour se calmer. Ne pas craquer devant du monde, surtout. Respirer.
    Elle ne pouvait pas laisser cette horreur dessus. Victoria se mordit les lèvres pour reprendre le dessus sur ses émotions, fit en sorte de masquer sa main droite qui tenait le bijou et se tourna vers Sean comme si de rien n'était.

    "Tu n'aurais pas un mouchoir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Ven 6 Mar - 23:30

Il devait être environ 6 heures trente du matin, lorsque ,comme d'habitude, je me sortais du lit. Même lorsqu'il n'y avait pas cours, c'était à cette heure que je sortais pour aller vagabonder là où je le désirais.
Bon, aujourd'hui j'étudiais avec les autres. En premier physique. Génial. Ce n'était pas ma matière favorite mais il fallait bien apprendre non ? Parfois nous avions besoin d'une autre matière pour avancer dans une seconde. Les maths qui allaient avec la physique et l'histoire, la musique ect... Allaient avec le français.

Autant apprendre petit à petit ici, nous nous ennuierons moins dans quelques années lorsque nous apprendrons encore des choses. Les plus anciens particuliers devaient tout connaître de l'époque romaine jusqu'a l'époque contemporaine.
C'etait impressionnant. Enfin ici, nous avions le temps, même connaître le futur...

Une bonne douche tiède pour se réveiller, des habits habituels, pas forcément élégant mais pas minable. Enfin des habits de tous les jours quoi. Je laissais ma lame appuyée contre le mur avant de sortir de ma chambre, avec des quelques livres dans une sacoche.

La salle de classe n'etait plus très loin, même de là où j'etais, j'entendais les particuliers qui parlaient, rigolaient, comme des enfants normaux en fait, à peu de choses prêts.
D'habitude je serais allé avec des amis, parler un peu de ce qui se passait dans la maison, des nouvelles d'ici et là. Un ado avec ses potes quoi.
Mais aujourd'hui, je préférais rester seul. Je pensais à Hope, sans que je n'arrive à l'enlever de mon esprit. Donc parler à quelqu'un et être ailleurs en même temps n'etait pas ce que je préférais. Je m'etais contenté de les saluer de la main avant de m'adosser à un mur et d'attendre que le professeur vienne.

Pour la raison que je vous ai dit plus haut, j'etais parti m'asseoir au fond de la salle, à la seule table où je savais que personne viendrait. De toute façon dans la classe, tous le monde se connaissait plus ou moins, nous n'etions pas si nombreux que ça ici, d'ailleurs certains ne venaient jamais. Ils ne voulaient pas étudier ? C'etait leur problème, ils avaient peut-être eu la chance d'avoir des études dans leur ancienne vie, pas moi.
Je sortais rapidement un crayon de bois ainsi qu'un livre. Le cours allait bientôt commencer lorsque... Un homme de bonne taille entra avec ... Elle ?!
Non non non... Je regardais la place restante à côté de moi. Elle sera bien mieux à terre ! Le paquet, ce n'etait pas froid si ? Je la fusillais du regard. Je n'avais rien oublié de ce qu'elle avait fait. Rien. Et je ne risquais pas de me l'enlever de la mémoire même si je le voulais désespérément.
Lorsque mon nom retentit, certains élèves se retournèrent pour me regarder. Je ne faisais même pas attention à leur regard, je ne voulais pas faire attention. Je savais déjà que beaucoup allaient se moquer, d'autres auraient pitié de moi. Je me contentais de la regarder quelques secondes avant de mettre ma tête dans mes mains. Mais elle était collante cette chieuse !

Elle s'assit sans rien dire à côté de moi, c'était mieux comme ça. Qu'elle n'essaye même pas de m'approcher. Je pouvais sortir du cours si il y avait un problème hein ?
Bon au moins, personne ne devait être au courant sur ce qui était arrivé, sinon le prof ne l'aurait pas mise là.
À cette pensée je me détendais un peu. Mais la méfiance que j'éprouvais pour cette fille doubla lorsqu'elle me demanda un mouchoir.
Mes yeux étaient rivés sur ce qu'écrivait le professeur, je ne voulais pas de question, pas de blabla rien ! Et malgré tout...

- Non, désolé.

Désolé ? Formule de politesse, rien que ça. Pas la peine de s'imaginer des trucs, je n'etais pas désolé, je ne la regardais même pas. Pas la peine de se souvenir de ce contact. J'avais dût me laver trois fois la bouche pour avoir l'impression qu'elle soit propre ! Pour vous dire !
Aux bouts de longues minutes de silence je lâchais d'un ton sec :

- Alors ? Tu me prends toujours pour un taré ? Ou tu as enfin vu que tout le monde ici était ... Quelque peu ... Particulier ?

Je grinçais des dents, pourquoi avais je demandé ça ? Curiosité ? Non, j'avais plutôt envie de l'embêter. Lui prouver que sous ses airs hautains, sûrs, et où elle semblait avoir raison, en fait elle avait faux sur toute la ligne. Qu'elle était plus que pitoyable, et je que je ne comptais pas lui pardonner si facilement.
Mon regard désormais posé sur mon livre, je prenais une feuille pour prendre quelques notes avant de enfin la regarder.

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 7 Mar - 8:13

    Victoria se mordit la lèvre inférieure. A sa grande surprise, Sean lui avait répondu. A sa place, elle aurait certainement ignoré sa requête, besoin ou pas besoin. Il n'avait qu'à avoir ses affaires. Sauf que là, elle en avait vraiment besoin, de ce mouchoir. Comment est-ce qu'elle allait faire ? Elle n'allait tout de même pas utilisé son pull pour essuyer ça ? Elle frotta avec ses doigts pour effacer sans grand succès, puis, pour ne pas alerter Sean et pour éviter les questions auxquelles elle ne voulait pas répondre, la jeune femme posa la broche dans le casier sous la table. Il fallait qu'elle trouve quelque chose pour effacer ça... Nerveuse, Victoria se remit à copier le cours. Si elle prenait du retard sur son premier cours de physique, ça n'allait pas s'arranger pour la suite. Elle rédigea avec soin, en se disant qu'elle reverrait tout ça ce soir, puisqu'elle n'avait vraiment pas la tête à ça, préoccupée par sa broche. Comment les autres pouvaient trouver ça drôle ? Le premier qui lui chercherait des noises aurait le droit à une bonne gifle, aujourd'hui. Elle n'allait pas se laisser faire.
    Victoria ignora le ton de Sean. Oh, il était énervé contre elle ? Pourtant, elle n'avait fait que l'embrasser. Il était certainement furieux de s'être laissé faire, mais elle n'en avait rien à battre. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'elle allait le plaindre ? Elle était déjà surprise qu'il l'autorise à lui parler, alors bon. Chacun ses manières de signifier aux autres qu'il était énervé.
    Victoria ne détourna même pas les yeux, tentant de calmer la colère qui montait en elle.

    "Oh, les particuliers sont bien comme tous les autres. Tous des salauds."

    C'était la première fois qu'elle jurait en cinq ans. ça lui faisait bizarre. Si sa mère avait été là, elle l'aurait sèchement rabrouée, et Victoria aurait tout fait pour ne pas recommencer.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 7 Mar - 10:33

L'heure de physique serait longue, très longue, et aucune table aux alentours pour se débarrasser d'elle. Soit je partais tout de suite, ignorant les regards interrogateurs et le professeur, soit je la supportais pendant une heure. Le choix n'etait pas bien difficile, mais je ne voulais lui donner la satisfaction de me voir partir, énervé. Ma dignité !
Je resterai et l'ignorerai. Pas génial génial comme solution, merci, je le savais. Mais je ne comptais pas me faire rabaisser de la sorte par cette fille de riche, même pas en rêve, plutôt crever.
Sa simple présence m'énervait au plus au point, mais je gardais un visage neutre, en essayant de me concentrer sur le cours.
Cependant je ne pus m'empêcher de rire avec ce que venait de dire la "non particulière". Des personnes se retournèrent pour me regarder et le professeur me fixa une seconde. Je haussais les épaules. Il allait me faire quoi ? Me priver de mon don, mais oui, et mon cul c'est du poulet tien.
Des corvées ? J'ai perdu l'habitude mais je pourrais vite la retrouver. Je levais au ciel, avant répondre à la blonde :

- Nous sommes comme tous les autres. Nous avons juste quelque chose en plus, je laissais une seconde pour écrire sur ma feuille avant de continuer, je ne savais pas que tu t'insultais maintenant. Tu viens de te prendre toi même en disant "particulier", mais tu n'as pas tord, puis la dernier mot là, il se rapproche de toi quand je te vois,, je laissais un simple sourire narquois, puis je prenais un ton plus sec:  - . Par contre certains ne sont pas des salauds, soit un peu sympa et moins... Comme tu es là, et tu le verras.

Le pire, était que je ne parlais même pas de moi. Il y avait des particuliers de 6 ans, qui avaient en fait 112 ans mais réfléchissaient toujours comme des enfants. Ils n'étaient pas des salauds, et je voyais mal une gamine tendre un piège à une fille comme elle.
De toute façon qu'elle reste comme elle etait, dans trente ans elle se dira qu'elle est seule, qu'elle aurait dû essayer de sa faire de la compagnie.
Méfiant, je regardais si elle tentait de me gifler. Elle n'y arriverait pas, elle approchait je lui tordrai le poignet, donc qu'elle reste sagement de son côté de la table...
Bref, la physique dans tout ça ...

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 7 Mar - 13:23

     Victoria abandonna l'idée de la broche. Si elle continuait comme ça, elle n'arriverait qu'à se salir les mains et s'énerver sans aucune raison. Il se pouvait même qu'elle se mette à pleurer, en plein milieu de la classe. Là, tout de suite, elle avait envie de défaire sa queue de cheval et de se cacher derrière ses cheveux pour que Sean ne puisse pas voir ses larmes. Mais il n'était pas question qu'elle cède. De toute façon, il ne l'aimait pas, comme la plupart des élèves, évidemment. Et les autres l'ignoraient royalement. Malgré elle, elle écouta avec attention la réponse du jeune homme, tuant du regard ceux qui avaient le malheur de se tourner vers elle lorsqu'il rit. Quelque chose en plus, hein ? Maintenant, c'était elle qui avait envie de rire. Elle avait tout de la fille la plus ordinaire qui soit, hormis le fait qu'on lui avait enlevé ses parents, son univers entier. Les particuliers ? Elle en avait vu s'exercer dehors, faire voler des objets, jaillir de l'eau de leurs mains. Il y en avait même un qui pouvait lire dans les pensées des autres, c'est vous dire. Certains trouveraient ça cool. Pas elle. Victoria en avait juste assez de se lever le matin en se disant qu'elle n'avait rien à faire ici puisqu'elle n'avait aucun don. Raison de plus pour regretter son chez-soi.
     Elle n'eut aucune réaction lorsqu'il l'insulta. Une de plus, une de moins, ça ne changerait pas sa vie. Le menton sur la main, elle écrivit une formule, l'encadrant à la va-vite avant de répondre sans y penser :

     « Je vais prendre ça comme un compliment. Je n'ai aucun don, je ne vois pas comment je pourrais m'insulter en traitant les particuliers de salauds. Si seulement je pouvais rentrer chez moi... »

     Sa carapace s'était fissurée un instant, et elle se rendit compte qu'elle avait prononcé la dernière phrase tout haut. Non mais elle était idiote ou quoi ?! Elle avait tellement besoin de parler à quelqu'un qu'elle se mettait à faire des confessions au mec qui la détestait le plus ici ?! Horrifiée, elle jeta un regard coupable à Sean, et se concentra sur sa feuille, luttant pour faire comme si tout allait bien.

     « Oublie ce que je viens de dire, » marmonna-t-elle, le visage fermé.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 8 Mar - 10:22

Je soupirais, elle était vraiment butée, illogique cette fille. L'Oiseau ne lui avait donc pas dit ? Ou elle refusait d'écouter, tellement sûre d'elle même ? Madame sait mieux que tout le monde qu'elle est normale. Mais nous ,nous pensions tous normaux à notre naissance. Sauf ceux avec lévitation, plus légers que l'air dès la naissance. Enfin nous pensions tous être normaux jusqu'a ce que notre différence apparaisse. Dans tous les cas je ne la supporterais plus très longtemps. Je n'allais pas lui faire le leçon des particuliers des que l'on se voyait, cela pourrait mal finir. Ma mine de crayon se brisa lorsque je sifflais entre mes dents.

- Tu as un don bordel, les humains ne peuvent pas entrer sans les boucles. Quand vas tu comprendre ça ?!

Je prenais un autre crayon en mettant le cassé dans mon sac.
Voilà qu'elle se lamentait. Je veux rentrer chez moi, je veux maman papa.... Pauv'e choue... Appelle les tien, jamais personne n'est venu ici pour chercher un particulier, ce n'est pas aujourd'hui que cela arrivera. Sûrement pas avec elle !
Ma main crispée, je me forçais à rester sur ma chaise. Elle devait bien voir mon irritation, ça m'était totalement égale. Ici je ne pouvais pas me lever, lui crier des choses pour que cela rentre dans sa petite tête. Je serais viré du cours en deux temps trois mouvements. Et ce n'était pas ce que je préférais. Renvoyé par sa faute, elle serait contente, si ce n'était pas ce qu'elle voulait. Non elle était bien trop paumee pour essayer d'être vicieuse à ce point. Cela ne lui avait peut-être même pas effleuré l'esprit. Pas la peine de lui donner l'idée.

- Ça risque pas.

Répondis-je avec un sourire mesquin. Si elle pensait que j'allais oublier comme ça ? Je me souvenais bien de la gifle et de la suite. Je ne risquais pas de l'oublier de si tôt, et j'estimais pouvoir avoir une petite revanche...

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 14 Mar - 22:42

    Victoria le dévisagea avec un colère qu'elle avait du mal à contenir. Mais il croyait quoi ?! Qu'elle ne s'en était pas rendue compte, peut-être ?! Qu'il possédait la vérité absolue ? Il n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait penser, et pas la moindre chance de la comprendre. Tant mieux, puisqu'elle n'avait pas envie de se lamenter sur son sort, même si la tentation était forte, terriblement forte. Presque irrésistible. Mais elle n'allait certainement pas s'abaisser à faire ça. Et puis de toute façon, il n'avait aucune envie de comprendre. Parler à quelqu'un qui ne fuit pas était étrange, après ces jours passés au ralenti. Victoria avait les nerfs à fleur de peau et elle se détestait pour ça. Se laisser aller, c'était la dernière chose à faire. Toujours analyser, parfaire, paraître ce que l'on était pas. C'était ce qu'on lui avait appris depuis toute petite, elle ne pouvait pas s'empêcher de raisonner selon cette doctrine.

    Il n'avait pas compris qu'elle avait été très proche de pleurer lorsqu'elle s'était rendue compte qu'elle avait laissé échappé ses véritables pensées. C'était sans doute la chose la plus sincère que Victoria avait dit à Sean depuis leur première - et dernière - rencontre. Il n'avait pas compris et Victoria s'ordonnait de revenir au calme.

    "Bien sur que je l'ai compris, dit-elle en secouant la tête, agacée. C'est juste que..."

    Elle allait dire quelque chose mais s’abstint, jetant un coup d'oeil au garçon, toujours aussi remonté contre elle.

    "Laisse tomber."

    Victoria soupira, et finit par ajouter clairement :

    "Écoute, c'est évident que tu ne m'aimes pas. Hurle-moi dessus si ça peut te faire plaisir, qu'on en finisse."
    ça ne fera qu'ajouter à ma longue liste de points négatifs de la journée.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 15 Mar - 12:57

Bah voilà ! La bête se calmait, il suffisait de la maîtriser. Enfin façon de parler, puisque je n'avais réussi qu'à me faire gifler, engueuler et.... Je préférais même pas y penser. Mais elle enleva une barrière, celle de l'arrogance qui perçait sa voix à chaque instant, comme si elle ne savait pas vivre sans. C'était peut-être le cas.
Enfin non, elle apparaissait, mais c'était comme si elle s'atténuait, c'était mieux ainsi, au moins je n'aurai pas à quitter le cours. Qu'elle ne ravive pas la flamme, sinon ça ira mal.
Je me calmais et lui lançais un regard surpris. Juste que quoi ? Sa famille lui manquait plus qu'elle ne le laissait paraître ? Juste qu'elle n'avait pas découvert son don ? Juste qu'elle en avait marre de vivre parmi des gens particuliers sans en être une ? Tellement d'hypothèse, la majorité était sûrement réelles, et elles montraient ses faiblesses, alors qu'elle tentait de les cacher. Mais le particulier est un humain avant tous, il peut cacher ses émotions, jusqu'à ce qu'elles ressortent, et pas forcément comme il le faudrait.

- Juste que tu ne l'as pas découvert ? Que tu te sens seule et perdue ?

Pauv'e choue.
Même si la malice brillait dans mes yeux, je venais de dire cela, d'un ton parfaitement calme, sans animosité ni sarcasme. Non rien, mais au fond de moi même, de riais, sans le laisser paraître. En fait je me retenais à grand peine d'éclater devant elle, manquerait plus qu'elle parte. Avec un regard sérieux, je regardais ma feuille avant de lire ce que le professeur venait d'écrire et de poser mon crayon. Je connaissais déjà ce qu'il racontait. Si je farfouillais dans ma chambre, j'etais sur de retrouver mon ancienne feuille. De toute façon, c'était pas mon style d'oublier comme ça, une fois que j'avais appris, c'etait bon. Mais je me demandais ce que j'allais pouvoir faire à par continuer de blablater avec elle, ce qui n'etait pas ce que je préférais...

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 15 Mar - 23:06

    Victoria eut une moue pincée. Son ton n'était pas agressif, mais elle attendait qu'il ajoute quelque chose de bien désobligeant pour l'enfoncer à nouveau, ce dont elle aurait été ravie d'user pour le retourner à nouveau contre elle. Qu'il fuit, comme les autres, ça lui était égal, finalement. Elle ne tenait pas à ce qu'on larmoie sur son sort, elle-même n'y parvenait plus. Mais il avait parfaitement décrit en deux questions rhétoriques ce qu'elle ressentait en ce moment. Elle n'était qu'une pile de nerfs, qui passait de la colère au désespoir avec une rapidité stupéfiante. Cela déroutait les gens, c'était juste qu'elle était fatiguée de faire semblant. Cette pensée était la plus grosse bêtise de sa vie, puisqu'elle avait toujours fait semblant. Elle ne savait pas se comporter dans un monde qui n'était pas le sien, qui n'avait pas les mêmes règles, qui n'adorait pas le plus beau ou le plus intelligent. Ici, chacun était replié sur soit-même, tourné vers lui-même, avait abandonné le monde et l'actualité comme on jette un vieux journal froissé.

    "Non, juste que je ne l'ai pas encore "découvert" comme tu dis. Merci de ton attention, je le noterai dans mon testament quand tu auras décidé d'en finir définitivement avec moi."

    Après tout, il en était capable. Son pouvoir était celui du poison, ça lui était déjà arrivé de tuer quelqu'un. D'ailleurs, est-ce que ça l'avait dérangé ? Elle était bien curieuse de le savoir.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Mar 17 Mar - 22:05

Je riais amusé, j'aurai presque dit qu'elle était naïve. Non mais réellement ? Elle si fichait de moi j espere ! J'aurais pu la tuer dès le début si je l'avais voulu !

- Si j'avais voulu en finir avec toi tu ne serais plus là.

Retenant un nouveau fou rire, je serrais les dents. Je m'étais déjà bien fait remarquer par les autres particuliers et le professeur, pas la peine de continuer. Enfin pas la peine de se faire virer du cours alors que je commençais à peine à m'amuser avec elle ! Quoi que ... Au moins je pourrai faire d'autres choses et ne plus me la coltiner. Qu'elle ne recroise pas ma route, ce serait mieux, je ne tenais pas à ce qu'elle recommence... Si elle me refaisait le coup de "je t'embrasse et tu me lâches" elle pouvait être sûre de signer son arrêt de mort. Sean, concentre toi un peu, je te signale que tu es en cours de physique..
Ecoutant la petite voix de ma conscience, je la fixais un moment.

- Bon, c est pas tout, mais quand tu l'auras trouvé, tu me le diras, je vais y aller. Je m'ennui ici.

Je pris mon crayon pour le remettre dans mon sac. Il y avait une porte dans le fond de la salle. Je pourrai sortir par là, le maître ne dirait et ne verrait peut-être rien. Je pouvais m'éclipser sans recevoir une multitude de questions de "pourquoi je partais alors que le cours n'était pas fini", "pourquoi je n'attendais pas pour le peu de temps qu'il restait" ect... Mais c'était bien la dernière chose que je voulais faire. Je m'apprêtais à prendre mon sac, attendre que l'homme tourne le dos pour se concentrer sur son tableau noir, craie en main. Mais il fixait les particuliers comme si nos yeux reflétaient ce que nous pensions. Du "j'ai tout compris !" au, "je suis paumé."
Je soufflais, il le faisait exprès !
Voilà ! Je levais les yeux au ciel avant de me lever en vitesse.

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 22 Mar - 15:31

    Victoria haussa les épaules, ignorant la remarque. Oui, s'il avait voulu la tuer elle serait déjà morte. Et après ?

    "Si tu veux."

    Mais qu'est-ce qu'il faisait ? Lui il quittait la classe, comme ça ? Il était un peu bête ou quoi ? S'il venait c'était bien de son plein gré, il n'était pas obligé d'être là, et pourtant il avait l'impolitesse de quitter le cours avant tout le monde, en je-m'en-foutiste de première. Il se croyait le roi du monde ? Et après c'était elle qui se comportait comme une gamine pourrie gâté ! Celui-là était carrément un cas. Les yeux lançant des éclairs, elle le regarda quitter sa chaise. Elle n'allait pas avouer que le fait qu'il l'abandonne à la classe inconnue la remplissait d'inquiétude, ça, jamais. Au contraire, elle s'appliqua à ignorer les faits et gestes du jeune homme, fusillant du regard ceux qui la regardaient. Elle en avait marre de ces gens qui ne cessaient de la scruter.
    Sean avait posé sa main sur la poignée lorsque la sonnerie retentit. Victoria n'avait pas vu l'heure passer, elle ramassa ses affaires lorsque le type qui était devant elle brandit en l'air un objet :

    "HÉ ! Regardez ce que j'ai trouvé !"

    Il tenait sa broche. Victoria vit rouge.

    "Rends-moi ça !"

    Le garçon la nargua et lui jeta un regard doucereux.

    "Viens la chercher."

    Il sortit de la classe avec les reste des particuliers. Victoria, décidée à reprendre ce qui lui appartenait sans craquer devant tout le monde, le suivit à la hâte, craignant qu'il ne parte avec son bien. Heureusement pour elle, il était à la sortie, entouré de sa bande de potes. Elle alla se planter devant lui, sentant des regards hypocrites lui bruler la peau.

    "Rends-moi ça."

    L'inconnu eut le malheur de sourire. Elle le gifla avant qu'il ne puisse aller plus loin et lui arracha la broche des mains. Puis elle tourna les talons et s'éloigna en marchant le plus vite possible. Elle avait envie de le frapper encore, mais redoutait par-dessus tout la force du groupe : elle était seule, et l'inconnu avait toutes les raisons de lui faire payer l'affront qu'il avait essuyé devant ses amis. Et s'il... Et s'il avait un don ? Elle n'avait pas le potentiel pour faire face à ça ! Au bord de la crise, elle croisa Sean qui avait vraisemblablement tout vu, à l'autre bout du couloir.

    "T'es content ?" lâcha-t-elle, peu encline à écouter des reproches de plus.

    Elle ne s'était pas rendue compte de combien sa voix était plaintive par rapport à d'habitude. Il se décala pour la laisser passer et elle détala dans les couloirs. Elle tourna deux fois, sans savoir où aller - pas question de rentrer dans sa chambre, elle ne voulait pas risquer de les recroiser. Elle poussa une porte au hasard et découvrit une salle de classe vide. Victoria n'avait aucun moyen de fermer à clé la porte, et elle espérait que personne ne viendrait jamais ici. A en croire la poussière, son souhait avait des chances de se réaliser.
    Elle s'assit au fond de la classe, son sac posé à la va vite sur le coté, et enfouit son visage dans ses bras, recroquevillée contre le mur, laissant les larmes couler.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Lun 23 Mar - 20:01

De toute façon, c'était la fin du cours. Je levais les yeux au ciel avec sa réponse avant de m'engager dehors et de refermer la porte. Cette porte menait à un petit couloir, je regardais les alentours avant de reprendre le couloir principal.
Des cris, des rires moqueurs raisonnèrent dans celui-ci. Je m'adossais contre le mur pour observer la scène. Victoria était entrain de gifler un des particuliers beaucoup plus grand qu'elle. Je rigolais avant de prendre un visage neutre. Victoria revenait, j'ouvrais le bouche pour répondre mais la refermais,  elle était déjà partie. Je la regardais disparaître dans les couloirs avant de partir à sa suite.
Je mis un moment avant de trouver une porte entre-ouverte au fond de l'établissement. Je passais ma tête pour voir si il y avait quelqu'un et j'us bien vite la réponse en entendant des pleures. Effectivement, dans la classe, contre un mur, Victoria laissait couler des larmes. Désespoir ? Tristesse ? Regret de son ancienne vie ? Je m'approchais sans mot dire. Je ne l'appréciais pas forcement, elle m'énervait avec son ton hautain et ses réponses, certes, mais je ne pouvais pas la laisser comme ça. Je m'assis à côté d'elle, regardant le tableau noir mal effacé face à nous. Je ne me souvenais plus de mon arrivée ici. Ça datait et la plus part du temps, j'étais dans une chambre, sur un lit, me remettant doucement de cette saloperie de maladie. Puis à cette époque, il n'y avait pas encore beaucoup de monde, alors que maintenant, la maison était bien plus remplie.

- C'est quoi cette broche ?

L'objet dans sa main, je le regardais, une vilaine inscription était sur le verso. Je fronçais les sourcils, lui prenant des mains pour m'approcher d'un vieux lavabo, sûrement pour les cours de science. Je priais pour qu'il y ait de l'eau, en tournant la poignée, je passais la broche sous l'eau. Le stylo partait avec difficulté. Je mis un moment pour que tout s'efface.
Je revenais vers elle, en essuyant ma main sur mon pantalon pour lui tendre le bijou.

- Si tu y tiens tant, laisse la dans ta chambre et ferme la clé.

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 4 Avr - 13:26

    La porte s'ouvrit et se referma. En voyant apparaître Sean, Victoria essuya rageusement ses larmes, mais abandonna : de toute façon, il avait dû entendre le bruit de ses sanglots et ses yeux rouges ne trompaient personne. C'était inutile, elle avait envie qu'il parte très loin et qu'il la laisse se morfondre dans sa solitude. Mais elle n'avait plus trop la force de protester, et lorsqu'il lui prit des mains le bijou, elle arrêta de respirer en le regardant à travers ses larmes, ses grands yeux bleus remplies d'effroi. Qu'allait-il faire avec ? Devait-elle se lever et la lui arracher, subir encore une fois les moqueries qu'elle avait balayé il y avait à peine quelques minutes ? Sean serait-il assez cruel pour ça, pour lui arracher le dernier objet appartenant à sa mère ? Est-ce qu'il allait sortir avec et se vanter auprès de ses amis qu'il avait retrouvé la nouvelle et son truc bleu qui avait l'air précieux ?
    Elle recommença à respirer quand elle vit qu'il la nettoyait tout simplement. Un énorme élan de soulagement lui donna envie de le serrer dans ses bras comme un frère mais elle resta là, méfiante. Pourquoi l'aidait-il ? C'était idiot, il la détestait, elle l'avait plus ou moins humilié en l'embrassant "contre son gré". Se faire battre à ce jeu-là par une fille était une chose que les garçons supportaient mal, elle avait assez d'expérience dans le domaine pour le savoir.
    Malgré tout, Sean était là. Elle décida de profiter de sa présence, peut-être en se faisant pardonner par une des seules personnes qui lui avait témoigné de la gentillesse ici.
    Ignorant vaillamment ses hoquets, elle fixa le plafond, en essayant d'oublier la honte qui la rongeait à l'idée que quelqu'un la voit pleurer.

    "C'était celle de ma mère, dit-elle d'une voix enrouée avant de se l'éclaircir discrètement. Je ne peux pas, ma chambre a déjà été fouillée."

    Simple constat, elle ne se plaignait pas, même si sa gorge se noua quand elle se rappela la peur qui l'avait saisi en découvrant sa chambre dans cet état. Elle ne voulait pas se remettre à pleurer, alors elle attendit d'être sure de contrôler les tremblements de sa voix quand elle reprit.

    "C'est pas grave, je m'en remettrai. Merci."

    Ce mot sonnait bizarrement dans sa bouche, elle n'avait pas l'habitude de le prononcer. Elle savoura les deux syllabes comme un met d'un restaurant cinq étoiles. Elle n'osait même pas le regarder, de peur de découvrir qu'il l'avait finalement suivi pour l'amadouer.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 18 Avr - 13:23

(Desolee de ce texte. Du retard >.>")


Elle me regardait... Plutôt étrangement. Comme si elle me croyait incapable de lui témoigner une marque de gentillesse. C'était absurde. Certes j'avais été froid la premiere fois, mais il fallait me comprendre. Une fille sortit de nulle part arrive, insinue que j'ai un problème, je lui prouve que non, elle me gifle, m'embrasse et recommence à m'énerver en cours de physique.  Mais bon, j'avais pitié d'elle, pas de compassion, je n'avais pas vécu ça, je ne pouvais pas connaitre.
Je m'asseyais à côté d'elle avant de répondre.

Raison de plus, si elle a été déjà fouillée ils ne penseront plus à y retourner.

Pourquoi iraient-ils ? Pour eux il n'y avait plus rien d'intéressant, ils ne se fatigueraient plus à vérifier. Non justement, ils iraient dans son sac, regarder s'il ne contient pas des choses. Puis s'il allaient trop loin, je pouvais essayer de m'en mêler. Ici, ils venaient souvent de la guerre, il n'y avait pas tout dans la tête.
Apres si elle tenait à se débrouiller toute seule, sans connaitre quoi que ce soit. C'était son droit, ça m'évitera une nouvelle baffe.
Je passais une main dans mes cheveux avant de poser ma tête contre le mur, attendant une réponse de sa part.

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Jeu 23 Avr - 14:15

Victoria observait Sean sans se gêner. Elle le trouvait étrange, bizarre. Logiquement, après leur précédent affrontement, il devrait avoir fuit en courant, ou au moins la détester assez pour la jeter comme une vieille chaussette. En tout cas, à sa place, elle ne se serait pas gêner. Elle esquisse un sourire solitaire. Victoria, la fille toujours à cran, celle qui se moque de tout et déteste les pleurnichards, en était réduit à s'apitoyer sur son sort ! C'est que la situation devait être vraiment intenable et désespérée ! Ce que ma mère m'aurait dit... songea-t-elle avec amertume. "Regarde-toi, tu ne ressembles à rien, retourne tout de suite te maquiller et arrange-moi ça. Tout de suite. Et arrête de geindre." Depuis qu'elle était toute petite, elle était comme ça, à essayer de plaire et de correspondre à ce modèle de vertu que sa mère attendait d'elle. Sans jamais y parvenir, évidemment.
Victoria, furieuse contre elle-même de s'être laissée aller, se leva et alla prés du petit miroir au fond de la classe. Elle dû le frotter pour enlever la poussière et découvrit d'énormes traces rouges autour de ses yeux bleus. Sans se démonter, elle refit une queue de cheval impeccable et commença à effacer toute trace de pleurs avec les gestes précis de quelqu'un qui a l'habitude.

"Tu n'as peut-être pas tort, reconnut-elle. Mais je préfère l'avoir sur moi. Juste, par curiosité..."

Elle se tourna vers le jeune homme, ayant fait des miracles : à part ses joues humides, on était loin de penser qu'elle avait pleurer en la voyant.

"Ça fait combien de temps que tu es là ?"

Longtemps, sûrement. De toute façon, par rapport à elle ça ferait toujours longtemps,

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 25 Avr - 19:35

Je la regardais se lever pour se mettre devant le miroir. Elle ne voulait pas sa trousse de maquillage non ? Je levais les yeux au ciel exaspéré. Elle ne pouvait pas faire ça une fois dans sa chambre. Non, madame devait prouver qu'elle était forte face aux autres. C'était cette impression qu'elle dégageait, qu'elle ne se laisserait jamais marcher sur les pieds, que au final, nous étions pitoyable face à elle. Pas la peine de chercher pourquoi ils s'amusaient à lui voler ses affaires. Je devais lui dire ? Non, pas la peine, elle me rirait au nez sans rien changer. Je me ferais passer pour idiot, ce qui ne me mènerait à rien.
Je haussais les épaules en voyait qu'elle ne suivrait pas mon conseil. Qu'elle se la fasse chourer une bonne fois pour toute et qu'elle ne vienne pas pleurer après. Lorsqu'elle se retourna, j'esquissais un sourire, pour faire croire que je m'y intéressais, soit par politesse. Maquillée ou pas, c'était toujours la même chose qu'elle cachait sous son masque de fond de teint. Certes, il y avait une différence entre la Victoria aux yeux gonflés et les joues pleines de larmes et celle qui le cachait avec son air hautain. Je n'aimais ni l'un, ni l'autre. C'était peut-être une question d'habitude, je m'y ferrais à son ton piquant qui était là pour nous démonter. Bref.
Je me levais à mon tour, mais m'appuyais sur le mur.

- Un bon bout de temps. Pourquoi ?

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Sam 25 Avr - 23:25

Victoria chercha comment dénouer la situation. Curieusement, maintenant qu'il l'avait vu sous son plus mauvais jour, elle avait envie d'être sympa avec lui. Le truc, c'est qu'elle ne savait pas vraiment comment s'y prendre. Si elle savait se montrer charmante ? Oui, bien sur, elle avait été élevé pour charmer ! Elle était née pour ça, pour amadouer les amis huppés et les grandes personnalités de Londres. Il fallait qu'aux yeux des autres elle incarne la petite fille parfaite, ce qu'elle s'était attelée à faire par tous les moyens. Oh oui, même si Sean l'ignorait, elle était capable de paraître irrésistible et adorable. Mais ce n'était qu'un masque de façade, derrière, son éducation avait détruite sa perception d'elle-même et son enfance. Seulement, elle n'en avait pas conscience. Elle se rendait simplement compte qu'elle ne savait pas être elle-même. Qu'elle ne savait qu'être cette fille qui méprisait les gens situés en-dessous d'elle socialement - et donc tous ceux que le avait croisé pour le moment dans cette boucle - et amadouer les hauts placés.
Victoria voulait être une fille normale qui se fait des amis et discutent avec eux. Est-ce que c'était encore possible ? Elle n'effleurait encore que la partie émergé de l'iceberg - qui sait ce qu'elle trouvera en-dessous ?
La jeune fille se tourna vers Sean, sans trop savoir comment aborder le sujet.

"Comme ça, répondit-elle, aussi laconique que lui. Je ne sais pas, je voudrais en apprendre plus sur toi. Tu es le seul qui a réussi à m'approcher pour le moment."

C'était la vérité, elle avait repoussé tous les autres à coups de regards hautains et méprisants. Elle s'attendait à une réaction du genre "on se demande bien pourquoi", mais elle ne voulait pas s'arrêter avant d'avoir fini.

"C'est nouveau pour moi tout ça. Je ne viens pas du tout du même milieu que toi, je ne sais pas me comporter avec les autres. Je sais bien que je suis invivable mais ça ne change rien."

Là, elle faisait de gros efforts pour essayer de traduire ce qu'elle ressentait sans paraître autoritaire. C'était assez difficile, comme exercice. Elle s'exprimait toujours posément, comme si elle faisait un discours avant un cocktail.

"Donc, continua-t-elle, d'où est-ce que tu viens, est-ce que tu t'es habitué vite une fois entré dans la boucle, est-ce que tu as quelqu'un en vue, ou alors déjà une copine ?"

Une femme, peut-être ? Dans la boucle, s'il était ici depuis des décennies, c'était tout à fait possible.

"Et, euh, pardon pour la gifle et pour la fois où je t'ai embrassé."

Fallait pas me traiter de garce. Victoria attendit la réaction de Sean, redoutant plus que tout qu'il lui rit au nez. Pour une fois qu'elle était sincère avec quelqu'un, ce serait trop bête ! Elle n'avait pas du tout l'habitude d'aller vers les autres, d'habitude c'était eux qui se présentait devant elle. Si sa tentative échouait, elle n'essayerait plus jamais.Elle planta ses ongles dans ses paumes, et baissa les yeux en attendant le verdict.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 9:50

Pas trop le choix, à la bibliothèque, tu avais débarqué en gueulant et le prof avait eu la bonne idee de nous mettre à côté. Si j'avais réussi, c'était par pure coïncidence, et encore, tu ne restais pas moins insolente envers les autres, ce qui était plus qu'agaçant. Je haussais les épaules en levant les yeux au ciel. On ne pouvait pas vraiment parler d'un exploit, plutôt d'une obligation  
Son milieu de vie ? Je l'imaginais dans une grande maison, une enfant gâtée avec des parents plein aux as. Nous vivions dans deux mondes bien différents. Mais le comportement n'avait rien à voir. Tu pouvais habiter en pleine ville et être similaire à une personne des campagnes. Non, c'était l'éducation des parents, elle œuvrait sur l'enfant, son habitudes, ses manières de vivre et son caractère.
Elle apprendra vite à parler aux autres, sinon elle pourra etre sure de rester les cinquante prochaines années seule, cela m'étonnerait qu'elle aimerait.
Je soupirais une nouvelle fois avec la masse de questions qui venait de me tomber dessus. C'était obligatoire ? Enfin, elle voulait vraiment me connaitre ?

- Je viens d'un petit village d'Angleterre. Habitué est un grand mot, mais je suis heureux dans la maison, et de toute façon je suis coincé ici. Pour la dernière question, j'en sais rien, peut-être.

Je ne comptais pas lui dire que je n'arrivais pas à comprendre ce que je ressentais envers Hope. J'en avais ma petite idée, je ne savais même pas si je devais être content, ou non. Dans le meilleur des cas, oui, mais apres ....
Je la regardais, voilà que l'on reparlait de ce qui était arrivé. Elle s'excusait, c'était déjà ça.

- Ne refais jamais un truc pareil ou tu le regretteras. Retorquais-je froidement.
 

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 11:21

    Victoria esquissa un sourire en entendant la dernière phrase.
   "ça, j'avais cru comprendre, oui. Ton pouvoir, tout ça. Tu n'as jamais eu peur de blesser par inadvertance ?"
   Elle se demanda brièvement ce qui lui correspondrait, comme pouvoir. Le poison, c'était assez stylé, les gens t'embêtaient moins, mais elle aurait voulu quelque chose de moins invasif, moins brutal. Elle avait lu des choses sur les dons, comme la maitrise des éléments : ça, c'était cool, de maitriser le feu, la glace, le vent, tout ça. Elle aimerait bien avoir ce genre de dons. En tout cas, elle était bien contente de ne pas être invisible, de ne pas avoir une bouche à l'arrière de la tête, ou encore de ne pas être intouchable comme un fantôme ou avoir des ciseaux à la place des mains comme Édouard aux mains d'argent, même si Johnny Depp était mignon.
   La jeune fille s'assit sur une table sans remarquer qu'elle était pleine de poussière, perdue dans ses pensées, et réfléchit un instant pour formuler une réponse :
   "Peut-être ? Qui est-ce, elle vit ici ? Elle a un don ? Moi, je suis sortie avec plusieurs mecs, mais... Je ne sais pas, il n'y avait pas de sentiments. En fait, je crois que je ne sais pas ce que c'est d'être amoureux."
   Sauf... Victoria rougit violemment en se souvenant du corps de Samuel durant la course d'orientation. Elle avait soudain trop chaud. ça faisait des années qu'elle avait dompté le phénomène, pourquoi revenait-il à ce moment-là ? Ah, elle avait l'air fine, tiens !

    "Enfin, je... On est pas..."

    Elle s'emmêlait les pinceaux, maintenant. ça ne lui ressemblait pas, mais alors pas du tout. Victoria, gênée et rouge comme une pivoine, regarda ailleurs le temps que son teint reprenne une couleur normale.
    Une fois que ce fut fait, elle demanda :

    "Comment ça se découvre, un don ? A quel âge ? C'est normal que je ne me sois pas aperçu que j'en avais un ?"

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 12:59

Je hochais la tête négativement. La seule fois où j'avais tué par inadvertance c'était lorsque don est apparu pour la première fois. C'etait un lapin, on allait pas le pleurer quand même. À partir de ce moment, j'avais toujours fait attention à ce qu'il n'y ait personne aux alentours, puis c'était devenu une habitude, je savais user mon don qu'il y ait quelqu'un, ou pas. Elle s'assit, moi je ne bougeais pas. Voilà, elle allait me poser des questions auxquelles je n'avais aucune envie de répondre. J'aurais dû enlever ce "peut-etre" et ne rien dire.

- Oui, elle est ici. Et oui elle a un don, comme tous le monde dans la maison. Si tu veux savoir, elle maitrise l'air.

Cela éviterait une question de plus. Qu'elle ne me demande pas comment elle faisait, j'en avais aucune idée. Elle pouvait créer des rafales, des petits vents. Mais c'était tout ce que je savais.
Lorsque je relevais la tete pour la regarder, je la vis rougir à un point inimaginable. Je ne pus m'empêcher de rire face à sa tête. Elle pensait surement à quelqu'un. Surtout dans une conversation pareille. Mon rire redoubla et je fis mine d'enlever une larme au coin de mon œil.
Avant que je puisse poser une question, elle changea directement de sujet. Au moins, cette fois, cela n'avait aucun rapport sur moi, ou sur elle, c'était tant mieux. Au final, je vins m'asseoir à côté d'elle, sur la table. Qu'elle vue ! Un mur gris avec des taches d'humidité. Il pourrait se décomposer devant nous.

- Tout dépend du don. Certains sont dès la naissance, comme la lévitation, apres certains mettent plus de temps. Meme l'invisibilité peut se propager dans le temps. Apres tu peux avoir un don qui ne se voit qu'à de rares occasions, comme vision monstrueuse.

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 14:44

Maîtriser l'air. Elle pouvait créer du vent, certainement une petite brise si elle le voulait, peut-être cadrent une tempête? C'était un pouvoir intéressant, excitant même! mais il lui semblait qu'on ne pouvait pas voler avec. Victoria se vexa en l'entendant rire, ce n'était tout de même pas de sa faute si son visage trahissait ce qu'elle pensait, elle n'avait pas l'habitude de ça ! Elle finit par sourire malgré elle en voyant qu'il ne faisait que se moquer gentiment. Elle avait bien vu que sa relation avec la fameuse fille n'en était qu'à ses débuts, ou alors il ne voulait pas s'étendre sur elle. Dommage, elle voulait en savoir plis, elle! Il vint s'asseoir à côté d'elle et Victoria était heureuse qu'il le fasse, ça lui prouvait définitivement qu'elle n'était pas si détestable que ça.
Sean prit le temps de lui expliquer le pourquoi du comment concernant les dons en général, mais ce qui l'intéressait surtout c'était comment lui avait découvert son don.

"Et toi, tu n'étais pas doté directement du pouvoir du poison? Parce que sinon tu n'aurais pas pût naître, je me trompe?"

Sinon, il aurait empoisonné sa mère sans le vouloir. Avoir le pouvoir de lévitation directement? Victoria sourit toute seule.

"Avoir un bébé qui vient de naître qui s'envole au plafond, ce n!est pas banal, rit-elle, Tu imagines un peu la tête de l'infirmière ? Et comment on fait pour changer le bébé après ? La galère !"

Elle s'arrêta et réfléchit un instant, puis se tourna vers lui.

"Tu crois que mon don est la vision monstrueuse ?"

Ce ne serait pas le mieux, mais elle ne pouvait pas choisir, et elle n'avait pas d'autres pistes.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 17:31

On en revenait sur moi, ce n'était pas possible. J'étais un spécimen rare ou quoi ? Surement, en voix d'extinction si elle continuait de me poser des milliers de questions sur moi.
Maintenant, je devais lui expliquer, que mon don avait toujours été en moi, qu'il s'est juste manifesté... Après. Comme elle le disait, bien heureusement. Je n'imaginais même pas la tête de mes parents en voyant que des deux mois, je pouvais les tuer. Sympathique. Ce serait la petite bête qui tuerait la grosse au final. Puis si j'avais été dans le présent, ça aurait pu faire un film de science fiction. Tueur en série de deux mois, extrêmement mortel sur une affiche. Bref je ne répondais pas à sa question là.

- Je l'avais dès tout petit, il s'est juste "réveillé" plus tard.

Elle pouvait rire, mais ces enfants en question finissaient souvent dans des cirques, ou pires. Et je ne preferais même pas imaginer ce que ces personnes leur feraient. Des choses inhumaines, surement. Mais bon, mieux valait en rire qu'en pleurer, c'était sur que la tete des personnes présentes autour lorsque l'enfant arrivait (le cordons devait le rattraper de justesse) ensuite ce qu'ils faisaient de l'enfant etait une tout autre histoire. Ils feraient des choses peut-être barbares, l'attacher pour qu'il ne vole plus, comme une laisse au chien.
Je hochais la tête sans rien dire, en esquissant un sourire amusé, pas pour ces choses qui pourraient arriver, je n'étais pas un sadique, mais pour l'image de la scène.
Quant-à sa dernière question, je n'en avais vraiment aucune idée. Peut-être, peut-être pas.

- Pour le savoir il faudrait croiser un sepulcreux, et de ce fait, je ne préfère pas savoir. Lui repondis-je en riant.

Je m'imaginais mal rencontrer ces montres, enfin rencontrer, je ne pouvais pas les voir, donc voir leur ombre et sentir l'odeur fétide de leurs langues immondes. Tres peu pour moi.

- Et tu pensais à qui quand tu as rougis ? Demandais-je pour l'embeter.

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 18:35

Victoria écouta attentivement ce que disait Sean. Il ne livrait pas beaucoup de détails sur lui-même. C'était marrant, comme s'il avait peur de se confier à un tiers. Est-ce que sa copine qui maîtrisait l'air connaissait son histoire? En tout cas, elle, elle aimerait bien l'entendre, il était le premier particulier qu'elle découvrait réellement, alors, évidemment, elle avait des tonnes de questions à lui poser. Ainsi, il y avait une sorte de période d'incubation pour les dons? La jeune fille regarda ses mains soignées. À part un de ses ongles un peu cassé, elle ne leur trouvait rien de particulier. Elle allait finir par désespérer. Un sépulcreux? Ces affreux monstres invisibles? Mais c'était quoi ce pouvoir idiot, de pouvoir voir des monstres? Pas si idiot que ça certes, puisque ça leur donnait un avantage sur leurs ennemis, mais tout de même, elle était déçue.
Victoria se sentit de nouveau rougir- mais un peu moins, tout de même, elle n'allait pas passer son temps rouge comme une pivoine - et agita la main comme un éventail pour essayer de faire passer le phénomène.

"Je pensais, euh, à Samuel. Il est aussi nouveau et... Il est très beau."

Hé bien oui, c'était un fait et on ne pouvait pas le nier. Trop pressée de changer de sujet, elle se tourna un peu brusquement vers Sean... Sauf qu'elle n'avait pas calculé que la table était branlante et que seul l'équilibre entre son poids et celui de Sean la maintenait entière. Le pied situé à son opposé, à côté de Sean, céda littéralement et elle se retrouva projeter contre le jeune homme. Ils tombèrent tous les deux dans un grand fracas dans un nuage de poussière. Le nez dans le tee-shirt du particulier, elle se redressa un peu en toussant, puis se releva d'un bond, ses vieilles habitudes reprenant instantanément le dessus.

"Je suis pleine de poussière !" lança-t-elle, horrifiée, en secouant frénétiquement ses vêtements.

Elle regarda Sean qui, ébêté, reprenait tout juste ses esprits. Une tâche rouge grandissait sur son bras.

"Tu saignes !" s'exclama Victoria avant de se précipiter à son chevet.

Elle prit son bras - la coupure n'était pas longue mais avait l'air profonde. Et si le morceau de fer avait touché une veine ou une artère importante ?

"Il faut appuyer sur la blessure, et puis chercher quelque chose pour arrêter l'hémorragie, et la bander ensuite, et..."

Victoria se mit à chercher de quoi éponger sans se rendre compte que, sous ses doigts, la coupure ne formait plus qu'une ligne rouge. Elle remarqua que San ne faisait rien pour arranger la situation et cela l'agaça profondément.

"Qu'est-ce que tu fais ?! Tu rêves ? Je t'apprends que tu saignes, là !"

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 154
Date d'inscription : 28/01/2015
Localisation : Dans un lieu ou le calme est maître.

Feuille de personnage
Avatar : Thomas Brodie-Sangster
Âge : 17 ans
Particularité : Émission de poison
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 20:40

Samuel ? Connais pas. Vous allez me dire, je ne restais pas souvent avec les nouveaux. Je n'avais aucune raison pour ça. Je n'allais pas toujours avec eux, surement parce que je n'avais pas la patience de repondre à leurs questions. Je souriais amusé. Toute comme ça non ?
Je ne pus m'arrêter de rire, que la table se cassa. Le pied venait de se briser, Vicoria passa en avant, moi et je tombais durement sur le sol. Une vive douleur dans le coccyx, je grimaçais en sentant une barre m'entailler le bras. En plus avec le poids de la jeune fille, ça ne m'aida pas. Instinctivement, je mis ma main sur mon bras. Une entaille apparaissait, courte, mais profonde, le sang coulait lentement, inondant ma manche déchirée. Surpris, je fixais Victoria qui se relevait en vitesse, avant de se rasseoir à côté de moi. La plaie n'était pas belle à voir, ça faisait assez mal, pas étonnant. Je me contentais de grimacer. Me plaindre n'était pas dans mes habitudes, et je ne le ferais pas, même maintenant. La jeune femme posa ses mains sur la plaie, je la regardais avant d'observer le sang. Une nouvelle fois surpris, je ne détachais pas mon regard de la fine ligne qui remplaçait désormais la blessure.

- Victoria, attends.

Mon regard se posa sur la future cicatrice, puis la jeune fille. Oui je rêvais. Elle venait de de... De refermer la blessure ? Elle...
Je fronçais les sourcils, pensif, avant de palper mon bras, c'était refermé.

- Tu as remarqué que la blessure s'est refermée lorsque tu as posé tes mains ?

J'arquais un sourcil, observant sa réaction. Elle comprenait ?

_________________

Juste, Sean ne se dit pas Sin mais Cheun :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Membre ♫
Messages : 110
Date d'inscription : 28/01/2015

Feuille de personnage
Avatar : Diane Kruger
Âge : 17 ans
Particularité : Contact curatif
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   Dim 26 Avr - 21:18

Victoria se figea et enleva lentement ses mains du bras du jeune homme. Il y avait toujours du sang, bien sûr, mais plus trace de la ligne ouverte qui courrait le long de son avant-bras quelques secondes plus tôt. La jeune fille marqua un temps d'arrêt, et se redressa un peu.

"Je... Je... J'ai fait quoi ?"

En fait, elle croyait s'être faite à l'idée qu'elle aurait un don un jour, et qu'il suffisait d'attendre pour le découvrir, comme on lui avait si souvent répété. Samuel, Sean, l'ombrune, ils étaient tous pareils à tenter de la persuader. Et elle avait sincèrement cru être persuadé. Jusqu'à ce qu'elle prenne conscience de ce qu'elle venait de faire, jusqu'à ce que sa particularité se manifeste enfin. Elle avait espéré ce moment depuis qu'elle avait compris que ne pas avoir de don suffisait être différent des autres. Mais maintenant qu'il était là, elle ne savait pas quoi en faire, si elle devait rire ou pleurer. La jeune fille leva la tête vers Sean et eut un sourire timide.

"Le contact curatif, hein ?"

Elle baissa les yeux vers ses mains. Elles étaient tâchées du sang de Sean, mais ce n'était pas grave puisqu'il allait bien maintenant. Sauf qu'elles avaient tâché sa veste. Et qu'elle le remarqua en baissant les yeux.
Et là, il y eut comme un déclic. La situation changea du tout au tout. Victoria se mit à frotter de toutes ses forces son vêtement pour faire partir la tâche qu'elle ne faisait qu'étaler avec ses mains souillées. Et la tâche grandissait et grandissait.

"Je veux pas je veux pas je veux pas," répétait-elle, au bord de l'hystérie.

Si elle continuait de frotter frénétiquement, elle risquait de s'esquinter quelque chose sans rien résoudre du tout. Sans s'en rendre compte, elle se mit à pleurer comme une petite fille.

_________________

« Il n’y a pas de faibles, il n’y a que des gens que ne savent pas ce qu’ils valent. » – Daniel Pennac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours de physique animé [Sean D. Bower]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de physique animé [Sean D. Bower]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours de physique-chimie !
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» Documents de Cours
» 2e cours : Les mandragores

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PECULIAR WORLD ::  :: Maison des particuliers :: Salles de classe-